Ouvrir le menu principal

Le Fantôme de l'Opéra

roman de Gaston Leroux

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Fantôme de l'Opéra (homonymie).

Le Fantôme de l'Opéra
Image illustrative de l’article Le Fantôme de l'Opéra
Aquarelle d'André Castaigne illustrant la première édition américaine du roman (1911)[1].

Auteur Gaston Leroux
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Pierre Lafitte
Date de parution 1910
Nombre de pages 520 (variable selon l'édition)
Première page du manuscrit autographe.

Le Fantôme de l'Opéra est un roman français « à la lisière du policier et du fantastique »[2], écrit par Gaston Leroux et publié en 1910.

HistoriqueModifier

Le roman paraît d'abord en feuilleton dans Le Gaulois (à partir de septembre 1909 jusqu'à janvier 1910), et paraît en volume chez Pierre Lafitte en mars 1910[3]. Il paraît encore dans divers journaux, dont L'Écho d'Alger du au .

Le roman est inspiré par une histoire d'amour de l'ancien opéra[4] et par des rumeurs qui ont couru sur de prétendus mystères provenant des dédales souterrains de l'Opéra Garnier à Paris dans la deuxième moitié du XIXe siècle et de l'incendie, très réel celui-là, du Bazar de la Charité le [réf. nécessaire]. Gaston Leroux s'inspire également du roman Trilby de George du Maurier[5].

RésuméModifier

 
L'Opéra Garnier vers 1900.

Des événements étranges ont lieu à l'Opéra : le grand lustre s'effondre pendant une représentation, un machiniste est retrouvé pendu. La direction doit se rendre à l'évidence : un fantôme ou un homme machiavélique nommé Erik hante le théâtre. Certains affirment avoir vu le visage déformé de cet être qui ne semblerait pas être humain. Peu après, les directeurs de l'Opéra se voient réclamer 20 000 francs par mois de la part d'un certain « Fantôme de l'Opéra » qui exige aussi que la loge numéro 5 lui soit réservée.

Au même moment, une jeune chanteuse orpheline nommée Christine Daaé, recueillie par la femme de son professeur de chant, est appelée à remplacer une diva malade, la Carlotta. Elle incarne une Marguerite éblouissante dans Faust de Gounod. Or, elle est effrayée. Au vicomte Raoul de Chagny, qui est secrètement amoureux d'elle, elle confesse une incroyable histoire. La nuit, une voix mélodieuse l'appelle : elle entend son nom et cela lui suffit pour inspirer son chant. En outre, l'ange de la musique visite fréquemment sa loge. Elle affirme avoir entrevu l'être qui l'accompagne dans son art. Mais Raoul et Christine ne tardent pas à découvrir que cette voix est celle du fameux fantôme nommé Erik, un être au visage hideux. Ancien prestidigitateur, il s'est réfugié dans son royaume souterrain, sous l'Opéra, pour y composer une œuvre lyrique. Passionnément épris de la jeune Christine, il l'enlève et l'emprisonne dans son repaire des sombres profondeurs.

 
Le grand lustre, gravure de 1875.

Raoul de Chagny, aidé d'un mystérieux Persan, se lance à la recherche de la jeune femme. Il doit alors affronter une série de pièges diaboliques conçus par le fantôme, grand maître des illusions. Mais la persévérance du jeune Raoul et le courage de Christine, prête à sacrifier sa vie pour sauver le jeune homme, dont elle aussi est éprise, poussent Erik, le fantôme de l'Opéra, au repentir.

AdaptationsModifier

 
Aquarelle d'André Castaigne illustrant la première édition américaine du roman (1911).
 
Aquarelle d'André Castaigne illustrant la première édition américaine du roman (1911).

ThéâtreModifier

Théâtre
Comédies musicales
  • Phantom der Oper (1949) d'Arndt Gerber et Paul Wilhelm
  • Phantom of the Opera (1976/1984) de Ken Hill sur des musiques de Gounod, Offenbach, Verdi et autres.
  • The Phantom of the Opera (1986) d'Andrew Lloyd Webber et Charles Hart
  • The Phantom of the Opera or The Passage of Christine (1986) de David Bishop et Kathleen Masterson
  • The American Phantom of the Opera: A Love Story (1987) de Helen Grigal et Walter Anderson
  • The Pinchpenny Phantom of the Opera: An Affordable Musical Comedy (1988) de Dave Reiser et Jack Sharkey
  • The Phantom of the Opera: The Play (1989) de John Kenley, Robert Thomas Noll et David Gooding avec des musiques de Gounod
  • Phantom of the Opera (1990) de Bruce Falstein, Lawrence Rosen et Paul Shierhorn
  • Phantom (The American Musical Sensation) (1991) d'Arthur Kopit et Maury Yeston
  • Phantom of the Op'ry: A Melodrama with Music (1991) de Tom Kelly, Gerald V. Castle et Michael C. Vigilant
  • Phantom (1991) de David H. Bell etTom Sivak.
  • Phantom of the Soap Opera (1992) de Craig Sodaro et Randy Villars
  • The Phantom of the Opera (1992) de Joseph Robinette et Robert Chauls.
  • Phantom of the Opera (1992) de Michael Tilford et Tom Alonso
  • The Phantom of the Country Opera (1995) de Sean Grennan, Kathy Santen, Cheri Coons et Michael Duff
  • The Phantom of the Opera (1996) de Rob Barron et David Spencer
  • Phantom of the Opera: A New Musical (2010) de Michael Sgouros et Brenda Bell
  • Das Phantom der Oper (2010) de Thomas Zaufke, Felix Müller et Victor Hunt
  • Le Fantôme de l'Opéra (2016), Théâtre Mogador, Paris : annulé pour cause d'incendie
Ballet

CinémaModifier

TélévisionModifier

MusiqueModifier

  • The Phantom of the Opera (1978) de Walter Murphy
  • Phantom of The Opera (1980) d'Iron Maiden
  • Le Fantôme de l'Opéra (1988) de Jean-Patrick Capdevielle
  • The Phantom of the Opera (1990) de Gabriel Thibaudeau
  • Phantom of the Rapra (1995) de Bushwick Bill
  • Il Fantasma dell'Opera (1996) d'Ataraxia
  • Phantom of the Opera (1998) de Me First and the Gimmie Gimmies
  • The Phantom of the Opera (1999) de Dreams of Sanity et Lacrimosa
  • The Phantom Opera Ghost (2001) d'Iced Earth
  • Phantom of the Opera (2002) de Nightwish
  • Yami yori kurai doukoku no a cappella to bara yori akai jounetsu no aria (2005) de D
  • Phantom of The Opera (2007) du groupe de power metal américain HolyHell
  • Phantom (2008) de T-Pain
  • Phantom (2009) de Black Skud
  • Phantom of the Opera (2009) du groupe japonais Liv Moon
  • The Phantom of the Opera (2011) de Pierre Thilloy
  • Phantom of the Opera (2012) de Lindsey Stirling
  • Opera (2012) du groupe coréen Super Junior
  • Phantom of the Opera Medley (2013) de Taylor Davis et Lara de Wit
  • Phantom of the Opera Medley (2014) de Peter & Evynne Hollens
  • The Phantom of the Opera (2017) Prague Cello Quartet
  • Puppet Show, du groupe Avatar, la guitare jouant l'air principal, 2014

Bande dessinéeModifier

  • Opera no Kaijin (Le Fantôme de l'Opéra), manga du dessinateur JET, publié en 1989, toujours inédit dans les pays francophones.
  • Le Masque, un manga librement basé sur le Fantôme de l'Opéra, publié en 1994, toujours inédit dans les pays francophones.
  • Operaza no Kaijin (Le Fantôme de l'Opéra), manga de la dessinatrice Harumo Sanazaki, publié en 2005, toujours inédit dans les pays francophones.
  • Le Fantôme de l'Opéra (en deux tomes), adaptation et dessin de Christophe Gaultier, couleurs de Marie Galopin, éditions Gallimard, coll. Fétiche, 2011.

InternetModifier

  • Notes by Christine (2013), une web-série replaçant le roman au XXIe siècle sous la forme d'un blog-vidéo tenu par Meg Giry.
  • The Private Letters of Christine Daaé (2014), une web-série mettant en scène le roman au XXIe siècle sous la forme d'un journal vidéo tenu par Christine Daaé.

RéférencesModifier

  1. Timothée Picard, La Civilisation de l'opéra : sur les traces d'un fantôme, Paris, Fayard, 2016.
  2. Marc Lits, Le roman policier : introduction à la théorie et à l'histoire d'un genre littéraire, Liège, Éditions du Céfal, coll. « Bibliothèque des Paralittératures » (no 4), , 2e éd., 208 p. (ISBN 2-87130-065-8), p. 43.
  3. Shah, Raj. "The Publication and Initial French Reception of Gaston Leroux's Le Fantôme de l'Opéra", French Studies Bulletin 37:138 (2016), 13-16.
  4. Shah, Raj. "No Ordinary Skeleton: Unmasking the Secret Source of Gaston Leroux's Le Fantôme de l'Opéra", Forum for Modern Language Studies 50:1 (2014)
  5. Hogle 2002, p. 22-24.

BibliographieModifier

  • Marie-Claire Bancquart, « Du roman policier à l’anticipation. Paris-Mystère, Paris-Enfer : Gaston Leroux, l’insolite dans les quartiers et lieux connus du Fauteuil hanté ; Le Fantôme de l’Opéra, roman du mystère réaliste », dans Paris. « Belle Époque » pour ses écrivains, Paris, Paris-Musées/Société Nouvelle Adam Biro, 1997, p. 52-70.
  • Isabelle Casta-Husson, Le travail de l’« obscure clarté » dans Le Fantôme de l’Opéra de Gaston Leroux, Paris, Lettres modernes, coll. « Archives des lettres modernes. Études de critique et d’histoire littéraire », no 268, 1997, 79 p.
  • Maria Pia Forchetti, « Une île souterraine : la demeure du Fantôme de l'Opéra », dans Jean Burgos et Gianfranco Rubino (dir.), L'île et le volcan : formes et forces de l'imaginaire, Paris, Lettres modernes, coll. « Circé : cahiers de recherche sur l'imaginaire / Thématique de l'imaginaire », , 282 p. (ISBN 2-256-90961-1), p. 133-143.
  • (en) Catherine Gorman, « The Gothic Voice of Gaston Leroux's Le Fantôme de l'Opéra », The Victorian, vol. 5, no 1,‎ (ISSN 2309-091X, lire en ligne).
  • (en) Harriet Hawkins, « Some Parables of a Woman’s Talent : Angels of music, demon lovers and red shoes », Classics and Trash : Traditions and Taboos in High Literature and Popular Modern Genres, Toronto / Buffalo, University of Toronto Press, coll. « Theory / culture series », 1990, p. 39-52.
  • (en) Jerrold E. Hogle, « The Gothic crosses the Channel : abjection and revelation in Le Fantôme de l'Opéra », dans Avril Horner (dir.), European Gothic : A Spirited Exchange 1760-1960, Manchester University Press, 2002, (ISBN 0-7190-6063-X), p. 204-229.
  • (en) Jerrold E. Hogle, The Undergrounds of the Phantom of the Opera : Sublimation and the Gothic in Leroux's Novel and Its Progeny, Palgrave Macmillan, , XIII-262 p. (ISBN 0-312-29346-1, présentation en ligne).
  • Elizabeth M. Knutson, « Le Fantôme de l'Opéra : le charme de la supercherie », The French Review, American Association of Teachers of French, vol. 70, no 3,‎ , p. 416-426 (JSTOR 399229).
  • Gilles Menegaldo, « Deux figures masquées dans le film d'horreur : le fantôme de l'opéra et l'homme au masque de cire », Cinémaction, no 118,‎ , p. 109-117.
  • (en) George Perry, The Complete Phantom of the Opera, New York, Henry Holt and Company, , 167 p..
  • Cormac Newark, « « Vous qui faites l'endormie » : The Phantom and the Buried Voices of the Paris Opéra », 19th-Century Music, University of California Press, vol. 33, no 1,‎ , p. 62-78 (DOI 10.1525/ncm.2009.33.1.062).
  • Thierry Santurenne, « Monstruosité et réflexion métalittéraire dans Le Fantôme de l'Opéra de Gaston Leroux », Belphégor. Littérature populaire et culture médiatique, vol. 3, no 2,‎ (lire en ligne).
  • (en) Kirk J. Schneider, Horror and the Holy : Wisdom-Teachings of the Monster Tale, Chicago, Open Court Publishing, , 164 p. (ISBN 978-0-81-269225-9), « Further Studies in Hyperconstriction : The Phantom of the Opera », p. 45-50.
  • (en) Raj Shah, « No Ordinary Skeleton : Unmasking the Secret Source of Le Fantôme de l'Opéra », Forum for Modern Language Studies, vol. 50, no 1,‎ , p. 16–29 (DOI 10.1093/fmls/cqt048).
  • (en) Raj Shah, « The Publication and Initial French Reception of Gaston Leroux's Le Fantôme de l'Opéra », French Studies Bulletin, Oxford University Press, vol. 37, no 138,‎ , p. 13-16 (DOI 10.1093/frebul/ktw004).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :