Walt Disney Direct-to-Consumer and International

Walt Disney Direct-to-Consumer and International
logo de Walt Disney Direct-to-Consumer and International

Création
Disparition [1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Filiale
Siège social CalifornieVoir et modifier les données sur Wikidata
Direction Kevin A. Mayer
Activité Production et distribution audiovisuelle
Société mère The Walt Disney Company
Filiales Disney+, ESPN+, Walt Disney International
Site web dtcimedia.disney.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Société suivante Disney Media and Entertainment Distribution (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Walt Disney Direct-to-Consumer and International est l'une des divisions de la Walt Disney Company qui regroupe les activités de la société liées à la vidéo à la demande, à la distribution des productions télévisuelles et les activités internationales.

HistoriqueModifier

Le , Disney annonce une réorganisation à effet immédiat de ses divisions en anticipation de l'achat de 21st Century Fox avec la fusion des parcs et des produits de consommation et la création de Walt Disney Direct-to-Consumer and International une division regroupant diffusion de contenu et l'international[2],[3],[4].

Le , Disney annonce la date d'ouverture du service de streaming ESPN+ pour le 12 avril au prix de 5 $ par mois[5],[6]. Le , le service ESPN+ est officiellement lancé au prix de 5$ par mois sans les principaux matchs de NFL ou NBA mais avec au contraire des sports de niches, de nombreuses vidéos en direct et peu de publicité[7],[8]

Le , Disney dévoile plus de détails de son futur service de vidéo à la demande Disney+, prévu pour l'automne 2019[9],[10]. Le , Disney annonce une série Star Wars en 10 épisodes pour sa plateforme Disney+ et un coût de 100 millions d'USD[11],[12] tandis que Microsoft rejoint la plateforme Movies Anywhere de Disney[13]. Le , Disney annonce que la série Star Wars sera intitulée The Mandalorian et basée sur les aventures d'un mercenaire Mandalorien[14]. Le , Aaron LaBerge est nommé vice-président et CTO de Disney Direct-to-Consumer and International sous la direction de Kevin Mayer après avoir occupé les mêmes postes chez ESPN[15],[16]. Le , Disney Direct-to-Consumer and International annonce une énième vague de licenciement de 20 personnes au sein de Disney Digital Network[17],[18],[19]. Le , Disney annonce une seconde série Star Wars en plus de The Mandalorian pour son service Disney+ avec pour héro Cassian Andor interprété par Diego Luna[20]. Le , Disney dévoile le nom de son service de streaming prévu pour fin 2019, Disney+ qui comprendra les productions Disney, Marvel, Star Wars, National Geographic et Pixar tandis que le service Hulu devrait être développé à l'international[21]. Le , Disney signe un contrat de diffusion avec Nine Entertainment Co. pour diffuser du contenu à la demande sur le service australien Stan[22],[23],[24].

Le , Disney reporte une perte de 580 millions d'USD liée à sa participation dans le service de streaming Hulu[25]. Le , avec l'achat de 21st Century Fox, Disney va désormais détenir son propre société de publicité digitale TrueX (en), à l'instar de Freewheel pour Comcast ou AppNexus pour AT&T mais pourrait la réorienter pour un usage exclusivement interne[26]. Le , Disney Japan et NTT DoCoMo annoncent un service de streaming Disney au Japon avant le lancement de la 5G[27],[28]. Le , Disney est en pourparler avec AT&T pour acheter la participation de 10% de WarnerMedia dans Hulu, WarnerMedia cherchant à lancer son propre service de vidéo à la demande[29],[30],[31]. Le , Hulu et Spotify signent un partenariat pour fournir dans un même abonnement les séries télévisuelles Hulu et les musiques associées sur Spotify pour concurrencer le forfait similaire d'Apple[32]. Le , Disney renomme BAMTech en Disney Streaming Services[33]. Le , AT&T vend sa participation de 10 % d'Hulu pour 1,43 milliard d'USD, laissant Disney majoritaire avec 66% et NBCUniversal avec 33%[34],[35],[36]. Le , Kevin Mayer, président de Disney Direct-to-Consumer and International, déclare que l'une des motivations de l'Acquisition de 21st Century Fox par Disney est une croissante en Asie et en Inde[37]. Fox et Disney sont principalement complémentaires en Asie, avec par exemple la presque absence de la Fox en Chine ou les marchés différents en Inde mais il y a de fortes redondances en Asie du Sud-Est[37]. Toutefois l'achat de la Fox, et sa filiale STAR TV, force Disney à revenir sur sa décision en 2016 de stopper la production cinématographique indienne, avec la fermeture des studios d'UTV Motion Pictures[37]. Un autre changement initié par la Fox depuis 2009, dû au succès de Star, est le découpage en sous-régions, voire même par langues en Inde avec des entités dédiées au tamul ou à l'hindi[37]. C'est en Inde que Disney modifie le plus son organisation à cause d'une prédominance de la Fox, Star en tête, bien que Star soit absente du secteur des émissions pour la jeunesse[37].

Le , avec la diffusion de l'Indian Premier League, Hotstar, filiale indienne de Disney pour le streaming annonce un record d'audience pour un événement en direct, plus de 18,6 millions de spectateurs[38]. Le , Comcast annonce la signature d'un accord avec Disney pour la vente de sa participation dans Hulu à partir de , valorisant Hulu à 27,5 milliards de dollars au minimum[39],[40]. Le , Disney annonce la fermeture du service FX+ diffusant le contenu de FX et FXX et son transfert sur le service Hulu à compter du , quelques mois avant le lancement du service Disney+, prévu en novembre[41],[42]. Le , Spotify lance en partenariat avec Disney en créant Disney Hub, un portail des musiques de films et séries de Disney mais aussi Star Wars, Pixar et Marvel, disponible dans les pays anglo-saxons États-Unis, Royaume-Uni, Irlande, Afrique du Sud, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande; projet qui prolonge le partenariat avec Hulu[43],[44]. Le , Disney fusionne l'ensemble de ses services de vente et distribution de média et télévision aux États-Unis sous la direction de Justin Connolly, dépendant de Kevin A. Mayer chez Walt Disney Direct-to-Consumer and International[45],[46]. Le , Disney signe un contrat avec Google Play pour proposer les films Disney, Marvel et Star Wars en 4K[47],[48]. Le , Disney met en place une nouvelle organisation pour Hulu à la suite de sa prise de contrôle de et place l'équipe de développement des scénarios originaux sous la responsabilité de Walt Disney Television au coté de Disney Television Studios[49]. L'équipe chargée des scénarios non orignaux et autres produits sous licence reste elle sous la responsabilité de Walt Disney Direct-to-Consumer and International[49]. Le , Disney confirme la disponibilité d'un abonnement couplé Disney+/ESPN+/Hulu à 12,99 USD par mois à partir du [50].

Le , Disney annonce la même date de disponibilité de Disney+ au Canada et aux Pays-Bas que les États-Unis, soit le , suivi le par l'Australie et la Nouvelle-Zélande[51],[52]. Le même jour, afin de préparer l'arrivée de Disney+ en Australie, la presse indique que Disney recrute du personnel, 10 postes liés aux technologies de streaming ont été ouverts dans ses bureaux de Richmond en banlieue de Melbourne[53]. Le , pour Disney le service de vidéo à la demande indien Hotstar qui a déjà des déclinaisons aux États-Unis, au Canada et Royaume-Uni servira de service de base tandis que Disney+ et Hulu ne seront pas proposés en Inde[54].

Le , FuboTV publie son rapport financier et mentionne parmi ses actionnaires les entreprises Walt Disney Company (16%) et Discovery (12,9 %)[55]. Le , dans son dossier d'introduction en bourse, Facebank Group indique que Disney détient 12,09 % du capital de FuboTV[56],[57].

Le , Disney annonce le lancement de la catégorie Star de Disney+ le au Canada, en Europe de l'Ouest, en Australie, en Nouvelle-Zélande et à Singapour qui proposera les contenus plus adulte de Hulu à l'international[58].

Le , Disney annonce avoir exercé ses droits et prévoit d'acheter la participation de 10 % de la NHL dans BAMTech pour 350 millions d'USD avant fin septembre et la participation restante de 15 % de la MLB serait prévue en 2022[59].

OrganisationModifier

Syndication télévisée
Vidéo à la demande et contenu internet
Filiales nationales

Dans son rapport annuel 2019, Disney inclut aussi dans DTCI les éléments suivants

Données économiquesModifier

Résultats financiersModifier

Résultats financiers annuels de Walt Disney Direct-to-Consumer and International
(En millions de USD)
Année Chiffre d'affaires Résultats net
2018[60] 3 414 - 738
2019[60] 9 349 - 1 814
2020[61] 16 967 -2 806
2021[62] 16 319 -1 679

Notes et référencesModifier

  1. « https://variety.com/2020/tv/news/walt-disney-structural-reorganization-media-entertainment-business-1234801683/ »
  2. (en) Christine Wang, « Disney announces strategic reorganization, effective immediately », sur CNBC, (consulté le )
  3. (en) Todd Spangler, « Disney Reorganizes Divisions, Creates Dedicated Direct-to-Consumer Streaming Unit », sur Variety, (consulté le )
  4. (en) Brooks Barnes, « Disney Reorganization Anticipates 21st Century Fox Assets », sur The New York Times, (consulté le )
  5. (en) Natalie Jarvey, « Disney Sets ESPN+ Launch Date », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  6. (en) Sarah Perez, « ESPN’s streaming service, ESPN+, to launch April 12 », sur TechCrunch, (consulté le )
  7. (en) Todd Spangler, « ESPN+ Launches With a Ton of Live Sports — and Limited Ads », sur Variety, (consulté le )
  8. (en) Natalie Jarvey, « Disney's Streaming Future Begins With Modest ESPN+ Launch », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  9. (en) Brooks Barnes, « Disney’s Streaming Service Starts to Come Into Focus », sur The New York Times, (consulté le )
  10. (en) « Disney+: news and updates on Walt Disney’s streaming service », sur The Verge, (consulté le )
  11. (en) Andrew Liptak, « Disney’s live-action Star Wars show might cost upwards of $100 million for 10 episodes », sur The Verge, (consulté le )
  12. (en) Mike Murphy, « Disney’s upcoming ‘Star Wars’ streaming series expected to cost $100 million », (consulté le )
  13. (en) Kris Holt, « Microsoft rejoins Disney's Movies Anywhere », sur Engadget, (consulté le )
  14. (en) « The Mandalorian First Image, Directors Revealed », sur StarWars.com, (consulté le ).
  15. (en) Dawn C. Chmielewski, « Disney Names CTO For The Direct-To-Consumer And International Unit », sur deadline.com, (consulté le )
  16. (en) Todd Spangler, « Disney Appoints ESPN’s Aaron LaBerge as CTO of Streaming and International Division », sur Variety, (consulté le )
  17. (en) Dawn C. Chmielewski, Dade Hayes, « Disney Sets Another Small Round Of Layoffs », sur deadline.com, (consulté le )
  18. (en) Natalie Jarvey, « Layoffs Hit Disney Digital Networks », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  19. (en) Matt Lopez, « isney Digital Network Hit With a New Round of Layoffs », sur The Wrap, (consulté le )
  20. (en) Andrew Liptak, « Disney announces a second live-action Star Wars show », sur The Verge, (consulté le )
  21. (en) Claire Atkinson, « Disney reveals the name of its Netflix competitor and outlines Hulu plans », sur NBC News, (consulté le )
  22. (en) Jennifer Duke, « Disney, Stan sign new content deal », sur The Sydney Morning Herald, (consulté le )
  23. (en) Nick Bond, « Fans freak out over Disney’s massive Australian news », sur news.com.au, (consulté le )
  24. (en) Stephen Lambrechts, « Stan is Disney's new home for streaming content in Australia », sur techradar, (consulté le )
  25. (en) Megan Rose Dickey, « Thanks to Hulu, Disney lost $580 million last fiscal year », sur TechCrunch, (consulté le )
  26. (en) « Disney Owns Ad Tech Now », sur adexchanger.com, (consulté le )
  27. (en) Isao HoriKoshi, « Docomo offers Disney content in preparation for 5G era », sur Nikkei, (consulté le )
  28. (en) Gavin J. Blair, « Disney to Launch Streaming Service on Japanese Mobile Network Docomo », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  29. (en) Todd Spangler, « Disney in Active Talks With AT&T to Acquire WarnerMedia’s 10% Hulu Stake », sur Variety, (consulté le )
  30. (en) Julia Alexander, « Disney reportedly in talks to buy AT&T’s stake in Hulu », sur The Verge, (consulté le )
  31. (en) Kevin Kelleher, « Disney Is in Talks With AT&T About Buying Its Stake in Hulu, Report Says », sur Fortune, (consulté le )
  32. (en) Eli Blumenthal, « Hulu and Spotify partner to bundle TV and music streaming for $9.99 per month », sur USA Today, (consulté le )
  33. (en) Erik Gruenwedel, « Disney Re-Names BAMTech ‘Disney Streaming Services,’ Outlines Direct-to-Consumer Strategy », sur mediaplaynews.com, (consulté le )
  34. (en) Todd Spangler, « Hulu Acquires AT&T’s 10% Stake in Streaming Venture for $1.43 Billion », sur Variety, (consulté le )
  35. (en) Jon Fingas, « Hulu buys AT&T's stake, leaving Comcast and Disney as owners », sur Engadget, (consulté le )
  36. (en) Chaim Gartenberg, « AT&T may have just signaled the end of Hulu as you know it today », sur The Verge, (consulté le )
  37. a b c d et e (en) Patrick Frater, « Disney to Put Emphasis on Asia Growth, Direct to Consumer », sur variety, (consulté le )
  38. (en) Manish Singh, « Hotstar, Disney’s Indian streaming service, sets new global record for live viewership », sur TechCrunch, (consulté le )
  39. Kenneth Li et Vibhuti Sharma, « Disney takes control of Hulu to challenge Netflix, Amazon », sur Reuters,
  40. (en) Dade Hayes et Greg Evans, « Disney Gains Full Control Of Hulu In Deal With Comcast, Cementing Streaming Strategy », sur Deadline.com, (consulté le )
  41. (en) Todd Spangler, « Disney Shutting Down FX Plus Subscription Service », sur Variety, (consulté le )
  42. (en) Dade Hayes, « Disney Unplugs FX Plus Subscription Service After Fox Merger, Hulu Consolidation », sur deadline.com, (consulté le )
  43. (en) Sarah Perez, « Spotify partners with Disney on a new streaming hub aimed at families », sur TechCrunch, (consulté le )
  44. (en) Julia Alexander, « Spotify launches Disney Hub for classic songs, plus Marvel and Star Wars scores », sur The Verge, (consulté le )
  45. (en) Todd Spangler, « Disney Merges All Media Sales and TV Channel Distribution Under Justin Connolly », sur Variety, (consulté le )
  46. (en) Tim Baysinger, « Disney to Combine Media Sales and Distribution Operations », sur The Wrap, (consulté le )
  47. (en) John Archer, « Disney Movies Go 4K On Google Play », sur Forbes, (consulté le )
  48. (en) Abner Li, « Google Play now selling Disney, Pixar, and Marvel movies in 4K », sur 9to5google, (consulté le )
  49. a et b Elaine Low, « Walt Disney Television Gains Oversight of Hulu's Scripted Originals Content Team », sur Variety, (consulté le )
  50. (en) Dade Hayes, « Disney Confirms Disney Plus-Hulu-ESPN Plus Bundle For $12.99 A Month », sur deadline.com, (consulté le )
  51. (en) Todd Spangler et Leo Barraclough, « Disney Plus: First Global Markets Get Launch Dates, Pricing », sur Variety, (consulté le )
  52. (en) Jordan Valinsky, « Disney unveils international rollout of streaming service », sur CNN Business, (consulté le )
  53. (en) Jennifer Duke, « Disney bolsters Australian team ahead of streaming service launch », sur The Sydney Morning Herald, (consulté le )
  54. (en) « Disney takes Hotstar on a global ride », sur Deccan Herald, (consulté le )
  55. (en) « FaceBank Group - Form 10-K - 31 December 2019 », sur sec.gov, (consulté le )
  56. (en) « Form S-1 Facebank Group, Inc. », sur Securities and Exchange Commission, (consulté le )
  57. (en) Danny Vena, « Disney Continues to Hold a Stake in FuboTV-Owner FaceBank Group », sur The Motley Fool, (consulté le )
  58. (en) Alexander, « Disney unveils Star, its Hulu replacement for international Disney Plus subscribers », The Verge, (consulté le )
  59. (en) Joil Goldsmith, « Disney Buys NHL’s 10% Stake In BAMTech For $350 Million; MLB’s 15% On The Table In 2022 », sur deadline.com, (consulté le )
  60. a et b (en) « Walt Disney Company - Fourth Quarter anb Full Year Earnings For Fiscal 2019 », sur thewaltdisneycompany.com, (consulté le )
  61. (en) « Disney Fiscal Year 2020 Annual Financial Report » [PDF], sur thewaltdisneycompany.com, (consulté le )
  62. (en) « Walt Disney Company - Annual Report 2021 » [PDF], sur thewaltdisneycompany.com, (consulté le )