Mohamed Hattab

homme politique algérien

Mohamed Hattab
Illustration.
Fonctions
Ministre algérien de la Jeunesse et des Sports

(11 mois et 28 jours)
Président Abdelaziz Bouteflika
Premier ministre Ahmed Ouyahia
Gouvernement Ouyahia X
Prédécesseur El Hadi Ould Ali
Successeur Raouf Bernaoui
Wali de Béjaïa

(1 an, 3 mois et 20 jours)
Prédécesseur Zitouni Ould Salah
Successeur Toufik Mazout
Wali de Sidi Bel Abbès
Prédécesseur Yahia Fehim
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Bordj Ménaïel (Algérie)
Nationalité Algérienne
Diplômé de ENA
Profession Wali

Mohamed Hattab
Walis d'Algérie

Mohamed Hattab, né le à Bordj Ménaïel dans la wilaya de Boumerdès, est un haut fonctionnaire et un homme politique algérien. Il est ministre de la Jeunesse et des Sports de 2018 à 2019.

BiographieModifier

Mohamed Hattab est né le à Bordj Ménaïel (wilaya de Boumerdès)[1]. Après des études en administration publique à l'École nationale d'administration, il commence sa carrière dans différentes administrations publiques en occupant plusieurs fonctions dirigeantes locales dans des daïras.

Il est wali de Sidi Bel Abbès puis de Béjaïa[2].

En avril 2018, il prend la direction du ministère de la Jeunesse et des sports après sa nomination par Abdelaziz Bouteflika[3],[1].

À l'été 2019, Mohamed Attab se voit impliqué dans une affaire judiciaire d'attribution frauduleuse de marchés publics lors de ses fonctions de wali de Béjaïa et de Sidi Bel Abbès[4],[5],[2]. En raison de son statut, son dossier est passé au Parquet général de la Cour suprême qui décide son placement sous contrôle judiciaire en février 2020.

Affaire judiciaireModifier

En août 2019, Mohamed Hattab est auditionné par le procureur de la République auprès Tribunal de Sidi M'hamed (Alger) dans le cadre de soupçons concernant l'attribution frauduleuse de marchés publics à la société Amenhyd[6]. Il est de nouveau auditionné en décembre sur cette même affaire[7].

L'affaire se poursuit et voit plusieurs ministres et personnalités économiques algériennes être mises en cause[8]. De son côté, Mohamed Hattab est placé sous contrôle judiciaire le par le Parquet général[9]. Il est soupçonné d'« octroi d'indus avantages en violation des dispositions législatives et réglementaires, dilapidation volontaire de deniers publics, abus de fonction et conflit d'intérêts ».

FonctionsModifier

Ses principales fonctions occupées sont :

  1. Chef de daïra de Gouraya (W) de Tipaza[1]
  2. Chef de daïra d'El Harrach (Alger)
  3. Chef de daïra de Azzaba (Skikda)[1]
  4. Secrétaire Général de la wilaya de Sétif (2000- 2005)
  5. Wali délégué d'El Harrach (W) d'Alger (2005-2010)[1]
  6. Secrétaire Général de la wilaya d'Alger (2010-2013)
  7. Wali de Sidi Bel Abbès (2013-2016)[2]
  8. Wali de Béjaïa (2016-2018)[2]
  9. Ministre de la jeunesse et des sports (2018 à )[1]

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f « Jeunesse et sports: le nouveau ministre, Mohamed Hattab, prend ses fonctions », Algérie Presse Service,‎ (lire en ligne)
  2. a b c et d Hocine Lamriben, « L’ex-ministre Mohamed Hattab placé sous contrôle judiciaire », El Watan,‎ (lire en ligne)
  3. « Le Président Bouteflika procède à un remaniement au sein du gouvernement », Algérie Presse Service,‎ (lire en ligne)
  4. « Mohamed Hattab quitte le tribunal de Sidi Mhamed », Algérie360,‎ (lire en ligne)
  5. aps, « L’ancien ministre de la jeunesse et des sport Mohamed Hattab placé sous contrôle judiciaire », Interlignes,‎ (lire en ligne)
  6. Farid Belgacem, « Le P-DG du groupe Amenhyd et son frère en prison », Liberté-Algérie,‎ (lire en ligne)
  7. Achour Nait Tahar, « Affaire Amenhyd : La cour suprême auditionne Mohamed Hattab », InterLignes,‎ (lire en ligne)
  8. « Cour suprême : Plusieurs dossiers impliquant d’anciens ministres, en instruction », Algérie360,‎ (lire en ligne)
  9. Cour suprême: l'ex-wali de Sidi Bel Abbes auditionné, Agence APS, 20 février 2020.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier