Ouvrir le menu principal
Strakka Racing
Logo
Discipline Blancpain GT Series (2017-)
Championnat du monde d'endurance FIA (2012-2016)
Formule Renault 3.5 Series
Le Mans Series (2008-2011)
Localisation Drapeau du Royaume-Uni Silverstone
Dirigeants et pilotes
Directeur technique Drapeau du Royaume-Uni Jay Davenport
Caractéristiques techniques
Châssis Drapeau du Royaume-Uni Gibson 015S
Moteurs Drapeau du Japon Nissan Moteur V8
Pneumatiques Drapeau du Royaume-Uni Dunlop
Résultats
L'Aston Martin DBR9 aux 1000km de Silverstone 2008
La HPD ARX-03a à Shanghai en 2012

Le Strakka Racing est une écurie britannique de sport automobile engagée dans les championnats Blancpain GT Series, elle a participé au championnat du monde d'endurance FIA. Elle est basée à proximité du Circuit de Silverstone. L'origine du nom de l'équipe provient des origines chypriotes de la famille Leventis[1].

L'écurie est invitée à participer aux 24 Heures du Mans 2010 avec une HPD ARX-01c au volant de laquelle se trouvent les pilotes Nick Leventis, Danny Watts et Jonny Kane. Elle y remporte la catégorie LMP2.

HistoriqueModifier

 
Ancien logo de l'écurie.

L'écurie est fondée en 2005[2],[3],[4] par Peter Hardman sur les bases de EMD Motorsport grâce à l'appui financier de Harry Leventis[1]. Elle permet au jeune Nick Leventis de courir en catégorie GT. La première voiture utilisée était une BMW M3 E46. En 2008, Strakka arrive en Le Mans Series avec une Aston Martin DBR9 et participe aux 24 Heures du Mans.

L'année 2009 marque le début des compétitions en prototype LMP1 avec une Ginetta-Zytek 09S. Puis en 2010, le Strakka Racing choisit le prototype LMP2 HPD ARX-01c issu des American Le Mans Series.

2012-2016 : Championnat du monde d'endurance FIAModifier

En 2012, l'écurie s'engage en Championnat du monde d'endurance FIA avec une HPD ARX-03a[5] et obtient une belle 3e place, terminant notamment devant les deux Lola du Rebellion Racing et derrière les deux Audi officiels aux 6 Heures de Bahreïn[6].

En 2013, le Strakka Racing s'engage à nouveaux en Championnat du monde d'endurance FIA mais ne participe qu'à trois des huit manches que composent le championnat[7],[8].

 
Le camion de l'écurie lors des 6 Heures de Silverstone 2013.

Pour la saison 2014, l'écurie annonce son engagement dans la catégorie LMP2 avec la nouvelle Dome S103 qui sera motorisée par Nissan[9]. Après le premier roulage de la Dome S103 effectuée[10], l'équipe est attendue au Prologue, qui a lieu sur le circuit Paul-Ricard mais l'équipe n'y est pas présente[11]. Le Strakka Racing organise finalement trois journées d'essais sur le circuit Paul-Ricard entre le 9 et le 11 avril[12] avant de devoir annoncer qu'elle manquera les manches prévues à Silverstone puis Spa[13]. Finalement, l'écurie ne participe pas aux 24 Heures du Mans et reporte son engagement jusqu'à la dernière manche du championnat où elle sera également absente. De nombreux soucis techniques on vraisemblablement posés problème à l'écurie tout au long de la saison[14].

2015 marque les véritables début en compétition de la Dome S103 aux 6 Heures de Silverstone[15] où elle obtient une troisième place à la suite du déclassement de l'une des deux voitures de Extreme Speed Motorsports[16].

La Dome n’effectuera que deux courses supplémentaires en 2015[17]. Elle se classe à la 6e place lors des 6 Heures de Spa[18]. Puis, après un changement de manufacturier pneumatique qui voit l'équipe passer de Michelin à Dunlop[19], la Dome S103 abandonne aux 24 Heures du Mans sur problèmes de boîte de vitesses[20]. Le retrait de la Dome S103 en compétition fait suite au souhait de l'écurie d'engager une LMP1 de sa propre conception à compter de la saison 2017[21]. En effet, le Strakka Racing engagera dorénavant une Gibson 015S-Nissan dès les 6 Heures du Nürburgring[17].

Depuis 2017 : Blancpain GT SeriesModifier

Après quatre saisons passés dans le championnat du monde d'endurance FIA, l'écurie se lance en 2017 du côté du GT dans le championnat Blancpain GT Series et engage quatre McLaren 650S GT3[22] avec un partenariat prévu sur le long terme, mais la saison se soldera par plusieurs problèmes notamment des sorties de pistes et marque une saison décevante pour le Strakka Racing. Pour 2018, l'écurie change de voiture et opte pour la Mercedes-AMG GT3[23].

PalmarèsModifier

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) François HUREL, « Ready for the fight ! », Le Mans Racing, no 72,‎ , p. 66
  2. (en-GB) « About - Strakka Racing », sur Strakka Racing (consulté le 16 mars 2016)
  3. (en) « Peter Hardman to hand over the reigns of Strakka Racing », sur automobilsport.com, (consulté le 3 avril 2018)
  4. Anthony Megevand, « Peter Hardman cède les rênes du Strakka Racing… », sur endurance-info.com, (consulté le 3 avril 2018)
  5. « Le Strakka Racing ambitieux pour Sebring et le WEC. », sur www.endurance-info.com (consulté le 11 février 2016)
  6. « Double podium à Bahrain pour le Strakka Racing. », sur www.endurance-info.com (consulté le 11 février 2016)
  7. « Sao Paulo : 28 autos pour un meeting ouvert ! », sur www.endurance-info.com (consulté le 11 février 2016)
  8. « Retrait du Strakka Racing : Complément d’information. », sur www.endurance-info.com (consulté le 11 février 2016)
  9. « Une Dome S103-Nissan LMP2 pour le Strakka Racing », sur www.endurance-info.com (consulté le 18 février 2016)
  10. « Un shakedown concluant pour la Strakka-Dome S103 », sur www.endurance-info.com (consulté le 18 février 2016)
  11. « La Dome-Strakka S103 absente du Prologue FIA WEC », sur www.endurance-info.com (consulté le 18 février 2016)
  12. « Trois journées d’essais pour la Strakka-Dome S103 du Strakka Racing au Paul Ricard », sur www.endurance-info.com (consulté le 18 février 2016)
  13. « Les débuts de la Dome-Strakka S103 reportés à la Journée Test du Mans », sur www.endurance-info.com (consulté le 18 février 2016)
  14. « Les débuts de la Strakka-Dome S1013 reportés au Brésil pour la finale », sur www.endurance-info.com (consulté le 18 février 2016)
  15. « Silverstone : Audi Sport l’emporte au nez et à la barbe de Porsche et Toyota », sur www.endurance-info.com (consulté le 18 février 2016)
  16. « Tequila Patron ESM déclassé, la Strakka-Dome S103 récupère la 3ème place », sur www.endurance-info.com (consulté le 8 mars 2016)
  17. a et b « Strakka Racing a reçu sa Gibson 015S », sur www.endurance-info.com (consulté le 8 mars 2016)
  18. « Spa : Jota Sport et la Gibson 015S matent la concurrence en LM P2 », sur www.endurance-info.com (consulté le 8 mars 2016)
  19. « Strakka Racing passe de Michelin à Dunlop dès Le Mans », sur www.endurance-info.com (consulté le 8 mars 2016)
  20. « Analyse d’une catégorie LM P2 disputée de bout en bout », sur www.endurance-info.com (consulté le 8 mars 2016)
  21. « Strakka Racing passe en LM P1 avec un nouveau projet », sur www.endurance-info.com (consulté le 8 mars 2016)
  22. « Strakka Racing passe en Blancpain GT Series avec McLaren », sur www.endurance-info.com (consulté le 7 novembre 2017)
  23. « Strakka Racing passe chez Mercedes-AMG avec trois autos et un double programme », sur www.endurance-info.com (consulté le 7 novembre 2017)

Sur les autres projets Wikimedia :