Verseau (astrologie)

signe astrologique
Verseau
Représentation en noir du symbole illustrant le signe Verseau en astrologie.
Représentation symbolique du signe Verseau.
Période Du 20 janvier[1]
au 18 février[1]
Place dans le zodiaque 11e signe
Élément Air
Polarité Masculin
Mode Fixe
Maison associée Maison 11
Astre(s) gouvernant(s) Uranus et Saturne
Opposé polaire Lion

Le signe astrologique du Verseau, de symbole ♒︎, est lié aux personnes nées entre le 20 janvier et le 18 février[1] (compris) en astrologie tropicale[2]. Il correspond pour celle-ci (la plus populaire en Occident) à un angle compris entre 300 et 330 degrés comptés sur l'écliptique (le cercle des signes du zodiaque) à partir du point vernal[3]. Il est associé à la constellation du même nom en astrologie sidérale.

Origine - MythologieModifier

Chez les Mésopotamiens, la constellation du Verseau se nomme le Géant.

Connue des anciens Égyptiens, c'est l'une des 48 constellations identifiées par Claude Ptolémée dans son Almageste.

Le mythe le plus communément admis est celui de Ganymède. Chez les Grecs, Zeus s'éprend de ce ravissant berger. Métamorphosé en aigle, il l'enlève pour en faire son amant et remplacer la maladroite Hébé comme échanson des dieux. Cela provoque la jalousie d'Héra, mère d'Hébé et épouse de Zeus. Ce dernier met Ganymède hors d'atteinte en l'élevant au ciel sous forme de constellation.

AstrologieModifier

Le Verseau est un signe fixe lié à l’élément classique d’air, principe de communication qu'il partage avec la Balance et les Gémeaux. Cependant, l'astrologue André Barbault déclare[4] : « Le Verseau est un signe d'eau. Son symbole représente des vagues et Ganymède, auquel il est associé, fut emmené dans les cieux par Zeus ». Il partagerait donc également l'élément eau avec le Cancer, le Scorpion et les Poissons.

C'est un signe fixe traditionnellement régi par Saturne, astre de la stabilité. Mais depuis sa découverte, Uranus, planète provoquant des changements brusques, lui a été attribué comme maître principal, d'où un évident paradoxe[5]

Dans son Tetrabiblos, Claude Ptolémée rejette les décans[6], dont les maîtres nous sont toutefois connus par Teukros (Ier siècle apr. J.-C.)[7] : le 1er décan du Verseau est gouverné par Vénus, le 2e par Mercure et le 3e par la Lune.

Son signe opposé et complémentaire est le Lion.

L'astrologue Gustave Lambert Brahy caractérise le signe du Verseau par trois mots : dynamisme, détermination intérieure, raison[8].

Le Verseau verse sur le monde l'eau de la connaissance et de l'esprit[9]. Le Verseau dit : « Tous comme un. Je suis solidaire et identique à mes frères »[10].

Il vit pour le progrès, l'avenir et le groupe. Il symbolise la solidarité et la coopération[11]. Mais réfractaire à l'autorité incarnée par son signe opposé le Lion, il tient beaucoup à sa singularité et à son indépendance. Il peut ainsi sembler difficile à comprendre[12]. Toujours à la pointe de la nouveauté, il peut faire un excellent chercheur. Toutefois, son originalité foncière tourne parfois à l'excentricité[13].

Son jour est le samedi, lié à la planète Saturne.

Ère du VerseauModifier

En vertu de la précession des équinoxes, l'Ère du Verseau succède à celle des Poissons.

IllustrationsModifier


Notes et référencesModifier

  1. a b et c La date exacte variant d'année en année, il est nécessaire de consulter la position du Soleil dans les éphémérides pour le jour-frontière.
  2. Le zodiaque dit tropical est le zodiaque des saisons.
  3. André Barbault, Traité pratique d'astrologie, ed. Seuil, 1961, (ISBN 2-02-001899-3), p. 23 et 26.
  4. L'astrologie, entretiens avec Michèle Reboul, Éditions Pierre Horay, 1978, (ISBN 2-7058-0072-7).
  5. Denis Labouré, Les origines de l'astrologie, Éditions du Rocher, 1997, (ISBN 9-782268-027319), p. 97.
  6. W.E. Peuckert, L'astrologie, Petite Bibliothèque Payot, 1980, p. 100.
  7. W.E. Peuckert, op. cit., page 103.
  8. Gustave Lambert Brahy, Soyez vous aussi astrologue, Coll. La Roue Céleste, Éd. Dervy-Livres, 1982, p. 81, (ISBN 2-85076-056-0).
  9. Hadès dans son ouvrage Que sera demain?, Éd. La Table Ronde, Coll. L'Ordre du Jour, 1966, page 60.
  10. A. Apostolska, Verseau, Une vision inédite de votre signe astral, Éd. Dangles, 1994, (ISBN 978-2703-304104), p. 26.
  11. Jean Chevalier, Alain Gheerbrant, Dictionnaire des symboles, Éditions Robert Laffont.
  12. Elizabeth Teissier, Astrologie Passion, Hachette, 1992, (ISBN 9-782010-190599), p. 25.
  13. Élizabeth Teissier, L'homme d'aujourd'hui et les astres, Éditions Plon, (ISBN 978-2-259-19618-5), p. 580.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier