Ouvrir le menu principal
Tropicale Amissa Bongo 2014
Généralités
Course
9e Tropicale Amissa Bongo
Compétition
Étapes
7
Date
Distance
960,3 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Coureurs au départ
84
Coureurs à l'arrivée
81
Vitesse moyenne
41,983 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur sprinteur
Meilleur jeune

La 9e édition de la Tropicale Amissa Bongo a eu lieu du 13 au . Cette compétition est organisée au Gabon et fait un passage lors de la première étape par le Cameroun. La course fait partie du calendrier UCI Africa Tour 2014 en catégorie 2.1.

L'épreuve a été remportée par l'Érythréen Natnael Berhane (Europcar) qui devient le premier Africain à s'imposer sur l'épreuve[1]. Il devance, grâce au bonifications, l'Espagnol Luis León Sánchez (Caja Rural-Seguros RGA), vainqueur de la première étape, d'une seconde. Egoitz García (Cofidis), un autre Espagnol, complète le podium à deux secondes du vainqueur[2],[3],[4].

Berhane remporte également le classement des points chauds alors que sa formation française Europcar termine meilleure équipe. Pour les autres classements annexes, le Belge Roy Jans (Wanty-Groupe Gobert) lauréat de la troisième étape remporte celui par points, son coéquipier le Néerlandais Marco Minnaard celui du meilleur grimpeur alors que le Français Florian Sénéchal (Cofidis) termine meilleur jeune.

Sommaire

PrésentationModifier

L'épreuve est la course de reprise pour la saison 2014 pour plusieurs équipes. Elle a aussi la particularité de mélanger les équipes UCI ainsi que les équipes nationales d'Afrique dans lesquelles courent de nombreux amateurs. Les coureurs et équipes françaises ont l'habitude de s'illustrer sur la course avec respectivement sept et huit victoires au classement général sur les huit éditions[5].

ParcoursModifier

La première étape arrive comme l'année précédente au Cameroun sur un parcours relativement plat[6]. S'ensuivent d'autres étapes plates avant une arrivée en circuit à Libreville[7]. L'épreuve totalise 960,3 km répartis en sept étapes dont la plus longue qui se coure sur 190,4 km[8],[9],[10].

ÉquipesModifier

Classée en catégorie 2.1 de l'UCI Africa Tour, la Tropicale Amissa Bongo est par conséquent ouverte aux UCI ProTeams dans la limite de 50 % des équipes participantes, aux équipes continentales professionnelles, aux équipes continentales et aux équipes nationales[11].

L'organisateur a communiqué une première liste des équipes invitées le [12] puis a annoncé les autres formations participantes le [13]. 15 équipes participent à cette Tropicale Amissa Bongo - 1 ProTeam, 4 équipes continentales professionnelles, 1 équipe continentale et 9 équipes nationales :

UCI ProTeam
Nom de l'équipe Pays Code
Europcar   France EUC
Équipes continentales professionnelles
Nom de l'équipe Pays Code
Caja Rural-Seguros RGA   Espagne CJR
Cofidis   France COF
MTN-Qhubeka   Afrique du Sud MTN
Wanty-Groupe Gobert   Belgique WGG
Équipe continentale
Nom de l'équipe Pays Code
Vélo Club Sovac   Algérie VCS
Équipes nationales
Nom de l'équipe Pays Code
Équipe nationale du Burkina Faso   Burkina Faso BUR
Équipe nationale du Cameroun   Cameroun CMR
Équipe nationale de Côte d'Ivoire   Côte d'Ivoire CIV
Équipe nationale d'Érythrée   Érythrée ERI
Équipe nationale d'Éthiopie   Éthiopie ETH
Équipe nationale du Gabon   Gabon GAB
Équipe nationale du Maroc   Maroc MAR
Équipe nationale de Namibie   Namibie NAM
Équipe nationale du Rwanda   Rwanda RWA

FavorisModifier

Les principaux favoris de cette éditions sont le tenant du titre et recordman de victoires d'étapes au nombre de six, le français Yohann Gène (Europcar) et l'Espagnol Luis León Sánchez (Caja Rural-Seguros RGA) qui roule pour la première fois avec sa nouvelle formation[14]. Les outsiders à prendre en compte sont l'Érythréen Natnael Berhane (Europcar)[15], le Français Adrien Petit (Cofidis) et le Belge Fréderique Robert (Wanty-Groupe Gobert) tous les trois vainqueurs d'étapes par le passé.

La formation sud-Africaine MTN-Qhubeka vient avec de belles ambitions[16] avec des coureurs comme le Sud-Africain John-Lee Augustyn[17], l'Allemand Linus Gerdemann[18], qui ont la particularité tous les deux de courir pour leurs première fois depuis plus d'un an, et l'Algérien Youcef Reguigui[19]. D'autres cyclistes sont à surveiller comme le Burkinabé Rasmané Ouédraogo (Équipe nationale du Burkina Faso), les Érythréens Meron Amanuel et Meron Teshome (Équipe nationale d'Érythrée), l'Espagnol Egoitz García (Cofidis) et le Marocain Tarik Chaoufi (Équipe nationale du Maroc)[5],[8],[9].

ÉtapesModifier

Déroulement de la courseModifier

1re étapeModifier

15 équipes inscrivent 6 coureurs, cependant l'équipe nationale d’Éthiopie ne se présente pas au départ. 84 coureurs sont donc au départ de la course.

L'étape longue de 149,2 km sur un terrain relativement plat commence par une offensive de 21 de coureurs dont font partie quelques favoris de l'épreuve comme l'Allemand Linus Gerdemann (MTN-Qhubeka), l'Érythréen Natnael Berhane (Europcar) et l'Espagnol Luis León Sánchez (Caja Rural-Seguros RGA) mais aussi des cyclistes tels que les deux membres de l'équipe Cofidis, à savoir l'Espagnol Egoitz García et le Français Florian Sénéchal, le duo belge composé de Grégory Habeaux et Fréderique Robert ainsi que leur coéquipier le Néerlandais Marco Minnaard (Wanty-Groupe Gobert) et les Français Giovanni Bernaudeau et Fabrice Jeandesboz, deux autres membres de l'équipe Europcar qui est, avec Wanty-Groupe Gobert, la formation en surnombre dans l'échappée avec trois membres chacune.

L'écart entre les deux groupes est de min 30 s à 90 km de l'arrivée avant que le peloton ne lâche du terrain pour concéder jusqu'à 10 min 30 s de retard à 50 km du but. Dans le peloton, les coureurs qui prétendaient à la victoire finale, comme le Français Yohann Gène (Europcar), tenant du titre, son compatriote Adrien Petit (Cofidis) et le Sud-Africain John-Lee Augustyn (MTN-Qhubeka) voient tous leurs espoirs de bien figurer au classement général s'envoler.

À l'avant, un groupe de six coureurs se détache quelques kilomètres avant l'arrivée où figurent Berhane, García, Gerdemann, Jeandesboz et Sánchez. Le sprint est lancé par Berhane mais c'est finalement Sánchez qui s'impose devant son compatriote García alors que Berhane complète le podium. Grâce aux bonifications distribuées tout au long de l'étape, García prend la tête du classement général avec une seconde d'avance sur Sánchez et sept sur Berhane. Les autres membres de l'échappée finissent au-delà de la minute alors que le peloton termine à plus de 18 minutes[20],[21],[22].

Sánchez s'impose donc pour sa première course avec sa nouvelle formation et apparait comme un des favoris à la victoire finale[23],[24].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Luis León Sánchez Caja Rural-Seguros RGA en 3 h 32 min 35 s
2   Egoitz García Cofidis + 0 s
3   Natnael Berhane Europcar 0 s
4   Linus Gerdemann MTN-Qhubeka 0 s
5   Grégory Habeaux Wanty-Groupe Gobert 0 s
6   Fabrice Jeandesboz Europcar 4 s
7   Jérôme Baugnies Wanty-Groupe Gobert 53 s
8   Florian Sénéchal Cofidis 53 s
9   Fréderique Robert Wanty-Groupe Gobert 2 min 46 s
10   Giovanni Bernaudeau Europcar 2 min 46 s
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Egoitz García   Cofidis en 3 h 32 min 24 s
2   Luis León Sánchez   Caja Rural-Seguros RGA + 1 s
3   Natnael Berhane Europcar 7 s
4   Linus Gerdemann MTN-Qhubeka 11 s
5   Grégory Habeaux Wanty-Groupe Gobert 11 s
6   Fabrice Jeandesboz Europcar 15 s
7   Florian Sénéchal    Cofidis 57 s
8   Jérôme Baugnies Wanty-Groupe Gobert 58 s
9   Fréderique Robert Wanty-Groupe Gobert 2 min 57 s
10   Giovanni Bernaudeau Europcar 2 min 57 s

2e étapeModifier

120 km sont à parcourir lors de cette étape. Une échappée se développe comprenant l'Espagnol Omar Fraile (Caja Rural-Seguros RGA), l'Algérien Fayçal Hamza (Vélo Club Sovac), le Sud-Africain Songezo Jim (MTN-Qhubeka), le Marocain Mouhssine Lahsaini (Équipe nationale du Maroc) et l'Érythréen Meron Teshome (Équipe nationale d'Érythrée). Le groupe a une avance de deux minutes au km 30 avant d'atteindre min 50 s à la mi-course, au moment où un petit groupe de chasse commence à s'organiser. Les échappés possèdent à 48 km de la ligne d'arrivée min 48 s d'avance sur leurs poursuivants et min 40 s sur le peloton qui commence à accélérer.

Les échappées se font rejoindre par le groupe intercalé à 40 km du but pour former un nouveau groupe de dix coureurs alors que le peloton des favoris se rapproche. À une quinzaine de kilomètres d'Oyem, lieu d'arrivée, Fraile et Jim se détachent de leur compagnons d'échappée, qui se font reprendre par le peloton. Le duo se fait néanmoins rattraper également à 4 km du final où un sprint massif se prépare.

le vainqueur de la veille, l'Espagnol Luis León Sánchez (Caja Rural-Seguros RGA) étire le peloton avec pour but d'obtenir des bonifications à l'arrivée de l'étape, mais se fait dépasser par le Belge Jérôme Baugnies (Wanty-Groupe Gobert) qui remporte l'étape devant Sánchez et l'Érythréen Natnael Berhane (Europcar) de nouveau troisième d'étape. Grâce aux secondes récoltées, Sánchez s'empare de la tête du classement général cinq secondes devant l'ancien leader son compatriote Egoitz García (Cofidis) et huit devant Berhane[25],[26],[27],[28].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Jérôme Baugnies Wanty-Groupe Gobert en 2 h 54 min 25 s
2   Luis León Sánchez   Caja Rural-Seguros RGA + m.t
3   Natnael Berhane Europcar m.t
4   Roy Jans Wanty-Groupe Gobert m.t
5   Meron Amanuel Équipe nationale d’Érythrée m.t
6   Giovanni Bernaudeau Europcar m.t
7   Salaheddine Mraouni Équipe nationale du Maroc m.t
8   Metkel Eyob Équipe nationale d’Érythrée m.t
9   Florian Sénéchal    Cofidis m.t
10   Reda Aadel Équipe nationale du Maroc m.t
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Luis León Sánchez    Caja Rural-Seguros RGA en 6 h 26 min 44 s
2   Egoitz García Cofidis + 5 s
3   Natnael Berhane Europcar 8 s
4   Linus Gerdemann MTN-Qhubeka 16 s
5   Grégory Habeaux Wanty-Groupe Gobert 16 s
6   Fabrice Jeandesboz Europcar 20 s
7   Jérôme Baugnies Wanty-Groupe Gobert 53 s
8   Florian Sénéchal   Cofidis 1 min 02 s
9   Giovanni Bernaudeau Europcar 3 min 02 s
10   Salaheddine Mraouni Équipe nationale du Maroc 3 min 02 s

3e étapeModifier

Sur une étape courte de 132,5 km, un groupe de trois coureurs s'échappent avec en son sein l'Érythréen Kindishih Debesay (Équipe nationale d’Érythrée), le Rwandais Jean-Bosco Nsengiyumva (Équipe nationale du Rwanda) et le Sud-Africain Songezo Jim (MTN-Qhubeka). Ce dernier s'était déjà échappé la veille. Le groupe possède au km 40 min 40 s d'avance sur le peloton. Celui-ci est mené par les coéquipiers du leader de l'épreuve l'Espagnol Luis León Sánchez (Caja Rural-Seguros RGA).

Le peloton revient sur les trois coureurs cependant Jim se débarrasse de ses deux compères d'échappée. Il se fait néanmoins rattraper à 4 km de l'arrivée alors que le sprint massif semble inévitable. C'est finalement le Belge Roy Jans (Wanty-Groupe Gobert) devant son coéquipier et compatriote Jérôme Baugnies, vainqueur la veille. L'Espagnol Egoitz García (Cofidis) complète le podium et s'empare de quatre secondes de bonification. Il revient à une seconde du leader Sánchez. L'Érythréen Natnael Berhane (Europcar) pointe quant à lui toujours à huit secondes de la tête du classement général[29],[30],[31],[32].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Roy Jans Wanty-Groupe Gobert en 3 h 19 min 16 s
2   Jérôme Baugnies Wanty-Groupe Gobert + m.t
3   Egoitz García Cofidis m.t
4   Yohann Gène Europcar m.t
5   Florian Sénéchal   Cofidis m.t
6   Rasmané Ouédraogo Équipe nationale du Burkina Faso m.t
7   Youcef Reguigui MTN-Qhubeka m.t
8   Giovanni Bernaudeau Europcar m.t
9   Reda Aadel Équipe nationale du Maroc m.t
10   Luis León Sánchez    Caja Rural-Seguros RGA m.t
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Luis León Sánchez   Caja Rural-Seguros RGA en 9 h 46 min 00 s
2   Egoitz García Cofidis + 1 s
3   Natnael Berhane Europcar 8 s
4   Linus Gerdemann MTN-Qhubeka 16 s
5   Grégory Habeaux Wanty-Groupe Gobert 16 s
6   Fabrice Jeandesboz Europcar 20 s
7   Jérôme Baugnies   Wanty-Groupe Gobert 47 s
8   Florian Sénéchal   Cofidis 1 min 02 s
9   Giovanni Bernaudeau Europcar 3 min 02 s
10   Reda Aadel Équipe nationale du Maroc 3 min 02 s

4e étapeModifier

Sur l'étape de 190,4 km, la plus longue de l'édition, une échappée de huit coureurs prend le large, après plusieurs tentatives, au km 35 comprenant le Belge Louis Verhelst (Cofidis), le Français Romain Guillemois (Europcar), l'Érythréen Fregalsi Debesay (MTN-Qhubeka), le Néerlandais Marco Minnaard (Wanty-Groupe Gobert), le Camerounais Hervé Raoul Mba (Équipe nationale du Cameroun), le Marocain Mouhssine Lahsaini (Équipe nationale du Maroc), le Namibien Raul Costa Seibeb (Équipe nationale de Namibie) et le Rwandais Valens Ndayisenga (Équipe nationale du Rwanda) pour atteindre les min d'avance au km 44 puis passe à min au km 75. À 60 km de l'arrivée le groupe possède un peu plus de 10 min d'avance sur le peloton qui entame la poursuite emmené par la formation Caja Rural-Seguros RGA pour le leader du classement général l'Espagnol Luis León Sánchez. De ce fait l'écart passe à min 45 s à 40 km du but.

Néanmoins les coureurs échappées collaborent et ont encore, 30 km plus loin, min 10 s d'avance et se préparent à jouer la gagne. À un peu moins de 3 km de l'arrivée Debesay s'échappe du groupe et résiste au retour de ses anciens compères d'échappée. Il s'impose de quelques secondes devant Lahsaini et Minnaard alors que le peloton termine à min 40 s du vainqueur du jour. Aucun changement dans le top 10 du classement général puisque Sánchez conserve toujours la tête de l'épreuve avec une seconde d'avance sur son compatriote Egoitz García (Cofidis) et huit sur l'Érythréen Natnael Berhane (Europcar)[33],[34],[35],[36],[37].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Fregalsi Debesay MTN-Qhubeka en 4 h 42 min 36 s
2   Mouhssine Lahsaini Équipe nationale du Maroc + 2 s
3   Marco Minnaard Wanty-Groupe Gobert 3 s
4   Hervé Raoul Mba Équipe nationale du Cameroun 3 s
5   Louis Verhelst Cofidis 3 s
6   Raul Costa Seibeb Équipe nationale de Namibie 3 s
7   Romain Guillemois Europcar 3 s
8   Valens Ndayisenga Équipe nationale du Rwanda 10 s
9   Roy Jans Wanty-Groupe Gobert 6 min 40 s
10   Youcef Reguigui MTN-Qhubeka 6 min 40 s
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Luis León Sánchez   Caja Rural-Seguros RGA en 14 h 35 min 16 s
2   Egoitz García Cofidis + 1 s
3   Natnael Berhane Europcar 8 s
4   Linus Gerdemann MTN-Qhubeka 16 s
5   Grégory Habeaux Wanty-Groupe Gobert 16 s
6   Fabrice Jeandesboz Europcar 20 s
7   Jérôme Baugnies   Wanty-Groupe Gobert 47 s
8   Florian Sénéchal   Cofidis 1 min 02 s
9   Giovanni Bernaudeau Europcar 3 min 02 s
10   Salaheddine Mraouni Équipe nationale du Maroc 3 min 02 s

5e étapeModifier

L'étape de 143 km démarre par une moyenne rapide de 46,5 km/h dans la première heure de course afin maitriser toutes les tentatives d'échappées. Les différents leaders peuvent donc se jouer deux sprints intermédiaires et à ce jeu la c'est l'Érythréen Natnael Berhane (Europcar) qui en récolte le plus parmi les trois premiers du classement général. Il prend ainsi trois secondes alors que les Espagnols Luis León Sánchez (Caja Rural-Seguros RGA) et Egoitz García (Cofidis) en récoltent deux chacun.

Au km 87, dix coureurs s'échappent dont font partie les Français Adrien Petit (Cofidis), Yohann Gène, tenant du titre et son coéquipier Bryan Nauleau (Europcar), les Algériens Youcef Reguigui (MTN-Qhubeka) et Karim Hadjbouzit (Vélo Club Sovac), le Belge Tim De Troyer (Wanty-Groupe Gobert), le Burkinabé Issaka Kabré (Équipe nationale du Burkina Faso), l'Érythréen Meron Teshome (Équipe nationale d’Érythrée), le Marocain Mouhssine Lahsaini (Équipe nationale du Maroc) et le Rwandais Bonaventure Uwizeyimana (Équipe nationale du Rwanda). Leur avantage est de min au km 93.

Derrière le peloton laisse partir l'échappée et loupera donc le troisième sprint intermédiaire au profit des dix coureurs de devant qui augmentent leur avance au fil de la course. L'écart entre les deux groupes monte à min 45 s à 40 km de l'arrivée puis min 20 s à 35 km et enfin min 20 s à 20 km du but. Dans ce groupe, trois coureurs que sont Gène, Petit et Reguigui ont une bonne pointe de vitesse, c'est ainsi qu'Uwezeyimana et Lahsaini décide d'attaquer. Ils obtiennent rapidement 25 s à 8 km du final puis l'écart monte à 35 s à 3 km de l'arrivée. Uwezeyimana part en costaud à quelques mètres de l'arrivée et se débarrasse de Lahsaini. Il s'impose donc devant Lahsaini qui termine comme la veille deuxième de l'étape tandis que De Troyer règle le reste du groupe des échappées pour la dernière marche du podium.

En outre c'est la première victoire d'un Rwandais sur l'épreuve, la deuxième pour un Africain sur cette édition et la sixième sur l'ensemble de toutes les éditions. Le peloton quant à lui arrive plus tard groupé avec en son sein Sánchez qui possède au classement général toujours une seconde d'avance sur García mais dorénavant sept sur Berhane qui a pris une seconde aux deux Espagnols en début d'étape[38],[39],[40],[41],[42].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Bonaventure Uwizeyimana Équipe nationale du Rwanda en 3 h 16 min 31 s
2   Mouhssine Lahsaini Équipe nationale du Maroc + 5 s
3   Tim De Troyer Wanty-Groupe Gobert 26 s
4   Yohann Gène Europcar 26 s
5   Meron Teshome Équipe nationale d’Érythrée 26 s
6   Youcef Reguigui MTN-Qhubeka 26 s
7   Adrien Petit Cofidis 26 s
8   Karim Hadjbouzit Vélo Club Sovac 26 s
9   Issaka Kabré Équipe nationale du Burkina Faso 31 s
10   Bryan Nauleau Europcar 31 s
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Luis León Sánchez    Caja Rural-Seguros RGA en 17 h 57 min 46 s
2   Egoitz García Cofidis + 1 s
3   Natnael Berhane Europcar 7 s
4   Grégory Habeaux Wanty-Groupe Gobert 17 s
5   Linus Gerdemann MTN-Qhubeka 18 s
6   Fabrice Jeandesboz Europcar 22 s
7   Jérôme Baugnies Wanty-Groupe Gobert 49 s
8   Florian Sénéchal   Cofidis 1 min 04 s
9   Dan Craven Équipe nationale de Namibie 3 min 01 s
10   Giovanni Bernaudeau Europcar 3 min 04 s

6e étapeModifier

L'étape de 127 km débute à une vitesse rapide sans qu'aucune échappée ne se développe puisqu'un sprint intermédiaire est présent au km 21,6. celui-i est remporté par l'Érythréen Natnael Berhane (Europcar) devant les Espagnols Luis León Sánchez (Caja Rural-Seguros RGA) et Egoitz García (Cofidis) auxquels il reprend respectivement une et deux secondes au classement général virtuel.

Les deux dernières étapes ayant récompensé un homme de l'échappée du jour, un groupe de 29 coureurs s'échappe au km 45 dans lequel on retrouve notamment les Sud-Africains John-Lee Augustyn et Songezo Jim et l'Algérien Youcef Reguigui (MTN-Qhubeka), les Rwandais Janvier Hadi, Valens Ndayisenga et le vainqueur de la veille Bonaventure Uwizeyimana (Équipe nationale du Rwanda), les Français Giovanni Bernaudeau et le tenant du titre Yohann Gène (Europcar), le Français Christophe Laporte et le Belge Romain Zingle (Cofidis) et un autre Belge Fréderique Robert (Wanty-Groupe Gobert). Le groupe obtient min 10 s d'avance sur le peloton qui sentant le danger se met à essayer de les rattraper.

Au km 50, l'écart entre les deux groupes passe à 25 s avant d'avoir un regroupement général s plus loin sous l'impulsion de l'équipe Caja Rural-Seguros RGA du leader Sánchez. Une dizaine de kilomètres plus loin Berhane remporte le deuxième sprint intermédiaire de la journée devant García et Sánchez. Au classement général virtuel Sánchez devant donc García d'une seconde et Berhane de quatre alors que le peloton relâche l'allure. Par conséquent une autre échappée de 19 coureurs se forme avec principalement en son sein les Belges Roy Jans et Tim De Troyer (Wanty-Groupe Gobert) et Louis Verhelst (Cofidis), le Burkinabé Rasmané Ouédraogo (Équipe nationale du Burkina Faso), les Français Romain Guillemois et Bryan Nauleau (Europcar) et le Marocain Tarik Chaoufi (Équipe nationale du Maroc) mais aussi des coureurs faisant partie de la première échappée du jour comme Augustyn, Bernaudeau, Robert et Zingle. Celle-ci possède 35 s d'avance à 15 km de l'arrivée.

L'écart monte ensuite à min 15 s d'avance à 12 km du final, ainsi les échappés se joueront la gagne. C'est donc Robert qui s'impose devant son coéquipier Jans alors que Chaoufi finit troisième. C'est la troisième victoire de Robert dans l'épreuve après ses deux victoires en 2013. De même sa formation Wanty-Groupe Gobert s'impose pour la troisième fois sur cette édition. Robert devient par la même occasion deuxième en record de nombre de victoires derrière les six succès de Gène. Au classement général, Sánchez devance son compatriote García d'une seconde et Berhane de quatre avant la dernière étape[43],[44],[45],[46].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Fréderique Robert Wanty-Groupe Gobert en 2 h 19 min 56 s
2   Roy Jans Wanty-Groupe Gobert + m.t
3   Tarik Chaoufi Équipe nationale du Maroc m.t
4   Giovanni Bernaudeau Europcar m.t
5   Tim De Troyer Wanty-Groupe Gobert m.t
6   Bryan Nauleau Europcar m.t
7   Amanuel Gebrezgabihier Équipe nationale d’Érythrée m.t
8   Fregalsi Debesay MTN-Qhubeka m.t
9   Tesfom Okbamariam Équipe nationale d’Érythrée m.t
10   Javier Aramendia Caja Rural-Seguros RGA m.t
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Luis León Sánchez   Caja Rural-Seguros RGA en 20 h 19 min 34 s
2   Egoitz García Cofidis + 1 s
3   Natnael Berhane Europcar 4 s
4   Grégory Habeaux Wanty-Groupe Gobert 20 s
5   Linus Gerdemann MTN-Qhubeka 21 s
6   Fabrice Jeandesboz Europcar 25 s
7   Jérôme Baugnies Wanty-Groupe Gobert 52 s
8   Florian Sénéchal   Cofidis 1 min 07 s
9   Giovanni Bernaudeau Europcar 1 min 12 s
10   Dan Craven Équipe nationale de Namibie 3 min 04 s

7e étapeModifier

Avec 119,2 km au programme et trois coureurs en quatre secondes au général, l'étape promet d'être rapide afin de se jouer les bonifications. Ainsi le peloton ne laisse partir aucune échappée malgré les tentatives du Burkinabé Rasmané Ouédraogo (Équipe nationale du Burkina Faso) et de l'Algérien Youcef Reguigui (MTN-Qhubeka) dans les premiers kilomètres mais très vite contrôlés par les équipes françaises Cofidis et Europcar.

Au km 49,6, le premier sprint intermédiaire a lieu, celui-ci est remporté par l'Érythréen Natnael Berhane (Europcar) devant son compatriote Meron Teshome (Équipe nationale d’Érythrée) et l'Espagnol Egoitz García (Cofidis). Au classement général fictif, García se retrouve en tête dans la même seconde que son compatriote Luis León Sánchez (Caja Rural-Seguros RGA) tandis que Berhane pointe désormais à une seconde du duo espagnol. Au km 55, Sánchez attaque avec dans sa roue le Français Giovanni Bernaudeau coéquipier de Berhane et le Belge Romain Zingle quant à lui qui protège les intérêts de García. Le trio compte jusqu'à 10 s d'avance sur le peloton au km 60 avant de se faire reprendre quelques hectomètres plus loin. Au km 63, l'Espagnol Omar Fraile, le Néerlandais Marco Minnaard (Wanty-Groupe Gobert) et l'Érythréen Amanuel Gebrezgabihier (Équipe nationale d’Érythrée) s'échappent pour compter jusqu'à 45 s d'avance au km 73. De plus le trio s'est emparé des trois premières places primées du second sprint intermédiaire sans en bouleverser le classement général.

Au km 83, un regroupement général s'opère peu avant le troisième et dernier sprint intermédiaire. Il est de nouveau remporté par Berhane devant le Marocain Salaheddine Mraouni (Équipe nationale du Maroc) et le leader du général Sánchez. Berhane devient donc le leader virtuel de l'épreuve avec une seconde d'avance sur Sánchez et deux sur García. quelques kilomètres plus loin un nouveau trio s'échappe avec en son sein l'Érythréen Tesfom Okbamariam (Équipe nationale d’Érythrée), le Rwandais Janvier Hadi (Équipe nationale du Rwanda) et de nouveau Ouédraogo. Le groupe pointe rapidement à 20 s du peloton avant que Ouédraogo ne se fasse lâché. Le duo belge de l'équipe Wanty-Groupe Gobert, Jérôme Baugnies et Tim De Troyer s'échappe à leur tour pour rejoindre la tête avant que Baugnies ne s'isole tout seul à l'avant de la course. Il possède 10 s d'avance à 30 km de l'arrivée mais se fait rattraper à environ 5 km de la ligne finale. Peu avant l'arrivée Sánchez attaque en vain car c'est bien un sprint qui se profile.

Le sprint est remporté comme la veille par le Belge Fréderique Robert pour une quatrième victoire pour son équipe, une quatrième individuelle pour lui dans toute l'histoire de l'épreuve. Il devance son coéquipier et compatriote Roy Jans et l’Érythréen Meron Amanuel (Équipe nationale d’Érythrée). Sánchez échoue au pied du podium qui lui aurait fait reprendre la tête du classement général. Berhane s'impose donc d'une seconde devant Sánchez et de deux sur García[2],[3],[4]. C'est la donc première victoire d'un Africain sur l'épreuve et la cinquième consécutive pour l'équipe Europcar[1],[47],[48],[49].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Fréderique Robert Wanty-Groupe Gobert en 2 h 32 min 52 s
2   Roy Jans   Wanty-Groupe Gobert + m.t
3   Meron Amanuel Équipe nationale d’Érythrée m.t
4   Luis León Sánchez   Caja Rural-Seguros RGA m.t
5   Egoitz García Cofidis m.t
6   Rasmané Ouédraogo Équipe nationale du Burkina Faso m.t
7   Natnael Berhane Europcar m.t
8   Bonaventure Uwizeyimana Équipe nationale du Rwanda m.t
9   Salaheddine Mraouni Équipe nationale du Maroc m.t
10   Fregalsi Debesay MTN-Qhubeka m.t
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Natnael Berhane    Europcar en 22 h 52 min 24 s
2   Luis León Sánchez Caja Rural-Seguros RGA + 1 s
3   Egoitz García Cofidis 2 s
4   Grégory Habeaux Wanty-Groupe Gobert 22 s
5   Linus Gerdemann MTN-Qhubeka 23 s
6   Fabrice Jeandesboz Europcar 27 s
7   Jérôme Baugnies Wanty-Groupe Gobert 54 s
8   Florian Sénéchal   Cofidis 1 min 09 s
9   Giovanni Bernaudeau Europcar 1 min 45 s
10   Salaheddine Mraouni Équipe nationale du Maroc 3 min 06 s

Classements finalsModifier

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Natnael Berhane      Érythrée Europcar en 22 h 52 min 24 s
2 Luis León Sánchez   Espagne Caja Rural-Seguros RGA + 1 s
3 Egoitz García   Espagne Cofidis 2 s
4 Grégory Habeaux   Belgique Wanty-Groupe Gobert 22 s
5 Linus Gerdemann   Allemagne MTN-Qhubeka 23 s
6 Fabrice Jeandesboz   France Europcar 27 s
7 Jérôme Baugnies   Belgique Wanty-Groupe Gobert 54 s
8 Florian Sénéchal     France Cofidis 1 min 09 s
9 Giovanni Bernaudeau   France Europcar 1 min 45 s
10 Salaheddine Mraouni   Maroc Équipe nationale du Maroc 3 min 06 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Cycliste Équipe Points
1   Roy Jans   Wanty-Groupe Gobert 130
2   Luis León Sánchez Caja Rural-Seguros RGA 100
3   Egoitz García Cofidis 87

Classement du meilleur grimpeurModifier

Cycliste Équipe Points
1   Marco Minnaard   Wanty-Groupe Gobert 27
2   Omar Fraile Caja Rural-Seguros RGA 11
3   Songezo Jim MTN-Qhubeka 9

Classement des points chaudsModifier

Cycliste Équipe Points
1   Natnael Berhane    Europcar 15
2   Meron Teshome Équipe nationale d’Érythrée 15
3   Mouhssine Lahsaini Équipe nationale du Maroc 14

Classement du meilleur jeuneModifier

Cycliste Équipe Temps
1   Florian Sénéchal   Cofidis en 22 h 53 min 33 s
2   Salaheddine Mraouni Équipe nationale du Maroc + 1 min 57 s
3   Metkel Eyob Équipe nationale d’Érythrée 2 min 00 s

Classement par équipesModifier

Équipe Pays Temps
1 Europcar   France en 68 h 18 min 15 s
2 Wanty-Groupe Gobert   Belgique + 5 min 48 s
3 Cofidis   France 25 min 26 s

Évolution des classementsModifier

Liste des participantsModifier

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur cette Tropicale Amissa Bongo Pos Position finale au classement général
    Indique le vainqueur du classement général     Indique le vainqueur du classement par points
    Indique le vainqueur du classement de la montagne     Indique le vainqueur du classement des points chauds
    Indique le vainqueur du classement du meilleur jeune # Indique la meilleure équipe
NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape, suivi du
numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape, suivi du numéro de
l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais, suivi du
numéro de l'étape
* Indique un coureur en lice pour le maillot blanc
(coureurs nés après le 1er janvier 1992)
Europcar #
EUC
Num Coureur Pos
1   Yohann Gène (FRA) 33e
2   Natnael Berhane (ERI)    1er
3   Giovanni Bernaudeau (FRA) 9e
4   Romain Guillemois (FRA) 46e
5   Fabrice Jeandesboz (FRA) 6e
6   Bryan Nauleau (FRA) 23e
Équipe nationale du Maroc
MAR
Num Coureur Pos
11   Essaïd Abelouache (MAR) 66e
12   Reda Aadel (MAR) 12e
13   Anass Aït El Abdia (MAR)* NP-7
14   Tarik Chaoufi (MAR) 27e
15   Mouhssine Lahsaini (MAR) 16e
16   Salaheddine Mraouni (MAR)* 10e
MTN-Qhubeka
MTN
Num Coureur Pos
21   Linus Gerdemann (GER) 5e
22   John-Lee Augustyn (RSA) 51e
23   Fregalsi Debesay (ERI) 18e
24   Songezo Jim (RSA) 53e
25   Adrien Niyonshuti (RWA) 14e
26   Youcef Reguigui (ALG) 55e
Équipe nationale du Gabon
GAB
Num Coureur Pos
31   Frédéric Obiang (GAB) 38e
32   Ephrem Ekobena (GAB) 68e
33   Léris Moukagni (GAB) 69e
34   Geoffroy Ngandamba (GAB) 57e
35   Gaël Nzoughe (GAB) 65e
36   Cédric Tchouta (GAB)* 73e
Vélo Club Sovac
VCS
Num Coureur Pos
41   Adil Barbari (ALG)* 52e
42   Nabil Baz (ALG) 37e
43   Karim Hadjbouzit (ALG) 24e
44   Abderrahmane Hamza (ALG)* 63e
45   Fayçal Hamza (ALG)* 45e
46   Hamza Merdj (ALG)* 43e
Équipe nationale d’Érythrée
ERI
Num Coureur Pos
51   Tesfom Okubamariam (ERI) 29e
52   Meron Amanuel (ERI) 35e
53   Kindishih Debesay (ERI) 20e
54   Metkel Eyob (ERI)* 13e
55   Amanuel Gebrezgabihier (ERI)* 30e
56   Meron Teshome (ERI)* 25e
Caja Rural-Seguros RGA
CJR
Num Coureur Pos
61   Luis León Sánchez (ESP) 2e
62   Javier Aramendia (ESP) 42e
63   Ramón Domene (ESP) 48e
64   Omar Fraile (ESP) 56e
65   Lluís Mas (ESP) 34e
66   Antonio Piedra (ESP) 50e
Équipe nationale du Burkina Faso
BUR
Num Coureur Pos
71   Souleymane Nikiema (BUR) HD-3
72   Karim Boukoungou (BUR)* 74e
73   Harouna Ilboudo (BUR) 60e
74   Issaka Kabré (BUR) 64e
75   Rasmané Ouédraogo (BUR) 17e
76   Salif Yerbanga (BUR) 59e
Cofidis
COF
Num Coureur Pos
81   Adrien Petit (FRA) 49e
82   Egoitz García (ESP) 3e
83   Christophe Laporte (FRA)* 40e
84   Florian Sénéchal (FRA)*   8e
85   Louis Verhelst (BEL) 58e
86   Romain Zingle (BEL) 28e
Équipe nationale du Rwanda
RWA
Num Coureur Pos
91   Janvier Hadi (RWA) 31e
92   Joseph Biziyaremye (RWA) 36e
93   Gasore Hategeka (RWA) 32e
94   Valens Ndayisenga (RWA)* 62e
95   Jean Bosco Nsengimana (RWA)* 41e
96   Bonaventure Uwizeyimana (RWA)* 22e
Wanty-Groupe Gobert
WGG
Num Coureur Pos
101   Fréderique Robert (BEL) 44e
102   Jérôme Baugnies (BEL) 7e
103   Tim De Troyer (BEL) 47e
104   Grégory Habeaux (BEL) 4e
105   Roy Jans (BEL)   26e
106   Marco Minnaard (NED)   15e
Équipe nationale du Cameroun
CMR
Num Coureur Pos
111   Franklin Nguimkeng (CMR) 78e
112   Clovis Kamzong (CMR) AB-6
113   Yannick Lontsi (CMR) 54e
114   Hervé Raoul Mba (CMR) 19e
115   Dieunedort Simo Sando (CMR) 81e
116   Damien Teku (CMR) 39e
Équipe nationale d’Éthiopie
ETH
Num Coureur Pos
121   Getachew Atsbha (ETH) NP-1
122   Gebretsadik Alemayo (ETH) NP-1
123   Goton Biru (ETH) NP-1
124   Temesgen Buru (ETH) NP-1
125   Estifanos Gebresilassie (ETH) NP-1
126   Tesfu Tewodros (ETH) NP-1
Équipe nationale de Côte d'Ivoire
CIV
Num Coureur Pos
131   Bolodigui Ouattara (CIV) 70e
132   Issiaka Fofana (CIV) 67e
133   Bassirou Konté (CIV) 75e
134   Amadou Langani (CIV) 61e
135   Yacouba Soro Polo (CIV) 80e
136   Mongonlon Touré (CIV) 77e
Équipe nationale de Namibie
NAM
Num Coureur Pos
141   Dan Craven (NAM) 11e
142   Johannes Hamunyela (NAM)* 79e
143   Chiponeni Kashelulu (NAM) 72e
144   Tjipe Murangi (NAM) 71e
145   Lotto Petrus (NAM) 76e
146   Raul Costa Seibeb (NAM)* 21e

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Berhane, Premier africain », sur tropicaleamissabongo.com,
  2. a et b « Tropicale Amissa Bongo — Berhane king of Bongo », sur velo101.com,
  3. a et b « Natnael Berhane sacré ! », sur cyclismactu.net,
  4. a et b « A nouveau Frederique Robert. Le général pour Natnael Berhane », sur 100pour100-velo.com,
  5. a et b « Tropicale Amissa Bongo: une édition 2014 pleine de promesses », sur rfi.fr,
  6. « Tropicale Amissa Bongo: Ebolowa accueille le coup de pédale de l’étape camerounaise », sur africapresse.com,
  7. « Cyclisme-Tropicale Amissa Bongo 2014 : 15 équipes attendues au Gabon », sur afrik.com,
  8. a et b « Les détails de l'épreuve », sur cyclismactu.net,
  9. a et b « Passeport pour… la Tropicale Amissa Bongo », sur velochrono.fr,
  10. « Parcours et Startlist », sur 100pour100-velo.com,
  11. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Epreuves sur Route - Article 2.1.005 Épreuves internationales et participation », sur uci.ch (consulté le 28 février 2013)
  12. « Cofidis et Europcar débuteront... en Afrique », sur cyclismactu.net,
  13. « Les 15 équipes annoncées », sur cyclismactu.net,
  14. « Luis Leon Sanchez : "Y aller pas à pas" », sur cyclismactu.net,
  15. « Tropicale Amissa Bongo: l’Érythréen Natnael Berhane, un héros si discret », sur rfi.fr,
  16. « MTN Qhubeka ambitieuse », sur cyclismactu.net,
  17. « Augustyn : "Une forte attente sur mes épaules" », sur cyclismactu.net,
  18. « Le retour de Gerdemann », sur cyclismactu.net,
  19. « Tropicale Amissa Bongo: Reguigui, au nom du père », sur rfi.fr,
  20. « L.L. Sanchez gagne déjà ! », sur cyclismactu.net,
  21. « Sanchez démarre en trombe », sur velo101.com,
  22. « Luis Leon Sanchez, logiquement ! », sur 100pour100-velo.com,
  23. « Les Espagnols au pouvoir ! », sur tropicaleamissabongo.com,
  24. « Luis Leon Sanchez rassuré », sur cyclismactu.net,
  25. « Baugnes, Héros à Oyem », sur tropicaleamissabongo.com,
  26. « Tropicale Amissa Bongo — Sanchez l'Africain », sur velo101.com,
  27. « Jérôme Baugnies l'emporte », sur 100pour100-velo.com,
  28. « Jérôme Baugnies, au sprint », sur cyclismactu.net,
  29. « Tropicale Amissa Bongo — La bonne dynamique de Wanty », sur velo101.com,
  30. « Doublé pour l'équipe Wanty », sur cyclismactu.net,
  31. « Les Belges à la fête ! », sur tropicaleamissabongo.com,
  32. « Roy Jans l'emporte à son tour », sur 100pour100-velo.com,
  33. « Tropicale Amissa Bongo — L'Afrique rayonnante », sur velo101.com,
  34. « Debesay Roi de Mouila », sur tropicaleamissabongo.com,
  35. « Debesay l'emporte en solo », sur cyclismactu.net,
  36. « Victoire de Frekalsi Debesay », sur 100pour100-velo.com,
  37. « L’érythréen Frekalsi Debesay, 1er africain à remporter une étape de la Tropicale Amissa Bongo », sur gabonactu.com,
  38. « Tropicale Amissa Bongo — Au tour des Rwandais ! », sur velo101.com,
  39. « Uwizeyimana, le pionnier », sur cyclismactu.net,
  40. « Uwizeyimana : "Un rêve" », sur cyclismactu.net,
  41. « Uwizeyimana, un rwandais en or ! », sur tropicaleamissabongo.com,
  42. « Uwizeyimana l'emporte et entre dans l'histoire », sur 100pour100-velo.com,
  43. « Tropicale Amissa Bongo — Wanty et Robert passent la troisième », sur velo101.com,
  44. « Robert s'impose au sprint », sur cyclismactu.net,
  45. « Et de 3 pour Robert ! », sur tropicaleamissabongo.com,
  46. « Victoire de Frederique Robert », sur 100pour100-velo.com,
  47. « Tropicale Amissa Bongo : Natnael Berhane ou le rêve africain », sur rfi.fr,
  48. « Berhane : "Vrai bonheur" », sur cyclismactu.net,
  49. « Natnael Berhane (Europcar) - J'avais du mal à croire que je pouvais battre un coureur comme Luis León Sánchez », sur 100pour100-velo.com,

Liens externesModifier