Palerme Football Club

club de football italien basé à Palerme
(Redirigé depuis US Palerme)
Palerme FC
Logo du Palerme FC
Généralités
Nom complet Palermo Football Club
Surnoms I Rosanero
Aquile[1]
Noms précédents Anglo Palermitan Athletic and Football Club
Unione Sportiva Città di Palermo
Palermo Società Sportiva Dilettantistica
Fondation 1900
2019 (refondation)
Statut professionnel

1930-2019

2022-
Couleurs Rose et noir
Stade Stade Renzo-Barbera
(37 460 places)
Siège Viale del Fante 11
90146 Palerme
Championnat actuel Serie B
Propriétaire City Football Group (80 %)
Hera Hora S.r.l. (19,75 %)
Associazione Amici Rosanero (0,25 %)
Président Dario Mirri
Entraîneur Eugenio Corini
Joueur le plus capé Roberto Biffi (321)
Meilleur buteur Fabrizio Miccoli (81)
Site web www.palermofc.com
Palmarès principal
National[2] Championnat d'Italie D2 (5)

Maillots

Kit left arm palermo2122h.png
Kit body palermo2122h.png
Kit right arm palermo2122h.png
Kit shorts bari2021t.png
Kit socks palermo2021h.png

Domicile
Kit left arm palermo2122a.png
Kit body palermo2122a.png
Kit right arm palermo2122a.png
Kit shorts bari2021t.png
Kit socks.png

Extérieur
Kit left arm palermo2122t.png
Kit body palermo2122t.png
Kit right arm palermo2122t.png
Kit shorts bari2021t.png
Kit socks palermo2021a.png

Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Serie B 2022-2023
0

Le Palerme Football Club (en italien : Palermo Football Club), abrégée en Palerme FC, couramment appelée Palermo en italien, est un club de football italien fondé en 1900 sous le nom de Anglo-Palermitan Athletic and Foot-Ball Club et basé à Palerme en Sicile. Il a ensuite porté différents noms, notamment Unione Sportiva Città di Palermo lors de ses plus belles années professionnelles, entre 1994 et 2019 puis Palermo Società Sportiva Dilettantistica à l'occasion de sa relégation en Serie D (D4) pour la saison 2019-2020.

HistoireModifier

De la fondation au début de la deuxième période d'après-guerreModifier

L'histoire de Palerme commence officiellement le 1er novembre 1900, à l'instigation d' Ignazio Majo Pagano sous le nom « Anglo Panormitan Athletic and Football Club », qui en 1907 a changé son nom en Football Club de Palerme, et adopte ses couleurs rose et noir. . Dans les premières années, il remporte des trophées réservés aux équipes du sud de l'Italie, comme la Whitaker Cup ou la Lipton Cup. Avec 1915 et la Première Guerre mondiale le club a cessé toutes ses activités. Le 16 février 1920, sous le nom d'Unione Sportiva Palermo, il renaît de ses cendres grâce à l'une des plus petites équipes de la ville, le "Racing FBC". Quelques années plus tard, il participe aux compétitions régionales et interrégionales. Au cours de la saison 1926-1927, de sérieuses difficultés financières conduisent l'équipe à se retirer de la scène footballistique puis à fusionner, en 1928, avec les concitoyens de la « Vigor ». Lors de l'unification des championnats en 1929, Palerme intègre la Première Division, le troisième niveau du championnat italien de football de l' époque.

En 1941, une autre fusion a eu lieu avec l'Unione Sportiva Juventina Palermo (it). La nouvelle association, qui repart de la Serie C, obtient la promotion en Serie B en 1942. Le championnat est par la suite suspendu par la guerre et la campagne de Sicile. A la fin du conflit , il remporte le championnat de guerre de Sicile 1944-1945, puis intègre la Serie A en 1945.

De 1945 à 1990Modifier

Dans la période allant de l'après-guerre au début des années 1970, Palerme a disputé six championnats consécutifs de Serie A de 1948-49 à 1953-54, puis a continué à alterner entre Serie B et Serie A avec cinq promotions en moins de vingt-cinq ans, avec deux championnats remportés. Dans les années 70, sous la présidence de Renzo Barbera, Palerme échoue en finale de la Coupe d'Italie en 1974 et 1979.

Le 8 septembre 1986, Palerme a été radiée de la FIGC après avoir accumulé des dettes importantes. Déclarée en faillite par le Tribunal de Palerme dix jours après la radiation, la société disparaît définitivement.

Mais, grâce à l'intérêt d'hommes politiques et d'entrepreneurs locaux, notamment le maire Leoluca Orlando, le ministre des affaires régionales Carlo Vizzini et le président de Sicindustria Salvino Lagumina, l'« Unione Sportiva Palermo » est créée le 7 janvier 1987, afin de reprendre l'héritage de l'association sicilienne éteinte. Le nouveau-né, alors présidé par le Salvino Lagumina a obtenu, par dérogation à la FIGC, une inscription directe en Serie C2 pour l'édition 1987-1988.

1990-2016 : entre exploits sportifs et déclin progressifModifier

Les premières années ont vu le club atteindre la Serie B et remporter une Coupe d'Italie de Serie C en 1992-1993 après avoir perdu trois finales. Les années 1990, cependant, se termineront par une séquence de promotions en B et de relégations en C.

L'équipe parvient en Série A en 2003/2004, avec Francesco Guidolin comme entraîneur, et se qualifie en 2006 par la Coupe UEFA pour la première fois.

De retour dans l'élite du football italien pour la saison 2004-2005, le club sicilien se démarque et finit la saison à la sixième place du championnat. Un réel exploit pour un promu. Cette saison a vu briller de nombreux joueurs comme l'attaquant italien Luca Toni, qui marquera 20 buts en 35 matchs de Serie A. Cette équipe comptait également dans ses rangs, les défenseurs Andrea Barzagli et Fabio Grosso ou encore le milieu de terrain, Eugenio Corini. Tout cela sous la direction de Francesco Guidolin. Cette sixième place entraîna donc la qualification du club en 2006 pour la Coupe UEFA.

En 2005 l'US Palerme participe à sa première coupe d'Europe, la Coupe UEFA 2005-2006. Au premier tour, le club de Palerme est opposé aux Chypriotes de Anorthosis Famagouste. Les Siciliens s'imposent 2-1 à l'aller, puis 0-4 au retour, leur permettant d'accéder à la phase de groupes. Pour les poules, Palerme écope du groupe B avec le club catalan de l'Espanyol Barcelone, le club russe du Lokomotiv Moscou, le club danois de Brondby IF ainsi que le club israélien du Maccabi Petah-Tivkah. L'ensemble des club ne s'affrontent qu'une fois et les trois premiers du groupe se qualifient pour le tour suivant. Palerme fera match nul contre l'Espanyol Barcelone (1-1). Le club italien se contentera une nouvelle fois d'un match nul contre le Lokomotiv Moscou (0-0). Des victoires respectives contre le club de Brondby IF (3-0) et du Maccabi Petah-Tikvah (2-1) auront permis à Palerme de terminer à la première place de son groupe et de se qualifier pour le prochain tour. En seizièmes de finale, Palerme tombe sur le club tchèque du Slavia Prague. Un premier match à Prague se concluant sur une victoire des locaux sur le score de 2-1. Une défaite pour les Palermitains certes, mais avec un but inscrit à l'extérieur pouvant être important. Au match retour, au Stadio Renzo Barbera, Palerme s'impose 1-0 et le club sicilien se qualifie pour le tour suivant. En huitièmes de finale, Palerme tombe sur le club allemand de Schalke 04, l'un des favoris à la victoire finale. Le match aller à lieu à Palerme et verra les Siciliens s'imposer 1-0. Malheureusement, en Allemagne, Schalke 04 s'impose sur le score de 3-0 et met fin à la belle aventure européenne des Palermitains. Le club allemand se fera ensuite éliminer en demi-finale par le club espagnol de Séville FC, futur vainqueur de la compétition.

Durant cette saison 2005/2006, Francesco Guidolin quitte l'US Palermo, et Luigi Del Neri est engagé comme nouvel entraîneur de l'équipe sicilienne. Cependant, Luigi Del Neri est relevé de ses fonctions en , et remplacé par Giuseppe Papadopulo, qui qualifie le club en Coupe Intertoto. Une saison marquée par une instabilité remarquée au niveau des choix du président concernant l'entraîneur de l'équipe première. Néanmoins, les Siciliens finiront huitième du championnat, à deux points du Chievo Vérone, et donc d'une nouvelle place qualificative pour la Coupe UEFA. Néanmoins, coup de tonnerre dans le football italien avec une affaire de matchs truqués comprenant de nombreuses équipes comme la Juventus, le Milan AC, la Lazio Rome ou encore la Fiorentina, cela entraîna de nombreuses pénalités de points et permettra finalement à Palerme de finir la saison à la cinquième place et donc de se qualifier une nouvelle fois pour la Coupe UEFA.

À la fin du championnat, le président Maurizio Zamparini rappelle Francesco Guidolin à la tête de l'équipe pour la saison 2006/2007. Pour cette nouvelle saison, le club de Palerme recrute quelques joueurs, le latéral droit Mattia Cassani, les milieux de terrain, Mark Bresciano et Fabio Simplicio, ainsi que le jeune uruguayen Edinson Cavani et le Brésilien Amauri. Dans une nouvelle saison où Palerme s'est qualifié deux fois de suite en Coupe UEFA, les attentes du club commencent à évoluer. Le club commence sa saison en Coupe UEFA 2006-2007 en affrontant le club anglais de West Ham United au premier tour. Le match aller se solde par une victoire 0-1 de Palerme à Londres. Le match retour sera remporté 3-0 par les Siciliens et permettra donc au club de se qualifier une nouvelle fois pour la phase de groupes. Palerme héritera du groupe H où ils affronteront le club anglais de Newcastle United, le club espagnol du Celta Vigo, le club turc du Fenerbahçe et le club allemand de l'Eintracht Francfort. Malheureusement, le club sicilien termine 4ème sur 5 du groupe et ne se qualifie pas pour les seizièmes de finale. Les Palermitains se sont inclinés face à Newcastle sur le score de 1-0 et face au Fenerbahçe sur le score de 3-0. Le match nul (1-1) contre le Celta Vigo et la victoire (2-1) contre l'Eintracht Francfort ne seront pas suffisants et malgré le fait que Palerme finira avec les mêmes points que le Fenerbahçe, la différence de buts est à l'avantage des turcs.

En championnat, les Siciliens font une campagne plus que réussie avec une nouvelle cinquième place au classement, permettant au club de se qualifier pour la troisième année consécutive en Coupe UEFA. Cette saison sera marqué par quelques succès retentissants, les Siciliens se sont imposés à San Siro face au Milan AC sur le score de 0-2 avec des réalisations de l'australien Mark Bresciano et d'Amauri. On note également la victoire dans le derby de Sicile face aux rivaux de Catane sur le score de 5-3 avec des réalisations de Giovanni Tedesco, Fabio Simplicio, Eugenio Corini (sur pénalty), Amauri et Andrea Barzagli. Néanmoins, Francesco Guidolin est écarté du poste d'entraîneur le après la défaite 4-3 à domicile contre le Parme FC ; il est alors remplacé jusqu'à la fin de la saison par un duo composé de son assistant Renzo Gobbo et de l'entraîneur de l'équipe des jeunes Rosario Pergolizzi. Deux semaines après, Francesco Guidolin est rappelé pour les deux dernières journées du championnat.

Le Stefano Colantuono est engagé comme entraîneur pour la saison à venir. Pour cette saison 2007-2008, le club de Palerme recrute plusieurs joueurs, comme le latéral gauche Federico Balzaretti, le milieu de terrain Giulio Migliaccio et surtout l'attaquant Fabrizio Miccoli. Au début, l'équipe s'installe sur le podium, grâce notamment à une victoire contre le Milan AC à domicile (2-1) avec un coup-franc à la 93e minute de la nouvelle recrue, Fabrizio Miccoli. Une victoire à Livourne sur le score de 2-4 avec des réalisations de Leandro Rinaudo, Amauri et par deux fois le désormais inévitable, Fabrizio Miccoli. La suite de la saison se révèlera un peu plus compliquée (5 nuls consécutifs et une victoire contre le SSC Napoli en sept journées). C'est après la défaite 5-0 contre la Juventus FC le , que le président renvoie Stefano Colantuono et demande à nouveau à Francesco Guidolin de revenir aux affaires. Sous la houlette de ce dernier, l'équipe continue à stationner dans le ventre mou du classement. Non seulement elle n'arrivera pas à lutter pour une place européenne mais commencera même à se rapprocher dangereusement de la zone de relégation. Malgré cela, on compte de précieuses victoires notamment contre la Fiorentina avec des buts de Fabrizio Miccoli et de Fabio Simplicio, ou encore des victoires à Bergame contre l'Atalanta avec sur le score de 1-3 avec des réalisations d'Edinson Cavani et d'Amauri notamment. En avril, le club sicilien glane de précieux points notamment avec un succès face à la Juventus sur le score de 3-2 grâce à des réalisations de Amauri par deux fois et de Mattia Cassani à la 89e minute de jeu. La victoire dans le derby face à Catane sur le score de 1-0 sur un coup-franc de Fabrizio Miccoli permet aux Palermitains de se donner un peu d'air au classement. Après une série de trois défaites consécutives, Francesco Guidolin est à nouveau limogé et Stefano Colantuono est nommé à nouveau comme entraîneur jusqu'à la fin de la saison où Palerme termine à la 11e place avec 47 points. La saison européenne de Palerme commence quant à elle au premier tour de la Coupe UEFA où ils y affrontent le club tchèque du FK Mladá Boleslav. A l'aller, le match est perdu sur le score de 1-0 pour les siciliens. Au retour, ils l'emportent 1-0, et ne parviennent pas à se qualifier car ils perdent aux tirs au but sur le score de 4-2.

Palerme commence donc la saison 2008/2009 avec Stefano Colantuono. Il est congédié par le président Maurizio Zamparini après le premier match, et remplacé par Davide Ballardini. Afin de rejouer les premiers rôles en Italie, le club de Palerme recrute quelques joueurs. Le gardien de but, Marco Amelia arrive avec les défenseurs, Simon Kjaer, Cesare Bovo et Morris Carrozzieri. Les milieux de terrain, Fabio Liverani et Antonio Nocerino arrivent en Sicile également. Les attaquants, Igor Budan, Davide Succi et Abel Hernandez viennent à leur tour. Dès la deuxième journée du championnat, Palerme signe une victoire contre l'AS Rome sur le score de 3-1 avec des réalisations de Fabrizio Miccoli par deux fois et d'Edinson Cavani. Une belle victoire à Turin face à la Juventus sur le score de 1-2 avec des buts de Fabrizio Miccoli et de Levan Mchedlidze répondant au but d'Alessandro Del Piero, puis des victoires comme celle face au Chievo Vérone sur le score de 3-0 avec des buts de Fabrizio Miccoli, Simon Kjaer et d'Edinson Cavani ou encore celle face au Milan AC sur le score de 3-1 grâce à des réalisations de Fabrizio Miccoli, Edinson Cavani et Fabio Simplicio répondant à un pénalty de Ronaldinho. Durant ce match, le gardien de but, Marco Amelia arrête un pénalty de Ronaldinho. Certaines défaites ont laissé des traces comme celle subie face au rival de Catane sur le score de 0-4 à Palerme ou encore celle contre le Milan AC sur le score de 3-0. En fin de saison, Davide Ballardini quitte le club qui termine à la huitième place de Serie A, et l'ancien gardien de l'équipe nationale italienne Walter Zenga est nommé à sa place.

Pour la saison 2009-2010, le gardien de but, Marco Amelia est vendu au Genoa. Le club sicilien décide de faire appel au jeune gardien formé au club, Salvatore Sirigu pour être le titulaire à ce poste. De nouveaux joueurs arrivent, le défenseur roumain Dorin Goian, et les milieux Argentins, Nicolas Bertolo et Javier Pastore. Malgré une victoire face à Naples pour la première journée du championnat sur le score de 2-1 grâce à des buts de Fabrizio Miccoli et d'Edinson Cavani, Walter Zenga quitte son poste et est remplacé par Delio Rossi. Palerme arrive à enchaîner et gagne contre la Juventus sur le score de 2-0 grâce à Edinson Cavani et Fabio Simplicio. Le club de Palerme crée la sensation en battant le Milan AC à San Siro sur le score de 0-2 avec des buts de Fabrizio Miccoli et de Mark Bresciano sur un travail de la pépite argentine, Javier Pastore. Le club de Palerme s'imposera durant le match retour face à la Juventus sur le score de 0-2 également grâce à un nouveau but de Fabrizio Miccoli et un but d'Igor Budan. Fabrizio Miccoli se montrera particulièrement adroit en réalisant un triplé face à Bologne pour une victoire 3-1. Palerme réalise une superbe saison sous Delio Rossi en terminant 5e du championnat derrière la Sampdoria, à deux points d'une qualification historique en Ligue des Champions. Ils pourront toutefois se consoler en disputant l'UEFA Europa Ligue. Fabrizio Miccoli réalisa la saison la plus prolifique de sa carrière avec 19 buts inscrits en Serie A.

La saison 2010-2011 commence avec le départ d'Edinson Cavani vers Naples. Le club sicilien se renforce à tous les postes. On note l'arrivée des défenseurs Matteo Darmian et Ezequiel Munoz. Les milieux de terrain, Armin Bacinovic, Pajtim Kasami, Josip Ilicic et Jasmin Kurtic arrivent également. En attaque, on remarque l'arrivée de Mauricio Pinilla pour remplacer Edinson Cavani. Après un début de saison mitigé, Palerme lance officiellement sa saison à Turin face à la Juventus avec une victoire 1-3 et des réalisations de Javier Pastore, Josip Ilicic et Cesare Bovo. Javier Pastore continue de s'illustrer en faisant l'une des prestations les plus abouties de sa carrière avec un triplé (pied droit, pied gauche, tête) pour une victoire 3-1 face au rival de Catane. Palerme enchaine ainsi des victoires face à Cesena, l'AS Roma, la Sampdoria ou encore Parme. Néanmoins, le club sicilien se met soudainement à perdre de nombreux matchs consécutivement et perd beaucoup de places en championnat. Des défaites face à la Fiorentina (2-4), Bologne (1-0), la Lazio (2-0) ou encore le Genoa (1-0). Mais la plus retentissante de ces défaites survient à domicile face à l'Udinese où Palerme s'inclinera sur le score de 0-7 avec un triplé d'Antonio Di Natale et un quadruplé d'Alexis Sanchez. Le club mettra fin à cette spirale négative face au Milan AC en s'imposant 1-0 sur un but de Dorin Goian. Une saison qui avait très bien commencée pour les Siciliens mais qui se conclue avec une huitième place en Serie A. Concernant son parcours européen, Palerme jouera le tour de barrage contre le club slovène du NK Maribor (3-0 ; 2-3) et se qualifiera pour la phase de groupes. Palerme finira troisième de son groupe et ne se qualifiera malheureusement pas. C'est en Coupe d'Italie que le club sicilien se démarquera durant cette saison où il ira jusqu'en finale, en battant 1-0 le Chievo Vérone en huitièmes de finale. En quarts de finale, après un match nul face à Parme (0-0), la qualificaton est acquise aux tirs au but (5-4). En demi-finales, Palerme affronte le Milan AC de Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva (qui finira champion d'Italie cette saison). Après un match nul (2-2) à San Siro, c'est le match retour s'est soldé sur le score de 2-1, qui permet au club de rejoindre l'Inter Milan en finale. L'Inter Milan s'y imposera 3-1. Cette finale permettra à Palerme de se qualifier automatiquement pour l'UEFA Europa Ligue. Cette saison est marquée également par le fait que Javier Pastore finira meilleur espoir de Serie A avec notamment 11 buts inscrit en championnat. Fabrizio Miccoli, le désormais capitaine et légendaire numéro 10 du club finira avec 16 buts en championnat.

Le , Maurizio Zamparini fait appel aux services de Stefano Pioli pour faire belle figure en Ligue Europa en 2011-2012. Cette saison est marquée par de nombreux départs majeurs. En première ligne, l'Argentin Javier Pastore part pour le Paris-Saint-Germain, tout juste racheté par le Qatar Sports Investsments. Le PSG débourse 42 millions d'euros pour s'adjuger les services de l'international argentin. Transfert record à ce moment-là en Ligue 1. Le gardien de but, Salvatore Sirigu prend la même décision et part pour la capitale française pour la somme de 3,5 millions d'euros. Mattia Cassani, latéral droit du club depuis 2006 s'envole pour la Fiorentina. Le défenseur central, Cesare Bovo, au club depuis 2008 s'envole pour le Genoa. Le milieu de terrain, Antonio Nocerino part à l'AC Milan pour la somme de 500 000 euros. Ces départs marquent le début de la fin d'un cycle à Palerme. Les recrues sont les gardiens Emiliano Viviano et Alexandros Tzorvas en provenance respectivement de l'Inter Milan et de Panathinaïkos. Les défenseurs Andrea Mantovani et Matias Silvestre arrivent également en provenance respectivement du Chievo Vérone et de Catane. Au milieu de terrain, les arrivées d'Edgar Barreto de l'Atalanta et de Franco Vazquez du CA Belgrano. En attaque, l'israélien Eran Zahavi arrive de l'Hapoël Tel-Aviv. La saison commence bien avec un succès dès la première journée face à l'Inter Milan sur le score de 4-3 avec un doublé de Fabrizio Miccoli, un but d'Abel Hernandez et un but du Chilien Mauricio Pinilla. Le club sicilien alterne le bon et le moins bon. De nombreux scores saisissants sont à souligner comme la victoire 5-3 contre le Genoa avec des buts d'Igor Budan, de Matias Silvestre, d'Andrea Mantovani, de Fabrizio Miccoli et un but de Guilio Migliaccio, le 5-1 infligé à la Lazio Rome peut être cité où le 4-4 face au Chievo Vérone avec un nouveau triplé de Fabrizio Miccoli et un but de Matias Silvestre. De nombreuses défaites face aux grands clubs comme la Juventus (3-0 ; 0-2), face au Milan AC (3-0 ; 0-4) ou encore face à Naples (1-3 ; 2-0) font couler Palerme à la place la plus basse jamais occupée par le club depuis son retour dans l'élite, il termine 16e à 7 points du premier relégable, Lecce.

À la suite d'une saison 2011-2012 décevante, le club sicilien recrute quelques joueurs. Le gardien de but, Stefano Sorrentino, arrivé du Chievo Vérone. L'arrivée en prêt du milieu de terrain uruguayen Egidio Arévalo Rios. En attaque, on note l'arrivée d'un tout jeune joueur argentin de 18 ans, venant du club de l'Instituto de Cordoba, Paulo Dybala. Il prend le numéro 9 du club malgré son jeune âge, beaucoup voient en lui un futur grand joueur. Malheureusement pour Palerme, le championnat commence très mal, les deux premiers matchs face à Naples et face à la Lazio se soldent sur le score de 3-0. Pire encore, à la cinquième journée, le club sicilien n'a qu'un point en championnat et pointe à la dernière place du classement. Avec une victoire 4-1 contre Chievo Vérone Palerme enchaine 5 matchs sans défaite, en faisant notamment 4 nuls consécutifs. En novembre, Palerme accueille la Sampdoria. En difficulté, ce match est crucial pour les Palermitains. C'est ce match qui révéla le nouveau phénomène du club, Paulo Dybala. Le score se conclut sur un 2-0 avec un doublé de l'Argentin. Palerme remportera même le derby de Sicile face à Catane sur le score de 3-1. Fabrizio Miccoli et Josip Ilicic par deux fois auront permis à Palerme de remporter ce match pas comme les autres. Le mois d'avril 2012 pour Palerme sera synonyme d'espoir car ils ne perdent pas du mois et signent des victoires importantes contre l'AS Rome, la Sampdoria ou encore l'Inter Milan. On notera des prestations remarquées de Josip Ilicic, qui inscrira 5 buts sur les 5 matchs d'invincibilité de Palerme. Malheureusement, le mois de mai sera catastrophique pour Palerme avec 4 défaites pour les 4 derniers matchs de championnat contre la Juventus, l'Udinese, la Fiorentina et Parme. Palerme finira la saison à la 18ème place à 6 points du Genoa, premier non relégable. Après 9 saisons consécutives en Serie A, le club de Palerme redescend en Serie B. Cette fin de saison marque également la fin de l'aventure du meilleur buteur de l'histoire du club, Fabrizio Miccoli. Après 6 saisons à défendre les couleurs de Palerme, il s'envole rejoindre le club de Lecce. Josip Ilicic quitte à son tour le club pour la Fiorentina pour une somme avoisinant les 9 millions d'euros.

La saison 2013-2014 commence et le club sicilien recrute afin de revenir le plus vite possible dans l'élite du football italien. Pour se faire, le club sicilien annonce les arrivées du latéral gauche, Achraf Lazaar, des milieux de terrain, Davide Di Gennaro et Enzo Maresca, et des attaquants Andrea Belotti et Kyle Lafferty. Palerme sous la direction de l'entraîneur Guiseppe Iachini terminera champion de Serie B, pour la cinquième fois de l'histoire du club. Le club sicilien finira la saison avec 86 points, 14 points de plus que le dauphin, Empoli. Un exercice maîtrisé pour les Palermitains, qui retrouvent instantanément la Serie A. Cette saison aura fait éclore les jeunes Paulo Dybala, Andrea Belotti ou encore Franco Vazquez, qui désormais ont l'air d'être prêts pour la Serie A.

La saison 2014-2015 marque le retour du club sicilien en Serie A. Le défenseur costaricien Giancarlo Gonzalez, le milieu suédois Robin Quaison ou encore le milieu italien Luca Rigoni arrivent dans la capitale sicilienne. Le début de saison ne se passe pas comme prévu avec seulement 2 points en 6 matchs. Ce début de saison marque tout de même des performances encourageantes de Franco Vazquez, Paulo Dybala et Andrea Belotti. Début novembre, Palerme affronte l’AC Milan à San Siro et s’impose 0-2 à la surprise générale. En comptant ce match, Palerme enchaîna 8 matchs sans défaite contre le Milan AC, l’Udinese, le Genoa, Parme, le Torino, Sassuolo, l’Atalanta et Cagliari. Le club finira la saison a une encourageante 11ème place qui sera notamment marquée par une saison exceptionnelle de Paulo Dybala, qui finira par signer à la Juventus pour 32 millions d’euros (hors bonus).

Pour cette nouvelle saison 2015-2016, le club sicilien désormais orphelin de Paulo Dybala, recrute quelques joueurs avec comme objectif de se maintenir en Serie A, le défenseur marocain Abdelhamid El Kaoutari en provenance de Montpellier arrive en Sicile. Le milieu suédois Oscar Hiljemark arrive en provenance du PSV Eindhoven. Les attaquants Aleksandar Trajkovski et Alberto Gilardino arrivent également à Palerme. Malheureusement, le club sicilien n'arrive plus à gagner durant près de 12 matchs et se retrouve à jouer les dernières places au classement. Au final, il se maintiendra à la dernière journée grâce à un succès 3-2 face à l'Héllas Vérone et finira avec 39 points, à 1 point de Carpi, premier relégable.

La saison 2016-2017, Palerme se trouve orphelin de Franco Vazquez, parti au FC Séville. Alberto Gilardino quitte aussi le club pour Empoli. Les Siciliens recrutent Haitam Aleesami, l'ex international italien Alessandro Diamanti et le macédonien Ilija Nestorovski. Les Palermitains réalisent une très mauvaise saison sans aucune victoire de la 6ème à la 16ème journée. Sur cette période, on compte un match nul et 9 défaites consécutives. Malgré une fin de saison marquée par quelques victoires, le club sicilien redescend en Serie B en terminant à la 19ème place avec 6 victoires et 6 matchs nuls sur 38 matchs. Une année catastrophique qui marque définitivement la fin d'un cycle à Palerme.

De retour en deuxième division pour la saison 2017-2018, Palerme recrute Igor Coronado sur le front de l'attaque. Le club sicilien finira la saison à la 4ème place du championnat, réalisant une belle saison. Cette 4ème place étant qualificative pour les barrages concernant la montée en Serie A. Dans les barrages, Palerme retrouve Venise en demi-finales (1-1 ; 1-0), les Siciliens s'en sortent et se qualifient pour la finale face au club de Frosinone. Après une victoire 2-1 à l'aller, l'espoir était de mise pour un retour en Serie A. Ce match retour se conclura par une victoires de Frosinone 2-0, un match polémique dans ses faits de jeu en faveur des locaux, un match marquant un nouveau tournant dans l'histoire du club de Palerme.

La saison 2018-2019 est une saison globalement décevante pour Palerme. Le club sicilien terminera dans le ventre mou du classement, à la 11ème place. Palerme n'a perdu que 5 matchs au cours de la saison, c'est un très grand nombre de matchs nuls qui a fait terminer Palerme à cette triste onzième place. Palerme se retrouve dans une situation financière très préoccupante. Le club doit essuyer une dette de 22 800 000 €, Maurizio Zamparini est contraint de vendre le club pour 10 € symbolique afin de tenter de sauver le club, en vain.

13 Mai 2019 : La failliteModifier

Le , la FIGC rétrocède le Palerme en Serie C pour la saison 2019-2020, en le classant à la dernière place de la Serie B 2018-2019 pour irrégularités administratives lors de son inscription au championnat mais est finalement maintenu en Serie B en appel. Contre toute attente, le , le club n'a pas rendu son dossier d'inscription pour le championnat de Serie B mettant en péril son statut professionnel[3]. Finalement le , le conseil fédéral de la FIGC décide à l'unanimité de l'exclusion du club de la Serie B et de la révocation de son statut professionnel, entraînant la libération immédiate de tous les joueurs. Le club est liquidé et est relégué en Serie D[4].

2019-2022 : Nouveau club, nouveaux actionnaires, nouveau nom : la renaissanceModifier

Le , un nouveau club, sous le nom de Società Sportiva Dilettantistica Palermo est créé et est admis en Serie D[5]. Le lendemain, le maire de Palerme, Leoluca Orlando annonce avoir choisi les nouveaux propriétaires du club, Dario Mirri et Tony DiPiazza de la société Hera Hora[6].

Le club commence le championnat de Serie D le 1er septembre face au club de Marsala[7]. En 2020, le club est promu en Serie C en terminant à la première place de son groupe de Serie D.

Après une première saison en troisième division italienne (Serie C) où le club s'inclinera en quart de finale des barrages pour la montée en deuxième division (Serie B), le club de Palerme ne compte pas faire passer sa chance une seconde fois pour la saison suivante. Cette saison 2021-2022 verra le club de Palerme finir à la troisième place du groupe C de Serie C, place qualificative pour les barrages pour la montée en Serie B. Durant les barrages, Palerme affronte en huitièmes de finale le club de Triestina (1-2 / 1-1), Palerme se qualifia in extremis pour les quarts de finale où il affronte le club du Virtus Entella (1-2 / 2-2), et se qualifie pour les demi-finales. Palerme tombe sur Feralpisalò et grâce à une victoire 0-3 à l'aller et une nouvelle victoire 1-0 au retour, le club se retrouve en finale des barrages pour la montée en Serie B. En finale, Palerme affronte le club de Padoue et les Siciliens l'emporteront à l'aller comme au retour car les deux matchs se solderont par un succès 1-0 pour Palerme, marquant le retour du club en Serie B, division que le club avait quitté contre son grès en 2019 lors de la liquidation du club. Cette période des barrages fût marquée par des fans qui ont mis une ambiance exceptionnelle au stade, avec notamment des records d'affluence pour un club de troisième division.

Le club est par ailleurs racheté par l'actionnaire majoritaire de Manchester City, le City Football Group, société ayant rachetée le club de Manchester City en 2008. Depuis 2012, la société a acquis des parts de nombreux clubs dans le monde. Premièrement, il y a eu la création d'un club filiale à New York, le New York City Football Club. Ensuite, l'entreprise a voulu continuer de grandir en investissant dans le club du Melbourne City FC en 2014, puis avec les Yokohama F.Marinos, le Girona FC en 2017 ou encore le club français de l'ES Troyes AC en 2020. En 2022, le club de Palerme devient le onzième club à travers le monde appartenant à la société.

Depuis 2022 : Retour en Serie B sous l'impulsion des nouveaux actionnairesModifier

Pour son retour en Serie B et sous l'impulsion des nouveaux actionnaires. Le club de Palerme recrute plusieurs joueurs. Matteo Brunori, auteur de 29 buts lors de la saison 2021-2022, il fût l'un des acteurs majeurs de la montée du club. Matteo Brunori était prêté à Palerme par la Juventus. Le club palermitain et malgré l'intérêt d'autres clubs comme Cagliari notamment finit par le recruter définitivement pour la somme de 4,5 millions d'euros. Claudio Gomes, jeune milieu de terrain français évoluant à Manchester City est également recruté. C'est le premier transfert en synergie avec Manchester City entre les deux clubs du même propriétaire. Palerme se fait également prêté l'attaquant Luca Vido en provenance de l'Atalanta Bergame. Dario Saric arrive également en Sicile pour 1,8 millions d'euros d'Ascoli.

Le début de saison commence bien avec une victoire 3-2 face à la Reggiana, avec un triplé de Matteo Brunori, pour son premier match officiel en étant 100% palermitain. Malheureusement, les siciliens seront défaits sur le score de 3-0 face au Torino au tour suivant. La Serie B commence et Palerme remporte son premier match contre Pérouse sur le score de 2-0 (Matteo Brunori et Salvatore Elia sont les buteurs). Les matchs suivants seront plus difficiles avec un match nul contre Bari et deux défaites face à Ascoli et face à la Reggina. Palerme empochera une victoire précieuse face au Genoa (1-0). Le club sicilien récidivera cette même performance contre Parme (1-0). Néanmoins, quelques mauvais résultats (Ternana, Cosenza, Venise) placent le club dans le bas du classement. Palerme s'imposera à Benevento sur le score de 0-1 grâce à Matteo Brunori sur un service de Claudio Gomes.

Palmarès et statistiquesModifier

PalmarèsModifier

Parcours européen de l'US PalermeModifier

Saison Compétition Tour Pays Club Dom. Ext.
2005-2006 Coupe UEFA T1   Chypre Anorthosis Famagouste 2-1 4-0
Gr.   Israël Maccabi Petach-Tikva 2-1
Gr.   Russie Lokomotiv Moscou 0-0
Gr.   Espagne Espanyol Barcelone 1-1
Gr.   Danemark Brøndby IF 3-0
1/16 f.   République tchèque Slavia Prague 1-0 1-2
1/8 f.   Allemagne Schalke 04 1-0 0-3
2006-2007 Coupe UEFA T1   Angleterre West Ham United 3-0 0-1
Gr.   Allemagne Eintracht Francfort 2-1
Gr.   Angleterre Newcastle United 0-1
Gr.   Turquie Fenerbahçe SK 0-3
Gr.   Espagne Celta Vigo 1-1
2007-2008 Coupe UEFA T1   République tchèque FK Mladá Boleslav 0-1
(t.a.b 2-4)
1-0
2010-2011 Ligue Europa Barr.   Slovénie NK Maribor 3-0 2-3
Gr.   République tchèque Sparta Prague 2-2 2-3
Gr.   Suisse FC Lausanne-Sport 1-0 1-0
Gr.   Russie CSKA Moscou 0-3 1-3
2011-2012 Ligue Europa TP3   Suisse FC Thoune 2-2 1-1

Bilan européenModifier

Mise à jour le 1er.

Coupe Matchs joués Victoires Nuls Défaites Buts marqués Buts encaissés
Ligue des champions 0 0 0 0 0 0
Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupe 0 0 0 0 0 0
Ligue Europa 10 3 3 4 15 16
Supercoupe de l'UEFA 0 0 0 0 0 0
Coupe UEFA 18 10 3 5 23 15
TOTAL 28 13 6 9 38 31

Adversaires européens rencontrésModifier

Évolution en championnatModifier

 
Palerme dans le football italien de 1930 à 2020

ChronologieModifier

Chronologie de Società Sportiva Dilettantistica Palermo
  • 1900 : Fondation de l’Anglo Palermitan Athletic and Football Club avec comme couleurs le rouge et le bleu.
  • 1900-1904 : Activité à caractère épisodique.
  • 1905 : 2e de la coupe Whitaker.
  • 1906 : 2e de la coupe Whitaker.
  • 1907 : prend le nom de Palermo Foot Ball Club et adopte les couleurs rose et noire pour l'année qui suit.
  • 1908 : Remporte la coupe Whitaker.
  • 1909 : 2e de la coupe Lipton.
  • 1910 : Remporte la coupe Lipton et la coupe Pasqua Sportiva "Trofeo dei Mille".
  • 1911 : 2e de la coupe Lipton.
  • 1912 : Remporte la coupe Lipton.
  • 1913 : Remporte la coupe Lipton.
  • 1914 : Remporte la coupe Lipton.
  • 1915 : Remporte la coupe Lipton. Obtient définitivement la coupe Lipton.
  • 1916-1918 : Activité suspendue pour causes de guerre.
  • 1919 : Le Racing FBC devient l' U.S. Palermo.
  • 1920 : Remporte la coupe fédérale sicilienne.
  • 1921-22 : Remporte la tête de la poule sicilienne de la première division CCI. Elimination en demi-finale de la Ligue Sud par l'Audace Taranto.
  • 1922-23 : Fusion avec l'U.S.Leoni. 3e de la poule sicilienne de la Première Division. Gagne le tournoi de Tunisi.
  • 1923-24 : Remporte la tête de la poule sicilienne de la Première Division. 4e de la poule B de la Ligue Sud.
  • 1924-25 : 2e de la poule sicilienne de la Première Division.
  • 1925-26 : Remporte la tête de la poule sicilienne de la Première Division. 4e de la poule B de la Ligue Sud.
  • 1926-27 : Se retire à la dixième journée de championnat pour problèmes financiers. Rétrocession au troisième niveau.
  • 1927-28 : La Vigor, désormais le plus grand club de la ville et 2e de la poule sicilienne de la troisième série, fusionne avec le club en faillite : naissance de l'Unione Sportiva Palermo.
  • 1928-29 : 2e du championnat sicilien. 2e de la poule A de la Division Sud après la défaite dans le match de barrage contre l'US Lecce.
  • 1929-30 : 1er de la poule Sud de Première Division. Perd la finale contre l'Udinese. Promotion en Série B.
  • 1930-31 : 3e de Série B.
  • 1931-32 : 1er de Série B. Promotion en Série A.
  • 1932-33 : 12e de Série A.
  • 1933-34 : 12e de Série A.
  • 1934-35 : 7e de Série A.
  • 1935-36 : 15e de Série A. Descente en Série B.
  • 1936-37 : 7e de Série B.
  • 1937-38 : 7e de Série B. Adopte les couleurs jaune et rouge.
  • 1938-39 : 7e de Série B.
  • 1939-40 : 14e de Série B.
  • 1940-41 : Exclusion des championnats professionnels pour défaillances financières. Une équipe dénommée Palermo obtient la première place de la poule A de la Première Division Régionale, mais renonce à la finale pour la promotion. La Juventina, désormais premier club à Palerme, obtient la 2e place de la poule H de Série C.
  • 1941-42 : Fusion avec la Juventina et naissance du Palermo-Juve avec maillot blanc-bleu azur. 1er de la poule finale B de Série C. Promotion en Série B.
  • 1942-43 : Adopte désormais les couleurs rose-noire. Suspendu du championnat de Série B après avoir disputé 24 matchs, pour cause de la proclamation de la Sicile comme zone de guerre.
  • 1943-44 : Activité suspendue pour causes de guerre.
  • 1944-45 : Se reconstitue en tant que Unione Sportiva Palermo. Remporte le championnat sicilien.
  • 1945-46 : 7e du Championnat mixte du Centre-Sud.
  • 1946-47 : 8e de la poule C de Série B.
  • 1947-48 : 1er de la poule C de Série B. Promotion en Série A.
  • 1948-49 : 11e fr Série A.
  • 1949-50 : 13e de Série A.
  • 1950-51 : 10e de Série A.
  • 1951-52 : 11e de Série A.
  • 1952-53 : 15e de Série A.
  • 1953-54 : 17e de Série A après la défaite dans les matchs de barrage contre la SPAL et l'Udinese. Descente en Série B.
  • 1954-55 : 13e de Série B.
  • 1955-56 : 2e de Série B. Promotion en Série A.
  • 1956-57 : 18e de Série A. Descente en Série B.
  • 1957-58 : 6e de Série B.
  • 1958-59 : 2e de Série B. Promotion en Série A.
  • 1959-60 : 16e de Série A. Descente en Série B.
  • 1960-61 : 3e de Série B. Promotion en Série A.
  • 1961-62 : 8e de Série A.
  • 1962-63 : 18e de Série A. Descente en Série B.
  • 1963-64 : 12e de Série B.
  • 1964-65 : 11e de Série B.
  • 1965-66 : 15e de Série B.
  • 1966-67 : 9e de Série B.
  • 1967-68 : 1er de Série B. Promotion en Série A. Se transforme en Società Sportiva Calcio Palermo.
  • 1968-69 : 11e de Série A.
  • 1969-70 : 14e de Série A. Descente en Série B.
  • 1970-71 : 11e de Série B.
  • 1971-72 : 3e de Série B. Promotion en Série A.
  • 1972-73 : 15e de Série A. Descente en Série B.
  • 1973-74 : 5e de Série B. Perd la finale de Coupe d'Italie contre Bologne.
  • 1974-75 : 5e de Série B.
  • 1975-76 : 9e de Série B.
  • 1976-77 : 12e de Série B.
  • 1977-78 : 6e de Série B.
  • 1978-79 : 7e de Série B. Perd la finale de Coupe d'Italie contre la Juventus.
  • 1979-80 : 9e de Série B.
  • 1980-81 : 14e de Série B.
  • 1981-82 : 6e de Série B.
  • 1982-83 : 14e de Série B.
  • 1983-84 : 17e de Série B. Descente en Série C1.
  • 1984-85 : 1er de la poule B de Série C1. Promotion en Série B.
  • 1985-86 : 16e de Série B.
  • 1986-87 : Exclusion des championnats professionnels pour défaillances financières. Constitution de l’Unione Sportiva Palermo, qui est admis en Série C2 du championnat l'année d'après.
  • 1987-88 : 1er de la poule D de Série C2. Promotion en Série C1.
  • 1988-89 : 3e de la poule B de Série C1.
  • 1989-90 : 5e de la poule B de Série C1.
  • 1990-91 : 2e de la poule B de Série C1. Promotion en Série B.
  • 1991-92 : 18e de Série B pour un mauvais classement sans rapport avec Venise, Tarante et l'Casertana. Descente en Série C1.
  • 1992-93 : 1er de la poule B de Série C1. Promotion en Série B. Remporte la Coupe d'Italie de Serie C.
  • 1993-94 : 14e de Série B. Se dénomme désormais U.S. Città di Palermo.
  • 1994-95 : 12e de Série B.
  • 1995-96 : 7e de Série B.
  • 1996-97 : 19e de Série B. Descente en Série C1.
  • 1997-98 : 14e de la poule B de Série C1. Perd les playout contre la Battipagliese. Repêchage à la suite de la faillite de l'Ischia.
  • 1998-99 : 2e de la poule B de Série C1. Perd la demi-finale playoff contre le Savoia.
  • 1999-00 : 6e de la poule B de Série C1 pour différences de goal average à l'avantage de l'Arezzo.
  • 2000-01 : 1er de la poule B de Série C1. Promotion en Série B.
  • 2001-02 : 10e de Série B.
  • 2002-03 : 6e de Série B.
  • 2003-04 : 1er de Série B. Promotion en Série A.
  • 2004-05 : 6e de Série A. Qualification en Coupe UEFA
  • 2005-06 : 8e de Série A. Qualification en Coupe UEFA
  • 2006-07 : 6e de Série A. Qualification en Coupe UEFA
  • 2007-08 : 11e de Série A.
  • 2008-09 : 8ede Série A.
  • 2009-10 : 5e de Série A. Qualification pour la Ligue Europa
  • 2010-11 : 8e de Série A. Finaliste de la Coupe d'Italie. 'Qualification pour la Ligue Europa
  • 2011-12 : 16e de Série A.
  • 2012-13 : 18e de Série A. Relégation en Série B
  • 2013-14 : 1er de Série B.
  • 2014-15 : 11e de Série A.
  • 2015-16 : 16e de Série A.
  • 2016-17 : 19e de Série A. Descente sportive en Série B
  • 2018-19 : 11e de Serie B
  •  : Liquidation judiciaire et rétrogradation en Serie D[8].
  • 2019 constitution de Palermo Società Sportiva Dilettantistica.
  • 2019-20 : Promotion en Serie C
  • 2020 Se transforme en Palermo Football Club
  • 2020-21 : 7e de Série C
  • 2021-22 : 3e de Série C
  •  : Promotion en Serie B

Bilan en championnatsModifier

Catégorie Divisions Participations Début Dernière saison Evolutions

A

Serie A 29 1932–33 2016–17   9

B

Serie B 44 1930–31 2018–19   9
  3 ✟ 3

C

Prima Divisione 1 1929–30   6
Serie C 3 1941–42 2021–22
Serie C1 9 1984–85 2000–01
Serie C2 1 1987–88   1
87/90 ans au sein du football italien depuis 1929

D

Serie D 1 2019–2020   1

En 80 saisons depuis les débuts en divisions supérieures le , y compris deux tournois dont une Seconde Division et une Misto Bassa Italia disputé en qualité de club de Serie B, et un tournoi de Serie C2. Durant t4 saisons (1927-1928, 1940-1941, 1986-1987, 2019) le club est resté inactif pour cause de faillite.

Bilan en coupes nationalesModifier

Joueurs et personnalités du clubModifier

Joueurs emblématiquesModifier

PrésidentsModifier

Le tableau suivant présente la liste des présidents du club depuis 1900.

Rang Nom Période
1   Edward De Garston 1900-1903
2   Michele Vannucci 1903-1904
3   Ignazio Majo Pagano 1904-1908
4   Roberto Pottino 1908-1919
5   Valentino Colombo 1919-1923
6   Michele Utveggio 1923-1925
7   Valentino Colombo 1925-1928
8   Liotta di Lemos 1928
9   Giovanni Sergio 1929
10   Guido Airoldi 1929
11   L. B. di Gebbiarossa 1929-1931
12   F. P. Barresi 1931-1933
13   G. Lo Casto Valenti 1933-1934
14   Valentino Colombo 1934-1935
Rang Nom Période
15   Giovanni De Luca 1935
16   Luigi Majo Pagano 1936
17   Valentino Colombo 1936-1937
18   Paolo Di Pietra 1937-1938
19   Salvatore Barbaro 1938-1941
20   Duilio Lanni 1941-1942
21   Giuseppe Agnello 1942-1947
22   Stefano La Motta 1947-1948
23   Giuseppe Guzzardella 1948-1951
24   R. Lanza di Trabia 1951-1952
25   Carlo La Lomia 1952-1953
26   Mario Fasino 1953-1954
27   Ernesto Pivetti 1954-1955
28   Giuseppe Trapani 1955-1956
Rang Nom Période
29   Arturo Cassina 1956
30   Giuseppe Seminara 1957
31   Casimiro Vizzini 1957-1963
32   Guglielmo Pinzero 1963-1964
33   Ernesto Di Fresco 1964
34   Luigi Barbaccia 1964-1965
35   Franz Gorgone 1965
36   Luigi Gioia 1965-1967
37   Giuseppe Pergolizzi 1967-1970
38   Renzo Barbera 1970-1981
39   Gaspare Gambino 1981-1982
40   Roberto Parisi 1982-1985
41   Salvatore Matta 1985-1987
42   Salvino Lagumina 1987-1989
Rang Nom Période
43   Giovanni Ferrara 1989-1993
44   Liborio Polizzi 1993-1995
45   Giovanni Ferrara 1995-2000
46   Sergio D'Antoni 2000-2002
47   Maurizio Zamparini 2002-2017
48  /  Paul Baccaglini 2017
49   Giovanni Giammarva 2017-2018
50 Clive Richardson 2018-2019
51 Rino Foschi 2019
52   Alessandro Albanese 2019
53   Dario Mirri 2019-

EntraîneursModifier

Liste des entraîneurs de Palerme depuis 1930[9],[10],[11] :

SponsorsModifier

Période Fournisseur officiel Sponsor du maillot[12]
1977-1978 NR aucun
1978-1979 aucun
1979-1980 Pouchain aucun
1981-1982 NR N2 Vini Corvo
1983-1984 Pasta Ferrara
1985-1986 Juculano
1987-1989 Palerme
1989-1990 Hummel
1990-1991 ABM
1991-1992 Sèleco
1992-1993 Giornale di Sicilia
1993-1994 Toka
1994-1996 Province de Palerme
1996-1997 Kappa Giornale di Sicilia
1997-1998 Tomarchio Naturà
1998-1999 Province de Palerme-Palermo Provincia Turistica
1999-2000 Kronos Tele+
2000-2001 Lotto Alitalia
2001-2002 LTS
2002-2006 Province de Palerme
2006-2007 Mandi - Gruppo Zamparini
2007-2008 personne, puis Pramac
2008-2009 personne, puis BetShop Italia
2009-2010 BetShop Italia
2010-2011 Legea Eurobet
2011-2012 Eurobet & Burger King
2012-2013 Puma Eurobet
2013-2014 Puma Rosanero Cares
2014-2015 Joma Rosanero Cares
2015-2016 Joma
2016-2017 Joma
2017-2018 Legea
2018-2019 Legea
2019-2020 Kappa Bisaten
2020-2021 Kappa Bisaten & Gagliano Gioelli
2021-2022 Kappa Bisaten & Gagliano Gioelli
2022-2023 Kappa Bisaten & Gagliano Gioelli

Notes et référencesModifier

  1. « #481 – US Palerme : Aquile », sur footnickname.wordpress.com (consulté le )
  2. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  3. « Palerme ne s'est pas enregistré à temps en Serie B », sur sofoot.com, .
  4. « Palerme repartira en Serie D », sur sofoot.com, .
  5. (it) « Proposals arrive for new Palermo », .
  6. (it) Marco Gullà, « Il futuro del Palermo, Mirri-Di Piazza i nuovi proprietari: la diretta dal Comune », sur palermo.gds.it, .
  7. « MARSALA-PALERMO IN DIRETTA TV, ECCO COME VEDERE GRATIS LA PARTITA », sur Mediagol (consulté le ).
  8. « Palerme repartira en Serie D », sur SOFOOT.com (consulté le ).
  9. « Sicilian Clubs in Serie A » (consulté le )
  10. « Sicilian Clubs in Serie B » (consulté le )
  11. « Cuore Rosanero - Correva l'anno... » [archive du ] (consulté le )
  12. (en) « Palermo Shirt List », Alessio Candiloro (consulté le )

Liens externesModifier