Ouvrir le menu principal

9e régiment d'infanterie (France)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 9e régiment d'infanterie.

9e régiment d’infanterie
Image illustrative de l’article 9e régiment d'infanterie (France)
Insigne régimentaire du 9e régiment d'infanterie.

Création 1616
Dissolution 1940
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment d’infanterie
Rôle Infanterie
Ancienne dénomination "Régiment de Normandie"
"Régiment de Neustrie"
Devise ""Normandie en Avant !"
Inscriptions
sur l’emblème
Austerlitz 1805
Wagram 1809
La Moskowa 1812
Sébastopol 1855
Verdun 1916
Soissonais 1918
L'Ailette 1918
AFN 1952-1962
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Guerre de Succession d'Autriche
Guerre de Sept Ans
Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Fourragères Aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918
Décorations Croix de guerre 1914-1918
trois palmes

une étoile de vermeil
une étoile d'argent
Médaille d'or de la Ville de Milan
Insigne de béret de l'infanterie

Le 9e régiment d'infanterie (9e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française créé sous la Révolution à partir du régiment de Normandie, un régiment français d'Ancien Régime, l'un des Six Grands Vieux.

Création et différentes dénominationsModifier

 
Drapeau du régiment de Normandie de 1616 à 1791

Colonels / Chefs de brigadeModifier

  • 1897-1903 : Colonel François Léon Faure (*)
  • -  : Colonel Pierre Georges Duport
  • -  : Commandant Castella (*)

(*) Ces officiers sont devenus par la suite généraux de brigade.

Colonels tués ou blessés en commandant le 9e régiment d'infanterie sous l'Empire (1804-1815) :

Officiers tués ou blessés en servant au 9e régiment d'infanterie sous l'Empire (1804-1815) :

  • officiers tués : 24 ;
  • officiers morts des suites de leurs blessures : 15 ;
  • officiers blessés : 92.

Historique des garnisons, combats et bataillesModifier

Ancien RégimeModifier

Guerre de Succession d'AutricheModifier

Régiment d’infanterie de Normandie

Guerre de Sept AnsModifier

En 1761, il fait partie du corps du comte de Stainville, qui forme l'arrière-garde et en décembre, il rentre pour servir de garnison sur les côtes normandes.

1778 : bataille d'Ouessant.

Révolution et EmpireModifier

1815 à 1848Modifier

  • 1830 : Une ordonnance du créé le 4e bataillon et porte le régiment, complet, à 3 000 hommes[2].

Second EmpireModifier

Article détaillé : Régiment de marche.

Le 24 novembre 1870, durant la guerre franco-allemande, les 8e compagnies des 2e et 3e bataillons du 9e régiment d'infanterie de ligne qui composaient le 29e régiment de marche furent engagés dans les combats de Chilleurs, Ladon, Boiscommun, Neuville-aux-Bois et Maizières dans le Loiret

1871 à 1914Modifier

  • 1871 : reformé à Limoges, il est requis pour la répression de la Commune de Paris. Il se mutine le , en allant à la gare. Plusieurs officiers sont blessés dans l’échauffourée[4]

Première Guerre mondialeModifier

1914Modifier

Casernement : Agen. À la 33e division d’infanterie d' à .

1915Modifier

1916Modifier

1917Modifier

  • Marne : Moronvilliers, le Téton

1918Modifier

Entre-deux-guerresModifier

  • Avant d'être dissous en 1929, il est envoyé au Liban et en Syrie en 1925-1926.

Seconde Guerre mondialeModifier

  • Formé le issu du groupement d'unités d’instruction n°11 (les 21e bataillons des 81e, 13e et 158e RI) Région militaire, Centre mobilisateur d'infanterie ; réserve A ; RI type NE ; il est mis sur pied par le CMI 112. Il est composé de trois bataillons avec la 14e compagnie divisionnaire antichar. Affecté au 235e DLI.
  • Il ne résiste pas à la puissance de feu allemande et est de nouveau dissous le .

1956 - 1999Modifier

DrapeauModifier

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[5],[6]:

 

DécorationsModifier

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918  3 palmes, 1 étoile de vermeil, 1 étoile d'argent.
et de la Médaille d'or de la Ville de Milan  .

Il a le droit au port de la fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918.

Personnages célèbres ayant servi au 9e RIModifier

Sources et bibliographieModifier

  • Archives militaires du Château de Vincennes.
  • Serge Andolenko, Recueil d'historiques de l'infanterie française, Paris, Eurimprim, , 413 p. (OCLC 23418405)

Notes et référencesModifier

  1. Histoire de l'infanterie en France par Belhomme T3 P460-461
  2. Histoire de l'infanterie en France de Victor Louis Jean François Belhomme Vol 5 page 151
  3. Opération du 13e corps et de la 3e armée durant le Siège de Paris (1870) par le général Vinoy, pages 7 et 15
  4. increvablesanarchistes.org, consulté le 3 août 2008
  5. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007
  6. Arrêté relatif à l'attribution de l'inscription AFN 1952-1962 sur les drapeaux et étendards des formations des armées et services, du 19 novembre 2004 (A) NORDEF0452926A Michèle Alliot-Marie

Voir aussiModifier