Mirador (surveillance)

Mirador à Sarajevo, pendant la guerre, en 1995.

Dans un contexte militaire ou carcéral, un mirador[1] est une tour d'observation destinée à surveiller une zone. On[Qui ?] parle aussi de tour de garde[réf. nécessaire] ou de tour de surveillance.

Tour de garde de la prison d'Alcatraz.

Le mirador peut servir à surveiller une frontière, une côte, un camp militaire, un camp de prisonniers de guerre, une prison, un camp de concentration, etc.

Les objectifs peuvent être variés : prévenir les sinistres (incendies) ou les attaques adverses, ou empêcher une évasion ou une intrusion.

Tour de guetModifier

L'utilisation de la triangulation est effectué depuis les tours de guet par les guetteurs de feu de forêt. En mesurant la direction d'une colonne de fumée par rapport à la direction de référence du Pôle Nord (ou de l'Étoile polaire) pour la détermination précise par triangulation du lieu de l’incendie.



Notes et référencesModifier

  1. D'un mot catalan, portugais et espagnol signifiant « point de vue »

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :