Ampilly-le-Sec

commune française du département de la Côte-d'Or

Ampilly-le-Sec est une commune française située dans le canton de Châtillon-sur-Seine du département de la Côte-d'Or, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ampilly-le-Sec
Ampilly-le-Sec
L'église paroissiale.
Blason de Ampilly-le-Sec
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Châtillonnais
Maire
Mandat
René Regnault
2020-2026
Code postal 21400
Code commune 21012
Démographie
Gentilé Ampilliaciens
Population
municipale
336 hab. (2021 en diminution de 7,69 % par rapport à 2015)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 48′ 37″ nord, 4° 31′ 54″ est
Altitude Min. 231 m
Max. 314 m
Superficie 24,4 km2
Type Commune rurale à habitat dispersé
Unité urbaine Hors unité urbaine
Aire d'attraction Châtillon-sur-Seine
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Châtillon-sur-Seine
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Ampilly-le-Sec
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Ampilly-le-Sec
Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or
Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
Ampilly-le-Sec
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
Ampilly-le-Sec

Géographie

modifier
 

Localisation

modifier

La commune d'Ampilly-le-Sec s'étend sur 24,4 km2 à une altitude comprise entre 231 et 314 mètres. Elle est située à 280 mètres d'altitude en moyenne et la Seine la traverse sur sa limite est.

Hydrographie

modifier

Essentiellement située sur le plateau, Ampilly est traversée à l'est par la Seine qui alimentait un moulin et une ancienne forge.

Communes limitrophes

modifier

En 2010, le climat de la commune est de type climat des marges montargnardes, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[1]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique altéré et est dans la région climatique Lorraine, plateau de Langres, Morvan, caractérisée par un hiver rude (1,5 °C), des vents modérés et des brouillards fréquents en automne et hiver[2].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,2 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 15,9 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 887 mm, avec 12,6 jours de précipitations en janvier et 8,3 jours en juillet[1]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Châtillon/Seine », sur la commune de Châtillon-sur-Seine à 6 km à vol d'oiseau[3], est de 10,8 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 832,8 mm[4],[5]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[6].

Urbanisme

modifier

Typologie

modifier

Au , Ampilly-le-Sec est catégorisée commune rurale à habitat dispersé, selon la nouvelle grille communale de densité à 7 niveaux définie par l'Insee en 2022[7]. Elle est située hors unité urbaine[8]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Châtillon-sur-Seine, dont elle est une commune de la couronne[Note 1],[8]. Cette aire, qui regroupe 60 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[9],[10].

Occupation des sols

modifier

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d'occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (57,6 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (57,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (54,1 %), forêts (40,9 %), zones agricoles hétérogènes (2,2 %), zones urbanisées (1,5 %), prairies (1,3 %)[11]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Voies de communication et transports

modifier

Ampilly est située sur la départementale 980 reliant Châtillon-sur-Seine à Cluny.

La commune est desservie par la ligne de cars reliant Châtillon-sur-Seine à la gare de Montbard (TGV).

Toponymie

modifier

Histoire

modifier

Antiquité

modifier

Les fouilles de divers tumulus montrent une occupation à l'époque du Hallstatt et dès 1831 celle d'une villa qui a livré 300 pièces de monnaie du IIIe siècle attestent de la pérennité du peuplement.

Moyen Âge

modifier

Une nécropole aux limites de Chamesson et les sarcophages déterrés lors de la construction de la nouvelle église vers 1830 établissent l'existence d'une agglomération mérovingienne.

Certains écarts sont anciens : Forfol est cité dès 1245. Jusqu'à la Révolution, Ampilly relève du duché de Bourgogne par le bailliage de Châtillon et de l'évêché de Langres.

Époque moderne

modifier

Au XVIIe siècle, un haut-fourneau et sa forge fonctionnent déjà en un lieu qui exploite l'énergie d'une chute d'eau importante sur la Seine.

Cette installation connaît un développement industriel certain à partir de 1829 avant d'être reconvertie en tréfilerie fournissant la pointerie de Chamesson. Aujourd'hui abandonné, le site fait l'objet de mesures de conservation[12].

Politique et administration

modifier
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
vers 1970   Jean Drouelle    
mars 1986 mars 1991 Pierre Terrillon    
mars 1991 mars 2001 Louis Charbonnet   Agriculteur
mars 2001 En cours René Regnault DVD Agriculteur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

modifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[14].

En 2021, la commune comptait 336 habitants[Note 2], en diminution de 7,69 % par rapport à 2015 (Côte-d'Or : +0,44 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
476517536536525645664603590
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
626548605577553570560505449
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
468416416365337413372356386
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
353333360384424377373372366
2017 2021 - - - - - - -
348336-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine

modifier

Lieux et monuments

modifier
  • Le château construit au XVIIIe siècle par les Sommyèvre fut la demeure des seigneurs d’Ampilly. Remanié partiellement en 1828 par M. Cousturier, il est aujourd’hui une propriété privée.
  • L'ancienne forge dont l'origine remonte à la seconde moitie du XVIe siècle fait l'objet d'un important travail de restauration[17].   Inscrit MH (1986)[18].
  • L'église Saint-Pierre-Saint-Paul remplace en 1827 une autre église vétuste et démolie[19]. Construite aux frais de la commune[20] son architecture est dans le style de l'église de Voulaines-les-Templiers et de celle de Grancey-sur-Ource datées de la même époque. Un large portique à hautes colonnes doriques soutient un fronton triangulaire en façade et le clocher de plan carré s'élève juste derrière au-dessus de la porte d'entrée. Elle renferme deux statues du XVIe de ses deux saints patrons.

Personnalités liées à la commune

modifier

Héraldique

modifier
  Blasonnement :
D'azur aux deux rencontres de cerfs d'or posés en pal, au chef d'argent chargé de trois roues de moulin de gueules.

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

modifier
  • René Paris, A la rencontre du Châtillonnais : Montigny-sur-Aube, Recey-sur-Ource, Châtillon-sur-Seine, La Bourgogne,  

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier

Notes et références

modifier
  1. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références

modifier
  1. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  2. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  3. « Orthodromie entre Ampilly-le-Sec et Châtillon-sur-Seine », sur fr.distance.to (consulté le ).
  4. « Station Météo-France « Châtillon/Seine », sur la commune de Châtillon-sur-Seine - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  5. « Station Météo-France « Châtillon/Seine », sur la commune de Châtillon-sur-Seine - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  6. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le )
  7. « La grille communale de densité », sur le site de l’Insee, (consulté le ).
  8. a et b Insee, « Métadonnées de la commune ».
  9. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Châtillon-sur-Seine », sur insee.fr (consulté le ).
  10. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  11. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  12. René Paris 1987, p. 62.
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  17. La forge d'Ampilly
  18. Fiche Mérimée
  19. Notice no IA00096242, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. Notice sur le site Petit Patrimoine.com