Wilaya de Sidi Bel Abbès

wilaya d'Algérie

Wilaya de Sidi-Bel-Abbès (22)
Image illustrative de l’article Wilaya de Sidi Bel Abbès
Localisation de la Wilaya de Sidi-Bel-Abbès
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Chef-lieu Sidi-Bel-Abbès
Daïras 15
Communes 52
Président d'APW M’Kelkel Bouziane (FLN)
2002-2007
Wali Mustapha Limani
Code wilaya 22
Wilaya depuis 1974
Budget 324 millions de DA[1]
Démographie
Population 604 744 hab. (2008[2])
Densité 66 hab./km2
Rang 30e
Géographie
Superficie 915 063 ha = 9 150,63 km2
Rang 20e
Liens
Site web www.wilaya-sidibelabbes.dz

La wilaya de Sidi Bel Abbès, (en arabe : ولاية سيدي بلعباس, en berbère : Tamnaḍt n Sidi Bel Abbes, en tifinagh : ⵜⴰⵎⵏⴰⴹⵜ l ⵙⵉⴷⵉ ⴱⵍ ⴰⴱⴱⴰⵙ) est une wilaya algérienne située au centre de l'Oranie. C'est une région à forte vocation agricole, dont le chef-lieu, Sidi-Bel-Abbès, est une importante agglomération algérienne.

GéographieModifier

Sur les 9 150,63 km2 que compte la wilaya, 3 660,80 km2 (soit 40 %) sont couverts de steppe, 2 250,37 km2 (soit 24,59 %) sont composés de zones montagneuses et 3 239,44 km2 (soit 34,40 %) de plaines.

HistoireModifier

Organisation de la wilayaModifier

WalisModifier

Le poste de wali de la wilaya de Sidi Bel Abbès a été occupé par plusieurs personnalités politiques nationales depuis 1972.

Walis dans la wilaya de Sidi Bel Abbès.
Wali Début Fin
1 Baghdadi Laâlaouna 1972
2 Abdelkader Khelifa
3
4 Allel Birady
5 Aomar Aït Larbi
6
7 Noureddine Bedoui
8 Brahim Bengayou
9 Mokhtar Bentabet
10 Yahia Fehim
11 Mohamed Hattab [3]
12 Mustapha Limani[3] [3] en cours

Daïras de la wilaya de Sidi Bel AbbèsModifier

La wilaya de Sidi Bel Abbès compte 15 daïras. Le premier wali était Serridi qui a débuté en 1975, le second était Lalaouna en 1978 et après Hattab, c'était Hachani[pas clair]

Communes de la wilaya de Sidi Bel AbbèsModifier

La wilaya de Sidi Bel Abbès compte 52 communes :

Ressources hydriquesModifier

BarragesModifier

Cette wilaya comprend les barrages suivants:

  • Barrage de Sarno[4].
  • Barrage de Tabia[5].

Ces barrages font partie des 65 barrages opérationnels en Algérie[6] alors que 30 autres sont en cours de réalisation en 2015[7].

Institut national de recherche forestièreModifier

Cette wilaya abrite à Telagh une station de recherche et d'expérimentation rattachée à l'Institut national de recherche forestière.

SantéModifier

  • Hôpital de Sidi Bel Abbès.
  • Hôpital de Sfisef.
  • Hôpital de Tellagh.

ÉconomieModifier

La commune de Sidi Bel Abbès dispose d’une zone industrielle située dans la commune même de Sidi Bel Abbès, à l’est de l’agglomération, en bordure de la RN 07 vers Mascara. Elle se situe en continuité avec le tissu urbain actuel et tendrait vers une conurbation avec les nouvelles extensions de la ville. Elle s’étend sur plus de 434 hectares d’un seul tenant et dispose de trois accès principaux.

Le tissu industriel existant implanté est à dominantes :

TourismeModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Château Bleuze : le château contient une immense cave ou un grand tunnel souterrain ; Jules-Louis-Joseph Bleuze qui en était le propriétaire et le maire de Sidi Brahim, a été assassiné avec sa servante, en 1875, par Bouhadi ben Ganach qui sera exécuté en protestant de son innocence[8],[9].
  • Château Perrin : ce château à l'entrée de Détrie, appartenait à une certaine famille venue en 1845, d'origine française, « la famille Perrin » à l'époque de l'occupation française[10],[11].

Notes et référencesModifier

  1. Budget primitif (2007) - http://www.voix-oranie.com/archives/article_id_7773.html
  2. « Population résidente des ménages ordinaires et collectifs selon la wilaya de résidence et le sexe et le taux d’accroissement annuel moyen (1998-2008) ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  3. a b et c Le président Tebboune procède un remaniement partiel dans le corps des walis et des walis délégués, Agence APS, 26 janvier 2020.
  4. « Hydraulique-Sidi Bel Abbès », sur Djazairess (consulté le 2 février 2020)
  5. liberte-algerie.com, « Sidi Bel-Abbès ou la rigueur de la nature !: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com », sur http://www.liberte-algerie.com/ (consulté le 2 février 2020)
  6. http://www.aps.dz/economie/16069-le-taux-de-remplissage-des-barrages-d%C3%A9passe-les-72-minist%C3%A8re
  7. liberte-algerie.com, « Plus de 5 milliards de m3 d’eau des barrages déversés en mer !: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com », sur http://www.liberte-algerie.com/ (consulté le 2 février 2020)
  8. « Jules Bleuze, maire de Sidi-bel-Abbes en 1875 », sur oran3.free.fr (consulté le 3 août 2020)
  9. oueldserkhane, « SIDI BRAHIM : L'histoire du maire Bleuze. », sur Skyrock, (consulté le 3 août 2020)
  10. « Voyage - Algérie - Détrie », sur www.algeriemesracines.com (consulté le 3 août 2020)
  11. Pierre Daum, Le Dernier Tabou: Les "harkis" restés en Algérie après l'Indépendance, Actes Sud Littérature, (ISBN 978-2-330-09388-4, lire en ligne)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :