Strenquels

commune française du département du Lot

Strenquels
Strenquels
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Gourdon
Intercommunalité Communauté de communes Causses et Vallée de la Dordogne
Maire
Mandat
Guy Gimel
2014-2020
Code postal 46110
Code commune 46312
Démographie
Population
municipale
271 hab. (2017 en augmentation de 1,88 % par rapport à 2012)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 59′ 08″ nord, 1° 38′ 18″ est
Altitude Min. 114 m
Max. 336 m
Superficie 9,01 km2
Élections
Départementales Canton de Martel
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de région Occitanie
City locator 14.svg
Strenquels
Géolocalisation sur la carte : Lot
Voir sur la carte topographique du Lot
City locator 14.svg
Strenquels
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Strenquels
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Strenquels

Strenquels est une commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie. Ses habitants sont appelés les Strenquelois, Strenqueloises.

GéographieModifier

La commune est située dans le Haut-Quercy. Elle est bordée à l'est par la Tourmente, un affluent de la Dordogne.

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Strenquels[1]
Les Quatre-Routes-du-Lot Condat
Cazillac   Saint-Michel-de-Bannières
Martel Saint-Denis-lès-Martel

ToponymieModifier

Le toponyme Strenquels, en occitan Strinquèls est basé sur le verbe trincar, trencar avec l'idée de couper, rompre ou traverser. Ce qui pourrait indiquer le défrichement d'une zone boisée, ou l'assèchement, le rétrécissement d'un terrain, d'un passage[2].

HistoireModifier

Strenquels a été un curtis et un castellum en 923-935. Son église relevait de l'abbaye Saint-Pierre de Beaulieu-sur-Dordogne.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Serge Pétry    
mars 2008 2014 Jean-Pierre Deschamps    
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2017, la commune comptait 271 habitants[Note 1], en augmentation de 1,88 % par rapport à 2012 (Lot : -0,3 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3744831 1161 0209439549481 0271 044
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0511 0669821 0041 0271 034937930873
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
865851753390371372361381328
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
283279259222207222257262266
2017 - - - - - - - -
271--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

  • Jean Deschamps, né ibidem, alias Charles de Valois, fils, frère, oncle, puis père et "tête de souche", de rois de France, dans la 1re version télé de "Les Rois maudits (mini-série, 1972) ;
  • Christian Signol, né près de Strenquels au lieu-dit aux Quatre Routes chez son grand-père Germain et sa grand-mère Germaine "à l'étage fenêtre de droite", a écrit sur la vie rude et difficile des gens du causse.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Gaston Bazalgues, À la découverte des noms de lieux du Quercy : Toponymie lotoise, Gourdon, Éditions de la Bouriane et du Quercy, , 127 p. (ISBN 2-910540-16-2), p. 124.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :