Ouvrir le menu principal

Rene Ranger

joueur de rugby néo-zélandais
Rene Ranger
Description de l'image Rene Ranger Montpellier 2013.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Rene Mark Nelson Ranger
Naissance (32 ans)
à Whangarei (Nouvelle-Zélande)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste Ailier, centre
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2006-2013
2009-2013
2013-2015
2016
2016-2017
2017
2017-2018
2018
2018-
2019-
Northland
Blues
Montpellier HR
North Harbour
Blues
Northland
Stade rochelais
Northland
Hino Red Dolphins
Sunwolves
64 0(60)[1]
64 (125)[1]
38 0(35)[1]
00 00(0)[1]
11 0(15)[1]
11 00(5)[1]
07 00(0)[1]
10 0(15)[1]
03 00(5)[1]
0- 00(-)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2006-2008
2010-2013
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande à sept
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
09 (40)[2]
06 (15)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 13 février 2019.

Rene Mark Nelson Ranger, né le à Whangarei dans le Northland, est un joueur de rugby à XV néo-zélandais qui évolue au poste de trois-quarts aile ou centre. Il joue en Super Rugby avec l'équipe des Sunwolves, et en équipe nationale avec les All Blacks.

Sommaire

BiographieModifier

Rene Ranger débute avec Northland Taniwha le contre North Harbour[3]. La même année et l'anné suivante, il joue avec l'équipe de Nouvelle-Zélande de rugby à sept[4] à Dubaï et en Afrique du Sud. En 2008, il joue encore avec l'équipe de Nouvelle-Zélande de rugby à sept[5] et avec la province de Northland Taniwha. Il débute avec les Blues dans le Super 14 le avec une victoire contre Western Force[3].

En 2010, il se distingue en marquant essais lors du Super 14. Lors des matchs internationaux de juin, il obtient sa première sélection avec les All Blacks le 26 juin à l'occasion d'un match contre l'équipe du pays de Galles. Puis il dispute deux matchs du Tri-nations 2010 contre les Springboks et les Wallabies. Lors de son premier match comme titulaire, il marque un essai contre les Sud-Africains le 17 juillet[6]. Il dispute la saison 2011 de Super 15 et améliore sa performance de la saison passée en marquant huit essais[7]. Il entre en cours de jeu lors de la demi-finale perdue par les Blues contre les Reds. Le trois quart néo-zélandais enchaîne deux grosse saison, en 2012 et 2013. Ce qui lui vaut trois sélections face à la France, durant la tournée 2013 du XV de France en Nouvelle-Zélande, dont une en tant que titulaire.

 
Rene Ranger sous le maillot de Montpellier en novembre 2013.

Pour la saison 2013-2014, il rejoint le Top 14 et l’ambitieuse équipe du Montpellier Hérault rugby[8]. En , il annonce qu'il s'est mis d'accord avec son club pour mettre un terme à son contrat à la fin de la saison 2014-2015, afin de retourner en Nouvelle-Zélande. Il doit alors rejoindre le club de North Harbour pour disputer la saison 2015 d'ITM Cup et la franchise des Blues pour la saison 2016 de Super Rugby[9]. Il dispute son dernier match sous les couleurs héraultaises contre Toulouse le lors d'une défaite 18 à 13 à Ernest-Wallon[10]. Le , il se fait opérer d'une hernie discale/cervicale[10].

Son retour à la compétition avec North Harbour[11]. est retardé, son rétablissement après son opération n'étant pas jugé suffisant[12]. Tana Umaga, l'entraîneur des Blues, déclare en octobre qu'aucun risque ne sera pris et que Rene Ranger, qui compte alors 64 sélections avec les Blues, ne fera son retour que lorsqu'il sera parfaitement rétabli[13].

En 2017, il s'engage pour deux saisons avec le Stade rochelais en Top 14[14]. Peu utilisé par le staff rochelais (7 matchs), il quitte le club maritime au bout d'une saison et retourne jouer avec Northland pour la saison 2018 de NPC[15].

En 2018 toujours, il rejoint en cours de saison le club japonais d'Hino Red Dolphins (en), tout juste promu en Top League. En 2019, il fait son retour en Super Rugby, cette fois avec la franchise japonaise des Sunwolves[16].

PalmarèsModifier

StatistiquesModifier

En franchise et clubModifier

  • 75 matchs de Super Rugby avec les Blues (28 essais)
  • 85 matchs de NPC (16 essais)

En équipe nationaleModifier

  • 6 sélections avec les All Blacks
  • 5 points (1 essai)
  • Sélections par année : 3 en 2010, 3 en 2013

Œuvres humanitairesModifier

En décembre 2012, il accepte de disputer un match de boxe contre le joueur australien de rugby à XIII, Greg Bird afin de récolter des fonds pour la recherche contre le cancer. Il dispute ce match dans le cadre de Fight for life.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i et j « Ranger Rene », sur www.itsrugby.fr (consulté le 13 février 2019)
  2. « Ranger Rene », sur www.world.rugby (consulté le 13 février 2019)
  3. a et b (en) « Rene Ranger », sur www.theblues.co.nz, Blues (consulté le 26 juin 2011).
  4. (en) « 2007 sevens squad », sur allblacks.com (consulté le 3 juillet 2011).
  5. (en) « 2008 sevens squad », sur allblacks.com (consulté le 3 juillet 2011).
  6. (en) « New Zealand 31 - 17 South Africa », sur espnscrum.com, ESPN, (consulté le 26 juillet 2011).
  7. « Statistiques Super 15 2010-2011 », sur www.itsrugby.fr (consulté le 26 juin 2011).
  8. Patrice Espinasse, « Rene Ranger : "Je veux être champion avec Montpellier" », sur www.midilibre.fr, Midi libre, (consulté le 30 mai 2014).
  9. « Rugby: Ranger rejoint les Blues et vise les Blacks », sur lavoixdunord.fr, AFP, .
  10. a et b Clément Mazella, « Rene Ranger ne rejouera plus avec Montpellier », Rugbyrama.
  11. « ITM Cup 2015 : Le squad de North Harbour », sur superrugbynews.fr, .
  12. (en) « Rene Ranger ruled out of ITM Cup season », sur newshub.co.nz, .
  13. (en) Duncan Johnstone, « Blues taking no risks with Rene Ranger's Super Rugby return as recovery from neck surgery continues », sur stuff.co.nz, .
  14. « La Rochelle : Rene Ranger s'engage pour deux saisons », sur www.lequipe.fr,
  15. « René Ranger quitte la Rochelle », sur www.rugbyrama.fr,
  16. (en) « Super Rugby Spotlight: Struggling Sunwolves face uncertain future », sur www.foxsports.com.au,

Liens externesModifier