Ouvrir le menu principal

Villards-d'Héria

commune française du département du Jura
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Le Villard, Vilar, Vilard, Villar, Villard et Villars.

Villards-d'Héria
Villards-d'Héria
Le lac d'Antre sur la commune de Villards-d'Héria
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Saint-Claude
Canton Moirans-en-Montagne
Intercommunalité Communauté de communes Jura Sud
Maire
Mandat
Jacques Zaninetta
2014-2020
Code postal 39260
Code commune 39561
Démographie
Population
municipale
425 hab. (2016 en diminution de 4,71 % par rapport à 2011)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 25′ 08″ nord, 5° 44′ 08″ est
Altitude Min. 459 m
Max. 950 m
Superficie 9,91 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villards-d'Héria

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villards-d'Héria

Villards-d'Héria est une commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté.

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

HistoireModifier

La commune était autrefois desservie par les Chemins de fer vicinaux du Jura.

La commune, qui s'appelait Grand-Villard, annexe celle de Petit-Villard en 1822 et prend le nom de Villards-d’Héria[1]. En 1946, c’est celle de Grand-Châtel qui est absorbée[1].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Jacques Zaninetta UMP-LR Retraité

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2016, la commune comptait 425 habitants[Note 1], en diminution de 4,71 % par rapport à 2011 (Jura : -0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
207205206175319361359390376
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
347347368368377358407361394
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
406421397357416425357343313
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
331341384392391476460458455
2013 2016 - - - - - - -
440425-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Sanctuaire gallo-romain du Pont des Arches. Connu depuis le XVIIe siècle, les découvertes de ces trois siècles derniers ont permis la mise à jour de structures, d'inscriptions, de fragments de statue et d'autres objets liés au culte[5]. Ce site était une zone balnéaire sur les sources de l'Héria et un lieu de pèlerinage pour les Séquanes.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

SourcesModifier

BibliographieModifier

  • Arnaud Vendryes, La Grange du Lac d'Antre à travers les archives, in Société d'Emulation du Jura, Travaux 2008.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  5. Notice no PA00102053, base Mérimée, ministère français de la Culture Vestiges gallo-romains : classement par arrêté du 13 janvier 1965
  6. « Viaduc de Villards-d'Héria (Villards-d'Héria) | Structurae », sur Structurae (consulté le 27 juillet 2018)
  7. « Van Der Post Annie - Van Der Post Jacob », sur yadvashem-france.org (consulté le 27 juillet 2018)