Ouvrir le menu principal

Équipe des États-Unis de soccer à la Coupe du monde 2010

Article principal : Équipe des États-Unis de soccer.

Équipe Nationale des États-Unis de football aux Coupe du monde de football 2010
Drapeau des États-Unis

Fédération Fédération des États-Unis de soccer

Organisateur(s) Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud
Participation 9e
Sélectionneur Drapeau : États-Unis Bob Bradley
Capitaine Carlos Bocanegra
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Équipe des États-Unis de football

Cet article relate le parcours de l'équipe des États-Unis Drapeau : États-Unis lors de la Coupe du monde de football 2010 organisée en Afrique du Sud du 11 juin au .

EffectifModifier

Numéro / Nom Équipe Sél. (but) Date de naissance J.         
Gardiens de but
1 Tim Howard   Everton 49 (0) (1979-3-6) (âgé de 31 ans) 4 - - - -
18 Brad Guzan   Aston Villa 15 (0) (1984-9-9) (âgé de 25 ans) - - - - -
23 Marcus Hahnemann   Wolverhampton Wanderers 6 (0) (1972-6-15) (âgé de 37 ans) - - - - -
Défenseurs
2 Jonathan Spector   West Ham United 24 (0) (1986-3-1) (âgé de 24 ans) - - - - -
3 Carlos Bocanegra     Stade rennais 77 (12) (1979-5-25) (âgé de 31 ans) 4 - 1 - -
5 Oguchi Onyewu   AC Milan 51 (5) (1982-5-13) (âgé de 28 ans) 2 - - - -
6 Steve Cherundolo   Hanovre 96 57 (2) (1979-2-19) (âgé de 31 ans) 4 - 2 - -
12 Jonathan Bornstein   Chivas USA 29 (2) (1984-11-7) (âgé de 25 ans) 2 - - - -
15 Jay DeMerit   Watford 17 (0) (1979-12-4) (âgé de 30 ans) 4 - 1 - -
21 Clarence Goodson   IK Start 11 (2) (1982-5-17) (âgé de 28 ans) - - - - -
Milieux de terrain
4 Michael Bradley   Borussia Mönchengladbach 41 (7) (1987-7-31) (âgé de 22 ans) 4 1 - - -
7 DaMarcus Beasley   Glasgow Rangers 90 (17) (1982-5-24) (âgé de 28 ans) 1 - 1 - -
8 Clint Dempsey   Fulham 61 (18) (1983-3-9) (âgé de 27 ans) 4 1 - - -
10 Landon Donovan   Los Angeles Galaxy 121 (42) (1982-3-4) (âgé de 28 ans) 4 3 - - -
11 Stuart Holden   Bolton Wanderers 12 (2) (1985-8-1) (âgé de 24 ans) 1 - - - -
13 Ricardo Clark   Eintracht Francfort 27 (2) (1983-3-10) (âgé de 27 ans) 2 - 1 - -
16 José Francisco Torres   CF Pachuca 8 (0) (1987-10-29) (âgé de 22 ans) 1 - - - -
19 Maurice Edu   Glasgow Rangers 13 (1) (1986-4-18) (âgé de 24 ans) 3 - - - -
22 Benny Feilhaber   AGF Århus 31 (2) (1985-1-19) (âgé de 25 ans) 3 - - - -
Attaquants
9 Herculez Gomez   CF Puebla 3 (1) (1982-4-6) (âgé de 28 ans) 3 - - - -
14 Edson Buddle   Los Angeles Galaxy 2 (0) (1981-5-21) (âgé de 29 ans) 2 - - - -
17 Jozy Altidore   Hull City 24 (8) (1989-11-6) (âgé de 20 ans) 4 - 1 - -
20 Robbie Findley   Real Salt Lake 4 (0) (1985-8-4) (âgé de 24 ans) 3 - 2 - -
Sélectionneur
Bob Bradley (1958-3-3) (âgé de 52 ans)

  = capitaine -- Gardien de butDéfenseurMilieu de terrainAttaquantSélectionneur

QualificationsModifier

Deuxième tourModifier

Le tirage au sort du deuxième tour voit les Américains être opposés à la sélection de la Barbade. Les deux équipes ne s'étaient plus rencontrées depuis 2000, lors d'un match de qualifications pour la Coupe du monde 2002 gagné 4-0 à Bridgetown.

Équipe 1 Résultat Équipe 2 Aller Retour
États-Unis   9-0   Barbade 8-0 1-0

Troisième tourModifier

Après la qualification contre la Barbade, les hommes de Bob Bradley arrivent au troisième tour, où ils se retrouvent dans un groupe composé de Trinité-et-Tobago, du Guatemala et de Cuba. Les Américains font un parcours remarquable avec une seule défaite et 14 buts inscrits contre seulement 3 encaissés.

Groupe 1Modifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.)        
1   États-Unis 15 6 5 0 1 14 3 +11   États-Unis 3-0 2-0 6-1
2   Trinité-et-Tobago 11 6 3 2 1 9 6 +3   Trinité-et-Tobago 2-1 1-1 3-0
3   Guatemala 5 6 1 2 3 6 7 -1   Guatemala 0-1 0-0 4-1
4   Cuba 3 6 1 0 5 5 18 -13   Cuba 0-1 1-3 2-1

Quatrième tourModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.)            
1   États-Unis 20 10 6 2 2 19 13 +6   États-Unis 2-0 2-1 2-2 2-1 3-0
2   Mexique 19 10 6 1 3 18 12 +6   Mexique 2-1 1-0 2-0 4-1 2-1
3   Honduras 16 10 5 1 4 17 11 +6   Honduras 2-3 3-1 4-0 1-0 4-1
4   Costa Rica 16 10 5 1 4 15 15 0   Costa Rica 3-1 0-3 2-0 1-0 4-0
5   Salvador 8 10 2 2 6 9 15 -6   Salvador 2-2 2-1 0-1 1-0 2-2
6   Trinité-et-Tobago 6 10 1 3 6 10 22 -12   Trinité-et-Tobago 0-1 2-2 1-1 2-3 1-0

PréparationModifier

Pour se préparer à la Coupe du monde qui approche, la sélection américaine entame une tournée et rencontre six autres équipes à travers le monde.

Coupe du mondeModifier

Coupe du monde - Groupe CModifier

Classement final
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1   États-Unis 5 3 1 2 0 4 3 +1
2   Angleterre 5 3 1 2 0 2 1 +1
3   Slovénie 4 3 1 1 1 3 3 0
4   Algérie 1 3 0 1 2 0 2 -2
12 juin Angleterre   1 - 1   États-Unis
13 juin Algérie   0 - 1   Slovénie
18 juin Slovénie   2 - 2   États-Unis
18 juin Angleterre   0 - 0   Algérie
23 juin États-Unis   1 - 0   Algérie
23 juin Slovénie   0 - 1   Angleterre

Lors de la phase de poule du Mondial 2010, les États-Unis se retrouvent dans le groupe C avec l'Angleterre, l'Algérie, et la Slovénie. Le grand choc de ce groupe C sera la rencontre Angleterre-États-Unis. Les États-Unis s'en sortent donc avec un tirage plutôt clément, leur prestation lors de la Coupe des confédérations 2009 leur donnant un statut de favori avant leurs matches contre Slovènes et Algériens.

Angleterre - États-UnisModifier

Lors du match Angleterre-États-Unis, les Américains se font mener d'entrée de jeu à la 4e minute grâce à un but de Steven Gerrard. Mais ils se ressaisissent et égalisent à la 40e grâce à la frappe de Clint Dempsey qui trompe le gardien anglais Robert Green qui fait la première bourde du Mondial. La seconde mi-temps est très disputée, Tim Howard le gardien américain, élu homme du match après la rencontre, multiplie les arrêts décisifs, secondé par un Oguchi Onyewu de gala. Une dernière occasion franche est à mettre au crédit de Jozy Altidore qui frappe au but et que Green dévie de justesse sur son poteau. Score final 1-1, un nul encourageant pour les Américains qui ont tenu tête de bien belle manière à l'un des grands favoris pour la victoire finale.

Angleterre   1 – 1   États-Unis Royal Bafokeng Stadium, Rustenburg
20:30 (UTC+2)
  Historique des rencontres
Steven Gerrard   4e (1 – 1) Clint Dempsey   40e Spectateurs : 38 646
Arbitrage :   Carlos Simon[1]
  Photos du match
Rapport
Angleterre
États-Unis
 
Angleterre :
G 12 Robert Green
D 2 Glen Johnson
D 3 Ashley Cole
D 6 John Terry
D 20 Ledley King   46e
M 4 Steven Gerrard     61e
M 7 Aaron Lennon
M 8 Frank Lampard
M 16 James Milner   31e   26e
A 10 Wayne Rooney
A 21 Emile Heskey   79e
Remplaçants :
D 18 Jamie Carragher   46e    60e
M 17 Shaun Wright-Phillips   31e 
A 9 Peter Crouch   79e 
Sélectionneur :
  Fabio Capello
 
 
États-Unis :
G 1 Tim Howard
D 2 Carlos Bocanegra  
D 5 Oguchi Onyewu
D 6 Steve Cherundolo   39e
D 15 Jay DeMerit   47e
M 4 Michael Bradley
M 8 Clint Dempsey
M 10 Landon Donovan
M 13 Ricardo Clark
A 17 Jozy Altidore   86e
A 20 Robbie Findley   77e   74e
Remplaçants :
M 11 Stuart Holden   86e 
A 14 Edson Buddle   77e 
Sélectionneur :
  Bob Bradley

Assistants :
  Altemir Hausmann[1]
  Roberto Braatz[1]
Quatrième arbitre :
  Eddy Maillet[1]
Cinquième arbitre :
  Evarist Menkouande[1]

Homme du Match :
  Tim Howard

Slovénie - États-UnisModifier

Après un début de match assez décevant contre l'Angleterre, les Américains sont tendus et prennent deux buts en première mi-temps face à la Slovénie, à la 13e minute par Valter Birsa sur un tir lointain qui lobe un Howard certes masqué au départ de la frappe mais de toute façon trop avancé et à la 42e minute par Zlatan Ljubijankic sur une contre-attaque qui laissa Onyewu sur place, ratant son piège du hors jeu. Dès le début de la deuxième période, les Américains se réveillent et Landon Donovan marque d'un coup de canon dès la 48e minute dans un angle improbable. Les Américains reprennent "du poil de la bête", mais restent encore sous domination slovène. Dès la 70e minute, on retrouve une domination américaine, avec un magnifique coup-franc de Donovan, arrêté par le gardien slovène. Plus que dix minutes à jouer, et l'égalisation arrive enfin: entré en cours de jeu, Herculez Gomez leurre la défense slovène avec un faux appel, permettant à Altidore de remiser de la tête pour Michael Bradley arrivant comme une fusée pour propulser du bout du pied la balle au-dessus du gardien slovène. Le score final est de 2-2, pourtant, les États-Unis auraient pu l'emporter 3-2 étant donné que l'arbitre malien de la rencontre, Koman Coulibaly, refusa un but américain marqué par Maurice Edu sur coup franc de Donovan à la 87e minute. Cette décision vaudra par ailleurs à cet arbitre malien de ne pas être retenu par la FIFA pour officier au tour suivant.

Slovénie   2 – 2   États-Unis Ellis Park, Johannesbourg
16:00 (UTC+2)
  Historique des rencontres
Valter Birsa   13e
Zlatan Ljubijankič   42e
(2 – 0) Landon Donovan   48e
Michael Bradley   84e
Spectateurs : 45 573
Arbitrage :   Koman Coulibaly[2]
  Photos du match
Rapport
Slovénie
États-Unis
 
Slovénie :
G 1 Samir Handanovič
D 2 Mišo Brečko
D 4 Marko Šuler   69e
D 5 Boštjan Cesar   35e
D 13 Bojan Jokić   75e
M 17 Andraž Kirm   72e
M 8 Robert Koren  
M 10 Valter Birsa   87e
M 18 Aleksander Radosavljevič
A 9 Zlatan Ljubijankič   74e
A 11 Milivoje Novakovič
Remplaçants :
A 7 Nejc Pečnik   74e 
A 14 Zlatko Dedič   87e    90+4e
A 20 Andrej Komac   90+4e 
Sélectionneur :
  Matjaž Kek
 
 
États-Unis :
G 1 Tim Howard
D 6 Steve Cherundolo
D 15 Jay DeMerit
D 5 Oguchi Onyewu   80e
D 3 Carlos Bocanegra  
M 8 Clint Dempsey
M 4 Michael Bradley
M 16 José Francisco Torres   46e
M 10 Landon Donovan
A 17 Jozy Altidore
A 20 Robbie Findley   46e   40e
Remplaçants :
M 22 Benny Feilhaber   46e 
M 19 Maurice Edu   46e 
A 9 Herculez Gomez   80e 
Sélectionneur :
  Bob Bradley

Assistants :
  Redouane Achik[2]
  Inacio Candido[2]
Quatrième arbitre :
  Subkhiddin Mohd Salleh[2]
Cinquième arbitre :
  Jeffrey Gek Pheng[2]

Homme du Match :
  Landon Donovan

États-Unis - AlgérieModifier

Ainsi, pour espérer se qualifier en 8e de finale, les Américains doivent gagner en cas de victoire anglaise dans l'autre rencontre du groupe entre l'Angleterre et la Slovénie, ou se contenter d'un nul si l'Angleterre ne gagne pas. Le match sera épique. Dès l'entame de match, la défense américaine retombe dans ses travers et est sur le point d'encaisser un but, mais la barre transversale vient suppléer Tim Howard. Ensuite, les Américains vont petit à petit asseoir leur domination sur le match. Domination stérile, jusqu'à la 20e minute, où Herculez Gomez frappe sur Raïs M'Bolhi le gardien algérien, la balle retombant dans les pieds de l'attaquant américain qui fait une passe à Clint Dempsey qui n'a plus qu'a pousser le ballon dans les filets. Cependant le but est refusé pour un hors-jeu qui n'apparaît pourtant pas sur les ralentis, laissant une fois de plus le banc américain furieux. Le temps passe, Dempsey frappe sur le poteau et rate l'immanquable, le gardien algérien continue de multiplier les arrêts réflexes quand la lumière vient enfin à la 91e minute: Howard relance la balle à la main, Landon Donovan mène une contre attaque, passe la balle à Jozy Altidore qui centre à raz de terre pour Dempsey qui tire, la balle heurte une nouvelle fois le gardien algérien mais retombe au milieu de la surface de réparation devant les buts vides où Donovan s'empresse d'y mettre la balle d'un plat du pied, faisant chavirer toute l’Amérique qui avait suivi ce match en grand nombre et signant là, un des buts les plus importants de l'histoire du soccer aux États-Unis.

États-Unis   1–0   Algérie Loftus Versfeld Stadium, Pretoria
16:00 (UTC+2)
  Historique des rencontres
Landon Donovan   90+3e (0–0) Spectateurs : 35 827
Arbitrage :   Frank De Bleeckere[3]
  Photos du match
Rapport
États-Unis
Algérie
 
États-Unis :[4]
  1 Tim Howard
3 Carlos Bocanegra  
4 Michael Bradley
6 Steve Cherundolo
8 Clint Dempsey
9 Herculez Gomez   46e
10 Landon Donovan
12 Jonathan Bornstein   80e
15 Jay DeMerit
17 Jozy Altidore   62e
19 Maurice Edu   64e
Remplaçants :
14 Edson Buddle   64e 
22 Benny Feilhaber   46e 
7 DaMarcus Beasley   80e 
Sélectionneur :
  Bob Bradley
 
 
Algérie :[4]
  23 Raïs M'Bolhi
2 Madjid Bougherra
3 Nadir Belhadj
4 Antar Yahia      76e, 90+3e
5 Rafik Halliche
8 Medhi Lacen   83e
11 Rafik Djebbour   65e
13 Karim Matmour   85e
15 Karim Ziani   69e
19 Hassan Yebda   11e
21 Foued Kadir 
Remplaçants :
9 Abdelkader Ghezzal   69e 
10 Rafik Saïfi   85e 
17 Adlène Guedioura   65e 
Sélectionneur :
  Rabah Saâdane

Arbitres assistants :
  Peter Hermans[3]
  Walter Vromans[3]
Quatrième arbitre :
  Subkhiddin Mohd Salleh[3]
Commissaire de match :
  Yuxin Mu

Homme du match :
  Landon Donovan

Huitièmes de finaleModifier

Contre toute attente, ils sont premiers de leur groupe, devant l'Angleterre. Favoris en 8e de finale, les États-Unis seront pourtant éliminés par le Ghana (2-1 a.p) après avoir une nouvelle fois encaissé leurs deux buts en entame de mi-temps tout en étant encore maladroits devant les cages, scellant définitivement leur sort dans la compétition. Toutefois, ils auront réalisé une bonne Coupe du monde avec des retournements de situations.

Le Ghana ouvre le score rapidement (5e minute) par Kevin-Prince Boateng mais Landon Donovan égalise sur penalty. Lors de la première prolongation de la Coupe du monde, le rennais Asamoah Gyan permet au Ghana de devenir la troisième équipe africaine quart-de-finaliste d'un Mondial, après le Cameroun en 1990 et le Sénégal en 2002.

  États-Unis 1 - 2 a.p. Ghana   Royal Bafokeng Stadium, Rustenburg
20:30 (UTC+2)
  Historique des rencontres
Landon Donovan   62e (pén.) (0 - 1)   5e Kevin-Prince Boateng
  93e Asamoah Gyan
Spectateurs : 34 976
Arbitrage :   Viktor Kassai
  Photos du match
Rapport
États-Unis
Ghana
 
États-Unis :[5]
  1 Tim Howard
3 Carlos Bocanegra     68e
4 Michael Bradley
6 Steve Cherundolo   18e
8 Clint Dempsey
10 Landon Donovan
12 Jonathan Bornstein
13 Ricardo Clark   3e   7e
15 Jay DeMerit
17 Jozy Altidore   90+1e
20 Robbie Findley   46e
Remplaçants :
9 Herculez Gomez   90+1e 
19 Maurice Edu   31e 
22 Benny Feilhaber   46e 
Sélectionneur :
  Bob Bradley
 
 
Ghana :[5]
  22 Richard Kingson
2 Hans Sarpei   73e
3 Asamoah Gyan
4 John Pantsil
5 John Mensah  
6 Anthony Annan
7 Samuel Inkoom   113e
8 Jonathan Mensah   61e
13 André Ayew   90+2e
21 Kwadwo Asamoah
23 Kevin-Prince Boateng   78e
Remplaçants :
10 Stephen Appiah   78e 
11 Sulley Muntari   113e 
19 Lee Addy   73e 
Sélectionneur :
  Milovan Rajevac

Assistants :
  Gábor Erős
  Tibor Vámos
Quatrième arbitre :
  Michael Hester
Cinquième arbitre :
  Tevita Makasini

Homme du Match :
  André Ayew

AnnexesModifier