Richard Benyon

politicien britannique

Richard Benyon
Illustration.
Richard Benyon en 2017.
Fonctions
Ministre d'État à la Biosécurité, à la Mer et à la Ruralité[1]
En fonction depuis le
(1 an, 5 mois et 19 jours)
Premier ministre Rishi Sunak
Gouvernement Sunak
Prédécesseur Scott Mann
Successeur Robbie Douglas-Miller

(1 an, 4 mois et 7 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson II
Prédécesseur Baron Gardiner de Kimble
Successeur Scott Mann
Sous-secrétaire d'État parlementaire à l'Environnement naturel, à l'Eau et aux Affaires rurales

(3 ans, 4 mois et 1 jour)
Premier ministre David Cameron
Gouvernement Cameron I
Prédécesseur Dan Norris
Successeur Dan Rogerson
Membre de la Chambre des lords
Lord Temporal
En fonction depuis le
(3 ans, 2 mois et 11 jours)
Député britannique

(14 ans, 6 mois et 1 jour)
Élection 5 mai 2005
Réélection 6 mai 2010
7 mai 2015
8 juin 2017
Circonscription Newbury
Législature 54e, 55e, 56e et 57e
Prédécesseur David Rendel
Successeur Laura Farris
Biographie
Nom de naissance Richard Henry Ronald Benyon
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Reading (Angleterre, Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti conservateur
Diplômé de Royal Agricultural College

Richard Henry Ronald Benyon[2],[3] (né le ) est un homme politique du Parti conservateur britannique. Il est député de Newbury en 2005 et sous-secrétaire d'État parlementaire au ministère de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales. Benyon est exclu du groupe conservateur le 3 septembre 2019 par le Premier ministre Boris Johnson, après avoir voté contre le gouvernement, et siège en tant que député indépendant jusqu'à ce qu'il soit rétabli au groupe par le Premier ministre le 28 octobre.

En décembre 2020, il reçoit une pairie à vie après une nomination par le Premier ministre Boris Johnson[2]. Il est Ministre d'État à la Biosécurité, à la Mer et à la Ruralité depuis 2021.

Jeunesse modifier

Benyon est né le 21 octobre 1960 à Reading. Il est le fils de William Benyon, un député conservateur de 1970 à 1992[4] et est l'arrière-arrière petit-fils de l'ancien Premier ministre conservateur Lord Salisbury[5]. Il fait ses études au Bradfield College et au Royal Agricultural College.

Ayant fréquenté l'Académie royale militaire de Sandhurst, il est nommé sous-lieutenant dans les Royal Green Jackets, de l'armée britannique, le 8 août 1981. Il est promu lieutenant le 8 août 1983.

Au cours de ses quatre années de service, il est affecté en Irlande du Nord, au Royaume-Uni et en Extrême-Orient. Il est muté à la Réserve d'officiers de l'armée régulière le 8 août 1984, mettant ainsi fin à sa carrière militaire.

Carrière politique modifier

Il est élu en 1991 au conseil du district de Newbury et devient chef du groupe conservateur en 1994, en opposition aux démocrates libéraux alors au pouvoir. Il perd son siège au conseil en 1995. Il se présente à Newbury aux élections générales de 1997 mais perd lourdement face au sortant libéral démocrate David Rendel. Benyon et Rendel se présentent de nouveau à Newbury aux élections générales de 2001, et Rendel est à nouveau vainqueur avec une majorité réduite. Lui et Rendel se présentent à Newbury aux élections générales britanniques de 2005 et Benyon est élu avec une majorité de 3 460 voix, remplaçant Rendel.

Benyon prononce son premier discours le 20 mai 2005 et siège à la commission des affaires intérieures de 2005 à 2007, date à laquelle il devient whip de l'opposition. Il est le ministre fantôme de l'environnement, de l'alimentation et des affaires rurales de 2009 jusqu'aux élections générales de 2010 lorsqu'il entre au gouvernement. Il est également l'un des 15 premiers députés à soutenir la candidature à la direction du Parti conservateur de David Cameron.

En mai 2009, il est répertorié par le Daily Telegraph comme l'un des «saints» du scandale des dépenses exposé par ce journal.

Il est nommé sous-secrétaire d'État parlementaire au Département de l'environnement, de l'alimentation et des affaires rurales du premier ministère du Cameron[6] et reste en poste jusqu'au remaniement de Cameron d'octobre 2013[7].

Benyon est opposé au Brexit avant le référendum d'adhésion à l'Union européenne de 2016[8].

En 2017, Benyon est accusé de népotisme par Private Eye après avoir embauché sa sœur comme assistante principale à temps partiel dans son bureau juste avant l'entrée en vigueur d'une interdiction parlementaire de telles pratiques. En 2019, il est l'un des 21 députés conservateurs à avoir été exclu du groupe pour avoir soutenu la loi n ° 2 de 2019 sur l'Union européenne[9]. Il ne se représente pas aux élections générales déclenchées par la suite[10].

En décembre 2020, il reçoit une pairie à vie à la Chambre des Lords, il prend son siège en 2021. Il est Ministre d'État à la Biosécurité, à la Mer et à la Ruralité du 13 mai 2021 au 20 septembre 2022 et à nouveau à partir du 28 octobre 2022 dans le gouvernement Sunak.

Benyon est un mécène de l'association caritative Berkshire Vision, une organisation caritative dédiée au soutien des malvoyants du comté[11].

Vie privée modifier

Benyon est un administrateur de la société Englefield Charitable Trust, le plus grand propriétaire privé du West Berkshire et propriétaire d'Englefield House[12]. Il est l'un des neuf vice-présidents du conseil scout du comté de Berkshire.

Selon The Sunday Times Rich List en 2019, sa fortune est de 130 millions de livres sterling[13].

Références modifier

  1. Sous-secrétaire d'État parlementaire aux Affaires rurales, à l'Accès à la nature et à la Biosécurité de mai 2021 à septembre 2022.
  2. a et b « Political Peerages 2020 », Gov.uk (consulté le )
  3. « Ministers' interests » [archive du ], Cabinet Office (consulté le )
  4. « Keeping it in the Family » [archive du ], Scribd (consulté le )
  5. « General Election 2005 Research Paper » [archive du ], House of Commons Library
  6. « Fuller list of junior appointments » [archive du ], Conservative Home (consulté le )
  7. « Coalition government reshuffle » [archive du ] (consulté le )
  8. Tom Goodenough, « Which Tory MPs back Brexit, who doesn't and who is still on the fence? », The spectator,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Who were the Conservative Brexit rebels? », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. « Newbury MP Richard Benyon will not fight next election », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. (en-GB) Kreatif, « Patrons Berkshire Vision Berkshire Vision », https://berkshirevision.org.uk/ (consulté le )
  12. « The thirty landowners who own half a county » [archive du ], Who owns England? (consulté le )
  13. The Sunday Times, « Rich List 2019: profiles 864-900=, featuring Rory McIlroy, Phil Collins and John Deacon », Sunday Times,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes modifier