Ouvrir le menu principal

The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros

film sorti en 2014
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Amazing Spider-Man (homonymie).
The Amazing Spider-Man :
Le Destin d'un héros
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo français du film
Titre québécois L'Extraordinaire Spider-Man 2
Titre original The Amazing Spider-Man 2
Réalisation Marc Webb
Scénario Alex Kurtzman
Roberto Orci
Jeff Pinkner
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
Marvel Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Super-héros
Durée 142 minutes
Sortie 2014

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros ou L'Extraordinaire Spider-Man 2 au Québec (The Amazing Spider-Man 2) est un film de super-héros américain en 3D réalisé par Marc Webb, sorti en 2014.

C'est le cinquième film du studio Columbia Pictures fondé sur le personnage de Marvel Comics et le deuxième film de la nouvelle franchise The Amazing Spider-Man, dont le premier volet est sorti en 2012.

L'histoire reprend peu après la fin de The Amazing Spider-Man : Peter Parker a une vie très occupée, partagée entre son combat contre les vilains et la personne qu’il aime, Gwen Stacy. Il attend donc son diplôme de fin de lycée avec impatience. Peter n’a pas oublié la promesse qu’il a faite au père de Gwen : la protéger en restant hors de son existence. Une promesse qu’il ne peut tenir. Les choses vont changer pour Peter quand un nouveau vilain fait son apparition, Electro, quand un vieil ami fait son retour, Harry Osborn, et quand Peter découvre de nouveaux indices sur son passé. Mais ce n'est pas tout, encore deux autres ennemis vont apparaître : le Rhino et le Bouffon Vert. Il va vite découvrir que ces individus ont tous le même point commun : la société Oscorp.

SynopsisModifier

Dans un flashback, Richard Parker, scientifique chez Oscorp Industries, enregistre un message vidéo pour expliquer sa disparition. Plus tard, le scientifique et sa femme Mary, sont à bord d'un avion privé détourné par un assassin envoyé pour les tuer lui et son épouse. Alors que Mary se réfugie dans les toilettes, Richard de son côté se bat contre l'assassin, mais la lutte qui s'ensuit provoque le crash de l'avion, les tuant tous, après le téléchargement de la vidéo.

De retour dans le présent, Peter Parker continue à combattre le crime sous l'identité secrète de Spider-Man. Il se lance à la poursuite d'Aleksei Sytsevich, qui a essayé de voler un camion rempli de flacons de plutonium. Spider-Man arrête l'homme et sauve au passage Max Dillon, un employé d'Oscorp. Plus tard, en parlant avec Gwen Stacy au téléphone, Peter a une vision de son père décédé, le capitaine de police George Stacy, qui lui rappelle la promesse qu'il lui a faite : rester loin de Gwen. Par la suite, Peter part la rejoindre à la cérémonie des diplômes, mais insiste sur le fait qu'il doit tenir la promesse faite à son père et met fin à leur relation.

Harry Osborn, l'ami d'enfance de Peter, retourne à Manhattan pour voir son père, Norman Osborn, président-directeur général et fondateur d'Oscorp, qui est sur son lit de mort. Ce dernier explique à son fils que sa maladie est héréditaire et que ce dernier est arrivé à l'âge où elle commence à se développer. Il lui donne un petit appareil qu'il dit contenir l'œuvre de sa vie. Norman meurt le lendemain et Harry est nommé nouveau PDG d'Oscorp Industries. Malheureusement, les membres du conseil d'Oscorp, ses supérieurs, planifient de le congédier, les actionnaires de la société craignant qu'un jeune de 19 ans à la tête d'une multinationale soit dangereux pour leurs intérêts.

Croyant maintenant qu'ils sont amis, Max développe une obsession envers Spider-Man. Étant en train de réparer des conduits électriques dans les laboratoires d'Oscorp, Max Dillon perd pied, tombe et atterrit dans un réservoir d'anguilles modifiées qui l'électrocutent. L'électrisation est tellement puissante qu'elle transfère à Max la capacité d'émettre de puissantes décharges électriques. Pendant ce temps, Peter essaie tant bien que mal de maintenir une relation amicale avec Gwen, mais elle lui avoue qu'elle compte se rendre en Angleterre pour poursuivre ses études à l'Université d'Oxford. Avant qu'ils puissent en discuter, Max se promène dans Times Square et provoque accidentellement une énorme panne d'électricité. Spider-Man arrive et tente de le calmer, mais Max perd son sang-froid et l'attaque. Spider-Man finit par l'arrêter et les policiers envoient Max à l'institut Ravencroft.

Développant de plus en plus les symptômes de la maladie transmise par son père, Harry utilise le dispositif multimédias que Norman lui a donné. Il déduit des enregistrements laissés que Spider-Man est le résultat des recherches d'Osborn et que son sang pourrait aider à le sauver. Il demande ensuite à Peter, qui a envoyé des photos de Spider-Man au Daily Bugle, de l'aider à trouver l'Homme-araignée. Peter refuse, car il ignore quels pourraient être les effets de la transfusion. Les administrateurs et membres d'OsCorp encadrent Harry pour couvrir l'accident de Max et lui retirent le poste de PDG. L'assistante de Harry, Felicia Hardy, l'informe sur l'équipement et le matériel qui pourraient l'aider ; il fait évader Max (qui se fait maintenant appeler Electro) de l'institut Ravencroft et l'amène à l'intérieur de la tour Oscorp pour persuader Donald Menken, l’ex-assistant de Norman, de l'amener aux sous-sol d'Oscorp, où sont entreposés tous les projets secrets. Il y trouve une armure et d'autres équipements créés par Norman, ainsi que le venin des araignées génétiquement modifiées, maintenant détruites. Au lieu de le guérir, le venin transforme Harry en une créature hideuse.

Peter utilise des indices émis par son père pour localiser son laboratoire secret, où Richard Parker a transféré ses mémoires. Dans ce document, Richard explique qu'il a dû quitter New York pour ne pas avoir à coopérer avec Norman Osborn, qui planifiait d'utiliser les inventions réalisées par les deux hommes pour créer des armes biologiques, et annonce en même temps qu'il a contaminé toutes les araignées avec son sang, ce qui les rend inutilisables sans lui ou destinée uniquement aux membres de sa famille, ce que veut dire que seul Peter était à même de développer des pouvoirs d'araignée. Peter reçoit alors un message vocal provenant de Gwen, lui disant qu'elle s'est fait offrir le poste en Angleterre et qu'elle se dirige vers l'aéroport plus tôt que prévu. Il parvient à la rattraper et lui avoue son amour pour elle. Ils se mettent d'accord sur le fait d'aller en Angleterre ensemble.

Electro provoque alors une autre panne en attaquant la centrale électrique de la ville. Après avoir immobilisé Gwen, le Tisseur se rend sur place et engage le combat; Gwen le rejoint cependant et lui permet de vaincre Electro. Par la suite, Harry, maintenant le Bouffon vert, arrive équipé de l'armure et des armes de Norman. En voyant Gwen, Harry découvre la véritable identité de Spider-Man et, voulant se venger de Peter qui a refusé la transfusion sanguine, il la kidnappe. Il se bat contre Spider-Man au sommet de la tour-horloge. Spider-Man gagne le combat mais la toile où Gwen était suspendue se rompt. Gwen tombe, Spider-Man tisse une toile pour la rattraper avant qu'elle ne touche le sol. La toile s’accroche au dernier moment sur le ventre de Gwen, mais elle meurt malgré tout lors de la chute.

Cinq mois plus tard, Peter a renoncé à son costume et passe toutes ses journées sur la tombe de Gwen. Harry est traité pour sa transformation et son associé (« l'homme dans l'ombre » du premier film) rencontre Aleksei Sytsevich, alors sorti de prison. Il lui donne le nom de code Rhino et lui permet d'acquérir une armure. Rhino saccage les rues de la ville. Un enregistrement du discours de remise des diplômes de Gwen inspire finalement Peter à redevenir Spider-Man et à aller l'affronter.

Fiche techniqueModifier

 
Logo québécois du film.

DistributionModifier

Sources et légende : version française (VF) sur AlloDoublage[4], RS Doublage[5] et sur le carton du doublage français du film ; version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[6]

ProductionModifier

— Marc Webb - Vivre... ou pas, telle est la question[7]

DéveloppementModifier

 
le réalisateur Marc Webb au Comic-Con de San Diego en 2013.
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le producteur Matt Tolmach a déclaré que ce film serait plus qu'une simple suite puisque le troisième opus est déjà prévu. La première suite est attendue le 2 mai 2014. Le vilain de cette suite (Électro) est apparu dans un premier teaser lancé par Marc Webb vers fin 2013, début 2014. Marc Webb a révélé que les intrigues du premier opus seraient en majeure partie révélées dans le deuxième, mais que ça serait plus complet dans le troisième film.

En juin 2012, Marc Webb a dit qu'il allait reprendre son rôle de réalisateur pour les deuxième et troisième opus. Mais il est dit qu'il ne sera que consultant pour le quatrième film. Andrew Garfield a lui aussi révélé qu'il n'était pas certain de vouloir reprendre son rôle pour un quatrième film.

Le costume de Spider-Man est ici différent, les producteurs ont opté pour un costume plus proche de celui des premiers comics.

Distribution des rôlesModifier

La plupart des acteurs reprennent leurs rôles respectifs.

Maxwell Dillon alias Electro est interprété par Jamie Foxx[8], Aleksei Sytsevich alias Le Rhino par Paul Giamatti[8] .

En , Shailene Woodley révèle que les scènes où elle a incarné Mary Jane Watson seront coupées au montage[9]. En effet, son personnage devait finalement apparaitre dans le troisième film. Mais elle a tout de même avoué ne pas être sûre de reprendre ce rôle, étant donné la franchise Divergente. Shailene a en effet dit ne pas être trop sûre de vouloir apparaître dans deux grosses franchises cinématographiques en même temps. Début 2015, après le transfert de la licence Spiderman chez Sony, il est annoncé qu'il n'y aura pas de troisième Amazing Spider-Man.

En , Marc Webb annonce que l'acteur B. J. Novak jouera le rôle d'Alistair Smythe, un des nombreux ennemis de Spider-Man.

TournageModifier

Le film, dont le tournage a débuté début [10], est le premier film Spider-Man à être tourné entièrement à New York[11]. Le producteur Avi Arad explique ce choix :

« New York était et sera toujours le terrain d’action de Spider-Man : il y est né, il y a grandi et y fait ses études, du lycée à l’Empire State University. Tourner l’intégralité du film à New-York était une chance unique de montrer l’environnement visuel et sonore de Peter. L’idée était d’utiliser ce décor authentique et de permettre au public du monde entier d’être immergé dans l’aventure urbaine de Spider-Man[7]. »

MusiqueModifier

The Amazing Spider-Man 2
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de Hans Zimmer & The Magnificent Six featuring Pharrell Williams & Johnny Marr
Sortie
Enregistré 2013-2014
Durée 66:35
1:55:19 (deluxe)
Genre musique de film, synthpop, electro, dance-pop, rock indépendant, R'n'B
Producteur Hans Zimmer, Stephen Lipson, Pharrell Williams
Label Columbia, Madison Gate
Critique

Bandes originales de Spider-Man

Hans Zimmer succède à James Horner pour la musique du film. Par ailleurs, il fonde avec l'aide de Marc Webb un supergroupe surnommé « The Magnificent Six », composé de Pharrell Williams, Johnny Marr, Mike Einziger et Junkie XL, Andrew Kawczynski et Steve Mazzaro. Hans Zimmer a déjo collaboré avec chacun de ces artistes : Pharrell Williams (Moi, moche et méchant, 84e cérémonie des Oscars), Johnny Marr joue sur une composition de Zimmer pour Inception et Mike Einziger sur Lone Ranger, naissance d'un héros[13].

Le , le titre It's on Again est publié sur le site SoundCloud. La chanson est interprétée par Kendrick Lamar et Alicia Keys. Sur Twitter, Alicia Keys annonce que Hans Zimmer, Pharrell Williams, Kendrick Lamar et elle-même sont les auteurs du titre[14],[15]. La chanson est utilisée comme générique de fin[16].

Liste des titres
No TitreInterprètes Durée
1. I'm Electro 0:46
2. There He Is 1:53
3. I'm Spider-Man 1:00
4. My Enemy 8:04
5. Ground Rules 1:17
6. Look at Me 3:09
7. You Need Me 3:09
8. So Much Anger 2:09
9. I Need to Know 4:28
10. Sum Total 2:50
11. I Chose You 1:34
12. We're Best Friends 2:16
13. Still Crazy 2:42
14. You're That Spider GuyHans Zimmer 4:51
15. It's On AgainAlicia Keys featuring Kendrick Lamar 3:50
16. Song for ZulaPhosphorescent 6:09
17. That's My ManLiz 3:47
18. HerePharrell Williams 4:38
19. HonestThe Neighbourhood, Menelik Eu'el Solomon & Adam Young 3:57
20. Electro RemixAlvin Risk & Zimmer 3:27
66:35

AccueilModifier

CritiquesModifier

Le film est bien accueilli par le public français avec une note moyenne sur Allociné de 3.85 pour un peu plus de 12 348 votants (au 24 mai 2015)[18] pour 1 811 critiques, de même par les critiques presse avec une note moyenne de 35 pour 23 commentaires[18].

De même aux États-Unis, le film a été très bien accueilli, avec une note moyenne de 7,110 sur IMDB pour environ 200 000 votants (à la fin octobre 2014).

Sur le site Rotten Tomatoes, la cote d'approbation du film est de 52 % basé sur 302 opinions des visiteurs et une note moyenne de 5,8110. Le consensus critique du site se lit comme suit: "Bien que la distribution soit exceptionnelle et que les effets spéciaux soient exceptionnels, le dernier volet de la saga Spidey souffre d'un récit flou et d'une surabondance de personnages". Sur Metacritic, le film a score de 53100 basé sur 50 critiques indiquant des "avis mitigés ou moyens". Les spectateurs interrogés par CinemaScore ont attribué au film une note moyenne de "B +" sur une échelle de A + à F, inférieure à "A−" de son prédécesseur.

Malgré cela, le film n'a pas convaincu les fans, plus le temps passe, plus il est fustigé. Andrew Garfield lui-même reconnaîtra l'échec, blâmant le studio pour le mauvais montage et la réécriture de la fin qui selon lui, a en partie tué le film[19]. L'échec commercial et critique du film poussera Sony à revoir ses plans pour la saga.

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
202 853 933 $[20],[21] 16
  France 2 323 493 entrées[21] 13

  Total Monde 708 982 323 $[20] -

CommentairesModifier

Autour du filmModifier

 
Le producteur Avi Arad au Comic-Con de San Diego en 2013.

Le film se situe entre les univers Ultimate et original (Amazing). La franchise étant sortie peu de temps après la fin de celle de Sam Raimi, Marc Webb a eu tendance à utiliser les éléments non utilisés de l'univers original et des idées d'Ultimate pour compléter.

La plupart des personnages antagonistes est issue de la version Ultimate, notamment le Rhino, ou même Peter Parker et ses origines en tant que Spider-man (ici mordu par une araignée d'Oscorp, génétiquement modifiée). La scène du combat final entre le Bouffon vert et Spider-Man est une adaptation d'une scène du comics The Amazing Spider-Man #121, paru en juin 1973.

Stan Lee apparaît dans le film au moment de la remise des diplômes de Gwen et Peter. Lors du précédent opus, il était présent pendant une scène d'action, alors que dans ce film, il prononce une réplique et regarde la remise.

Le générique de fin laisse présager les six méchants possibles (Le Bouffon vert, Le Dr Octopus, Le Vautour, Kraven le chasseur, Le Rhino et Mystério ou Le Caméléon) dans le film Sinister Six, alors prévu pour 2016.

SuitesModifier

 
Andrew Garfield dans son costume au San Diego Comic-Con 2013.

Sony avait pour objectif d'étendre sa saga The Amazing Spider-Man, dans le but de créer un univers autour du personnage (inspiré de l'univers cinématographique Marvel initié en 2008). Deux suites ainsi que deux spin-offs, centrés respectivement sur les Sinistres Six et Venom, étaient prévus avant la sortie du film. Cependant, l'échec critique et commercial du film poussera la compagnie à revoir ses plans.

C'est juste avant le démarrage du Comic Con de San Diego, en 2014, que Sony Pictures annonce la sortie du film The Amazing Spider-Man 3[22], prévu initialement pour 2016 mais ensuite repoussé pour 2018[23]. Tandis qu'un spin-off, Sinister Six[24], devait sortir en 2016[25]. Quant à The Amazing Spider-Man 4[22], qui était prévu pour sortir le 2 mai 2018, a été lui aussi repoussé a une date indéterminée[26]. Un autre spin-off, sur Venom[24], était aussi prévu.

Le Spider-Man des films de Marc Webb n'apparaît que dans The Amazing Spider-Man et sa suite mais il est mentionné dans un comics Spider-Verse (2014) de Marvel Comics. Dans ce comics, les Spider-Men de chaque univers se rassemblent et forment la Spider-Armée afin de lutter contre les Héritiers, des vampires immortels se nourrissant d'eux.

Dans la nuit du 10 février 2015, un partenariat avec Marvel Studios a été officialisé afin que Spider-Man rejoigne l'univers cinématographique Marvel en compagnie des Avengers. Les contrats de Mark Webb et Andrew Garfield sont rompus et la saga The Amazing Spider-Man est arrêtée. Spider-Man: Homecoming, avec Jon Watts à la réalisation et Tom Holland dans le rôle de Spider-Man, sort en 2017.

Notes et référencesModifier

  1. The amazing spider-man 2 : second meilleur démarrage sur Mcetv.fr, consulté le 8 mai 2014.
  2. « THE AMAZING SPIDER-MAN : LE DESTIN D'UN HEROS », sur cnc.fr (consulté le 22 octobre 2016)
  3. (en) « THE AMAZING SPIDER-MAN 2 (2014) », sur bbfc.co.uk (consulté le 22 octobre 2016)
  4. « Fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 12 juin 2013, m-à-j le 6 décembre 2013
  5. « Fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 26 mars 2014, m-à-j le 5 mai 2014
  6. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage.qc.ca, consulté le 2 novembre 2014
  7. a et b Anecdotes du film sur Allociné.fr, consulté le 2 septembre 2014.
  8. a et b (en) The Amazing Spider-Man 2 sur l'IMDb.
  9. The Amazing Spider-Man 2 : Mary Jane coupée au montage ! - Allociné
  10. (en) Jim Vejvoda, « The Amazing Spider-Man 2 Commences Principal Photography », sur ign.com, (consulté le 26 octobre 2013)
  11. (en) Laura Kusisto, « Tax-Policy Web Lures Spider-Man Film Here », sur The Wall Street Journal, (consulté le 26 octobre 2013)
  12. « The Amazing Spider-Man 2 », sur Allmusic (AllRovi) (consulté le 24 juin 2012)
  13. (en) Marc Webb, Hans Zimmer Form Supergroup for 'Amazing Spider-Man 2' - The Hollywood Reporter.com
  14. (en) Alicia Keys - It's On Again ft. Kendrick Lamar (Single Radio Edit) by AliciaKeys
  15. (en) Twitter / aliciakeys: "It's On Again" w/ me...
  16. The Amazing Spider-Man 2 : le générique de fin chanté par Alicia Keys - Allociné.fr
  17. « The Amazing Spider-Man 2 (The Original Motion Picture Soundtrack) [Deluxe Edition] », iTunes (consulté le 22 avril 2014)
  18. a et b The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un Héros sur allocine.fr, consulté le 24 mai 2015.
  19. « Andrew Garfield : La star de The Amazing Spider-Man critique son propre film », sur PurePeople, (consulté le 22 février 2015)
  20. a et b « The Amazing Spider-Man 2 », sur Box Office Mojo (consulté le 22 août 2014)
  21. a et b « The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un Héros », sur JP's Box Office
  22. a et b « "The Amazing Spider-man 3" », sur Reviewer.
  23. Thomas Destouches, « Sinister Six, Uncharted et Spider-Man 3 : les dates de sorties officielles ! », sur Allociné.fr, mis en ligne le 24 juillet 2014 (consulté le 2 septembre 2014)
  24. a et b « "The Amazing Spider-Man film Venom et Sinister Six" », sur Reviewer.
  25. « Sinister Six, Uncharted et Spider-Man 3 : les dates de sorties officielles ! »
  26. « the amazing spider-man la franchise menacée ? »

Voir aussiModifier