Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Social justice warrior

terme péjoratif qualifiant les personnes défendant des valeurs progressives, particulièrement les droits de l'homme et les droits de la femme.

Social justice warrior (couramment abrégé SJW, et que l'on peut traduire littéralement par guerrier de la justice sociale) est un terme péjoratif désignant un type de cyber-militant agissant sur Internet et les réseaux sociaux en faveur de différentes causes « progressistes », pouvant inclure le féminisme, la lutte pour les droits civiques, le multiculturalisme, etc[1],[2]. Le terme comprend l'accusation d'être principalement motivé dans ses démarches par la recherche d'approbation et de popularité, et donc d'être moins intéressé par la justice et l'intérêt commun que par l'intérêt personnel. Il désigne aussi les personnes défendant une cause progressiste, mais usant d'arguments faussés et d'une certaine agressivité pour appuyer leur propos.[réf. nécessaire]

Le terme s'est popularisé au moment de la controverse du Gamergate[3],[2]. Il donne son nom à un jeu vidéo de rôle parodique sorti en 2014, et intitulé Social Justice Warriors.[réf. nécessaire]

RéférencesModifier

  1. Blistein, Jon, « Billy Corgan Compares 'Social Justice Warriors' to Cults, Maoists, KKK », Rolling Stone, (consulté le 29 mai 2016)
  2. a et b (en) Caitlin Dewey et Caitlin Dewey, « The only guide to Gamergate you will ever need to read », The Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne)
  3. (en) Abby Ohlheiser et Abby Ohlheiser, « Why ‘social justice warrior,’ a Gamergate insult, is now a dictionary entry », The Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne)

Voir aussiModifier

Liens externesModifier