Ouvrir le menu principal

Tour d'Italie 2013
12e étape :
Longarone à Trévise
Image illustrative de l’article 12e étape du Tour d'Italie 2013
Profil de l'étape
Classement de l'étape
VainqueurDrapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish h 1 min 47 s
(44,23 km/h)
DeuxièmeDrapeau : France Nacer Bouhanni m.t
TroisièmeDrapeau : Slovénie Luka Mezgec m.t
Classements à l'issue de l’étape
Jersey pink.svg M. roseDrapeau : Italie Vincenzo Nibali 46 h 28 min 14 s
(40,09 km/h)
DeuxièmeDrapeau : Australie Cadel Evans + 41 s
(40,08 km/h)
TroisièmeDrapeau : Colombie Rigoberto Urán + min 4 s
(40,06 km/h)
Jersey red.svg M. rougeDrapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish 83 pts
Jersey blue.svg M. bleuDrapeau : Italie Stefano Pirazzi 46 pts
Jersey white.svg M. blancDrapeau : Pologne Rafał Majka 46 h 32 min 35 s
(40,03 km/h)
ÉquipesDrapeau : Royaume-Uni Sky 138 h 49 min 53 s
Équipes aux pointsDrapeau : Royaume-Uni Sky 177 pts
Sprints volantsDrapeau : Russie Maxim Belkov 19 pts
CombativitéDrapeau : Russie Maxim Belkov 29 pts
Azzurri d'ItaliaDrapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish 12 pts
ÉchappéeDrapeau : Pays-Bas Pim Ligthart 290 pts
Chronologie

La 12e étape du Tour d'Italie 2013 a été courue le jeudi entre les villes de Longarone à Trévise sur une distance de 134 km. Le Britannique Mark Cavendish remporte sa troisième victoire sur cette édition du Giro, devant le Français Nacer Bouhanni et le Slovène Luka Mezgec. Cavendish ravit des épaules de Cadel Evans le maillot rouge de leader du classement par points. L'autre fait marquant de la journée est l'arrivée de Bradley Wiggins, quatrième du classement général de la veille, à plus de trois minutes du temps du groupe du vainqueur dans lequel les autres favoris figuraient.

Mauro Santambrogio est disqualifié après un contrôle positif à l'EPO effectué au terme de la première étape[n 1]. Il perd les classements de cette étape.

Sommaire

Parcours de l'étapeModifier

Cette étape de 134 km est l'une des plus courtes de ce Tour d'Italie. Elle part de Longarone et arrive à Trévise. Le parcours est essentiellement en descente. Il comprend deux côtes de quatrième catégorie : le mur de Ca' del Poggio et la côte de Montello S. M. d. Vittoria (it). Ce profil fait de cette étape l'une des rares de ce Giro à être promises aux sprinters. La ville d'arrivée, Trévise, est la ville où siège le fabricant de cycles Pinarello, fournisseur des équipes Sky et Movistar, et est la capitale de la Vénétie, région d'origine des jeunes sprinters italiens Sacha Modolo, Giacopo Guardini et Elia Viviani[2].

Déroulement de la courseModifier

Une échappée se forme immédiatement après le départ. Quatre coureurs sortent du peloton : Maxim Belkov (Katusha), vainqueur de la neuvième étape, Fabio Felline (Androni Giocattoli-Venezuela), Bert De Backer (Argos-Shimano) et Maurits Lammertink (Vacansoleil-DCM). Marco Marcato, membre lui aussi de l'équipe Vacansoleil-DCM, les rejoint. L'étape est essentiellement disputée sous la pluie et les routes sont humides. Une chute de Belkov dans une descente entraîne tous les coureurs du groupe au sol, sauf De Backer. Ils parviennent tous à reprendre la route.

Cette étape étant l'une des rares accessibles aux sprinteurs durant ce Giro, les équipes Omega Pharma-Quick Step et Cannondale ne laissent pas l'échappée prendre une avance importante, la maintenant aux alentours de trois minutes. Le peloton commence à rattraper les échappés après avoir passé la côte de Montello-S.M.d.Vittoria, à 41 km de l'arrivée. L'écart est de deux minutes à une vingtaine de kilomètres de la fin de l'étape, une minute sept kilomètres plus loin, et 27 secondes au premier passage sur la ligne d'arrivée. Ils sont repris à 500 mètres de l'arrivée. Parfaitement lancé par Gert Steegmans, Mark Cavendish sa troisième étape sur ce Tour d'Italie, en autant de sprints disputés. Il devance Nacer Bouhanni (FDJ) and Luka Mezgec (Argos-Shimano)[3],[4].

Arrivé dans le peloton, Vincenzo Nibali conserve son avance de 41 secondes sur Cadel Evans au classement général. Distancé dans la descente de la côte de Montello, Bradley Wiggins perd plus de trois minutes. De la quatrième place au classement général, il passe à la treizième, à 5 minutes 22 secondes du maillot rose. Écarté de la lutte pour la première place, il n'est désormais plus le leader de l'équipe Sky. Dave Brailsford, manager de l'équipe, désigne à sa place Rigoberto Urán, troisième du classement général[5].

Grâce à sa victoire Cavendish reprend à Cadel Evans la première place du classement par points. Les autres classements annexes conservent les mêmes leaders : Stefano Pirazzi restent en tête du classement de la montagne, Rafał Majka meilleur jeune et Sky première des classements par équipes.

Résultats de l'étapeModifier

Classement à l'arrivéeModifier

SprintsModifier

Sprint final de Trévise (km 134)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Mark Cavendish   Grande-Bretagne Omega Pharma-Quick Step 25
2e Nacer Bouhanni   France FDJ 20
3e Luka Mezgec   Slovénie Argos-Shimano 16
4e Giacomo Nizzolo   Italie RadioShack-Leopard 14
5e Brett Lancaster   Australie Orica-GreenEDGE 12
6e Manuel Belletti   Italie AG2R La Mondiale 10
7e Roberto Ferrari   Italie Lampre-Merida 9
8e Sacha Modolo   Italie Bardiani Valvole-CSF Inox 8
9e Ioánnis Tamourídis   Grèce Euskaltel Euskadi 7
10e Francisco Ventoso   Espagne Movistar 6
11e Davide Appollonio   Italie AG2R La Mondiale 5
12e Kenny Dehaes   Belgique Lotto-Belisol 4
13e Robert Hunter   Afrique du Sud Garmin-Sharp 3
14e Grega Bole   Slovénie Vacansoleil-DCM 2
15e Daniele Bennati   Italie Saxo-Tinkoff 1

CôtesModifier

1. Mur de Ca' del Poggio, 4e catégorie (km 57,3)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Marco Marcato   Italie Vacansoleil-DCM 3
2e Maxim Belkov   Russie Katusha 2
3e Fabio Felline   Italie Androni Giocattoli-Venezuela 1
2. Côte de Montello S. M. d. Vittoria (it), 4e catégorie (km 93)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Maxim Belkov   Russie Katusha 3
2e Fabio Felline   Italie Androni Giocattoli-Venezuela 2
3e Marco Marcato   Italie Vacansoleil-DCM 1

Classements à l'issue de l'étapeModifier

Classement généralModifier

Classement général
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Vincenzo Nibali     Italie Astana en 46 h 28 min 14 s
2e Cadel Evans   Australie BMC Racing + 41 s
3e Rigoberto Urán   Colombie Sky min 4 s
4e Robert Gesink   Pays-Bas Blanco min 12 s
5e Michele Scarponi   Italie Lampre-Merida min 13 s
6e Mauro Santambrogio[n 1]   Italie Vini Fantini-Selle Italia min 55 s
7e Przemysław Niemiec   Pologne Lampre-Merida min 35 s
8e Beñat Intxausti   Espagne Movistar min 5 s
9e Domenico Pozzovivo   Italie AG2R La Mondiale min 17 s
10e Rafał Majka     Pologne Saxo-Tinkoff min 21 s

Classement par pointsModifier

Classement par points
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Mark Cavendish     Grande-Bretagne Omega Pharma-Quick Step 83
2e Cadel Evans   Australie BMC Racing 73
3e Elia Viviani   Italie Cannondale 60

Classement du meilleur grimpeurModifier

Classement du meilleur grimpeur
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Stefano Pirazzi     Italie Bardiani Valvole-CSF Inox 46
2e Jackson Rodríguez   Venezuela Androni Giocattoli-Venezuela 26
3e Robinson Chalapud   Colombie Colombia 23

Classement du meilleur jeuneModifier

Classement du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Rafał Majka     Pologne Saxo-Tinkoff en 46 h 32 min 35 s
2e Carlos Betancur   Colombie AG2R La Mondiale + min 5 s
3e Wilco Kelderman   Pays-Bas Blanco min 34 s

Classements par équipesModifier

Classement au tempsModifier

Classement par équipes au temps
  Équipes Pays Temps
1re Sky   Royaume-Uni en 138 h 49 min 53 s
2e Blanco   Pays-Bas + min 12 s
3e Lampre-Merida   Italie min 44 s

Classement aux pointsModifier

Classement par équipes aux points
  Équipes Pays Point(s)
1re Sky   Royaume-Uni 177
2e BMC Racing   États-Unis 167
3e Movistar   Espagne 159

AbandonsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a et b Mauro Santambrogio, initialement neuvième du Tour d'Italie 2013, a été déclassé par l'UCI[1].

RéférencesModifier

  1. [PDF] (en) « Anti-doping Rule Violations », sur uci.ch, Union cycliste internationale, (consulté le 31 juillet 2014)
  2. (en) « Giro d'Italia: Stage 12 preview », sur cyclingnews.com (consulté le 18 septembre 2013)
  3. (en) « Giro d'Italia: Mark Cavendish wins stage 12 », sur cyclingnews.com, (consulté le 18 septembre 2013)
  4. (en) « Mark Cavendish wins Giro d'Italia stage but Wiggins struggles », sur BBC Sport, (consulté le 18 septembre 2013)
  5. « 3 victoires pour Cav, 3 minutes pour Wiggo », sur velochrono.fr, (consulté le 18 septembre 2013)

Liens externesModifier