Ouvrir le menu principal

1793 aux États-Unis

Article général Pour des articles plus généraux, voir Chronologie des États-Unis et 1793.
Éphémérides
Description de cette image, également commentée ci-après
Une gravure de Harper's Magazine de 1869 dépeignant la première égreneuse pour séparer la graine du coton de sa fibre inventée par Eli Whitney en 1793.
Chronologie des États-Unis
1790 1791 1792 1793  1794 1795 1796
Décennies aux États-Unis :
1760 1770 1780  1790  1800 1810 1820
Chronologie dans le monde
1790 1791 1792  1793  1794 1795 1796
Décennies :
1760 1770 1780  1790  1800 1810 1820
Siècles :
XVIIe siècle  XVIIIe siècle  XIXe siècle
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Droit Littérature Musique classique Photographie Philosophie Santé et médecine Science Terrorisme Théâtre

Cette page concerne des événements d'actualité qui se sont produits durant l'année 1793 du calendrier grégorien aux États-Unis.

GouvernementModifier

ÉvénementsModifier

  • 8 avril : Edmond-Charles Genêt arrive à Charleston (Caroline du Sud), au lieu de se rendre à Philadelphie, alors capitale provisoire des États-Unis, pour présenter ses lettres de crédit au président américain George Washington, Genêt recrute des corsaires américains pour rejoindrent les expéditions française contre les britanniques. Il organise aussi des volontaires américains pour combattre les alliés espagnols des anglais en Floride. Genêt arrive à Philadelphie le . Washington envoie à Genêt une lettre pour se plaindre. Genêt répond en s'obstinant.
  • 22 avril : George Washington signe une proclamation de neutralité dans le conflit qui opposent la France et la Grande-Bretagne.
  • Avril : Eli Whitney présente la cotton gin, une égreneuse pour séparer la graine du coton de sa fibre[1]. L’invention de Whitney provoque une explosion de la culture du coton. Le coton gagne en quelques années les terres vierges du Sud profond et devient la principale culture d’exportation des États-Unis[2]. Cette expansion de la culture du coton provoque un accroissement du besoin en main d’œuvre et fait de l'esclavage un élément primordial du mode de production des États du Sud[3].
  • 29 août : Léger-Félicité Sonthonax signe un décret d'abolition de l'esclavage au nom de la France. Plus de 15 000 blancs fuient la révolution haïtienne et deviennent les réfugiés français de Saint-Domingue en Amérique. Bon nombre d'entre eux débarquent à Philadelphie. Cependant, les citoyens de la ville ne savent pas que certains des réfugiés souffrent de la fièvre jaune ; l'épidémie de fièvre jaune de 1793 tuera dix pour cent de la population de Philadelphie. La crainte de contracter la maladie entraine des milliers de personnes à se sauver de la ville et le commerce est pratiquement arrêté[4].
 
Projet de James Diamond pour le Capitole de Washington en 1792

NaissancesModifier

DécèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Junius P. Rodriguez, Slavery in the United States: A Social, Political, and Historical Encyclopedia, vol. 2, ABC-CLIO, (ISBN 9781851095445, présentation en ligne)
  2. Claude Fohlen, Histoire de l’esclavage aux États-Unis, Perrin, 2007, p. 136.
  3. John Bigelow, Les États-Unis d'Amérique en 1863: leur histoire politique, leurs ressources minéralogiques, agricoles, industrielles et commerciales, et la part pour laquelle ils ont contribué à la richesse et à la civilisation du monde entier, L. Hachette et Cie, 1863, p. 288.
  4. (en) A Short History of Yellow Fever in the US
  5. Hazelton (1907), p. 84
  6. David Ovason, The Secret Architecture of Our Nation's Capital: the Masons and the building of Washington, D.C. New York City: Perennial, 2002, (ISBN 978-0-06-019537-3), (ISBN 978-0-06-019537-3)
  7. (fr) Nathalie Caron, « Thomas Paine et l’éloge des révolutions », Transatlantica, 2006:2 (consulté le 17 février 2008)

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Articles générauxModifier

Articles sur l'année 1793 aux États-UnisModifier

Fugitive Slave Act