Écurie Aga Khan

écurie de courses de chevaux
Écurie Aga Khan
Description de cette image, également commentée ci-après
Casaque de l'écurie Aga Khan
-->
Fondateur Karim Aga Khan IV
Entraineurs

France : Alain de Royer-Dupré, Francis-Henri Graffard, Mikel Delzangles, Jean-Claude Rouget

Irlande : Dermot Weld, Johnny Murtagh, Michael Halford
Chevaux Petite Étoile, Blushing Groom, Shergar, Darshaan, Daylami, Sinndar, Dalakhani, Zarkava, Siyouni, Vadeni

L'écurie Aga Khan est une écurie de chevaux de course participant aux courses hippiques de plat appartenant à Karim Aga Khan IV, chef spirituel des Ismaéliens[1],[2],[3],[4]. C'est l'une des écuries les plus célèbres du monde des courses.

HistoireModifier

 
Karim Aga Khan IV en 2014

L'Aga Khan III, le grand-père de Karim Aga Khan, fut l'un des plus grands propriétaires de la première moitié du XXe siècle, et les premiers représentants de la casaque (à l'époque cerclée vert et chocolat) foulèrent les pistes en 1922. L'écurie remporte entre autres deux fois le Prix de l'Arc de Triomphe (Migoli en 1948 et Nuccio en 1952) ou la Triple couronne britannique en 1935 avec Bahram, et Nasrullah, l'un des plus influents étalons du siècle, est élevé dans le haras de l'Aga Khan III. Lorsque celui-ci meurt en 1957, son héritage saute une génération puisque son fils Ali Khan, vedette de la jet set, n'est pas jugé digne de lui succéder étant donné sa vie tumultueuse. C'est donc le jeune prince Karim, 21 ans, qui hérite de la charge d'imam des Ismaéliens et plus tard de l'écurie de courses gérée par son père durant quelques années. Les chevaux sont en France entraînés par François Mathet, qui poursuit son association avec le nouvel Aga Khan jusqu'à sa mort en 1983. Alain de Royer-Dupré devient alors l'entraîneur principal, avant de prendre sa retraite fin 2021 et de confier le site d'Aiglemont à Gouvieux, où est regroupé l'essentiel de l'effectif, à son ancien assistant Francis-Henri Graffard. Deux autres entraîneurs français ont dans leurs boxes des chevaux du prince, Jean-Claude Rouget et Mikel Delzangles. Quant à Christophe Soumillon, il est le premier jockey de l'écurie. En Irlande, le chevaux sont sous la responsabilité de Michael Halford, Dermot Weld et Johnny Murtagh.

L'Aga Khan est un éleveur-propriétaire, tous les chevaux courant sous ses couleurs sont issus de son élevage, renforcé au tournant des années 80 par le rachat de l'élevage Boussac, le plus prestigieux de France. En 2003, il reprend l'écurie et la jumenterie de Jean-Luc Lagardère à la mort de ce dernier. Il possède quatre haras en Irlande et deux en France, les haras de Bonneval et d'Ouilly. Ses couleurs sont casaque verte, toque verte, épaulettes rouges. Parmi les plus grands champions de l'écurie, on peut citer Petite Étoile, Blushing Groom, Shergar, Darshaan, Daylami, Sinndar, Dalakhani ou encore Zarkava. L’œuvre de l'Aga Khan en tant qu'éleveur et propriétaire, est récompensée d'un Daily Telegraph Award of Merit en 2000.

Principales victoires (courses de Groupe 1)Modifier

  France


  Royaume-Uni


  Irlande


  Allemagne


  Italie


  États-Unis

  • Breeders' Cup Turf – 2 – Lashkari (1984), Tarnawa (2020)
  • Matchmaker International – 1 – Lashkari (1986)
  • Beverly D. Stakes – 1 – Timarida (1996)
  • Secretariat Stakes – 1 – Bayrir (2012)
  • Jockey Club Oaks – 1 – Edisa (2019)

  Canada


  Dubaï


  Hong Kong

Notes et référencesModifier

  1. « Les haras français de l'Aga Khan ne sont pas épargnés par la crise », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Son Altesse l'Aga Khan », sur LEFIGARO (consulté le )
  3. « Aga Khan : la référence et l’excellence | Blog hippique », sur hippique.blog-pmu.fr, (consulté le )
  4. « Les trois premières générations aga khan - Jour de Galop », sur www.jourdegalop.com (consulté le )

Liens externesModifier