Ézéchiel

personnage biblique

Ézéchiel (en hébreu : יְחֶזְקֵאל ; arabe : حزقيال hazkyal) est un prophète de l'Ancien Testament (ou Tanakh selon la tradition hébraïque), qui a probablement vécu au VIe siècle av. J.-C. Son nom veut dire « Que le Seigneur le fortifie ». On lui attribue le livre d'Ézéchiel, le troisième dans l'ordre canonique des grands prophètes (Isaïe, Jérémie, Ézéchiel, Daniel). L'islam l'associe au nom coranique de Dhul-Al-Khifl.

Ézéchiel
Ezekiel.jpg
Le prophète Ézéchiel, par Michel-Ange (1510)
dans la chapelle Sixtine.
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
יְחֶזְקֵאלVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Israélite de la tribu de Lévi
Activité
Troisième des quatre grands prophètes
Autres informations
Étape de canonisation
Fête
Œuvres principales

Histoire et traditionModifier

Ézéchiel a vécu dans les premières décennies du VIe siècle av. J.-C., à l'époque où le royaume de Juda fut conquis par Nabuchodonosor II, roi de Babylone (). Le Temple de Salomon, premier temple de Jérusalem, fut alors détruit par les Babyloniens (), et la population finalement partiellement déportée en Mésopotamie après un dernier soulèvement (). Plus tard, le temple fut relevé modestement par Esdras et Néhémie[1] avant de connaître une reconstruction grandiose par Hérode le Grand, peu avant la naissance du Christ. C'est ce dernier temple qui fut entièrement détruit par les Romains en 70.

Avant la conquête babylonienne, Ézéchiel était sans doute un prêtre attaché au temple. Il fut déporté dès , avec sa femme, dans un village de Basse-Mésopotamie appelé Tel Aviv, près de Nippour, nom repris au début du XXe siècle pour désigner l'actuelle ville israélienne de Tel Aviv. Il jouissait déjà de son vivant d'un grand prestige auprès de ses compatriotes. Selon la tradition, sa tombe serait située dans un village des environs de l'actuelle ville irakienne de Hilla.

Ézéchiel décrivit le tétramorphe, c'est-à-dire les « quatre êtres vivants » tirant le char divin, et que la tradition chrétienne interprète comme une représentation figurée des évangélistes Matthieu, Marc, Luc, et Jean.

Dans l'islamModifier

Ézéchiel est un prophète biblique absent du Coran[2]. Lui est parfois associée la figure de Dhul al-Khifl évoqué à deux reprises dans le Coran. Il est néanmoins connu dans la littérature extra-coranique, comme chez Tabari, sous le nom de Hizqîl[2]. Né d'une femme âgée, Ézéchiel aurait essayé de convaincre les israélites de combattre les païens, ce qu'ils auraient refusé. Ils auraient été punis par Dieu et une épidémie sévit dans la ville. Par la suite, Ézéchiel serait passé devant les ossements des morts et les aurait ressuscités. Ces récits font l'objets de variations, ce qui témoigne de l'incertitudes dans les transmissions. Ces récits ont pour but d'expliquer le verset 243 de la sourate 2[2].

À la différence du récit biblique, Ézéchiel n'est pas considéré comme un prophète du temps de l'Exil mais comme précédant Élie, David et Salomon[2].

Notes et référencesModifier

  1. Voir les livres de la Bible qui portent leurs noms : livre d'Esdras et livre de Néhémie.
  2. a b c et d "Ezechiel" dans Dictionnaire du Coran, 2007, Paris, p. 328-329.

Voir aussiModifier

 
Le prophète Ézéchiel, par Pierre Paul Rubens (1609-1610) du musée du Louvre, département des Arts graphiques.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :