1363 en santé et médecine

événements liés à la santé et la médecine en 1363
Chronologies
Années :
1360 1361 1362  1363  1364 1365 1366
Décennies :
1330 1340 1350  1360  1370 1380 1390
Siècles :
XIIIe siècle  XIVe siècle  XVe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Santé et médecine
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

ÉvénementsModifier

  • Marguerite de France, comtesse de Bourgogne, fait démolir l'hôpital d'Arbois en Franche-Comté parce que les établissements de ce genre, « installés dans les faubourgs et à proximité des murailles, favorisent l'insécurité [et] peuvent devenir facilement un repaire d'écorcheurs et un point d'appui pour l'ennemi[1] ».
  • 1362-1363 : fondation à Paris, sur la place de Grève, aujourd'hui place de l'Hôtel-de-Ville, de l'hôpital du Saint-Esprit, voué à l'accueil des orphelins de parents morts à l'Hôtel-Dieu[2],[3].
  • 1362-1363 : à l'initiative du comte Louis de Male et en expiation du meurtre de l'échevin Henri Halyn, les frères Goswin et Simon Rym font construire à Gand, dans le comté de Flandre, un hospice qui sera consacré par la suite à sainte Catherine[4].

PublicationModifier

PersonnalitéModifier

DécèsModifier

RéférencesModifier

  1. Nicolas Brocard, Soins, secours et exclusion : Établissements hospitaliers et assistance dans le diocèse de Besançon : XIVe et XVe siècles, Presses universitaires franc-comtoises, coll. « Annales littéraires de l'université de Franche-Comté / Cahiers d'études comtoises » (no 670 / 61), (lire en ligne), p. 147 et 153.
  2. « Saint-Esprit-en-Grève (1363-1792) », sur les blogs de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (lire en ligne).
  3. « Hôpital du Saint-Esprit. Paris » (notice BnF no FRBNF12491519).
  4. Auguste Van Lokeren, « Historique de l'hôpital de la Biloke et de l'abbaye de la Vierge Marie, à Gand », Messager des sciences historiques de Belgique, vol. 8,‎ , p. 191 (lire en ligne).
  5. Le Guidon en français, nouvellement revu et au vrai corrigé par maître Jean Canappe (texte intégral).
  6. Ernest Wickersheimer et Guy Beaujouan (dir.), Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, vol. 3 : Supplément, par Danielle Jacquart, Genève, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 35), , 781 p. (ISBN 978-2-600-03384-8, lire en ligne), « Étienne Boucat », p. 69.
  7. a et b André Finot, « Les Médecins des premiers Valois », Histoire des sciences médicales, vol. 11,‎ , « Pierre Chauchat », p. 168 et « Jean de Coucy », p. 167 (lire en ligne).
  8. Ernest Wickersheimer et Guy Beaujouan (dir.), Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, vol. 1, Genève, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 34/1), (1re éd. 1936) (ISBN 978-2-600-04664-0, lire en ligne), « Jacques de Aptio », p. 321.