Ouvrir le menu principal

VGA Saint-Maur Omnisports

club omnisports
(Redirigé depuis VGA Saint-Maur)
VGA Saint-Maur
Logo du VGA Saint-Maur
Généralités
Nom complet Vie au grand air de Saint-Maur
Fondation 1919
Couleurs Jaune et bleu
Siège 8, Avenue du Nord
94100 Saint-Maur-des-Fossés
Président Jean-François Bedu
Sections actuelles VGA Saint-Maur Football Féminin
Stella Sports Saint-Maur Handball
VGA Saint-Maur US Tennis de Table
VGA Saint-Maur Volley-ball
Site web vga-fr.org

La VGA Saint-Maur Omnisports (pour Vie au grand air de Saint-Maur) est un club omnisports fondé en 1919 et basé à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne). La VGA est le 4e club français avec plus de 10 100 adhérents mais le plus complet du territoire avec pas moins de 42 sections depuis sa fusion avec la Stella Sports Saint-Maur. Parmi celles les plus compétitives se trouvent le handball, le football notamment féminin, le plongeon, l'athlétisme, le tennis de table, l'escrime et le volley-ball.

Sommaire

HistoireModifier

La Vie au grand air de Saint-Maur (VGA), association loi de 1901, voit le jour le par la fusion du club omnisports de l'Etoile sportive, club de cyclisme devenu omnisports, et de l'Association pédestre française, club d'athlétisme. D'autres clubs saint-mauriens sont également associés à la VGA à ses débuts tels le Club athlétique de Saint-Maur, l'Union sportive du Parc et l'Union Sportive de la Varenne. Les premières couleurs du clubs sont alors le vert et le jaune (or), anciennes couleurs de l'Etoile sportive. Son premier président est Georges Soucher.

Mais cette forme d'union sacrée ne dure pas longtemps, et dès 1921, les cyclistes de l'Etoile sportive reprennent leur autonomie. Idem pour les lutteurs du CASM.

En 1946, la VGA adopte ses actuelles couleurs : bleu et or[1].

En 1952, la VGA obtient l'agrément du Ministère de l'Éducation Nationale (Direction de la Jeunesse et des Sports) tandis c'est le que l'association est reconnue d'utilité publique[1].

En 1963, la VGA se voit attribuer le Challenge Marcel Oger du meilleur club sportif 1962[1].

 
Logo de la Stella Sports.

Le , la VGA Saint-Maur Omnisports fusionne avec l'autre grand club historique de la ville, la Stella Sports Saint-Maur. Les sections sportives de cette dernière sont ainsi intégrées à la VGA Saint-Maur Omnisports, certaines conservant toutefois leur nom historique à l'image de la Stella Sports Saint-Maur Handball[2]. Le nouvel ensemble forme ainsi un club dénombrant plus de 10 000 adhérents au sein de ses 42 sections sportives, il devient le club omnisports le plus complet de France[3].

En 2019, la VGA crée une cellule dédiée à la formation et l'insertion professionnelles de ses 200 licenciés de (très) haut niveau. Elle vise notamment à préparer les sportifs à leur reconversion[4].

En , la VGA fête ses 100 ans d'existence en organisant une « kermesse omnisports » au stade Adolphe-Chéron, l'occasion de rassembler plus d'une centaine de licenciés et de familles[5].

Identité visuelle (logo)Modifier

À l'occasion des 100 ans de la VGA Saint-Maur Omnisports en 2019, le logo du club est modernisé afin notamment « d'ancrer le club dans son temps »[6]. Ce logo vise également à unir l'identité visuelle du club et notamment de toutes ses sections qui utilisent désormais ce nouveau logo[7].

OrganisationModifier

PrésidenceModifier

  • Georges Soucher (1919-?)[1]
  • Michel Rivière (1980-2000)[1]
  • Raymond Boiblé (2000-2009)[1]
  • Jean-François Bedu (depuis 2009)[1]

EffectifModifier

Évolution du nombre d'adhérents du club[1],[3]
1925 1927 1938 1946 1965 2001 2008 2016 2017
350 450 550 1 200 4 080 6 000 7 300 8 300 10 100

StructuresModifier

Lors de sa création en 1919, la VGA ne dispose alors d'aucune installation. La Place des Tilleuls et les rues avoisinantes sont utilisées avec des aménagements de fortune qu’il faut monter, puis démonter à l’occasion de chaque entraînement ou compétition[1].

En 1925, la VGA, qui compte 9 sections (athlétisme, rugby, cyclisme, éducation physique et préparation au Brevet d'Aptitude Militaire, natation, lutte et boxe, escrime, basket-ball), s'installe sur le terrain « de la grande grille » (actuel Stade Auguste-Marin) pendant le stade olympique se construit (actuel Stade Adolphe-Chéron). En 1927, le terrain « de la grande grille » devient le « Parc des Sports de la VGA »[1].

En 1950, est inauguré le stade des Corneilles. En 1965, le club participe à l'achat du Stade Paul-Meyer situé à Sucy-en-Brie. En 1967, le Centre Sportif Pierre-Brossolette est inauguré. En 2001, le stade Fernand-Sastre est inauguré[1].

Sportifs emblématiquesModifier

De nombreux plongeurs du club ont participé aux Jeux olympiques : Christiane Wiles-Mazurier à Munich en 1972, Isabelle Arène à Moscou en 1980, Frédéric Pierre à Séoul en 1988 et Barcelone en 1992, Julie Danaux à Atlanta en 1996, Odile Arboles-Souchon, Julie Danaux, Frédéric Pierre à Sydney en 2000, Audrey Labeau à Pékin en 2008, Audrey Labeau et Damien Cely à Londres en 2012 et plus récemment Benjamin Auffret, classé 4e en 2016 aux JO de Rio de Janeiro et Champion d'Europe en 2017 à Kiev[8].

D'autres sportifs du club ont également participé aux JO[1] :

Tandis que d'autres participent aux championnats du monde de leur catégorie à l'image d'Alexandre Blaszyck en 2007 qui devient champion du monde junior à l'épée ou de Bernard Halgand qui devient en 2008 vice-champion du Monde Vétéran d'Haltérophilie[1].

SectionsModifier

Basket-ballModifier

Le basket-ball à la VGA fut longtemps divisé en deux sections : la VGA Basket (masculin) et les Linnet's Saint-Maur (féminin), c'est en 1982 que ces deux sections fusionnent officiellement. Les Linnet's furent championnes de France à sept reprises entre 1929 et 1944.

Depuis 2009, l'équipe première masculine évolue en Championnat de France de Nationale masculine 3.

EscrimeModifier

Depuis 1989, la VGA Escrime organisait chaque année une étape d'épée dames de la coupe du monde d'escrime, le Challenge international de Saint-Maur. Toutefois en 2014, l'épreuve de Saint-Maur est remise en cause, la Fédération internationale d'escrime (FIE) souhaitant mieux répartir les étapes sur chaque continent, malgré une organisation grandement saluée de la part des athlètes[9]. La Fédération internationale modifie ainsi son calendrier planétaire dans toutes les armes mais confie tout de même l'organisation de l'unique étape en France du circuit de coupe du monde de fleuret féminin à la VGA Saint-Maur, ainsi depuis novembre 2014 une nouvelle épreuve passe donc par Saint-Maur[10].

Football fémininModifier

Article détaillé : VGA Saint-Maur Football Féminin.

La section football féminin est fondée en 1968. Aux cours de son histoire, l'équipe première est sacrée six fois championne de France de 1983 à 1990 et a participé à de nombreuses éditions du championnat de seconde division qu'elle remporte en 2015 et dispute encore aujourd'hui.

Une section masculine de football existe également mais n'a jamais percé au niveau national.

Gymnastique artistiqueModifier

Le club de gymnastique artistique a été fondé en même temps que le club omnisports en 1919. Il comporte en 2012 plus de 500 adhérents répartis dans des sections loisirs et compétitions. En 1978, Michel Nez devient président du club. Depuis 2006, le club s'est installé au centre sportif Pierre Brossolette.

En 2012, l'équipe masculine séniors 1 se qualifie pour les championnats de France en division nationale 2 et apporte deux médailles au club[11]. Ainsi, le club est aujourd'hui classé 9e sur 813 clubs en gymnastique artistique masculine[12].

HandballModifier

Article détaillé : Stella Sports Saint-Maur Handball.

La VGA possède officiellement une section handball depuis la fusion avec la Stella Sports Saint-Maur. Cette section gardant toutefois son nom d'origine. Le club fût l'un des meilleurs clubs français des années 1960 et 1970, la section masculine étant championne de France à six reprises entre 1968 et 1980 ainsi que vainqueur de la Coupe de France en 1978 et la section féminine championne de France en 1971.

Aujourd'hui, la section féminine ambitionne de figurer parmi l'élite féminine de la discipline, elle accède en effet au Championnat de France de deuxième division pour la saison 2018-2019. La section masculine évolue quant à elle en Nationale 3.

PlongeonModifier

Le plongeon à Saint-Maur-des-Fossés a fait abord parti de la Stella Sports de 1967 à 1990 et est une section de la VGA depuis 1990. Les plongeurs Saint-Mauriens ont souvent constitué l'ossature de l'équipe de France avec une présence régulière aux Jeux olympiques[8]. Le sportif de très haut de niveau le plus récent est Benjamin Auffret, 4e aux Jeux olympiques de Rio en 2016 et Champion d'Europe en 2017 à Kiev.

Rugby à XVModifier

La section de rugby à XV évolue actuellement en Promotion d'Honneur (septième division nationale). Grâce notamment à une formation très efficace, les jeunes de la VGA Rugby disputent plusieurs finales du Championnat de France de leur catégorie, avec notamment l'équipe junior qui devient championne de France en 1994.

Tennis de tableModifier

Article détaillé : VGA Saint-Maur US Tennis de Table.

Le club de tennis de table voit ses équipes fanions se hisser jusqu'à l'élite dans les années 80 pour l'équipe masculine (qui a aussi dans le passé terminé vice-champion de Superdivision derrière l'UTT Levallois en 1990 et 1991), la réserve masculine et l'équipe féminine en Nationale 2 puis 1 avec la création de la Superdivision en 1990. En 1991, après la deuxième place de l'équipe masculine, les dirigeants décident de retirer cette dernière de l'élite. Le club ne retrouve l'élite que 21 ans plus tard après le sacre en Pro B en 2011 lors de la dernière journée de championnat. En 2018-2019, l'équipe première féminine évolue en Nationale 1 tandis que celle masculine évolue en Nationale 3.

Volley-ballModifier

Article détaillé : VGA Saint-Maur Volley-ball.

La section masculine de volley-ball du club évolue en Nationale 2 (quatrième niveau national). Le club a fait partie de l'élite du volley-ball français lors des années 1970, gagnant un titre de champion de France en 1976.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k l et m Guy Louandre, « Histoire de l'association », sur VGA Saint-Maur Omnisports, (consulté le 10 mai 2019)
  2. « La VGA Saint-Maur Omnisports et la Stella Sports Saint-Maur ont fusionné à effet du 1er Juillet 2017 », sur VGA Saint-Maur Omnisports, (consulté le 10 mai 2019)
  3. a et b « Le club sportif de Saint-Maur est le plus complet de France », sur Le Parisien.fr, (consulté le 10 mai 2019)
  4. Corentin Lesueur, « Le club de Saint-Maur prépare ses sportifs à la «vraie vie» », sur Le Parisien.fr, (consulté le 10 mai 2019)
  5. Bartolomé Simon, « Saint-Maur : ils ont fêté les 100 ans de la VGA », sur Le Parisien.fr, (consulté le 20 juillet 2019)
  6. Sylvain Villien, « Nouvelle identité du club », sur VGA Stella Badminton Saint-Maur, (consulté le 26 mai 2019)
  7. « OMNISPORTS : Nouveau logotype en 2019 », sur VGA Saint-Maur Omnisports, (consulté le 20 juillet 2019)
  8. a et b « Plongeon – présentation », sur VGA section Sports d'Eau (consulté le 12 mai 2019)
  9. « Escrime : clap de fin à Saint-Maur », sur Le Parisien.fr, (consulté le 13 mai 2019)
  10. « Saint Maur accueille la coupe du monde de fleuret dames ! », sur escrime-ffe.fr, (consulté le 13 mai 2019)
  11. http://www.ffgym.com/ffgym/palmares_classements/tous_les_resultats/nationaux
  12. http://www.ffgym.com/ffgym/palmares_classements/classement_des_clubs/national

Liens externesModifier