Ouvrir le menu principal

Sousmoulins

commune française du département de la Charente-Maritime

Sousmoulins
Sousmoulins
L'église Notre-Dame de Sousmoulins.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Jonzac
Canton Trois Monts
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute-Saintonge
Maire
Mandat
Jean-Claude Doussin
2014-2020
Code postal 17130
Code commune 17433
Démographie
Gentilé Sousmoulinois
Population
municipale
215 hab. (2014)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 18′ 34″ nord, 0° 19′ 44″ ouest
Altitude Min. 54 m
Max. 125 m
Superficie 7,70 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Sousmoulins

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Sousmoulins

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sousmoulins

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sousmoulins

Sousmoulins est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente-Maritime, en région Nouvelle-Aquitaine.

Ses habitants sont appelés les Sousmoulinois et les Sousmoulinoises[1].

GéographieModifier

Localisation et accèsModifier

Sousmoulins est une commune du sud de la Charente-Maritime. Elle se situe à 30 km de l'estuaire de la Gironde et à 80 km de l'océan Atlantique (Royan).

Une grande métropole régionale (Bordeaux) et deux villes importantes de la région (Angoulême et Saintes) sont facilement accessibles et toutes situées à environ 60 km de la commune.

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Sousmoulins
Pommiers Moulons Mérignac
Montendre   Le Pin
Jussas Polignac Chatenet

Relief et végétationModifier

Le territoire communal présente des paysages variés : vallées et coteaux cultivés (céréales et vignes) au nord, et collines plus ou moins boisées (feuillus et résineux) au sud.

Bien qu'en régression, la viticulture occupe toujours une place importante pour produire le cognac, le pineau des Charentes, ou encore le vin de pays charentais.

ToponymieModifier

La commune de Sousmoulins doit son nom à la situation de son bourg. Autrefois de nombreux moulins à vent construits sur les sommets des coteaux l'entourant lui formaient une couronne bruyante.

HistoireModifier

Sous le règne de l'empereur Charlemagne, existait ici, une église et des bâtiments conventuels importants, avec en son milieu, une massive tour carrée en pierre de taille, dont les fondations d'origine forment encore aujourd'hui la base du chœur de l'actuelle église, fondations qui remontent à l'année 778 de notre ère.

 
Vue aérienne de l'église entourée de son cimetière.

En l'an 897, tous les bâtiments monastiques furent pillés et incendiés par une horde de vikings, venus dans la vallée après le massacre de la population de Montendre.

La reconstruction de l'église de Sousmoulins, en pierre de taille, a été commencée vers 1100 et parachevée sous le Duc d'Aquitaine, Guillaume X, jusqu’à sa mort, survenue lors d'un pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle, en l'an 1137.

Sous le règne du roi Louis IX, des travaux d'agrandissement eurent lieu, dont le grand portail de l'église actuelle, érigé en l'an 1241. L'église et les bâtiments alentours avaient été placés sous la surveillance du noble chevalier de la Touche, seigneur de Jussas et au devoir spirituel du Prieur Fouchier, recteur de la maison conventuelle de "Seu-Molins".

Pendant les guerres de religions, les bâtiments et une partie de l'église sousmoulinoise furent incendiés et la voûte mise à bas en l'an 1574, les Religieux catholiques ayant déjà dû quitter la paroisse depuis l'an 1560, tombée au pouvoir des Calvinistes. L'église fut réparée, et un presbytère la desservant reconstruit, du mois d'octobre 1751 à mars 1752.

Cette paroisse rurale, essentiellement agricole, a été, en 1789, le théâtre d'un événement : l'attaque du château de Sousmoulins. Encouragés, fin juillet, par les récentes révoltes parisiennes dont ils avaient écho, les paysans, laboureurs et autres meuniers de la commune se sont rassemblés nombreux, environ 300, et se sont attaqués à leur seigneur, monsieur Bernard de Bonnevin. Ils l'ont séquestré et malmené durant une journée dans son château. Par la suite, il s'exila en Angleterre où il est décédé. Son château a été détruit et il n'en reste plus rien qu'une trace visible grâce aux photos prises par satellite. Cet épisode a été attesté par le seigneur lui-même qui l'a relaté dans un document écrit, conservé aux Archives nationales.

La Révolution ayant fait subir de nombreux outrages aux édifices religieux de Sousmoulins, l'église se trouvait dans un état pitoyable tout au long du XIXe siècle.

HéraldiqueModifier

« D'or, à un aigle à deux têtes, de sable, les ailes déployées. »[réf. nécessaire]

AdministrationModifier

Liste des mairesModifier

 
La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1791 Pierre Glemet    
1791 1800 François Heraud    
1800 1808 Pierre Robert    
1808 1811 Pierre Labrousse    
1811 1824 Pierre Broussard-Lagarlière    
1824 1830 Christophe Decrugy    
1830 1832 Pierre Furet    
1832 1835 Pierre Geay    
1835 1837 Jean Noble    
1837 1843 Jean Verdier    
1843 1848 Pierre Furet    
1848 1855 Jean Martinaud    
1855 1860 Pierre Robert    
1860 1866 Jacques Geay    
1866 1881 Jean Brousset    
1881 1886 Hypolite Prévaudeau    
1886 1888 Jean Geay    
1888 1912 Philippe Hillairet    
1912 1925 ? Ménard    
1925 1953 Désir Labrousse    
1953 1977 Emmanuel Motard    
1977 1983 Guy Godet    
1983 2014 Moïse Piveteau SE Retraité
2014 En cours Jean-Claude Doussin DVG[2] Retraité de l'enseignement
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2016, la commune comptait 221 habitants[Note 1], en augmentation de 2,79 % par rapport à 2011 (Charente-Maritime : +2,64 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
604555545644652626615626586
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
555524520512513513477423415
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
430401388333321320298318286
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
261237227208196189207210212
2013 2016 - - - - - - -
214221-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Équipements, services et vie localeModifier

EnseignementModifier

 
L'école communale.

L'école publique de Sousmoulins occupera le presbytère à partir du 8 décembre 1796 jusqu'en 1816. Une école libre de filles et une autre de garçons fonctionneront ensuite, dirigées par des instituteurs libres ou des sœurs, mais on ne connait pas leurs dates d'existence car l'école erre dans différents locaux. Ce n'est qu'en 1892 que la commune est autorisée par un décret à utiliser les dépendances du presbytère pour la construction d'une école mixte et d'une mairie.

En septembre 1959, une école de 2 classes et un logement de maîtres sont construits au lieu-dit La Croix-Rouge, c'est l'école communale actuelle.

Lieux et monumentsModifier

Le petit bourg de Sousmoulins est niché au creux d'un vallon orienté plein sud. Son église paroissiale Notre-Dame, dont les fondations ont été commencées en 778, est dotée d'un magnifique clocher octogonal ; à l'intérieur, on peut y admirer quatre peintures monumentales sur bois qui ont été restaurées et classées monument historique au titre objet depuis 1976[7]. De 1955 à 1962, sur l'initiative de Mlle Peyrat, institutrice à Sousmoulins de 1926 à 1963, avec l'aide du Conseil Municipal, l'église a été complètement restaurée intérieurement, y compris le mobilier qui tombait en ruine. Ce travail considérable a été achevé par l'extérieur au mois de janvier 1966, comprenant la remise en état du clocher, la jonction des pierres ainsi que le pavement.

Non loin de là, en remontant à mi-pente la colline en direction du village de Pipou, on rencontre une fontaine naturelle composée de deux sources à l'eau réputée bonne, curative, voire miraculeuse... Au milieu du XXe siècle, des pèlerinages et cérémonies religieuses y étaient encore organisés.

Aux alentours de La Croix Rouge, on peut trouver le dernier moulin à vent de la commune rénové en 2010. Construit dans les toutes premières années de 1800, le moulin à vent de chez Renaud a fonctionné durant de nombreuses décennies en écrasant des céréales qui donneront naissance à la farine traditionnelle. Puis, il fut livré à lui-même puisqu'en 1954, lors d'une grande tempête, le toit du moulin s'envola.

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier