Zac Goldsmith

politicien britannique

Zac Goldsmith
Illustration.
Zac Goldsmith en 2017.
Fonctions
Ministre d'État au Pacifique et à l'Environnement
En fonction depuis le
(11 mois et 9 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson II
Prédécesseur Heather Wheeler (Pacifique)
Ministre d'État au Développement international

(1 an, 1 mois et 20 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson I et II
Prédécesseur David Rutley
Successeur Poste aboli
Membre à la Chambre des lords
En fonction depuis le
(1 an et 15 jours)
Député britannique

(2 ans, 4 mois et 29 jours)
Élection 8 juin 2017
Réélection 12 décembre 2019
Circonscription Richmond Park
Législature 57e et 58e
Prédécesseur Sarah Olney
Successeur Sarah Olney

(6 ans, 5 mois et 19 jours)
Élection 6 mai 2010
Réélection 7 mai 2015
Circonscription Richmond Park
Législature 55e et 56e
Prédécesseur Susan Kramer
Successeur Sarah Olney
Biographie
Nom de naissance Frank Zacharias Robin Goldsmith
Surnom Zac Goldsmith
Date de naissance (46 ans)
Lieu de naissance Westminster (Londres, Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti conservateur
Père Sir James Goldsmith
Mère Lady Annabel Goldsmith (en) (née Vane-Tempest-Stewart)
Fratrie Jemima Khan, Ben Goldsmith
Conjoint Sheherazade Ventura-Bentley (en) (1997-2010)
Alice Rothschild (depuis 2013)
Diplômé de Collège d'Eton
Religion Judaïsme[1]
Résidence Barnes (Londres)

Frank Zacharias Robin Goldsmith dit Zac Goldsmith, né le à Londres, est un homme politique britannique, membre du Parti conservateur. Membre du Parlement pour la circonscription de Richmond Park de 2010 à 2016 et encore depuis 2017, il est candidat à la mairie de Londres en 2016, mais perd le scrutin face à Sadiq Khan.

Depuis , il est ministre chargé du Pacifique et de l'Environnement dans le deuxième gouvernement de Boris Johnson.

BiographieModifier

FamilleModifier

Fils aîné[2] de James Goldsmith[3], et de son épouse Annabel Vane-Tempest-Stewart, fille du 8e marquis de Londonderry, il est le frère de Jemima Khan[4]. Son père, disposant d'une fortune évaluée à un milliard de livres sterling, avait fondé The Referendum Party, un mouvement politique britannique qui prônait au milieu des années 1990, l'indépendance du Royaume-Uni vis à vis de l'Union européenne.

Après la mort de son père, Zac Goldsmith et ses sept frères et sœurs deviennent millionnaires.

ÉtudesModifier

Goldsmith étudie au collège d'Eton dont il est renvoyé à 16 ans pour avoir caché du cannabis dans l'école[3], avant de voyager dans le monde, en particulier en Inde. Il travaille ensuite pour le mensuel The Ecologist (fondé par son oncle) de 1998 à 2007, avant d'entrer dans la politique parlementaire[5].

Carrière politiqueModifier

Élu en 2010 à la Chambre des communes comme député pour la circonscription de Richmond Park, Zac Goldsmith est membre du Parti conservateur[6].

Il est candidat conservateur à la mairie de Londres en 2016. Sa campagne électorale, marquée par des attaques contre le travailliste Sadiq Khan pour ses liens supposés avec des groupes islamistes et par des appels à divers groupes ethniques, fait l'objet de critiques, y compris dans son camp politique[7]. Il est également critiqué par ses adversaires pour son manque de charisme et pour ses origines sociales[8]. Sadiq Khan remporte l'élection avec 56 % des suffrages le [9].

Le , il démissionne de son siège de député pour protester contre la décision du gouvernement de Theresa May d'autoriser l'aéroport d'Heathrow à construire une troisième piste[10]. Il se présente comme candidat indépendant à l'élection partielle pour ce siège le suivant, mais malgré le soutien du Parti conservateur, le perd au profit de la candidate libérale-démocrate Sarah Olney[11].

En 2017, avant des élections générales du , Zac Goldsmith est choisi comme candidat du Parti conservateur pour ce même siège. Il défait son adversaire libérale-démocrate, Sarah Olney, par seulement 45 voix et redevient député conservateur pour Richmond Park[12].

Vie privéeModifier

Goldsmith épouse Sheherazade Ventura-Bentley (en), puis, en 2013, Alice Miranda Rothschild (fille de l'hon. Amschel Rothschild (en)), et se convertit au judaïsme[13].

Résultats électorauxModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jenni Frazer, « Un juif contre un musulman aux prochaines élections municipales de Londres : Ce qui devait être une victoire facile pour Zac Goldsmith pourrait devenir une lutte acharnée contre Sadiq Khan », sur Tn he Times of Israël,
  2. (en) Charles (éd.) Mosley, Burke's Peerage & Baronetage, 107th edn, London, Burke's Peerage & Gentry Ltd, (ISBN 0-9711966-2-1), p. 2385 (LONDONDERRY, M).
  3. a et b Sonia Delesalle-Stolper, « Zac Goldsmith, le fils à papa millionnaire », sur liberation.fr, (consulté le 5 mai 2016).
  4. (en) www.burkespeerage.com.
  5. Florentin Collomp, « Bataille de classes pour la mairie de Londres », Le Figaro, samedi 3 / dimanche 4 octobre 2015, page 9.
  6. (en) Debrett's People of Today.
  7. Mairie de Londres: la drôle de campagne communautariste de Zac Goldsmith.
  8. « Ce que révèle l'élection de Sadiq Khan à la mairie de Londres », lefigaro.fr, 6 mai 2016.
  9. « Elections au Royaume-Uni : le travailliste Sadiq Khan élu maire de Londres », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 7 mai 2016).
  10. (en) « Zac Goldsmith quits as MP over Heathrow decision », sur BBC, (consulté le 25 octobre 2016).
  11. « Législative partielle en Grande-Bretagne: l'anti-Brexit Sarah Olney l'emporte », Rtbf, 2 décembre 2016
  12. (en) « Zac Goldsmith retakes Richmond Park », sur BBC, (consulté le 10 juin 2017).
  13. (en) www.thepeerage.com.
  14. (en) BBC News, « UK results 2019 », sur bbc.com (consulté le 18 décembre 2019)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :