Charles Landseer

peintre britannique

Charles Landseer () est un peintre anglais, spécialiste des sujets historiques.

Charles Landseer
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Fratrie
Autres informations
Membre de
Mouvement

BiographieModifier

Charles Landseer, second fils du graveur John Landseer et frère aîné du peintre animalier Edwin Landseer, est né à Londres le [1]. Il a été formé par son père et par le peintre Benjamin Robert Haydon. La palette d'argent (silver palette) lui fut attribuée par la Royal Society of Arts pour un dessin représentant Laocoon en 1815[2], et il entra en 1816 aux écoles de la Royal Academy sous la tutelle d'Henry Fuseli[3].

En 1823 il accompagne Sir Charles Stuart de Rothesay en mission diplomatique au Portugal et au Brésil. Nombre des croquis qu'il réalisa lors de cette expédition furent exposés à la British Institution en 1828[4].

Il devient associé à la Royal Academy en 1837 puis académicien de titre en 1845. En 1851, il accède au titre de gardien de la Royal Academy, un poste qui nécessite qu'il enseigne à « l'école antique » et qu'il conserve jusqu'en 1873[5].

ŒuvreModifier

La plupart de ses illustrations avaient pour sujet l'histoire britannique ou la littérature. Il portait un soin tout particulier à la justesse historique des accessoires et détails de ses tableaux. Ses œuvres incluent La rencontre de Charles Ier et ses alliés avant la bataille de Edgehill, Clarissa Harlowe dans la cellule du bureau du sheriff (1833, maintenant intégré à la collection de la Tate Gallery)[6], Le pillage d'une maison juive sous le règne de Richard Ier (1839, Tate Gallery) et La tentation d'Andrew Marvel (1841). Sous la tutelle de Haydon, il a également réalisé une série d'illustrations anatomiques détaillées[7].

Il est mort à Londres le 1, léguant 10 000 guinées à la Royal Academy pour financer des bourses d'études.

Notes et référencesModifier

  1. http://www.racollection.org.uk/ixbin/indexplus?_IXACTION_=file&_IXFILE_=templates/full/person.html&_IXTRAIL_=Academicians&person=5759
  2. (en) « Intelligence in Literature and the Arts and Sciences », The New monthly magazine, no 4, 1815.
  3. (en) Edward Strachan, Roy Bolton, Russia & Europe in the Nineteenth Century, 2008, Sphinx Fine Art, p. 90 (ISBN 9781907200021).
  4. (en) William Cosmo Monkhouse, « Landseer, Charles », dans Sidney Lee, Dictionary of National Biography, vol. 32, Londres, Smith, Elder & Co.
  5. (en) William Sandby, The history of the Royal Academy of Arts from its foundation in 1768 to the present time: With biographical notices of all the members, 1862, vol. 2, Londres, Longman, Roberts, & Green, p. 176.
  6. (en) « Charles Landseer », Tate Gallery.
  7. (en) « Getting all cut up about it », Wellcome Collection.

Liens externesModifier