Philippe Benetton

joueur français de rugby à XV
Philippe Benetton
Description de cette image, également commentée ci-après
Philippe Benetton le .
Fiche d'identité
Naissance (52 ans)
à Cahors (France)
Taille 1,90 m (6 3)
Poste troisième ligne aile
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
Cahors rugby
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1980-1987
1987-2004
Cahors rugby
SU Agen
? (?)
 ? (?)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1989-1999Drapeau : France France59 (32)
Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
2005-2006
2006-2007
2009-2011
2011-2012
2015-2016
2018-2019
2019
Cahors rugby
Racing Métro 92
Limoges rugby
AS Béziers
USA Perpignan
US Tournon d’Agenais
US Vallée du Lot 47

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 7 décembre 2015.

Philippe Benetton, né le à Cahors, est un joueur et entraîneur de rugby à XV international français, évoluant au poste de troisième ligne aile.

BiographieModifier

Il commence le rugby de haut niveau au club de Cahors. Puis il signe au club du SU Agen. Il gagne avec ce club le bouclier de Brennus en 1988 et y poursuit sa carrière jusqu'en 2003. International français, Philippe Benetton connaît sa première sélection le contre une sélection des îles britanniques. Il remporte le Grand Chelem en 1997 et 1998. Il participe également à la Coupe du monde de rugby 1995 qu'il termine avec un bras fracturé contre l'Écosse (tout comme Guy Accoceberry).

Le , il joue avec les Barbarians français contre l'Argentine à Bourgoin-Jallieu. Les Baa-Baas s'imposent 38 à 30[1].

En , il participe à la tournée des Barbarians français en Argentine. Il est le capitaine de l'équipe contre le Buenos Aires Rugby Club à San Isidro. Les Baa-Baas s'imposent 52 à 17[2]. Puis, il est de nouveau capitaine contre les Barbarians Sud-Américains à La Plata. Les Baa-Baas français s'imposent 45 à 28[3].

En , il joue de nouveau avec les Barbarians français à l'occasion d'un match opposant le XV de France, rebaptisé pour l'occasion XV du Président (afin de contourner le règlement qui interdit tout match international à moins d'un mois de la Coupe du monde), et les Barbarians français, composés essentiellement des joueurs tricolores non retenus dans ce XV présidentiel et mis à disposition des Baa-Baas par Bernard Laporte[4]. Ce match se déroule au Parc des sports et de l'amitié à Narbonne et voit le XV du président s'imposer 83 à 12 face aux Baa-Baas[5].

Après avoir été entraîneur de Cahors et de l'équipe de France amateurs (avec Yves Ajac), il devient entraîneur du Racing Métro 92 puis manager général de l'USA Limoges, œuvrant pour la qualité de son école de rugby et la montée en Pro D2 de son équipe première. En 2011, il devient le manager général de l'AS Béziers qui vient de remonter en Pro D2. Il est finalement licencié le [6]. En , il annonce qu'il vient aider les entraîneurs de son club formateur à Cahors[7].

Le , il arrive à l'USA Perpignan pour entraîner les avants en remplacement de Grégory Patat, mis a l'écart suite aux mauvais résultats de l'USAP. Le , il est remercié, avec François Gelez, par le club à la suite des mauvais résultats en début de saison.

En , il s'engage pour le club brésilien du Pasteur Athletique Club (pt)[8].

En novembre 2019, il devient cadre technique de club au sein de la Ligue régionale Nouvelle-Aquitaine de rugby[9],[10].

PalmarèsModifier

En club (avec Agen)Modifier

En équipe nationaleModifier

Statistiques en équipe nationaleModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Barbarian Rugby Club vs Argentine », sur www.barbarianrugbyclub.com (consulté le 20 décembre 2016)
  2. « Buenos Aires vs Barbarian Rugby Club », sur www.barbarianrugbyclub.com (consulté le 20 décembre 2016)
  3. « Barbarians Sud-Américains vs Barbarian Rugby Club », sur www.barbarianrugbyclub.com (consulté le 20 décembre 2016)
  4. « Un match pour quoi faire ? », sur www.leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le 12 décembre 2016)
  5. « Barbarian Rugby Club vs XV du Président », sur www.barbarianrugbyclub.com (consulté le 12 décembre 2016)
  6. Jérémy Fadat, « Béziers : Benetton paye la note », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 1er novembre 2012)
  7. Franck Grisward, « Cahors. Ph. Benetton : «Je viens donner un coup de main» », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 11 juillet 2013)
  8. Thibaut Souperbie, « Rugby : Philippe Benetton entraîne au Brésil » sur medialot.fr, 16 août 2017
  9. Pierre Baty, « Philippe Benetton : « Mon amour pour le rugby reste intact » », sur ffr.fr, (consulté le 20 juin 2020).
  10. Sylvain Muzeau, « CTC : Du bleu de France au bleu de travail », sur ffr.fr, (consulté le 20 juin 2020).

Liens externesModifier