Ouvrir le menu principal

ÉvénementsModifier

  • 13 avril : entrée solennelle du roi Henri IV et de la cour à Nantes[5].
  • 30 avril : Henri IV[6] promulgue l’édit de Nantes qui met fin aux guerres de religion[5] et accordant aux protestants la liberté de culte dans certains lieux (deux villes par bailliage, sauf à Paris et aux alentours) et une liberté totale de conscience, l’amnistie, des « chambres mi-parties » (Paris, Bordeaux, Grenoble, Castres), l’accès à tous les emplois, le droit de porter des remontrances au roi et une centaine de places de sûreté. La religion catholique est partout rétablie, restaurée dans ses biens, et autorisée à lever des dîmes que tous doivent payer. Compromis imposé par l’épuisement des partis, l'édit crée un véritable État dans l’État.
    • Après 1598, les huguenots sont 903 000 en France, plus 112 000 Béarnais[7].
  • 4 août : ordonnance de Monceaux, qui réglemente le port d’armes[12].
  • 23 août : instruction du Roy pour l’égalité et régalement des tailles, enregistré par la cour des aides de Paris le 2 septembre. Le roi envoie des commissaires chargés d’enquêter sur les usurpations de noblesse[13].
  • Décembre : suppression des bureaux des trésoriers de France[14]. Ils sont rétablis en 1607.

Naissances en 1598Modifier

  • x

Décès en 1598Modifier

  • x

Notes et référencesModifier

  1. Henri Martin, Histoire de France, vol. 10, Furne, (présentation en ligne)
  2. Jean Ogée, Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne, vol. 1, Mollies, (présentation en ligne)
  3. Arlette Jouanna, La France du XVIe siècle, 1483-1598, Presses Universitaires de France, (ISBN 9782130642947, présentation en ligne)
  4. Jean-Chrétien-Ferdinand Hœfer, Nouvelle biographie générale, vol. 42, Paris, Firmin Didot, (présentation en ligne)
  5. a et b Michel Grandjean, Bernard Roussel, Coexister dans l'intolérance : l'édit de Nantes (1598), Labor et Fides, (ISBN 9782830908787, présentation en ligne)
  6. L’Édit ayant la forme de grandes lettres patentes, qui n’étaient jamais datées du jour de leur promulgation, mais seulement du mois et de l’année, on en est réduit à des suppositions sur le jour où Henri IV le promulgua en y faisant apposer sa signature et son sceau. Il est probable que cette promulgation intervint dans les tout derniers jours du mois et sûrement pas le 13 avril, date à laquelle le roi et la cour venaient juste d’arriver à Nantes.
  7. Emmanuel Le Roy Ladurie, Guillaume Bourgeois, Ouverture, société, pouvoir: De l'édit de Nantes à la chute du communisme, Fayard, (ISBN 9782213645148, présentation en ligne)
  8. Jean-François Labourdette, Jean-Pierre Poussou, Marie-Catherine Vignal, Le Traité de Vervins, Presses Paris Sorbonne, (ISBN 9782840501404, présentation en ligne)
  9. Fernand de Dartein, Le Pont-Neuf, sur la Seine, à Paris. (1578-1607) : Notice descriptive et historique, Béranger, (présentation en ligne)
  10. Bernard Barbiche, Ségolène de Dainville-Barbiche, Sully : L'homme et ses fidèles, Fayard, (ISBN 9782213648774, présentation en ligne)
  11. Isabelle Aristide, La fortune de Sully, Institut de la gestion publique et du développement économique, (ISBN 9782821842281, présentation en ligne)
  12. Auguste Poirson, op. cit, p. 444.
  13. Jacques-Paul Migne, Encyclopédie théologique, vol. 13, (présentation en ligne)
  14. Eugène-Jean-Marie Vignon, Études historiques sur l'administration des voies publiques en France aux dix-septième siècle et dix-huitième siècles, Dunod, (présentation en ligne)