Sunwolves
Logo du Sunwolves
Généralités
Nom complet HITO-Communications Sunwolves
Fondation 2015
Couleurs Rouge et blanc
Stade Chichibunomiya Rugby Stadium
Stade national de Singapour
(27 188 places)
Championnat actuel Super Rugby
Propriétaire Japan Rugby Football Union
Président Yoshitaka Tashiro
Entraîneur Drapeau : Nouvelle-Zélande Tony Brown
Site web sunwolves.or.jp

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2019 de Super Rugby
0

Les Sunwolves (japonais: サンウルブズ) sont une franchise professionnelle de rugby à XV évoluant dans le Super Rugby, fondée en 2015. Basée à Tokyo, au Japon, elle joue toutefois plusieurs matches à Singapour lors de sa saison inaugurale.

HistoriqueModifier

En 2013, la SANZAR, société privée regroupant les fédérations sud-africaine, australienne et néo-zélandaise depuis 1995 pour gérer le Rugby Championship et le Super Rugby, annonce son désir d'ouvrir le Super Rugby à des franchises situées en dehors des trois territoires historiques à compter de la saison 2016[1]. Début 2014, la SANZAR confirme le passage de 15 à 18 franchises, dont une en Afrique du Sud et une autre en Argentine (qui serait l'équipe nationale, les Pumas)[2]. La troisième équipe serait basée en Asie, où le Japon, soutenu par sa fédération, et Singapour font acte de candidature[3]. Toutefois, le Japon avait de nombreux avantages : un championnat local structuré et rémunérateur (la Top League), capable d'attirer de très bons joueurs étrangers quoiqu'en nombre limité, l'octroi de la Coupe du monde 2019 et des Jeux olympiques en 2020 (le rugby à sept étant devenu discipline olympique), une équipe nationale en progrès et un marché au potentiel commercial considérable. Le Japon obtient donc la dernière franchise en octobre 2014[4]. L'équipe jouera cinq matches à domicile au Chichibunomiya Rugby Stadium, et trois autres au Stade national de Singapour, situé dans le Singapore Sports Hub[5]. Le comité exécutif de la SANZAR entérine le nouveau format en novembre 2014[6].

En avril 2015, la JRFU crée une société, la Japan Super Rugby Association, chargée de gérer la nouvelle franchise. L'entraîneur en chef de l'équipe nationale, l'Australien Eddie Jones, est logiquement nommé manager général (Director of Rugby)[7]. Or, en août 2015, alors que le Japon est en pleine préparation pour la Coupe du monde en Angleterre, Eddie Jones annonce qu'il quittera ses fonctions après la Coupe du monde pour prendre la direction de la franchise sud-africaine des Stormers[8].

En septembre 2015, la franchise japonaise est versée dans une des deux poules sud-africaines aux côtés des Bulls, des Cheetahs et des Stormers[9]. Trois matches sont disputés à Singapour et cinq à Tokyo. Elle joue son premier match contre les Lions à Johannesburg le 27 février 2016. Cette saison inaugurale s'apparente à un long calvaire : l'équipe n'obtient qu'une seule victoire (contre les Jaguares, nouvelle franchise argentine) et un seul match nul (contre les Stormers du Cap), et subit seize défaites dont une 92-17 sur le terrain des Cheetahs, encaissant près de 42 points de moyenne par match.

Bilan par saisonModifier

Parcours des Sunwolves en Super rugby
Saison Place MJ V N D PM PE Diff PB Pts Commentaires
2016 18e 15 1 1 13 293 627 -334 3 9
2017 17e 15 2 0 13 315 671 -356 4 12

IdentitéModifier

Entre le 29 mai et le 19 juin 2015, une consultation électronique est lancée sur le site de la franchise nouvellement créé pour inciter les supporters à proposer des noms pour la future équipe. Près de 3 320 suggestions sont recueillies. Il devra être facile à prononcer, symboliser la culture, l'histoire et les traditions japonaises et ne pas utiliser un nom déjà choisi pour une autre équipe nationale japonaise (comme les Blue Samourai, l'équipe de football)[10]. Le nom choisi pour la franchise est finalement dévoilé le 5 octobre 2015 : les Sunwolves[11]. Ce nom, les « Loups du Soleil », combine le surnom traditionnellement donné au Japon, le Pays du Soleil Levant, et le loup, animal qui symbolise le courage, la force et le travail d'équipe ou de meute[12]. Le logo est révélé le même jour, tout comme son slogan : Break the Line (Franchir la ligne). Le rouge et le blanc sont les couleurs nationales du Japon et de l'équipe nationale. Les maillots furent dévoilés le 20 décembre : le maillot « domicile » est de couleur orange avec la tête d'un loup, le maillot « extérieur » se présente sous la même forme mais de couleur grise.

PersonnalitésModifier

Effectif 2018Modifier

L'effectif est composé de joueurs japonais mais aussi étrangers évoluant en Top League, dans la perspective de la préparation de la Coupe du monde 2019.

Nom Poste Date de naissance Nationalité sportive Sélections
(PM)
Club japonais Club précédent Année d'arrivée au club
Jaba Bregvadze Talonneur 23/03/1987   Géorgie 54 (10) -   Krasny Yar Krasnojarsk 2018
Shota Horie Talonneur 21/06/1986   Japon 58 (50) Panasonic Wild Knights   Melbourne Rebels 2016
Yusuke Niwai Talonneur 22/10/1991   Japon 8 (0) Canon Eagles - 2017
Atsushi Sakate Talonneur 21/06/1993   Japon 13 (15) Panasonic Wild Knights - 2017
Nathan Vella Talonneur 20/01/1990   Nouvelle-Zélande - Coca Cola Red Sparks   Hurricanes 2019
Keita Inagaki Pilier 02/06/1990   Japon 25 (0) Panasonic Wild Knights   Melbourne Rebels 2016
Koo Jiwon Pilier 20/07/1994   Japon 7 (0) Honda Heat - 2016
Pauliasi Manu Pilier 23/12/1987   Nouvelle-Zélande - Hino Red Dolphins   Blues 2019
Craig Millar (c) Pilier 29/10/1990   Nouvelle-Zélande - Panasonic Wild Knights   Highlanders 2018
Sam Prattley Pilier 16/01/1990   Nouvelle-Zélande - -   Chiefs 2019
Hencus van Wyk Pilier 02/03/1992   Afrique du Sud - Munakata Sanix Blues   Lions 2018
Asaeli Valu Pilier 7/05/1989   Japon 5 (5) Panasonic Wild Knights - 2018
Alex Woonton Pilier 27/02/1988   Îles Cook - Ricoh Black Rams - 2018
Hiroshi Yamashita Pilier 01/01/1986   Japon 51 (30) Kobelco Steelers   Chiefs 2019
Mark Abbott Deuxième ligne 20/02/1991   Nouvelle-Zélande - Coca Cola Red Sparks   Hurricanes 2019
Grant Hattingh Deuxième ligne 03/10/1990   Afrique du Sud - Kobelco Steelers - 2018
Uwe Helu Deuxième ligne 17/07/1990   Japon 11 (0) Yamaha Júbilo - 2017
Kazuki Himeno Deuxième ligne 27/07/1994   Japon 9 (10) Toyota Verblitz - 2018
James Moore Deuxième ligne 11/05/1993   Australie - Toshiba Brave Lupus - 2018
Tom Rowe Deuxième ligne 22/02/1991   Nouvelle-Zélande - -   Otago 2019
Luke Thompson Deuxième ligne 16/04/1981   Japon 63 (45) Kintetsu Liners - 2019
Wimpie van der Walt Deuxième ligne 06/01/1989   Japon 9 (10) NTT Docomo Red Hurricanes - 2018
Ben Gunter Troisième ligne 24/10/1997   Australie - Panasonic Wild Knights - 2019
Lappies Labuschagné Troisième ligne 11/07/1989   Afrique du Sud - Kubota Spears - 2018
Michael Leitch Troisième ligne 07/10/1988   Japon 59 (85) Toshiba Brave Lupus   Chiefs 2018
Dan Pryor Troisième ligne 14/04/1988   Nouvelle-Zélande - Munakata Sanix Blues   Highlanders 2019
Kara Pryor Troisième ligne 02/04/1991   Nouvelle-Zélande - -   Blues 2019
Ed Quirk Troisième ligne 28/08/1991   Australie - Canon Eagles   Queensland Reds 2016
Hendrik Tui Troisième ligne 13/12/1987   Japon 43 (90) Suntory Sungoliath   Queensland Reds 2019
Rahboni Warren-Vosayaco Troisième ligne 28/09/1995   Australie - NTT Shining Arcs - 2017
Jamie Booth 1/2 de mêlée 14/09/1994   Nouvelle-Zélande - -   Hurricanes 2019
Yutaka Nagare 1/2 de mêlée 04/09/1992   Japon 15 (10) Suntory Sungoliath - 2018
Kaito Shigeno 1/2 de mêlée 21/11/1990   Japon 7 (5) Toyota Verblitz - 2016
Fumiaki Tanaka 1/2 de mêlée 03/01/1985   Japon 69 (40) Panasonic Wild Knights   Highlanders 2017
Keisuke Uchida 1/2 de mêlée 22/02/1992   Japon 22 (25) Panasonic Wild Knights - 2017
Rikiya Matsuda 1/2 d'ouverture 03/05/1994   Japon 16 (39) Panasonic Wild Knights - 2017
Hayden Parker 1/2 d'ouverture 30/10/1990   Nouvelle-Zélande - -   Highlanders 2018
Yu Tamura 1/2 d'ouverture 09/01/1989   Japon 53 (179) Canon Eagles - 2016
Phil Burleigh Centre 22/10/1986   Écosse 1 (0) -   Canterbury 2019
Shane Gates Centre 27/09/1992   Afrique du Sud - NTT Shining Arcs   Southern Kings 2019
Michael Little (c) Centre 14/03/1993   Nouvelle-Zélande - Mitsubishi Dynaboars - 2018
Ryoto Nakamura Centre 03/06/1991   Japon 16 (63) Suntory Sungoliath - 2018
Rene Ranger Centre 30/09/1986   Nouvelle-Zélande 6 (15) Hino Red Dolphins   Northland 2019
Will Tupou Centre 20/07/1990   Japon 6 (5) Coca Cola Red Sparks   Western Force 2017
Kenki Fukuoka Ailier 07/09/1992   Japon 29 (90) Panasonic Wild Knights - 2017
Lomano Lemeki Ailier 20/01/1989   Japon 8 (35) Honda Heat - 2018
Semisi Masirewa Ailier 09/06/1992   Fidji - Kintetsu Liners   Western Force 2018
Hosea Saumaki Ailier 10/05/1992   Tonga - Canon Eagles - 2018
Gerhard van den Heever Ailier 13/04/1993   Afrique du Sud - Kubota Spears - 2018
Jason Emery Arrière 21/09/1993   Nouvelle-Zélande - Munakata Sanix Blues   Highlanders 2018
Jamie Henry Arrière 11/03/1990   Japon 1 (5) Toyota Verblitz - 2019

Liste des entraîneursModifier

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. « SANZAR boss Greg Peters confirms South Africa will get a sixth Super Rugby franchise from 2016 », Herald Sun, (consulté le 18 octobre 2015)
  2. « Search begins for 18th Super Rugby team », SANZAR, (consulté le 18 octobre 2015)
  3. « Singapore and Japan still in a race for 18th team », SuperXV, (consulté le 18 octobre 2015)
  4. « Super Rugby: Japan chosen to host new franchise from 2016 », BBC, (consulté le 18 octobre 2015)
  5. « Japan's entry into Super Rugby is 'dream come true' », JRFU, (consulté le 18 octobre 2015)
  6. « Japan and Argentina officially join Super Rugby », SANZAR, (consulté le 18 octobre 2015)
  7. « Eddie Jones lands Super Rugby role », SANZAR, (consulté le 18 octobre 2015)
  8. « Eddie Jones signe avec les Western Stormers », L'Équipe, (consulté le 18 octobre 2015)
  9. « Draw Released for New Era of Super Rugby », sanzarrugby, (consulté le 18 octobre 2015)
  10. « Japanese Super Rugby franchise calls on fans for team name suggestions nwolves », abc.net.au, (consulté le 18 octobre 2015)
  11. « Super Rugby welcomes the Sunwolves », SANZAR, (consulté le 18 octobre 2015)
  12. « La franchise japonaise de Super Rugby se nommera les Sun Wolves! », http://www.japonrugby.net/, (consulté le 5 octobre 2015)

Liens externesModifier