Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goldschmidt.

Famille Goldschmidt
Branches Goldschmidt-Rothschild
Pays ou province d’origine Francfort-sur-le-Main

La famille Goldschmidt s'établit à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne, au XVIe siècle.

HistoireModifier

La lignée fut fondée par Moshe Yehuda Ha-Levi Segal Samuel Goldschmidt, né en 1550 et marchand à Stuttgart.

Très importante famille juive du ghetto, les Goldschmidt ont occupé une maison de la Judengasse à l'enseigne du Cygne d'Or pendant 14 générations.

Des membres de la famille se sont installés dès le XIXe siècle en Autriche, en France, en Belgique et en Grande-Bretagne. On trouve aussi les orthographes Goldsmid et Goldsmith.

Les descendants du banquier Benedict Hayum Goldschmidt (23 avril 1798 à Francfort – 7 mai 1873 à Paris), fondateur de la banque BH Goldschmidt, se sont illustrés dans différents domaines (banque, industrie, collection d'art, cinéma, politique).

Au XIXe siècle, les Goldschmidt se sont plusieurs fois mariés avec des membres des familles Rothschild et Bischoffsheim. Avec la famille Bischoffsheim, ils fondèrent et dirigèrent la banque Bischoffsheim, Goldschmidt et Cie, qui devait fusionner en 1863 avec la Banque de Crédit et de Dépôt des Pays-Bas, puis en 1872 avec la Banque de Paris, pour former la Banque de Paris et des Pays-Bas („Paribas“) et donner naissance en 1999, après une nouvelle fusion avec la Banque nationale de Paris („BNP“), à l'actuelle banque BNP Paribas.

Goldschmidt-RothschildModifier

Ses membres descendent de l'union en 1878 de Minna Caroline von Rothschild (1857-1903), une des filles du baron Wilhelm Carl von Rothschild (1828-1901), dernier représentant des branches de Francfort et de Naples de la célèbre famille, et du banquier Maximilian Benedict Goldschmidt (en). Celui-ci change son nom en Goldschmidt-Rothschild en 1878, et est anobli -avec le titre de baron- en 1903, par l'Empereur Guillaume II de Prusse.

Le nom Rothschild restera ainsi présent à Francfort jusqu'à la mort de ce dernier en 1940 dans son palais de Bockenheimer Landstrasse où les Nazis l'avaient autorisé à conserver une chambre.

La branche anglaiseModifier

La branche anglaise anglicisa son nom en Goldsmith, à la suite de Frank Goldsmith (1878–1967), qui fut notamment parlementaire et membre de la chambre des communes de 1910 à 1918 (parti conservateur). Au XXème siècle, son membre le plus célèbre fut l'homme d'affaire James Goldsmith, qui fut notamment élu au parlement européen sur une liste eurosceptique conduite avec Philippe de Villiers. Son fils Zac Goldsmith, est aujourd'hui représentant de la circonscription de Richmond Park à la chambre des communes.

GénéalogieModifier

  • Hayum Salomon Goldschmidt (1772–1843), banquier, fils de Salomon Benedict Goldschmidt (1738-1812) et de sa femme, née Rechle Cassel (1746-1810) ; marié à Gelchen (Caroline) Gans (1779-1847)[1]

BibliographieModifier

  • The Goldschmidts, Anthony Allfrey, 1996 (ISBN 0-9541363-3-0)
  • Bertrand Gille, Histoire de la Maison Rothschild, Genève, Librairie Droz, 1965 et 1967, 2 volumes.

RéférencesModifier

  1. Généalogie de Caroline Goldschmidt, site geni.com.
  2. a b c et d Cyril Grange, Une élite parisienne : les familles de la grande bourgeoisie juive (1870-1939), CNRS Éditions, Paris, 2016 (ISBN 978-2-271-08954-0).
  3. Généalogie Maurice Villeroy
  4. Généalogie Villeroy de Galhau
  5. (en) Noble Circles by MacGregor Sadolin (searchable genealogical database)
  6. La cérémonie de mariage s'est tenue le 23 juin 1973 en la basilique Sainte-Clotilde de Paris. Leur divorce est prononcé en 1975.
  7. a et b (en) Sally Bedell Smith, Billionaire with a Cause, Vanity Fair, May 1997.
  8. Généalogie de Salomon Hayum Goldschmidt, site geni.com.

Voir aussiModifier