Marc de Maar

coureur cycliste néerlandais
Marc de Maar
Bornem - Ronde van België, proloog, individuele tijdrit, 27 mei 2015 (A100).JPG
Marc de Maar lors du contre-la-montre individuel du prologue du Tour de Belgique 2015 à Bornem.
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (38 ans)
AssenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Néerlandaise ( - )
Néerlandaise (depuis le )Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipes amateurs
2003Löwik Meubelen-Tegeltoko
2004Rabobank GS3
2005Rabobank Continental
Équipes professionnelles
Principales victoires

Marc de Maar (né le à Assen) est un coureur cycliste néerlandais. Depuis 2010, il court pour Curaçao, anciennement connu comme les Antilles néerlandaises.

BiographieModifier

Après une saison dans l'équipe Löwik Meubelen-Tegeltoko, Marc de Maar rejoint en 2004 l'équipe Rabobank espoirs, qui réunit les meilleurs jeunes coureurs néerlandais. Il s'y impose rapidement comme un coureur très prometteur, remportant Hasselt-Spa-Hasselt en 2004, puis, en 2005, le Triptyque des Monts et Châteaux, le Tour du Loir-et-Cher, et deux étapes de l'Olympia's Tour. Ces résultats lui valent de passer en 2006 dans l'équipe première Rabobank. Il a notamment participé au Tour d'Italie et au Tour d'Espagne, mais n'a pas obtenu de résultats à la hauteur de sa saison 2005.

Il n'a jamais réussi à obtenir de place dans le top dix d'un classement général depuis la signature de son contrat professionnel. La seule exception étant une septième place sur le Tour de Hainan 2009, sa dernière course avec Rabobank.

Il décide de s’exiler aux États-Unis en 2010, où il rejoint l'équipe UnitedHealthcare-Maxxis pour une année et fait le choix de courir pour les Antilles néerlandaises plutôt que pour les Pays-Bas. Là, il obtient rapidement un rôle de leader aux côtés de Rory Sutherland et termine le Tour de Californie en treizième position. Il révèle ses talents de grimpeur en terminant respectivement deuxième et troisième des ascensions du mont Tabor et du mont Adams lors de la Mount Hood Classic. On lui découvre également de bonnes aptitudes en course contre-la-montre, en remportant la troisième étape de cette même Mount Hood Classic et empoche ainsi le classement général final. Il confirme en enlevant l'étape du Mont Mégantic lors du Tour de Beauce ainsi que la 5e étape pour ainsi terminer troisième à une minute du vainqueur Ben Day. De Maar est inarrêtable dans les courses de montagne : il gagne au sommet du McKenzie Pass après avoir laissé sur place son coéquipier Rory Sutherland, pourtant annoncé comme grand favori, et Darren Lill. Ses titres de champion de Curaçao sur route et contre-la-montre résultent de sa domination sur les deux épreuves.

 
Marc de Maar sur le Tour de Californie 2012.

L'équipe ProTour Quick Step décide de lui donner une nouvelle chance en Europe où il signe un contrat et rejoint ainsi le champion des Pays-Bas, Niki Terpstra. Sa première distinction dans l'équipe belge est sa 12e place du classement général sur le Tour de Catalogne, à une minute du double vainqueur du Tour de France, Alberto Contador. Il remporte à nouveau le championnat de Curaçao, et devient le premier coureur à porter un maillot distinctif pour ce titre[1].

Au mois d'août 2016, le coureur annonce la fin de sa carrière professionnelle sur route et déclare vouloir se consacrer au VTT[2].

PalmarèsModifier

Palmarès sur routeModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour d'ItalieModifier

1 participation

Tour d'EspagneModifier

3 participations

Classements mondiauxModifier

  Année20052006200720082009201020112012201320142015201620172018
Classement mondial nc 972e651e
UCI Europe Tour71e nc 288e582e77e136e nc nc nc
UCI Asia Tour nc nc nc nc nc nc nc 137e57e
UCI America Tour nc 45e28e173e155e nc nc nc nc
Légende : nc = non classéSource : UCI

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Du 1er janvier 2015 au 8 mars 2015
  2. Du 9 mars 2015 au 31 décembre 2015

RéférencesModifier

  1. (en) « Marc De Maar wears first ever Curaçao champion's jersey », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  2. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :