Islamic Relief Worldwide

association
(Redirigé depuis Secours islamique)
Islamic Relief
Histoire
Fondation
Cadre
Zone d'activité
Type
Forme juridique
Siège
Pays
Langue
Organisation
Volontaires
1 000 (), 2 480 (), 1 850 (), 1 900 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Effectif
465 employés (), 469 employés (), 457 employés (), 416 employés (), 419 employés ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateur
Chiffre d'affaires
110,4 M£ (), 126,5 M£ (), 127,9 M£ (), 131 M£ (), 149 M£ ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Sites web

L'Islamic Relief Worldwide (IRW) est une ONG fondée en 1984 par des musulmans choqués par la famine en Afrique. Elle est basée à Birmingham au Royaume-Uni[1]. C'est la plus grande organisation caritative musulmane de Grande-Bretagne[2]. Elle a été secouée par un scandale d'antisémitisme en 2020 et est régulièrement accusée d'être proche des Frères musulmans[3] et du Hamas ce dont elle se défend.

Histoire modifier

En 1984, deux étudiants de l'université de Birmingham, Hany El-Banna et Ihsan Shbib, ont décidé de mettre en place une structure d'aide aux plus démunis. Islamic Relief Worldwide voit ainsi le jour.

Au début 2006, IRW est une ONG de solidarité internationale, de secours d’urgence et de développement durable. L'IRW est membre consultatif au Conseil économique et social des Nations unies, signataire du code de conduite de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et des ONG lors des opérations de secours en cas de catastrophes, et membre du BOND (British Overseas NGOs for Development).

Parmi ses partenaires financiers ou opérationnels, il y a l’ECHO (Office humanitaire de la Commission européenne), le PAM (Programme alimentaire mondial des Nations unies), le DFID (Département ministériel britannique chargé de l’action humanitaire), le ministère suédois de la Coopération, le HCR (Haut Commissariat des Nations unies aux Réfugiés), l’Unicef, l’OMS (Organisation mondiale de la santé), la CAFOD (Catholic Agency For Overseas Development - Agence catholique pour le développement d'outre-mer), les Sociétés nationales du Croissant-Rouge ou de la Croix-Rouge, Oxfam International, CARE/USAID, Save the Children, ACDI (Agence canadienne de développement international), Christian Aid, ANERA, etc.

Actions modifier

IRW est une organisation humanitaire internationale regroupant un réseau d’ONG indépendantes (Belgique, France, Allemagne, Pays-Bas, Suède, Suisse, Royaume-Uni), aux États-Unis d'Amérique et à l’île Maurice.

Il affirme agir dans une stricte neutralité, sans distinction de race, de sexe ou de religion.

IRW intervient activement à travers le monde, dans un grand nombre de pays en proie à un conflit armé ou en développement (Irak, Albanie, Bosnie-Herzégovine, Pakistan, Bangladesh, Soudan, Mali, Azerbaïdjan, Tchétchénie, Inde, Kosovo, Ingouchieetc.) où les bureaux de terrain sont chargés de réaliser les projets d'aide au développement. Ses activités se déploient également en Afrique (Éthiopie, Kenya, Mauritanie, Madagascar, Malawi, Mozambique, Maroc, Algérie, Rwanda, Sénégal, Somalie), en Asie (Afghanistan, Chine, Irak, Liban, Tadjikistan, Ouzbékistan, Yémen), en Europe orientale (Bulgarie, Macédoine), en Amérique latine (Salvador) et au Proche-Orient (Palestine).

Accusations de lien avec les Frères musulmans et le Hamas modifier

Islamic Relief Worldwide est classé comme une organisation terroriste en Israël, y compris ses principales branches, car elle ferait partie du système de financement du Hamas[4]. Un porte-parole de l'agence humanitaire musulmane a néanmoins déclaré que celle-ci n'avait aucun lien avec le Hamas et l'agence a entamé une procédure en justice en Israël contre ses allégations[4],[5].

Le gouvernement fédéral allemand accuse l'IRD d'avoir « des liens personnels importants avec les Frères musulmans ou des organisations apparentées », ce que l'organisation dément[4],[5]. Les Émirats arabes unis ont également classé Islamic Relief Worldwide comme faisant partie des Frères musulmans en 2014[4].

Accusations d'antisémitisme de deux figures de l'association modifier

À l'été 2020, deux figures dirigeantes de l'association sont accusées d'antisémitisme dans un article du Times[6]. Heshmat Khalifa, administrateur et directeur de sa succursale Australienne ayant affirmé que les juifs était « des petits-enfants de singes et de porcs ». il démissionne mais son successeur, Almouzat Tayara, se voit immédiatement contraint de démissionner à son tour, notamment pour avoir déclaré que le Hamas était le « le plus pur mouvement de résistance de l'histoire moderne » et partagé sur facebook une caricature du président Barack Obama portant une cravate griffée de l'étoile de David[7],[8].

Financement modifier

En 2019, la Commission européenne a octroyé à Islamic Relief Germany 712 000 euros pour des projets dans le domaine des secours en cas de tremblement de terre et d'inondation[4].

En 2021, le département d'État US annonce rompre les liens avec l'association et procéder « à un examen complet de l'organisation et du financement du gouvernement américain » en raison de « l'antisémitisme manifesté à plusieurs reprises par la direction d'IRW »[9].

Notes et références modifier

  1. Site officiel IRW
  2. (en) Islamic Relief head 'appalled' by antisemitic posts by board member, theguardian.com,
  3. Florence Bergeaud-Blackler : Le Frérisme et ses réseaux, L'euro-islam des Frères : les structures, chap 4, p.1149; Préface Gilles Kepel, 2023, éd. Odile Jacob, (ISBN 9782415003555)
  4. a b c d et e (de) Frederik Schindler, Israels Regierung besorgt über EU-Förderung von deutsch-muslimischem Hilfswerk, welt.de, 2 mai 2021
  5. a et b [1]
  6. (en) Andrew Norfolk, « Muslim charity Islamic Relief feels the heat again », The Times,‎ (ISSN 0140-0460, lire en ligne, consulté le )
  7. (en) Andrew Norfolk, Chief Investigative Reporter | Ryan Watts, « Islamic Relief leader quits as Times discovers antisemitic posts », THE TIMES,‎ (ISSN 0140-0460, lire en ligne, consulté le )
  8. Amar MERIECH, « Antisémitisme et apologie du terrorisme: Démissions en cascade à la tête de l’ONG islamiste « Islamic Relief » », sur GWA, (consulté le )
  9. (en-US) Adam Kredo, « State Department Cuts Ties With Islamic Charity Over Anti-Semitism », sur Washington Free Beacon, (consulté le )

Voir aussi modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes modifier