Nihon Keizai Shinbun

Nihon Keizai Shinbun
日本経済新聞
Pays Drapeau du Japon Japon
Langue Japonais
Périodicité Quotidienne
Format 54,6 x 40,65 cm
Genre Économique
Prix au numéro 140 yens le matin et 50 le soir
Diffusion 3 034 481 le matin et 1 618 603 le soir ex. (2005)
Date de fondation 2 décembre 1876
Ville d’édition Tokyo

Propriétaire Nikkei Inc. (日本経済新聞社, Nihon keizai shinbun-sha?)
Site web http://www.nikkei.com/

Nihon Keizai Shinbun (日本経済新聞?, littéralement « Journal économique du Japon »), ou simplement Nikkei (日経?), est un quotidien économique majeur à l'échelle mondiale. Par la diffusion, il est sans conteste le plus important quotidien économique du monde. Par la qualité de l’information, il fait partie, avec le Wall Street Journal et Financial Times, du cercle fermé des grands titres internationaux[1]. Avec 1 300 journalistes et 90 bureaux (dont 32 hors du Japon), il offre des analyses économiques mais aussi politiques.

En 2015, le journal tire 2,7 millions d'exemplaires chaque matin, et possède 430 000 abonnés payants en ligne[2]. Lu par les cadres d'entreprises et par 90 % des dirigeants japonais[2], ce quotidien n'hésite pas à défier le gouvernement conservateur et les chefs d'entreprises quand il juge que le libéralisme est menacé[réf. souhaitée].

Le groupe Nihon keizai shimbun-sha édite également Nikkei sangyō shinbun (日経産業新聞?), Nikkei MJ (日経MJ?) et les hebdomadaires Nikkei Veritas (日経ヴェリタス?), Nikkei Weekly (日経ウィークリー?) et Nikkei Asian Review. Le dernier, qui a son siege à Bangkok, est publié en anglais.[3]

Le est annoncé l'achat par le groupe du quotidien Financial Times au britannique Pearson pour 844 millions de livres (1,19 milliard d’euros)[4]. Cette acquisition est la plus importante jamais réalisée par une entreprise de médias japonaise[5].

Notes et référencesModifier

  1. Courrier international, « Nihon Keizai Shimbun » (consulté le 6 janvier 2018).
  2. a et b Karyn Nishimura-Poupée, « Rachat du FT par le Nikkei: pari international audacieux, choc culturel garanti », AFP sur Yahoo, le .
  3. (en-US) « Overseas Bureaus », sur NIKKEI, Inc. (consulté le 6 août 2020)
  4. AFP, Le groupe japonais Nikkei rachète le « Financial Times » pour 1,2 milliard d’euros, Le Monde, .
  5. Kate Holton, « Pearson vend le Financial Times au japonais Nikkei », Les Échos, (consulté le 13 juin 2018).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :