Ouvrir le menu principal
Écorchement de martyrs chrétiens.

L'écorchement est une manière de tuer un condamné en lui retirant la peau (épiderme, derme, hypoderme) jusqu'au fascia musculaire (enveloppe des muscles).

Le bourreau incise soit le dessous des pieds, soit le sommet du crâne, et tire sur la peau pour l'arracher : la chair se retrouve à nu et la personne meurt après plusieurs heures de souffrance.

HistoriqueModifier

Parmi les victimes célèbres de l'écorchement, figurent Marsyas, Saint Barthélémy, Philippe et Gauthier d'Aunay, Marcantonio Bragadin, Sisamnès.

On note aussi un cas d'écorchement lors des guerres de Vendée (Révolution française).

Dans la fictionModifier

Dans le roman Un monde sans fin de Ken Follett, un pilleur d'église est condamné à l'écorchement et l'opération par le tanneur de la ville est décrite en détail.

Dans la saga Le Trône de fer de George R. R. Martin, la maison Bolton de Fort-terreur a pour emblème un écorché, en référence à la méthode de torture pratiquée par cette famille.

Dans le film Martyrs de Pascal Laugier, l'un des martyrs est presque intégralement écorché (seul le visage ne l'est pas).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :