Quique Setién

footballeur et entraîneur espagnol

Quique Setién
Image illustrative de l’article Quique Setién
Biographie
Nom Enrique Setién Soler
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance (62 ans)
Lieu Santander (Espagne)
Taille 1,85 m (6 1)
Période pro. 1977 - 1996
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours junior
Années Club
0000-1972 Drapeau : Espagne Racing Santander
1972-1977 Drapeau : Espagne Perines
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1977-1985 Drapeau : Espagne Racing Santander 206 0(43)
1985-1988 Drapeau : Espagne Atlético Madrid 086 0(10)
1988-1992 Drapeau : Espagne CD Logroñés 133 0(22)
1992-1996 Drapeau : Espagne Racing Santander 132 0(27)
1996 Drapeau : Espagne Levante UD 008 00(0)
Total 560 (102)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1985-1986 Drapeau : Espagne Espagne 003 0(0)
1997-2003 Drapeau : Espagne Espagne beach soccer
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2001-2002 Drapeau : Espagne Racing Santander 18v 10n 08d
2003-2004 Drapeau : Espagne Poli Ejido 02v 04n 07d
2005-2006 Drapeau : Russie Russie beach soccer (adjoint)
2006-2007 Drapeau : Guinée équatoriale Guinée équatoriale 00v 00n 01d
2007-2008 Drapeau : Espagne CD Logroñés 05v 06n 09d
2009-2015 Drapeau : Espagne CD Lugo 97v 83n 78d
2015-2017 Drapeau : Espagne UD Las Palmas 26v 18n 34d
2017-2019 Drapeau : Espagne Real Betis 39v 22n 33d
2020Drapeau : Espagne FC Barcelone 16v 4n 4d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 15 août 2020

Enrique « Quique » Setién Solar, né le à Santander (Cantabrie), est un footballeur international espagnol reconverti entraîneur.

En tant que joueur, Quique Setién débute dans son club de formation, le Racing Santander. Il monte en première division avec et acquiert le surnom d'El Maestro. Après plus de 200 matchs avec le Racing, Quique part pour l'Atlético Madrid en 1985, remplit son palmarès et devient international espagnol, participant à la Coupe du monde 1986. À partir de 1988, il continue en Primera División au CD Logroñés durant quatre exercices. Cela avant de revenir dans son club formateur pour terminer sa carrière en 1996, après une poignée de matchs en D2 pour Levante. Il se met alors au football de plage avec la mise en place de l'équipe nationale.

Reconverti entraîneur, Setién commence par faire remonter le Racing Santander dans l'élite mais ne poursuit pas sa mission. Après de courtes expériences auprès du Poli Ejido, de l'équipe de Russie de football de plage, de Guinée équatoriale de football et du CD Logroñés, Quique se pose au CD Lugo en 2009, qu'il fait monter et maintient en seconde division. Si bien qu'il est engagé par l'UD Las Palmas en 2015, alors promu en difficulté en Liga. Après deux saisons concluantes, il s'engage au Real Betis qu'il hisse en Ligue Europa.

Il a entraîné le FC Barcelone entre janvier et août 2020.

BiographieModifier

Enfance et formationModifier

Quique Setién débute par jouer au football de plage en participant aux championnats pour enfants d'« El Sardinero » avec l'équipe de Casablanca.

À l'âge de 14 ans, il rejoint le club de Perines avant d'intégrer le Racing de Santander en 1977[1].

Setién est un grand amateur du jeu d'échecs qu'il apprend étant enfant et qu'il pratique en club. Il assiste à plusieurs tournois internationaux et dispute des parties simultanées face à Gary Kasparov, Anatoli Karpov ainsi qu'un match face à l'ordinateur Deep Blue Junior sur invitation d'IBM. Il a écrit plusieurs articles sur le jeu d'échecs dans le journal El Mundo ainsi qu'un article nécrologique lors du décès du champion du monde Bobby Fischer[2],[3].

JoueurModifier

Cadre de SantanderModifier

Dès son retour au Racing de Santander en 1977, il débute en Primera división avec le Racing à l`âge de 19 ans face au Betis.

Sa première étape au Racing, qui dure huit saisons, est marquée par une grave blessure qui l'empêche de jouer pendant toute la saison 1982-1983.

Il devient un des meilleurs joueurs de l'histoire du Racing.

Confirmation à l'Atlético MadridModifier

En 1985, il est recruté par l'Atlético de Madrid où il joue 73 matches et marque 7 buts.

Ses bonnes prestations font qu'il est convoqué pour jouer avec l'équipe d'Espagne. Le , il connaît sa première sélection internationale face à l'Autriche[4]. Il participe à la Coupe du monde de 1986.

Poursuite en D1 à LogroñésModifier

Après trois saisons avec l'Atlético, il rejoint le CD Logroñés où il reste pendant quatre saisons (114 matches, 20 buts).

Retour mitigé à SantanderModifier

Il retourne ensuite au Racing avec l'intention d'y terminer sa carrière de joueur.

Football de plageModifier

Après un départ houleux du Racing de Santander en , il signe avec Levante UD où il joue quatre matches décisifs pour la montée du club en D1[5].

À la fin des années 1990, le football de plage prend son essor en Espagne. Quique Setién joue plusieurs rencontres avec l'équipe nationale de beach soccer dirigée par Joaquín Alonso. Il y retrouve notamment Manuel Sarabia, avec qui il a déjà joué au CD Logroñés. Il y rencontre Eder Sarabia, son fils, sera son entraîneur adjoint à partir de son passage à l'UD Las Palmas.

La sélection et Setién se qualifient pour la première fois au Championnat du monde à l'occasion de l'édition 1998[6]. Setién joue pendant sept ans avec la Rioja (1997-2003) et remporte l'Euro Beach Soccer League en 1999 et 2000, et termine meilleur buteur du premier tournoi[7].

EntraîneurModifier

Premières expérience mitigéesModifier

Quique Setién commence sa carrière d'entraîneur en 2001 avec le Racing de Santander, obtenant la promotion en D1 au terme de la saison 2001-2002 avec la seconde place de deuxième division. Il laisse la place sur le banc à Manuel Preciado et devient directeur technique du club sur l'exercice 2002-2003[4].

À l'été 2003, il prend la tête de l'équipe du Polideportivo Ejido, mais n'est plus en poste à partir de [4].

 
Setién assiste Nikolaï Pissarev dans le beach soccer russe.

En 2005, par l'intermédiaire de Dmitri Popov, ex-coéquipiers de Santander, et Valery Karpin, Quique Setién reçoit une offre du sélectionneur de l'équipe nationale russe à quelques mois de l'Euro Beach Soccer Cup 2005. Setién a pour mission de trouver et entraîner de nouveaux joueurs dans un rôle de directeur technique. L'équipe termine finaliste de la compétition[7].

Après bientôt trois années sans contrat, Setién fait partie des entraîneurs espagnols appelés à encadrer l'équipe de Guinée équatoriale, ancienne colonie ibérique. Il perd la seule rencontre encadrée 0-3 face au Cameroun[6].

En , Quique prend en main l'équipe du Club Deportivo Logroñés en fin de saison 2006-2007. Il garde son rôle pour l'exercice suivant mais n'est plus en poste à partir de [4].

Confirmation à LugoModifier

En , Quique Setién rejoint le CD Lugo, en troisième division. L'équipe termine septième sur vingt la première année.

Au cours de la saison 2010-2011, le club remporte son groupe mais échoue lors des barrages d'accession. Lors de la phase réservée aux vainqueurs de groupe, Lugo échoue au premier tour contre le Real Murcie (0-2 ; 1-0). L'équipe entretient l'espoir en passant le second tour de la phase des non-champions en sortant le Deportivo Alavés (0-0 ; 2-1). Mais, lors du troisième et dernier tour, l'équipe perd contre le CD Alcoyano (0-1 ; 0-1) et reste en Segunda División B.

Sur l'exercice 2011-2012, l'équipe termine troisième du Groupe A et dispute les barrages d'accession des équipes non-vainqueurs de poules. Lugo élimine le SD Eibar au premier tour (1-0 ; 0-0), vient ensuite l'Atlético Baleares, champion du Groupe C, battu plus facilement (3-1 ; 0-0) et enfin le Cádiz CF, champion du Groupe D, vaincu au tir-au-but (3-1 ; 1-3 tab 3-2). Quique Setién et son équipe sont promus en deuxième division après être venus à bout de deux champion de groupe.

En D2 2012-2013, Lugo termine onzième sur 22 équipes, à neuf points du premier relégable. Lors de la saison 2013-2014, Lugo fait presque aussi bien avec la douzième place finale, mais à seulement quatre unités de retourner en D3. L'édition 2014-2015 est du même acabit avec la quinzième place, cinq points devant la relégation. Après six saisons, Quique Setién quitte Lugo à la fin de la saison 2014-2015.

Liga avec Las Palmas et le BetisModifier

 
Setién (1er plan) avant un match avec Las Palmas en décembre 2015.

En , Quique Setién rejoint l'UD Las Palmas, promu en Liga. Prenant l'équipe en position de relégable, il la hisse jusqu'à la neuvième place, pour terminer le championnat à la onzième. Roque Mesa et Jonathan Viera sont des joueurs importants de l'équipe de Quique[8].

En Liga 2016-2017, Las Palmas et Setién finissent quatorzième, après avoir passé la totalité de la saison à des places plus hautes. Des conflits internes fréquents et des consignes ne passant plus auprès des joueurs causent son départ[8].

En , il est recruté par le Real Betis, qui a terminé juste derrière Las Palmas la saison précédente. Dès sa première année, il permet au Betis de se qualifier pour la Ligue Europa 2018-2019 suite à la sixième place obtenue en Liga. Setién fait confiance aux jeunes Junior Firpo, Loren Morón, en équipe réserve devenu buteur titulaire, et la révélation Fabian Ruiz[8].

L'exercice 2018-2019 voit le Betis remporte son groupe de Coupe d'Europe en restant invaincu malgré la présence de l'AC Milan et de l'Olympiakos. En seizième-de-finale, Séville décroche le match nul (3-3) chez le Stade rennais mais s'incline à domicile au retour (1-3). Quique permet à Sergio Canales et Giovani Lo Celso de se révéler au plus haut niveau[8]. En Liga, sous Quique Setién, le Real Betis affiche 62.5% de possession, un record pour une équipe en Liga sur un exercice depuis la saison 2005-2006, hors FC Barcelone. L'équipe de Setién termine dixième et l'entraîneur quitte son poste après avoir eu du mal à faire adopter ses idées[8].

FC BarceloneModifier

Le 2020, il devient entraîneur du FC Barcelone en remplacement d'Ernesto Valverde. Il débute par une victoire 1 à 0 face à Grenade CF (20e journée du championnat d'Espagne) et fait jouer le jeune Riqui Puig. Le 17 août 2020, il est limogé par le club suite à son élimination en quarts de finale de la Ligue des Champions et une lourde défaite contre le Bayern Munich (8-2).

Style de jeuModifier

Quique Setién est un admirateur du style de Johan Cruyff basé sur le jeu offensif et la possession du ballon. Il déclare en 2016 : « Je savais qu’on pouvait mieux jouer au football, mais je ne l’ai pas vu jusqu’à ce que Johan nous l’a montré ». Setién imprime ce style aux équipes qu'il entraîne, avec des principes très clairs : « si tu as le ballon, personne ne va te marquer de but. Chaque joueur s’amuse et profite bien plus avec le ballon dans les pieds plutôt qu’en courant derrière lui »[8].

Il adapte son jeu à ses effectifs (4-1-4-1 avec attaque par l'axe à Las Palmas contre le 3-5-2 au Betis par les côtés) mais garde toujours les mêmes principes de jeu : « ressortir le ballon depuis derrière, combiner, avancer en se passant la balle » résume-t-il dans un article de Marca, avec des défenseurs centraux au niveau de la ligne du milieu de terrain et des latéraux faisant office d’ailier sur les phases de possession[8].

StatistiquesModifier

JoueursModifier

Quique Setién dispute dix-neuf saisons professionnelles. Il participe à quinze éditions du Championnat d'Espagne de première division dans lequel il prend part à 374 matchs et marque 58 buts. Ces autres saisons sont jouées en Segunda División avec cinq éditions pour 144 rencontres et 37 réalisations. Lors de la dernière saison de sa carrière (1995-1996), il prend part aux deux divisions avec deux clubs différents.

Setién joue aussi trente matchs de Coupe d'Espagne pour quatre buts.

Statistiques de Quique Setién [4]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
  Espagne Total
Division M B M B M B C M B M B M B
1977-1978   Racing Santander Primera División 21 2 - - - - - - - - - 21 2
1978-1979   Racing Santander Primera División 24 3 - - - - - - - - - 24 3
1979-1980   Racing Santander Segunda División 33 5 - - - - - - - - - 33 5
1980-1981   Racing Santander Segunda División 35 10 - - - - - - - - - 35 10
1981-1982   Racing Santander Primera División 22 5 - - - - - - - - - 22 5
1982-1983   Racing Santander Primera División - - - - - - - - - - - 0 0
1983-1984   Racing Santander Segunda División 36 11 1 0 - - - - - - - 37 11
1984-1985   Racing Santander Primera División 33 7 1 0 - - - - - - - 34 7
Sous-total 204 43 2 0 0 0 - 0 0 0 0 206 43
1985-1986   Atlético Madrid Primera División 30 5 - - 2 0 C2 7 3 - - 39 8
1986-1987   Atlético Madrid Primera División 32 1 - - - - - - - 3 0 35 1
1987-1988   Atlético Madrid Primera División 11 1 1 0 - - - - - - - 12 1
Sous-total 73 7 1 0 2 0 - 7 3 3 0 86 10
1988-1989   CD Logroñés Primera División 13 2 - - - - - - - - - 13 2
1989-1990   CD Logroñés Primera División 32 9 2 - - - - - - - - 34 9
1990-1991   CD Logroñés Primera División 36 7 9 1 - - - - - - - 45 8
1991-1992   CD Logroñés Primera División 33 2 8 1 - - - - - - - 41 3
Sous-total 114 20 19 2 0 0 - 0 0 0 0 133 22
1992-1993   Racing Santander Segunda División 37 11 5 1 - - - - - - - 42 12
1993-1994   Racing Santander Primera División 38 8 1 0 - - - - - - - 39 8
1994-1995   Racing Santander Primera División 37 6 - - - - - - - - - 37 6
1995-1996   Racing Santander Primera División 12 0 2 1 - - - - - - - 14 1
Sous-total 124 25 8 2 0 0 - 0 0 0 0 132 27
1995-1996   Levante UD Segunda División 3 0 5 0 - - - - - - - 8 0
Total sur la carrière 518 95 30 4 2 0 - 7 3 3 0 560 102

EntraîneurModifier

Statistiques d'entraîneur de Quique Setién[4] (au 13/08/2020)
Club Saison Championnat Coupe nationale Compétition(s)
continentale(s)
International Total
Div M V N D M V N D C M V N D M V N D M V N D
  Racing Santander 2001-2002 D2 35 18 10 7 1 0 0 1 - - - - - non-concerné 36 18 10 8
  Poli Ejido 2003-2004 D2 12 2 4 6 1 0 0 1 - - - - - 13 2 4 7
  Guinée équatoriale 2006 non-concerné 1 0 0 1 1 0 0 1
  CD Logroñés 2007-2008 D3 20 5 6 9 0 0 0 0 non-concerné 20 5 6 9
  CD Lugo 2009-2010 D3 38 13 14 11 0 0 0 0 - - - - - 38 13 14 11
2010-2011 D3 38 22 9 7 6 2 1 3 - - - - - 44 24 10 10
2011-2012 D3 38 16 16 6 7 3 2 2 - - - - - 45 19 18 8
2012-2013 D2 42 15 11 16 1 0 0 1 - - - - - 43 15 11 17
2013-2014 D2 42 14 12 16 2 0 1 1 - - - - - 44 14 13 17
2014-2015 D2 42 11 16 15 2 1 1 0 - - - - - 44 12 17 15
Sous-total 240 91 78 71 18 6 5 7 0 0 0 0 0 258 97 83 78
  UD Las Palmas 2015-2016 Liga 30 11 6 13 6 3 2 1 - - - - - 36 14 8 14
2016-2017 Liga 38 10 9 19 4 2 1 1 - - - - - 42 12 10 20
Sous-total 68 21 15 32 10 5 3 2 0 0 0 0 0 78 26 18 34
  Real Betis 2017-2018 Liga 38 18 6 14 2 1 0 1 - - - - - 40 19 6 15
2018-2019 Liga 38 14 8 16 8 3 4 1 C3 8 3 4 1 54 20 16 18
Sous-total 76 31 14 31 10 4 4 2 - 8 3 4 1 94 39 22 33
  FC Barcelone 2019-2020 Liga 19 13 3 3 3 2 0 1 C1 2 1 1 0 24 16 4 4
Total sur la carrière 454 171 127 156 42 17 12 13 - 10 4 5 1 1 0 0 1 505 191 143 171

PalmarèsModifier

En tant que joueur de l'Atlético Madrid, Quique Setién remporte la Supercoupe d'Espagne 1985, à son arrivée. Au terme de sa première saison, il échoue en finale de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1985-1986. L'exercice suivant le voit être aussi finaliste de la Coupe d'Espagne 1986-1987. Son palmarès de joueur ne comporte aucun autre titre.

En tant qu'entraîneur, Quique Setién est vice-champion de Segunda División 2001-2002 avec son club formateur du Racing Santander, dès sa première saison sur un banc. Plus tard, au CD Lugo, Setién permet à son équipe de remporter son groupe de D3 2010-2011 sans parvenir à monter en D2, chose acquise la saison suivante.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier