Ouvrir le menu principal

Salaheddine Mraouni

coureur cycliste marocain
Salaheddine Mraouni
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Nom dans la langue maternelle
صلاح الدين مروانيVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
ACC Casablancaise
Équipes amateurs
2015Centre mondial du cyclisme
2018-ACC Casablancaise
Équipes professionnelles
Principales victoires

Salaheddine Mraouni, aussi orthographié Salah Eddine Mraouni, est un coureur cycliste marocain, né le à Casablanca, membre de l'ACC Casablancaise.

BiographieModifier

Salaheddine Mraouni naît le à Casablanca au Maroc[1].

Il se révèle au cours de la saison 2014. Dès le mois de janvier, il est sélectionné par l'équipe nationale pour participer à la Tropicale Amissa Bongo, épreuve phare du continent africain[2]. Il y réalise deux tops 10 et se classe dixième au classement général. En février, il réalise deux tops 10 lors du Tour de la province du Sahara, une compétition nationale marocaine. Le mois suivant, il participe au Circuit international d'Alger, qu'il termine huitième, au Tour d'Algérie, qu'il finit en douzième position, au Tour international de Sétif qu'il boucle à la sixième place et le Critérium international de Sétif, où il termine troisième, devancé au sprint par son compatriote Mouhssine Lahsaini et Mekseb Debesay. En avril, toujours sélectionné par l'équipe nationale du Maroc, il réalise trois tops 5, dont deux podiums au Tour du Maroc. Vainqueur d'un critérium à Kénitra le 20 avril, le coureur prend part en mai au trois manches du Challenge du Prince, qu'il finit les trois dans le top 5. En juin, il coupe la ligne du championnat du Maroc en deuxième position et devient donc champion du Maroc sur route espoirs.

En septembre, il figure dans la liste des marocains qui disputeront les championnats du monde sur route à Ponferrada. Il se classe, de manière presque anecdotique, 115e de la course en ligne et 53e du contre-la-montre des moins de 23 ans. Il prend ensuite la destination du Cameroun en novembre au Grand Prix Chantal Biya, course classée 2.2 dans le calendrier de l'UCI Africa Tour, où il remporte la 2e étape[3], terminant par la même occasion la course au cinquième rang final. Une semaine plus tard, il prend également le départ du Tour du Rwanda. Il gagne la quatrième érape, qui franchissait de grands cols. Il déclare à ce sujet : « J'aime ce genre d'arrivée dangereuse. Il fallait prendre des risques pour s'imposer »[4]. Il récidive lors de la dernière étape de l'épreuve[5], qu'il termine en cinquième position.

Il reprend la compétition en 2015 au Tour d'Égypte, dont il prend la septième place. Ses bonnes performances tout au long de la saison, notamment chez lui au Maroc, lui permettent de remporter l'UCI Africa Tour.

Après une saison 2016 marquée par des chutes, il est recruté par la nouvelle équipe continentale Kuwait-Cartucho.es en 2017[6]. Il effectue tout d'abord sa rentrée avec l'équipe nationale du Maroc pour les Challenges de la Marche verte, au cours duquel il monte sur la troisième marche du podium de l'une de ses manches, le Grand Prix Al Massira. Au mois de février, il est engagé avec sa nouvelle équipe sur le Tour du Haut-Var et le Tour La Provence, en France. Cependant, le rythme élevé de ces deux compétitions professionnelles le contraignent à chaque reprises à l'abandon, dès le deuxième jour. De retour avec la sélection marocaine, il termine quatrième de la Tropicale Amissa Bongo, avant de s'illustrer sur le Tour du Cameroun (2e), où il s'adjuge le maillot vert du classement par points, grâce entre autres à ses deux victoires d'étape. Près d'un mois plus tard, il s'impose sur la sixième étape du Tour du Maroc, devant son compagnon d'échappée Patrik Tybor[7].

Son retour en Europe se déroule début juin sur le Tour de Cova da Beira, où il se retire dès la première étape. Après un nouvel abandon sur la Classique d'Ordizia, il obtient six jours plus tard la 38e place du Circuit de Getxo, puis se présente au départ du Tour du Portugal, sans réaliser toutefois de résultat notable. Toujours durant l'été, il monte sur la troisième marche du podium du Tour de Xingtai. En septembre, il est de nouveau retenu en équipe du Maroc pour les championnats du monde sur route, prenant part à la première échappée de l'épreuve sur le circuit de Bergen[8]. Il conclut la saison de fort belle manière en remportant le Tour du Faso[9],[10].

Palmarès sur routeModifier

Par annéesModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2014 2015 2016 2017
UCI Africa Tour 5e[11] 1er[12] 29e[13] 9e[14]
UCI Asia Tour 249e[15]

Palmarès sur pisteModifier

Championnats d'AfriqueModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche de Salaheddine Mraouni », sur http://www.siteducyclisme.net/
  2. « Tour Amissa Bongo 2014 la présentation de l'équipe nationale par les organisateurs », sur marocainecyclisme.com
  3. Frédéric Gachet, « Grand Prix Chantal Biya - Et. 2 : Classements », sur directvelo.com,
  4. « Tour du Rwanda : Le Marocain Mraouni arrache la 4ème étape », sur africatopsports.com,
  5. Maurice Helman, « T. du Rwanda - L'étape à Mraouni, Ndayisenga sacré », sur cyclismactu.net, (consulté le 23 novembre 2014)
  6. (es) « Salah Eddine Mraouni firma por el equipo Kuwait-Cartucho.es », sur esciclismo.com,
  7. Kebir Bhyer, « Tour du Maroc: le cycliste marocain Salaheddine Mraouni remporte la 6e étape », sur le360.ma,
  8. (en) Susan Westemeyer, « Sagan takes historic third world championship in Bergen », sur cyclingnews.com,
  9. Alain Didier Compaoré, « Tour du Faso 2017: la boucle est bouclée avec le sacre de Saheddine Mraouni », sur rtb.bf,
  10. Kebir Bhyer, « Cyclisme. Le Maroc remporte le Tour international du Burkina Faso », sur le360.ma,
  11. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 30 octobre 2017)
  15. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 30 octobre 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :