Swiss Vapeur Parc

Swiss Vapeur Parc
Ouverture
Superficie 19 567 m2
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
Commune Port-Valais
Ville Le Bouveret
Type de parc Parc de miniatures ferroviaires
Site web Site officiel
Coordonnées 46° 23′ 00″ nord, 6° 51′ 30″ est
Géolocalisation sur la carte : canton du Valais
(Voir situation sur carte : canton du Valais)
Swiss Vapeur Parc
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Swiss Vapeur Parc

Le Swiss Vapeur Parc est un parc ferroviaire de miniatures de 19 567 mètres carrés, situé sur les bords du Lac Léman, en Suisse. Le Parc expose des modèles réduits de locomotives à l'échelle 1:4 à 1:11 équipées de véritables moteurs à vapeur ou moteurs électriques, ainsi que des répliques de bâtiments de la région.

PrésentationModifier

 
La Sandy no. 8 traverse un pont dans le parc

Le Swiss Vapeur Parc est un parc ferroviaire, à l'écartement 7 ¼ et 5 pouces d'une superficie de 19 567 mètres carrés[1]. Il possède plusieurs locomotives à vapeur qui consomment de l'eau et du charbon, ainsi que plusieurs locomotives électriques.

Le Swiss Vapeur Parc est ouvert du au 1er novembre de chaque année, et ferme durant l'hiver[1].

  • Chaque année au mois de juin le Club des Amis du Swiss Vapeur Parc y organise un festival international de la vapeur. Le festival réunit des dizaines de locomotives à vapeur et électriques[1] et des vaporistes du monde entier.

HistoireModifier

Le parc a ouvert ses portes le par un festival international de la vapeur. Sa surface était alors de 9 000 m2 avec un circuit ferroviaire de 800 m[1]. Le parc disposait de deux locomotives, une à vapeur et une à essence. Depuis, l'équipe des « petits trains » travaille à embellir et à améliorer les infrastructures et le matériel.

En 2016, la surface du parc est de 19 000 m2[1] avec un tracé ferroviaire de 1 500 m. Un chemin piétonnier permet de découvrir divers bâtiments reproduits à l'échelle, ainsi que différentes œuvres d'art. Le parc possède douze locomotives et automotrices (six à vapeur et six avec un moteur à essence).

Au , le parc enregistre 3 135 000 visiteurs[réf. souhaitée].

LocomotivesModifier

Le Swiss Vapeur Parc possède plusieurs répliques de locomotives à vapeur et de locomotives électriques. Le circuit n'est pas électrifié, les répliques de machines à vapeur fonctionnent à la vapeur chauffée avec du charbon (comme les machines originales). Les répliques des machines électriques sont équipées de génératrices fournissant du courant pour des moteurs électriques[1].

 
La cabine de la Harzquer du swiss vapeur Parc.

Voici une présentation des éléments moteurs, dans tous les sens du terme, du Swiss Vapeur Parc :

Locomotives à vapeurModifier

Le parc est actuellement équipé de 9 locomotives à vapeur. Mise à part la Mallet importée des États-Unis[2] et la Stuart importée de France[2], toutes les locomotives ont été construites par Balson AG à Stein am Rhein.

 
La Mecklenburg Pommersche Bahn
  • La Mecklenburg Pommersche Bahn. C'est une locomotive à quatre essieux. Une des machines les plus puissantes du parc. C'est une réplique à l'échelle 1:4 d'une locomotive à tender séparé. La machine pèse 900 kg. La pression de fonctionnement du moteur à vapeur est de 7 bars.
 
La Harzquer
  • La Harz. C'est une réplique d'une locomotive-tender à trois essieux moteurs du chemin de fer touristique du Harz. Avec un poids d'un peu plus de 900 kg c'est la machine la plus lourde du parc. La pression de fonctionnement du moteur à vapeur est de 7 bars.
  • La Sandy River Railroad. Une réplique d'une locomotive typique des chemins de fer de la Sandy River aux États-Unis. Cette locomotive à tender séparé et trois essieux moteurs pèse 400 kg et peut tracter 4 wagons. Elle a été entièrement rénovée en 2015.
  • La Spreewald. C'est une machine dont la carrosserie et sa cabine furent très soignées. C'est une locomotive-tender, attelée à une voiture miniature. Elle pèse environ 500 kg, et roule à la pression de 7 bars.
  • La Mölm. C'est une machine avec tender séparé, la plus ancienne loco à vapeur du parc. Elle pèse environ 400 kg, et peut tracter 4 wagons. La machine a souffert de plusieurs problèmes mécaniques, mais a été finalement rénovée en 2015[3], elle est de nouveau apte au service.
  • La Waldenburg (Baptisée "Le Président"). C'est une des plus anciennes locomotives-tender du parc. De ce fait elle ne sort pas souvent. Elle pèse environ 400 kg, et peut parfois être vue en double traction avec la Stuart ou Decauville. Le nom "Président" provient du fait qu'elle fut conduite par un ancien Président de la Confédération Suisse Jean-Pascal Delamuraz.
  • La Stuart. C'est une réplique d'une locomotive-tender anglaise. De par sa faible puissance, elle ne peut tirer que 4 wagons, mais peut parfois être vue en double traction avec la Président ou Waldenbourg.
 
la Mallet de la compagnie California Western
  • La Mallet. Réplique d'une locomotive jumelée des États-Unis, cette machine avait la particularité de fonctionner au gaz. Elle a été convertie au charbon pour réduire les risques liés au gaz. Elle avait été volée et retrouvée en très mauvais état avec le BVB. Après ce vol, elles ont été réparées.
  • La FO. C'est la copie conforme au 1/4 de la machine à crémaillère circulant sur la ligne du Furka-Oberalp. Construite par Balson AG, elle a été inaugurée au Bouveret lors du festival vapeur de 2009.

Locomotives électriquesModifier

Une série de locomotives électriques participent principalement à l'exploitation quotidienne

 
Chablais-City: la Sandy (gauche) et la Matterhorn Gothard Bahn (droite).
  • La Crocodile RhB Ge 6/6. Elle fut inaugurée au festival international de la vapeur en 2008. Elle tire un convoi de wagons historiques RhB.
  • La MGB Matterhorn Gotthard Bahn. C'est à la base la machine électrique FO "Furka Oberalp", la plus ancienne locomotive du parc. Elle était mue par un moteur thermique et une transmission hydraulique. Elle fonctionne aujourd'hui grâce à une génératrice Honda qui alimente deux moteurs électriques. C'est une réplique d'une locomotive circulant sur la ligne de la Furka.
  • La Wengernalpbahn. C'est une petite machine toute verte, à deux essieux. Son antécédent est une locomotive à crémaillère circulant en Suisse Centrale. 3 wagons équipés d'une motorisation crémaillère permettront à cette locomotive d'emprunter la crémaillère comme le modèle original.
  • La MGN Montreux Glion Naye. Ce fut la première locomotive à crémaillère du Parc. Elle se trouve entre un wagon couvert servant de voiture de commande et deux wagons "Gondola".
  • La TPC (anciennement BVB Bex Villars Bretaye). C'est une réplique d'une automotrice avec sa voiture de commande. Cette locomotive avait été volée et retrouvée en très mauvais état avec la Mallet. C'est ainsi qu'elle a été repeinte sous les nouvelles couleurs des Transports Publics du Chablais. Une rame de voitures complète aujourd'hui cette rame.
  • L'AL Aigle Leysin. C'est, comme la TPC, une réplique d'une automotrice avec sa voiture de commande. Une seconde voiture de commande a été ajoutée pour représenter une configuration fréquemment rencontrée sur cette ligne de montagne. A la différence de la TPC, le mécanicien se trouve dans la 1ère voiture de commande et non dans la motrice.
  • La MOB Montreux Oberland Bernois. C'est une réplique de la fameuse série des 8000 du MOB. Le mécanicien peut contrôler la machine depuis une voiture pilote de la rame couverte du MOB par les temps de pluie.
  • L'Amtrak. C'est une réplique d'un prototype des diesels américaines AMD-103 tractant les trains passagers. Initialement elle a été bâtie en 2 éléments indissociables, avec 3 bogies à 3 essieux. En 2019, elle a été adaptée en 2 locomotives distinctes, qui peuvent circuler de manière autonome comme en traction multiple.
  • La FO32. C'est une réplique exacte de la compagnie Furka Oberalp. Elle permet de tracter les trains passagers sur le tronçon crémaillère.

GaresModifier

Le parc compte 5 gares, mais seulement 4 sont accessibles au public

Chablais-CityModifier

La gare de Chablais-City est la première gare du circuit, autant au niveau historique que lorsque le visiteur entre dans le parc. C'est de là que partaient tous les trains. Mais depuis l'arrivée des nouvelles gares, le trafic est réparti, et certains trains passent en direct sur la voie 1. Il y a 2 voies d'arrêt, et on trouve au bout du quai une soute à charbon ainsi que la grue à eau et la lampisterie. Les locomotives à vapeur peuvent s'y arrêter pour faire le plein d'eau et de charbon. C'est aussi à Chablais-City que l'on trouve le buffet de la gare. À la fin des quais, à droite, on trouve le dépôt 2[4].

Chablais-VillageModifier

Cette gare a été construite en 2007. Il n'y a qu'une seule voie d'arrêt, et la ligne principale qui passe à côté. Comme son nom l'indique, au sortir du quai on se retrouve dans le village. La voie se trouve déjà sur le début de la rampe pour accéder au circuit supérieur, à 5 pour mille[5].


La PrairieModifier

La Prairie est un lieu-dit. En effet, au départ il n'y avait que quelques voies de dépôt, dont la courbe de la crémaillère, et bien sûr, des champs. Puis, avec la signalisation et l'arrivée en 2009 d'une locomotive à vapeur à crémaillère, les responsables de la gestion ont décidé de faire une troisième gare. Cette gare est exploitée quotidiennement depuis 2010. Tous les trains à crémaillère partent de cette gare[6].

LeysinModifier

Le nom fait référence à un village des Préalpes vaudoises à 15 km du parc. Pourtant, la gare y a été réalisée récemment. Située en périphérie du parc, elle est proche du dépôt d'Yvorne. Elle dessert le snack et se situe entre les viaducs St-Pierre et St-Georges.

MartischeijuModifier

Le nom fait référence à une aire d'autoroute en haut-Valais. C'est un clin d’œil au chantier d'autoroute en Valais, interminable! De fait cette aire est quasi inutilisée. Mais elle sert de place de service pour la préparation des trains électriques.

Les bâtimentsModifier

Selon le site officiel du Swiss Vapeur Parc ainsi que de l'ouvrage: Buscaglia Ada "Swiss Vapeur Parc" Cabédita, 2000, 170p :

Les bâtiments non-ferroviairesModifier

  • La Banque de Zürich, où le public peut entrer et où est représenté l'activité d'une banque. C'est un modèle à l'échelle 1/5, dans le style des années 1870.
  • Les Halles de Neuchâtel, une pièce d'architecture au 1/5e, dont l'original date de 1570. Les Halles abritent un magasin de souvenirs.
  • La Treille, une représentation d'un café à l'échelle 1/5 qui abrite réellement une buvette. On y sert des crêpes et des boissons.
  • L'Église de Saanen avec son clocher qui donne l'heure. On y trouve des bancs et le chœur, le tout accompagné d'une musique typique. Son antécédent se trouve à Saanen dans l'Oberland Bernois.
  • La Maison Suisse, une maison typique de la vallée du Rhône, à l'échelle 1/5 qui abrite un deuxième magasin de souvenirs.
  • Le Lavoir du Croisât d'Aigle, qui est une fontaine dans laquelle on lavait certains habits.
  • Le Kuklos, une reproduction au dixième d'un restaurant tournant de la station de ski de Leysin. La nuit, il est éclairé depuis l'intérieur.
  • Le Restaurant Plein-Roc, un restaurant situé dans la face rocheuse des Rochers de Naye, représenté au dixième. On peut aller y manger en prenant le MGN depuis Montreux.
  • Les Moulins de la Tine, qui représentent en miniature les bâtiments des moulins du Val d'Illiez, à Troistorrents (2009).
  • La Scierie de Nax, qui reproduit au dixième une scierie utilisant l'eau d'un courant voisin pour actionner sa roue à aubes et faire fonctionner la scie. Le modèle réel se trouve à Nax.
  • Le Château d'Aigle, qui est une reproduction au huitième du château d'Aigle. On ne peut aller visiter l'intérieur. Et, comme dans la réalité, il est entouré de vignes qui, mélangées avec d'autres, font un vin.
  • La Tour à Feu, dont l'original date de l'époque Savoyarde.
  • La Maison du Garde-Barrière, qui servait de logement au garde-barrière dont le travail était de fermer ou ouvrir les barrières lors de passages de trains. Au Parc, elle sert de remise pour les outils du jardinier. On ne peut la visiter, mais elle est parfaitement visible depuis le train.
  • Le Barrage, qui se trouve entre l'étang et le lac. On peut le traverser.
  • Le Buffet de la Gare qui se trouve à la gare de Chablais-City. Il vend des boissons et est une représentation d'un buffet comme on en trouve dans certaines gares de Suisse.
  • Le Téléphérique Riddes-Isérables, est un téléphérique qui part du dépôt 4 et arrive au Plein-Roc. Il peut fonctionner en automatique, et de temps en temps, à la vapeur: une petite machine se trouve à côté et fait fonctionner une turbine qui produit du courant pour alimenter les moteurs du téléphérique.

Les bâtiments ferroviairesModifier

  • La Lampisterie : ce petit bâtiment se trouve à gauche au bout de la voie 3. Il abrite toutes les réserves d'huiles pour les locomotives à vapeur et la Crocodile RhB[7].
  • La Tour de Contrôle : elle se trouve derrière le frigo, sur le circuit supérieur. On peut la voir depuis la gare de Chablais-City et est l'un des points les plus haut dans le parc[7]. C'est dans cette tour que se trouve l'automate et les ordinateurs permettant de gérer toutes les aiguilles et la signalisation du Parc.
  • Le Poste d'Aiguillage de Chablais-City est situé à l'entrée de la gare de Chablais-City. Malgré son nom, il n'abrite aucun élément de télécommande pour les aiguilles et signaux, si ce n'est un centre de relais.
  • Les Soutes à Charbon, au nombre de deux. Une se trouve à côté du dépôt 1 et abrite du petit charbon pour les locomotives à vapeur en 5 pouces. La deuxième se trouve à côté de la lampisterie, et abrite du gros charbon pour les locomotives à vapeur du parc.
  • Le Frigo où sont stockées les boissons et les glaces. Il se trouve derrière la voie 3 de Chablais-City. Depuis l'extérieur, il a l'aspect d'un grand bâtiment, avec des portes frigorifiques donnant sur un quai de chargement.
  • La Halle aux Marchandises, qui se trouve derrière le frigo et qui abrite le compresseur à air pour les pistons des aiguilles et les choses nécessaires au Buffet.
  • Le Château d'Eau qui se trouve derrière le dépôt 2. Il permet d'obtenir une pression suffisante pour la pompe à eau située entre les voies 1 et 2 à Chablais-City.
  • La Gare d'Yvorne se trouve à la sortie du premier tunnel et sert de stockage pour le charbon des locomotives du parc. Toutefois, ce n'est pas une gare officielle : aucun train ne s'y arrête.

Les dépôtsModifier

Comme dans tout chemin de fer, il y a des dépôts. En voici une présentation, ainsi que leur utilisation.

Le dépôt 1Modifier

 
De gauche à droite : la Mecklenburg, la Waldenburg, la Stuart, la Sandy, la Spreewald et une locomotive privée

Il est aussi connu sous le nom de rotonde[7]. C'est là que les locomotives à vapeur du parc sont stockées. Il y a huit voies qui vont dans le dépôt, et deux voies pour la fosse. C'est à cet endroit que le mécanicien fait la mise en chauffe, c'est-à-dire qu'il prépare son feu et qu'il met la locomotive sous pression, et qu'il fait tous les graissages nécessaires. De même, c'est à cet endroit qu'il revient après la journée de travail: il faut faire tomber le feu, purger partiellement la chaudière, et nettoyer la locomotive.

Le dépôt 2Modifier

Il se trouve à la fin des voies de la gare de Chablais-City. Il compte trois voies, plus un annexe à côté dans un hangar en bois. C'est dans ce dépôt que sont rangées une partie des locomotives électriques[1].

L'atelierModifier

Historiquement il était appelé "dépôt 4" car installé à proximité d'un ancien tunnel de rangement du matériel roulant. Il sert d'atelier mécanique du parc. C'est là que sont réparée et entretenues les machines du Parc, vapeur et électriques. Il se trouve à côté du premier tunnel, et on peut facilement voir les deux portes grises.

Le dépôt Sainte-FlemmeModifier

Il est relativement récent par rapport à ses congénères, puisqu'il fut construit en 2007[1]. Il peut abriter deux rames et se trouve derrière le dépôt 1, construit dans la même livrée de briques rouges.

Le dépôt de la PrairieModifier

Il se trouve au lieu-dit de la Prairie et est composé de trois longues voies. Il est recouvert d'une boiserie dans le genre vieux chalet.

Le dépôt d'YvorneModifier

Il se trouve à proximité de la gare de Leysin. Il possède 8 voies. Dans ce dépôt sont garées une partie des locomotives des membres du Club des Amis du Swiss Vapeur Parc

Le dépôt de StockalperModifier

Situé sur l'extension du parc de 2016, cette construction souterraine possède 8 voies. Dans ce dépôt sont garées les locomotives électriques avec leurs rames respectives. Totalement automatisé, le dépôt permet au mécanicien de locomotive de garer son train de manière autonome.

Ponts et tunnelsModifier

Comme en réalité, il y a de nombreux ponts et tunnels. En voici une liste exhaustive[1]

TunnelsModifier

Le parc compte cinq tunnels, plus une galerie pare-avalanche.

  • Le tunnel 1 se trouve à côté du dépôt 4, et fait une vingtaine de mètres, se terminant par une courbe.
  • Le tunnel 2 se trouve à la sortie de la gare de la Prairie, et est en courbe, ce qui est plutôt bien, puisqu'il y a très peu de lumière.
  • Le tunnel 3 commence au même endroit qu'à la sortie du tunnel 1. Cela fait donc une entrée de deux galeries parallèles, avec des renforts de chaque côté.
  • Le tunnel 4, en courbe, amène le train devant la gare de Chablais-City.
  • Le tunnel 5 passe sous la Tour à Feu, et se termine à l'entrée de la gare de Chablais-Village
  • Le tunnel du Gothard (GBT), d'une longueur de 57m (clin d'oeil à son grand frère faisant 57Km) et mis en service en 2018
  • La galerie pare-avalanche se trouve sur le circuit supérieur, au-dessus des toilettes publiques. Elle est juste en dessous du Kuklos.
  • Une deuxième galerie pare-avalanche ainsi qu’un mur se trouvent sur le circuit de la crémaillère, juste avant l'arrivée à la halte de la crémaillère. Elle a été construite durant l'hiver 2009-2010.

PontsModifier

Le parc compte une dizaine de ponts, plus ou moins grands.

  • Pont 1. C'est le premier que le public peut apercevoir, et il se trouve être celui de la crémaillère. En effet, il se trouve un peu avant l'entrée de la gare de la Prairie. Toutefois, seul les trains à crémaillère peuvent le traverser.
  • Pont 2 ou George Washington. C'est le plus long pont du Parc avec ses 50 mètres, et est donc suspendu. C'est une réplique du pont à New York. Au Parc, il traverse le lac en face du Snack.
  • Pont 3. Ce tout petit pont se trouve à la sortie du tunnel 3; il est fait en bois, ce qui lui donne un aspect américain.
  • Pont 4. Celui-ci se trouve un peu avant l'entrée du tunnel 5. C'est un petit pont en pierre, en arcade se trouvant au-dessus du petit ruisseau qui a son embouchure dans le petit lac du Snack.
  • Pont 5. Il se trouve à la sortie de la gare de Chablais-Village, peu après le passage à niveau. On peut très bien voir le barrage depuis celui-ci. Il est tout en bois et est couvert.
  • Pont 6. C'est le premier pont que l'on trouve après la rampe de 10 pour mille, il est à double voie. Il semble être une réplique du pont du Vanel, le fameux pont de l'ASD (Aigle-Sépey-Diablerets) qui domine le vide.
  • Pont 7. Presque tout de suite après le pont 6, on trouve un pont en cage de trois éléments. Il surplombe la gare de Chablais-City.
  • Pont 8. Il se trouve, à nouveau, presque directement après le pont en cage. Il est fait entièrement en bois, dans le style américain. Durant les travaux d'hiver 2007-2008, les poutres porteuses furent entièrement changées.
  • Pont 9. Après une dizaine de mètres, on trouve un pont métallique en arcade. Il surplombe le dépôt 4, et directement à sa sortie on trouve la galerie pare-avalanche.
  • Pont 10. Enfin, comme dernier pont, on trouve le pont en treillis métallique. Il survient après la courbe du Kuklos, et à sa sortie on trouve le Château d'Aigle. Il surplombe le Snack.

Plans d'eau et de floreModifier

Le Parc est agrémenté de plans d'eau et de plantes ressemblant à celles qui poussent sur les rives du Lac Léman, situé à quelques dizaines de mètres du parc.

Plans d'eauModifier

  • Il y a deux grands lacs, dont un est séparé par le barrage. Celui-ci se trouve après la gare de Chablais-Village, et dans le petit étang séparé par le barrage, on trouve une multitude de roseaux. C'est aussi à cet endroit que passe le pont en bois couvert.
  • Le deuxième lac se trouve sous le pont suspendu, en face du Snack. En été, il y a souvent des privés qui viennent faire fonctionner leurs bateaux miniatures; certains fonctionnent réellement avec de la vapeur.

Plans de floreModifier

Il y a beaucoup d'espèces différentes au parc. Un jardinier travaille à l'année fait en sorte que le parc soit le plus joli possible. Au printemps ainsi qu'en plein été, il y a de très nombreuses fleurs. Il faut noter la différence aux changements de saisons. Le Parc applique une politique de plantation d'arbres, qui va résulter en ce que certains endroits seront joliment agrémentés d'ombre. Récemment il y a eu un recensement du nombre d'espèces présentes : on en dénombre plus de 120[1].

Tracé, signalisation et chemins pédestresModifier

Présentation technique du Parc[1],[8]:

Le tracé du Swiss Valeur Parc comporte deux kilomètres de voies, un nombre considérable d'appareils ferroviaires tels que aiguilles, signaux et barrières:

  • 24 aiguilles, toutes fonctionnelles et utilisées couramment.
  • Une cinquantaine de signaux principaux. Il n'y a que ce type de signal qui peut présenter un rouge. Autrement, les vitesses de 40, 60, 90 kilomètres par heure ainsi que le signal d'avertissement peuvent être présentés.
  • Plus d'une quarantaine de signaux avancés. Ces signaux ne peuvent présenter un rouge, mais afficher les vitesses de 40, 60, 90 et l'avertissement. Ils sont en relations directe avec le signal principal.
  • Plus d'une dizaine de signaux de manœuvres. Ces signaux autorisent les manœuvres en gare et en pleine voie, malgré le fait que les signaux principaux présentent un rouge.
  • Un signal de refoulement, qui indique au mécanicien le fait qu'il peut refouler (reculer) son convoi. Ce signal se trouve à la sortie du 2e tunnel, après la gare de la Prairie.
  • Des signaux "T" (téléphone), situés sous quelques signaux principaux. Ils indiquent aux mécaniciens si la tour de contrôle est desservie ou pas.
  • Un annonciateur de voie libre (flèche), qui indique au mécanicien que le signal principal est ouvert. Elle se trouve sur la voie 1 de Chablais-Village.
  • Des boîtiers de commande permettent au mécanicien de demander une entrée ou une sortie de gare.
  • 4 cloches originales des Chemins de Fer Fédéraux Suisses.
  • Tous les passages à niveau du circuit inférieur sont équipés de barrières automatiques.
  • Environ 1 kilomètre de chemins pédestres. Grâce à eux, le visiteur peut visiter quasiment l'ensemble du parc.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i j et k « Swiss Vapeur Park »
  2. a et b « Les trains - Swiss Vapeur Parc », sur Swiss Vapeur Parc (consulté le 3 juin 2016)
  3. « Un nombre record de vaporistes attendus au Bouveret », sur 24heures.ch/ (consulté le 29 mai 2016)
  4. Voir la gare en direct
  5. Voir la gare en direct
  6. Voir la gare en direct
  7. a b et c D'après Buscaglia Ada "Swiss Vapeur Parc" Cabédita, 2000, 170p.
  8. « Club des Amis du Swis Vapeur Parc »

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier