Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paul Rudd (homonymie) et Rudd.
Paul Rudd
Description de cette image, également commentée ci-après
Paul Rudd à la première mondiale d’Ant-Man, en juin 2015.
Nom de naissance Paul Stephen Rudd
Naissance (50 ans)
Passaic, New Jersey, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Acteur
Producteur
Scénariste
Films notables Présentateur vedette : La Légende de Ron Burgundy
40 ans, toujours puceau
En cloque, mode d'emploi
Prince of Texas
Ant-Man
Ant-Man et la Guêpe
Avengers: Endgame
Séries notables Friends

Paul Rudd est un acteur, producteur et scénariste américain, né le à Passaic (New Jersey).

Après les années 1990 et 2000, lors desquelles il interprète des seconds rôles de comédies télévisées, dont celui de Mike Hannigan dans la sitcom à succès Friends, ainsi que de comédies cinématographiques, très souvent produites par Judd Apatow, il devient un acteur comique de premier plan durant les années 2010. Il partage notamment l'affiche des films Les Grands Frères (2008), I Love You, Man (2009), The Dinner (2010) et accède à la reconnaissance critique avec les films indépendants comme Our Idiot Brother (2011) et Prince of Texas (2013). Parallèlement, il est aussi la tête d'affiche masculine de comédies romantiques décalées : Peace, Love et plus si affinités (2012), 40 ans : Mode d'emploi (2012) ou encore Admission (2013).

En 2015, il est choisi pour rejoindre l'univers cinématographique Marvel dans le rôle du super-héros Scott Lang / Ant-Man, rôle qu'il reprend ensuite dans Captain America: Civil War (2016), Ant-Man et la Guêpe (2018) et Avengers: Endgame (2019).

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Paul Stephen Rudd est né à Passaic dans le New Jersey dans une famille de confession juive[1]. Son père, Michael Rudd, était un guide touristique et ancien Vice-Président de Trans World Airlines. Il est décédé suite à un cancer en 2008[2]. Sa mère, Gloria Irene (Granville), est la directrice commerciale de la chaîne télévisée américaine KCMO-TV dans la ville de Kansas City dans le Missouri. Ses parents sont nés en Angleterre. Son père vient de Edgware et sa mère de Surbiton, près de Londres[3]. Ses deux parents descendent de familles juives venant de Russie, de Pologne et de Biélorussie[4]. Le nom original du père de Rudd était « Rudnitsky », mais son grand-père l'a changé pour « Rudd ». Le nom de jeune fille de sa mère était « Goldstein »[5].

Il obtient un diplôme de théâtre à l'université du Kansas, où il majore en théâtre[6], avant d'étudier au sein de l’American Academy of Dramatic Arts/West à Los Angeles. Il a été membre de la fraternité Sigma Nu[7] et a travaillé durant ses études comme disc-jockey durant des Bar Mitzvah[8]. Après l'obtention de son diplôme, il a occupé divers emplois, dont celui de vitrier au sein de l'entreprise Holiday Ham à Overland Park, au Kansas.

Débuts d'acteurModifier

Après avoir beaucoup joué sur scène, il se révèle au grand public en 1993 avec la série Les Sœurs Reed, où il tient un rôle récurrent. Deux ans plus tard, il commence sa carrière cinématographique avec Halloween 6 : La Malédiction de Michael Myers et Clueless, suivi en 1996 de Roméo + Juliette.

Ce n'est qu'en 1999 qu'il obtient son premier grand rôle dans la comédie sentimentale L'Objet de mon affection, aux côtés de Jennifer Aniston, où il interprète le rôle d'un instituteur homosexuel se liant d'amitié avec le personnage joué par la comédienne.

En 2001, il collabore pour la première fois avec deux réalisateurs qui l’accompagneront par la suite : tout d'abord David Wain, pour une comédie à très petit budget devenue depuis culte aux États-Unis, Wet Hot American Summer, et réunissant de futures stars hollywoodiennes, Bradley Cooper, Amy Poehler et Elizabeth Banks. Puis avec Jesse Peretz, pour The Château.

En 2003, il joue avec Rachel Weisz dans le drame sentimental Fausses Apparences, une adaptation de la pièce The Shape of Things, écrite et mise en scène par l'auteur lui-même, Neil LaBute.

Il confirme néanmoins son interprétation pour la comédie, en participant aux deux dernières saisons (2002-2004) de la série Friends, où il interprète le personnage de Mike Hannigan, le petit ami puis mari de Phoebe (Lisa Kudrow).

Seconds rôles comiques au cinémaModifier

 
L'acteur aux Hollywood Life Magazine Annual Breakthrough Awards 2007.

À la fin de la série, il se fait remarquer via des seconds rôles dans des comédies populaires produites par Judd Apatow : le premier grand succès critique et commercial de Will Ferrell en 2004, Présentateur vedette : La Légende de Ron Burgundy, puis en 2005 celui de Steve Carell avec 40 ans, toujours puceau.

Il ne quitte pas pour autant le cinéma indépendant américain, puisqu'il tient en 2006 les premiers rôles masculins de Diggers et The Oh in Ohio. La même année, il tient un petit rôle dans la comédie fantastique La Nuit au Musée, énorme succès commercial.

En 2007, il est à l'affiche de près de six films : il joue dans la comédie romantique indépendante Trop jeune pour elle, joue et co-produit la comédie The Ten, écrite et réalisée par David Wain et Ken Marino. Il fait aussi des apparitions dans les comédies Son ex et moi, Alerte à Miami : Reno 911 ! et une production d'Apatow : Walk Hard: The Dewey Cox Story.

Premiers rôles de comédies populairesModifier

 
En mars 2009, à l'avant-première du film I Love You, Man, à Austin (Texas).

En 2008, il incarne le premier rôle de la comédie romantique Le Fantôme de mon ex-fiancée, aux côtés d'Eva Longoria. Le film est un flop critique[9] et commercial[10]. Il tient ensuite un second rôle dans le deuxième long-métrage de Judd Apatow : En cloque, mode d'emploi, énorme succès critique[11] et commercial aux États-Unis[12], mais partage aussi l'affiche de la comédie Les Grands Frères avec Seann William Scott, sous la direction de David Wain. Un autre succès critique[13] et au box-office américain[14].

En 2009, il confirme ce statut de tête d'affiche avec I Love You, Man aux côtés d'un autre acteur engagé par Judd Apatow, Jason Segel. Le film est salué par la critique[15] et très bien reçu par le public nord-américain[16].

En 2010, il joue dans l'adaptation hollywoodienne de la comédie française Le Dîner de cons, dont il partage l'affiche avec la star Steve Carell, qui est très moyennement reçue par la critique[17]. Puis, il est dans Comment savoir, comédie romantique signée du vétéran James L. Brooks, à laquelle il participe, aux côtés de Reese Witherspoon et Owen Wilson, qui essuie un sévère échec critique[18] et commercial[19].

Comédies indépendantes et reconnaissance critiqueModifier

 
Paul Rudd avec Zooey Deschanel à la première de Our Idiot Brother au Festival de Sundance 2011.

En 2011, il tient le premier rôle de la comédie dramatique indépendante Our Idiot Brother de Jesse Peretz, entouré de Zooey Deschanel, Elizabeth Banks et Emily Mortimer. Son interprétation est largement saluée par la critique[20].

En 2012, il incarne le rôle masculin principal dans la comédie romantique avec Jennifer Aniston et réalisée par David Wain, Peace, Love et plus si affinités, puis joue dans la quatrième réalisation de Judd Apatow, intitulée 40 ans : Mode d'emploi, avec Leslie Mann. Il reprend là son rôle secondaire de En cloque, mode d'emploi, devenu personnage principal à l'occasion de cette réflexion sur la vie de couple. Les deux films sont des déceptions au box-office[21],[22] et les critiques américaines très mitigées[23],[24], malgré des retours positifs concernant les acteurs. Il joue aussi un second rôle dans la comédie dramatique indépendante Le Monde de Charlie. L'intégralité de la distribution du film est récompensée par un San Diego Film Critics Society Award pour leur performance[25].

En 2013, il partage l'affiche avec Tina Fey, pour la comédie dramatique Admission. Les critiques sont très mitigées, même si l'interprétation principale est une fois encore saluée[26].

Diversification et blockbusters (depuis 2013)Modifier

 
L'acteur avec Cobie Smulders, Amy Poehler et le réalisateur David Wain au Festival de Sundance 2014.

Il s'aventure sur un registre dramatique en tenant le rôle principal de Prince of Texas, film indépendant de David Gordon Green, acclamé par la critique[27], mais reste un échec commercial[28]. Puis, il mène All Is Bright, autre comédie dramatique indépendante, avec Paul Giamatti, aux retours cette fois mitigés[29]. Enfin, il reprend son rôle de Brian Fontana pour la suite d’Anchorman, de nouveau un succès critique[30] et commercial sur le territoire nord-américain[31].

En 2014, il partage l'affiche, aux côtés d'Amy Poehler (actrice à qui il donne déjà occasionnellement la réplique dans la sitcom Parks and Recreation), d'une comédie romantique parodique They Came Together réalisée par David Wain. Le film est bien reçu par la critique[32], mais ne rencontre pas son public[33].

En 2015, il tient pour la première fois le rôle principal d'un blockbuster hollywoodien dans le film Ant-Man[34], douzième film de l'univers cinématographique Marvel réalisé par Peyton Reed. Un personnage qu'il reprend pour le film Captain America: Civil War, en mai 2016[35], dans la suite d'’Ant-Man, Ant-Man et la Guêpe, sortie durant l'été 2018, et dans Avengers: Endgame, sorti au printemps 2019. Il est également co-scénariste sur les deux films Ant-Man.

Toujours en 2015, il retrouve ses anciens partenaires du film Wet Hot American Summer à l'occasion d'une suite sous forme de mini-série télévisée à destination de la plateforme de vidéo à la demande de Netflix, intitulée Wet Hot American Summer: First Day of Camp[36].

En 2016, il revient également au registre dramatique en menant le film indépendant The Fundamentals of Caring, écrit et réalisé par Rob Burnett.

En 2018, il est la tête d'affiche du drame historique indépendant The Catcher Was a Spy de Ben Lewin, mais aussi aux côtés d'Alexander Skarsgård et Justin Theroux, à la tête du thriller de science-fiction Mute, de Duncan Jones.

Vie privéeModifier

 
L'acteur avec sa femme Julie Yaeger à la première mondiale de Ant-Man, en juin 2015.

Paul Rudd est marié à Julie Yaeger. Le couple a deux enfants : un fils prénommé Jack (2006) et une fille prénommée Darby (2010)[37]. Paul et sa famille sont de confession juive, il expliquait en 2012 : « Toute ma famille est juive. ma femme, Julie, est juive - il n’y a personne dans ma famille qui ne soit pas juif[4]. »

Rudd a reçu son étoile sur le Walk of Fame à Hollywood le 1er juillet 2015. Il a dévoilé la 2554e étoile sur la bande de plaques de plusieurs mètres sur Hollywood Boulevard. À cette occasion, Rudd a déclaré : « Je me souviens que j'étais un enfant qui a marché sur ce boulevard, lu les noms et réfléchi à ce que tant de millions de personnes ont pensé : Qui est-ce ? »[38]

Il est supporter des Royals de Kansas City[39],[40] de la Ligue majeure de baseball et des Chiefs de Kansas City de la National Football League, ayant d'ailleurs narré en 2007 le documentaire Hard Knocks au sujet de ces derniers.

FilmographieModifier

CinémaModifier

Longs métragesModifier

Prochainement

Courts métragesModifier

Films d'animationModifier

TélévisionModifier

TéléfilmsModifier

Séries téléviséesModifier

Séries d'animationModifier

  • 2006 : Robot Chicken : Ang Lee / Sock Puppets / Jasper the Douchebag Ghost (voix originale - saison 2, épisode 20)
  • 2011 / 2014 : Les Simpson : Dr Zander (voix originale - saison 22, épisode 17) / Paul Rudd et Judd Apatow (voix originale - saison 25, épisode 9)
  • 2012 : TripTank : Tom (voix originale - 1 épisode)
  • 2016 : Bob's Burgers : Jericho (voix originale - saison 6, épisode 17)

Comme producteur exécutif et scénaristeModifier

  • 2009-2010 : Party Down (série télévisée - 20 épisodes)

DistinctionsModifier

NominationsModifier

Voix françaisesModifier

En France, Cédric Dumond est la voix française régulière de Paul Rudd[44] (dans 15 films et 4 séries). Damien Boisseau[44] et Alexandre Gillet[44] l'ont également doublés respectivement à six et quatre reprises.

Au Québec, Patrice Dubois est la voix française la plus régulière de l'acteur[45].

Notes et référencesModifier

  1. (en-GB) Hadley Freeman, « Paul Rudd on Ant-Man, being Hollywood’s go-to nice guy and growing up with English parents in Kansas », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 21 février 2019)
  2. (en) « Paul Rudd's Birthday Wish Is For You To Help Him Cure Cancer : Ecorazzi », sur www.ecorazzi.com (consulté le 21 février 2019)
  3. (en-US) Star-Ledger Staff, « Paul Rudd interview: He's happy to have a job -- any job. », sur NJ.com (consulté le 21 février 2019)
  4. a et b (en-US) Naomi Pfefferman, « Paul Rudd Q&A: 'This is 40' », sur Jewish Journal, site web, (consulté le 21 février 2019)
  5. Documentaire Finding Your Roots diffusé le 31 octobre 2017 sur la chaîne de télévision PBS.
  6. (en-US) « Paul Rudd | Biography, Movie Highlights and Photos », sur AllMovie (consulté le 21 février 2019)
  7. « Prospective Members - Notable Sigma Nu Members - Sigma Nu Fraternity, Inc. », sur www.sigmanu.org (consulté le 21 février 2019)
  8. « Paul Rudd on Grace, Bar Mitzvahs and This is 40 - Newsweek and The Daily Beast », sur web.archive.org, (consulté le 21 février 2019)
  9. (en) « Over my dead body », sur Rotten Tomatoes.
  10. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=overherdeadbody.htm
  11. (en) « Knocked up », sur Rotten Tomatoes.
  12. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=knockedup.htm
  13. (en) « Role models », sur Rotten Tomatoes.
  14. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=rolemodels.htm
  15. (en) « I Love You, Man », sur Rotten Tomatoes.
  16. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=iloveyouman.htm
  17. (en) « Dinner for schmucks », sur Rotten Tomatoes.
  18. (en) « How do you know », sur Rotten Tomatoes.
  19. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=jimbrooks10.htm
  20. (en) « Our Idiot Brother », sur Rotten Tomatoes.
  21. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=wanderlust.htm
  22. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=apatow.htm
  23. (en) « Wanderlust 2011 », sur Rotten Tomatoes.
  24. (en) « This is 40 », sur Rotten Tomatoes.
  25. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=perksofbeingawallflower.htm
  26. (en) « Admission », sur Rotten Tomatoes.
  27. (en) < « [Prince of Texas », sur Rotten Tomatoes.
  28. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=princeavalanche.htm
  29. (en) « All Is Bright », sur Rotten Tomatoes.
  30. (en) « Anchorman 2 », sur Rotten Tomatoes.
  31. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=anchorman2.htm
  32. (en) « They Came Together », sur Rotten Tomatoes.
  33. https://www.the-numbers.com/movie/They-Came-Together#tab=summary
  34. (en) « Michael Douglas to play Hank Pym in Marvel’s Ant-Man », .
  35. « Casting du film Captain America: Civil War », sur Allociné.fr (consulté le 13 juillet 2017).
  36. https://www.huffingtonpost.fr/2015/07/31/video-wet-hot-american-summer-netflix-first-day-of-camp-serie-tv_n_7909572.html
  37. (en) « Julie Yaeger Biography - Affair, Married, Husband, Ethnicity, Nationality, Salary, Net Worth, Height », sur Married Biography (consulté le 21 février 2019)
  38. (en) « Paul Rudd ponders how he will be remembered with Walk of Fame star », Reuters, (consulté le 21 février 2019)
  39. (en) Breeanna Hare, « Royals fan Paul Rudd: Party at my mom's! », sur CNN, .
  40. (en) Lisa Gutierrez, « Sorry Royals! Paul Rudd would choose an Oscar over a World Series win », sur The Kansas City Star, .
  41. a b c et d Ce film est sorti directement en DVD.
  42. a b c d et e « Filmographie à venir de Paul Rudd », sur IMDb.com, (consulté le 15 juillet 2019) [dernière m-à-j].
  43. a b c d et e Il est d'usage que les acteurs jouant leur propre rôle dans un film soient crédités sous l'appellation « lui-même », toutefois lorsque Paul Rudd apparaît sous son propre nom, ceci est dans le but d'établir clairement qu'il interprète un personnage fictionnel et non sa propre personne.
  44. a b c d e f g h i j k et l « Comédiens ayant doublé Paul Rudd en France », sur RS Doublage, (consulté le 26 juin 2018) [dernière m-à-j].
  45. a b c d e f g h et i « Comédiens ayant doublé Paul Rudd au Québec », sur Doublage.qc.ca (consulté le 6 janvier 2016).
  46. a et b Doublage tardif effectué en 2015.
  47. a b c et d Carton du doublage français sur le DVD zone 2.
  48. « Comédiens ayant doublé Paul Rudd en France » sur Doublagissimo, consulté le 19 décembre 2012.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier