Ouvrir le menu principal

Timothy Daly

acteur, auteur dramatique
(Redirigé depuis Tim Daly)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Daly.
Timothy Daly
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance James Timothy Daly
Naissance (63 ans)
New York, État de New York
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur, réalisateur et producteur de cinéma
Séries notables Wings
Le Fugitif
Private Practice
Madam Secretary

Timothy Daly, aussi connu sous le nom usuel de Tim Daly[1], est un acteur, réalisateur et producteur de cinéma américain né le à New York, État de New York (États-Unis).

Il commence sa carrière à la fin des années 1980 mais se fait réellement connaitre du grand public grâce à la série télévisée Wings (1990-1997). Ce premier rôle lui permet de jouer la vedette dans des longs métrages tels que Year of the Comet, Denise au téléphone, Dr Jekyll et Ms Hyde, L'Associé et L'Objet de mon affection ainsi que dans de nombreux téléfilms.

Dans le même temps, il est choisi pour être la voix originale du personnage emblématique de DC Comics, Superman, de 1996 à 2013, le doublant dans divers films et jeux vidéo ainsi que dans la série d'animation Superman, l'Ange de Metropolis.

À partir des années 2000, il joue essentiellement des rôles de soutien au cinéma (Basic, Dans les cordes, Return to Sender) et incarne le rôle principal de l'éphémère mais remarquée série télévisée d'action Le Fugitif (2000-2001), qui lui vaut le Satellite Award du meilleur acteur dans une série télévisée dramatique. Après avoir essuyé quelques échecs télévisuels avec les séries Eyes et The Nine : 52 heures en enfer, il parvint à renouer avec le succès grâce à la série télévisée dramatique Private Practice (2007-2012), un spin-off du drama médical Grey's Anatomy.

Durant la prochaine décennie, il confirme à la télévision, grâce à la série télévisée dramatique Madam Secretary, tout en jouant pour le cinéma indépendant.

Sommaire

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

 
Tim Daly et sa sœur, l'actrice Tyne Daly, en 2009.

Fils de l'acteur James Daly et de Hope Newell, il est le frère de l'actrice Tyne Daly (notamment connue en France pour avoir joué dans la série Cagney et Lacey) ainsi que de Pegeen Michael Daly et Glynn Daly (qui est mariée au compositeur américain Mark Snow). Il est l'ex beau frère de Georg Stanford Brown[1].

Il a des origines irlandaises, anglaises, suédoises et allemandes[1].

Dans un premier temps, il envisage une carrière sportive ou musicale, mais aussi de médecin ou avocat avant de finalement obtenir son baccalauréat en arts du théâtre, à l'université Bennington College, en 1979[1].

CarrièreModifier

Débuts, révélation et doublage (1980-1990)Modifier

 
Aux Emmy Awards 1995.

Il fait sa première apparition à la télévision alors qu'il n'a que dix ans, pour le drame Un ennemi du peuple, téléfilm américain de Paul Bogart, diffusé en 1966. Il termine ses études d'arts dramatique et obtient son premier rôle majeur, au cinéma, dans le film Diner, sous la direction de Barry Levinson qui lui permet de donner la réplique à Kevin Bacon et Mickey Rourke[2].

Il s'ensuit rapidement les longs métrages Just the Way You Are du réalisateur français Édouard Molinaro et Bienvenue au Paradis d'Alan Rudolph. À la télévision, il joue dans des téléfilms et apparaît dans quelques séries télévisées, se démarque un des premiers rôles de la série dramatique Almost Grown dans laquelle il partage la vedette aux côtés de Eve Gordon et Michael Alldredge.

En 1987, sa participation à la pièce dramatique Coastal Disturbances est récompensée d'un Theatre World Awards du meilleur acteur[3].

Il se fait ensuite réellement connaître, grâce à la série télévisée Wings, dans laquelle il incarne l'un des personnages principaux, Joe Hackett, de 1990 à 1997. Il obtient le rôle face à Kevin Conroy avec qui il travaille ensuite pour la série télévisée d'animation Superman, l'Ange de Metropolis[1].

En 1992, il fait partie de la distribution principale de la comédie Year of the Comet avec Penelope Ann Miller. L'année d'après, il joue aux côtés de la jeune Halle Berry dans la mini série dramatique Queen. Dans le même temps, Wings lui permet de tenir la vedette de plusieurs téléfilms sous la direction de cinéastes tels que Dick Lowry, Tommy Lee Wallace et David Greene.

À la fin des années 1990, il multiplie les rôles au cinéma : dont le critiqué Dr Jekyll et Ms Hyde, mais aussi la comédie Denise au téléphone, le remake de Donald Petrie de L'Associé, film français réalisé par René Gainville, sorti en 1979, ainsi qu'un second rôle aux côtés de Jennifer Aniston et Paul Rudd dans la romance L'Objet de mon affection.

Perte de vitesse et retour au succès (2000-2010)Modifier

Entre 2000 et 2001, il joue le rôle titre de la série d'action Le Fugitif. Il s'agit du remake de la série Le Fugitif de 1963. En dépit d'un faible succès d'audiences, la production étant arrêtée à l'issue des vingt trois épisodes qui constituent l'unique saison, ce show lui permet de remporter le Satellite Award du meilleur acteur dans une série télévisée dramatique et d'être cité pour le Screen Actors Guild Awards de cette même catégorie[4].

L'année d'après, il joue son propre rôle le temps d'un épisode de Monk.

En 2003, il joue et produit le téléfilm dramatique salué par la critique Edge of America, notamment cité lors des Daytime Emmy Awards[5]. L'année suivante, il réalise et produit le long métrage dramatique Bereft dans lequel il s'octroie un petit rôle mais qui met en vedette Vinessa Shaw et Tim Blake Nelson.

En 2005, il joue dans la série criminelle Eyes aux côtés de Garcelle Beauvais, Eric Mabius et Laura Leighton. Cette création de John McNamara est rapidement annulée, faute d'audiences. L'année d'après, il persévère à la télévision en jouant un premier rôle mais n'a pas plus de chances avec The Nine : 52 heures en enfer, qui suit le même parcours et ne dépasse pas l'unique saison.

Entre 2004 et 2007, sa participation exceptionnelle à une poignée d'épisodes de la série acclamée par les critiques, Les Soprano, lui vaut une citation pour le Primetime Emmy Award du meilleur acteur invité dans une série télévisée dramatique[6].

Entre 2007 et 2012, il est payé 100 000 dollars par épisode[7] pour jouer dans le premier spin-off de Grey's Anatomy, Private Practice. Une création de Shonda Rhimes qui se concentre sur le personnage d'Addison Forbes-Montgomery jouée par Kate Walsh, dans laquelle il incarne le séduisant Pete Wilder, docteur spécialisé en médecine alternative. Son contrat n'est cependant pas reconduit pour la sixième et dernière saison en raison de coupe budgétaire.

 
En 2015.

Il poursuit alors avec des rôles de guest star (Hawaii 5-0, The Mindy Project, Hot in Cleveland) avant de connaître un nouveau succès avec la série dramatique Madam Secretary ou il rencontre Téa Leoni qui joue le rôle titre et devient son petit ami.

Vie privéeModifier

Il a été marié à l'actrice Amy Van Nostrand, de 1982 à 2010, avec qui il a eu deux enfants : Sam Daly (né en 1984) et Emelyn Daly (née en 1989)[1].

Le 1er novembre 2013, il assiste à une fusillade à l'aéroport de Los Angeles qui fera un mort et sept blessés[8],[9],[1].

Depuis décembre 2014, il est en couple avec sa co-star de Madam Secretary, Tea Leoni[10].

En début d'année 2017, l'acteur se blesse les deux jambes dans un grave accident de ski, qui nécessite six à huit semaines de convalescences[11].

C'est un proche ami du comédien Steven Weber avec qui il a déjà travaillé à quelques reprises[7].

FilmographieModifier

CinémaModifier

Courts métragesModifier

  • 2010 : Dilf de Geoffrey Edwards : Jake Holt
  • 2012 : Other O.S. de Donovan Davis : Aaron Carson

Longs métragesModifier

TélévisionModifier

TéléfilmsModifier

Séries téléviséesModifier

Comme producteurModifier

Comme réalisateurModifier

  • 2004 : Bereft (film) — également producteur —

Comme scénaristeModifier

  • 2013 : The Daly Show (série télévisée, 1 épisode)

ThéâtreModifier

DoublageModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Jeux vidéoModifier

DistinctionsModifier

 
Tim Daly et James McDaniel lors des Peabody Awards 2006.

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[6].

RécompensesModifier

NominationsModifier

Voix françaisesModifier

Et aussi 

RéférencesModifier

Voir aussiModifier