Tadeusz Banachiewicz

astronome, mathématicien et géodésien polonais

Tadeusz Banachiewicz, né le à Varsovie et mort le à Cracovie, est un astronome, mathématicien et géodésiste polonais.

Tadeusz Banachiewicz
Banachiewicz.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
CracovieVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Crypte des Polonais illustres de Skałka (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Université impériale de Varsovie (d) (-)
Q30909168 (jusqu'en )
Université de Göttingen (-)
Observatoire de Poulkovo (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
V. P. Engel'gardt Astronomical Observatory (en) (-), université de Tartu (-), université Jagellonne (-), Astronomical Observatory of the Jagiellonian University (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaines
Membre de
Maîtres
Lieu de détention
Distinctions
Œuvres principales
Cracovian (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Tadeusz Banachiewicz étudie à l'université de Varsovie. Lorsque les autorités russes ferment l'université en 1905, il termine ses études à l'université de Göttingen. En 1906, il travaille à l'observatoire de Poulkovo, puis de 1910 à 1915 à l'observatoire Engelhardt (en russe, Энгельгардт, Engel'gardt) à l'université de Kazan.

Après l'indépendance de la Pologne en 1919, Banachiewicz se rend à Cracovie et devient professeur à l'université Jagellonne de Cracovie et prend la direction de l'observatoire de Cracovie. En 1925, il formule la théorie des « Cracoviens (en) » (incluant une matrice algébrique), ce qui lui vaut une reconnaissance internationale. Cette théorie a permis la résolution d'un certain nombre de problèmes en astronomie, géodésie, mécanique et mathématiques.

Il devient membre de l'Académie polonaise des arts et sciences (PAU) en 1922. Il fonde le journal Acta Astronomica en 1925. De 1932 à 1938, il est vice-président de l'Union astronomique internationale. Il est également le premier président de la PAU et le vice-président du Comité géodésique des États baltes. Arrêté en 1939 lors de la Sonderaktion Krakau, il est déporté au camp de concentration nazi de Sachsenhausen et emprisonné trois mois. En 1952, il devient membre de l'Académie polonaise des sciences (PAN).

DistinctionsModifier

HommagesModifier

Liens externesModifier