Régiment de Neustrie

Régiment de Neustrie
Image illustrative de l’article Régiment de Neustrie
drapeau d’Ordonnance du régiment de Neustrie

Création 1776
Dissolution 1794
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de Neustrie est un régiment d’infanterie du royaume de France créé en 1776.

Création et différentes dénominationsModifier

  • 1776 : création du régiment de Neustrie à partir des 1er et 3e bataillons du régiment de Normandie
  •  : renommé 10e régiment d’infanterie de ligne
  •  : son 2e bataillon est réformé par incorporation à la 20e demi-brigade de bataille lors de la formation de la demi-brigade
  •  : réformé, son 1er bataillon étant incorporé à la 19e demi-brigade de bataille lors de la formation de la demi-brigade

ÉquipementModifier

DrapeauxModifier

HabillementModifier

HistoriqueModifier

Colonels et mestres de campModifier

Campagnes et bataillesModifier

En 1780, le régiment est désigné pour faire partie du corps expéditionnaire français en Amérique. Il s'embarque à Brest le 30 octobre mais, à l'escale de Cadix, un contrordre le renvoie à Brest puis au Havre.

De 1783 à 1791, il fait un service de garnison en Alsace.

En 1791, pendant la Révolution française, il est envoyé pour maintenir l'ordre dans le Midi où venaient d'éclater les troubles dans le Comtat Venaissin. Il est caserné à Seyssel et Bourg puis à Mende. Ses deux bataillons sont ensuite séparés, l'un à Besançon, l'autre à Mont-Dauphin. Pendant la guerre de la Première Coalition, il participe à la conquête de la Savoie en 1792 et au siège de Toulon en 1793.

Il fait les campagnes de 1792, 1793 et 1794 à l’armée des Alpes où ses deux bataillons forment, en 1794, les noyaux des 19e et 20e demi-brigades. Sa tradition passe ensuite au 10e régiment d’infanterie de ligne.

Personnalités ayant servi au régimentModifier

Régiment de Neustrie

Notes et référencesModifier

  1. fils du maréchal de camp Charles-Benoît, comte de Guibert

BibliographieModifier

  • Louis Susane, Histoire de l'ancienne infanterie française, Volume 3, Paris, 1851, p. 231-234 [1]

AnnexesModifier

Article connexeModifier