Saison 3 de New York, unité spéciale

La troisième saison de New York, unité spéciale, ou La Loi et l'Ordre : Crimes sexuels au Québec, (Law and Order: Special Victims Unit), série télévisée américaine, est constituée de vingt-et-un épisodes, diffusée du au sur NBC.

Saison 3 de New York, unité spéciale
Description de l'image New York, unité spéciale.jpg.

Série New York, unité spéciale
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine NBC
Diff. originale
Nb. d'épisodes 23

Chronologie

Distribution de la saisonModifier

Acteurs principauxModifier

Acteurs récurrentsModifier

Membres de l'Unité spécialeModifier

Avocats de la défenseModifier

  • CCH Pounder : avocate de la défense Carolyn Maddox (épisode 10)

JugesModifier

Procureur / Procureur-adjointModifier

  • Dianne Wiest : procureure Nora Lewin (épisode 10)
  • Ron Leibman : procureur-adjoint Stan Villani (épisodes 1, 4, 8 et 10)

NYPDModifier

Police scientifiqueModifier
  • Fernando López : technicien scientifique Ramones Vargas (épisodes 1, 7, 8, 9, 11, 12 et 13)


Autres acteursModifier

Liste des épisodesModifier

Épisode 1 : Crime sur ordonnanceModifier

Titre original
Repression
Numéro de production
44 (3-01)
Code de production
E2310
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Une jeune fille de 18 ans, Megan, se présente au commissariat et accuse son père, Evan Ramsey, de l'avoir violée enfant. Mais l'affaire est épineuse car il est président d'une puissante entreprise pharmaceutique. Benson, qui prend la déposition de Megan, estime que ces accusations sont tout à fait sérieuses. La victime, suivie par une thérapeute qui l'a aidé à se souvenir de son viol, lui confie sa crainte que ses sœurs cadettes ne subissent le même sort qu'elle. Mais tout bascule lorsque son père est retrouvé assassiné...

Épisode 2 : Vengeance par procurationModifier

Titre original
Wrath
Numéro de production
45 (3-02)
Code de production
E2314
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Le FBI découvre trois cadavres sans lien apparent : un garçon de 10 ans, une femme âgée de 32 ans et un homme de 68 ans. Pourtant, le seul point commun entre ces trois personnes est qu'elles ont toutes eu un lien avec des affaires traitées par Benson. Elle comprend qu'elle a une affaire à un tueur en série qui veut se venger d'elle car il a passé des années en prison pour un crime qu'il n'aurait pas commis...

Épisode 3 : Trafic d'originesModifier

Titre original
Stolen
Numéro de production
46 (3-03)
Code de production
E2315
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Un bébé a été enlevé à sa mère dans une épicerie. Grâce aux caméras de surveillance, les enquêteurs parviennent à se retrouver la ravisseuse, une toxicomane. Mais, chez elle, ils ne retrouvent aucune trace de l'enfant. Sa disparition pousse le capitaine Cragen à rouvrir l'affaire d'un petit garçon porté disparu après la mort de sa mère, survenu 12 ans auparavant. Quant à la junkie, elle les met sur la piste de Mark Sanford, un avocat qui gère une agence spécialisée dans l'adoption. Il est aussitôt suspecté de diriger un trafic d'enfants...

Épisode 4 : Fausse pisteModifier

Titre original
Rooftop
Numéro de production
47 (3-04)
Code de production
E2318
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Une série de meurtres violents a lieu dans une communauté afro-américaine. Benson et Stabler prennent en filature Leon Tate, un prédateur sexuel séropositif tout juste libéré de prison. Connu par la police pour avoir des rapports sexuels non protégés avec des mineures, il fait figure de principal suspect. Mais ce dernier décède d'une overdose. Lorsque la fille d'amis enfance de Tutuola est retrouvée morte, Benson et Stabler comprennent qu'ils ont fait fausse piste et que le criminel sévit toujours...

Épisode 5 : Coup de folieModifier

Titre original
Tangled
Numéro de production
48 (3-05)
Code de production
E2312
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Dawn DeNoon et Lisa Marie Petersen
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Au moment où ils rendent visite un couple de proches, Max et Peyton Kleberg, chez eux, un groupe d'amis tombent sur le corps martyrisé du docteur et, pas loin de lui, celui de son épouse toujours en vie. Immédiatement sur place car elle a été violée, l'Unité spéciale note que leur agresseur a d'abord maîtrisé son époux sur une chaise pour qu'il le regarde en train d' agresser sexuellement sa femme sans qu'il puisse la sauver avant de le tabasser mortellement avec la crosse de son arme à feu. Quant à la rescapée, également ficelée sur une table face à lui lors de l'homicide, depuis traumatisée d'autant qu'elle a aussi assisté à sa mort particulièrement sadique, elle explique à Benson et Stabler que leur assaillant l'a forcée à l'attacher et le bâillonner pour qu'il la moleste à répétition sous les yeux impuissants de son conjoint cardiaque qui, quelque temps plus tôt, a supporté un pontage coronaire comme l'expose son autopsie. En outre, en parcourant leur appartement saccagé, les enquêteurs observent que leur coffre-fort a été vandalisé tandis que Peyton leur mentionne ses bijoux de famille que le meurtrier a emporté avec lui. Enfin, leur unique indice s'avère être des poils de chat décelés sur le ruban adhésif que ce dernier a utilisé pour les faire taire durant son massacre et, d'autre part, les inspecteurs remarquent que leur domicile a déjà subi deux cambriolages en l'espace de plusieurs semaines. D'ailleurs, leur portier dévoile à Fin et Munch qu'il a surpris un patient furieux du défunt devant leur immeuble où, un jour, il l'a accusé de ruiner son existence. En fouinant dans sa vie professionnelle d'urologue, basée sur la lutte contre le cancer de la prostate, Benson et Stabler sont informés par l'un de ses confrères qu'il a engagé un cobaye pour tester une crème expérimentale destinée à traiter l'impuissance et, surtout, que cet individu a ensuite porté plainte à son égard parce qu'il remet en cause les effets secondaires de son produit qui, selon lui, l'aurait incité à commettre un viol dans le métro...

Épisode 6 : Lourdes peinesModifier

Titre original
Redemption
Numéro de production
49 (3-06)
Code de production
E2319
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
Invités
Résumé détaillé
En l'espace de 24 heures, deux jeunes femmes sont retrouvées violées et tuées chez elles. Rapidement, en analysant les scènes de crimes, l'Unité spéciale est persuadée qu'elle pourchasse un redoutable tueur en série qui accoste ses victimes en obtenant un rendez-vous galant dans leurs appartements où il sort le grand jeu pour les séduire. Effectivement, à propos des disparues, les enquêteurs ont remarqué qu'il a dégusté du vin ou du chocolat onéreux avec ses prétendantes avant de les assommer par surprise pour mieux les entrainer de force dans leurs chambres à coucher où il les a d'abord ligotées, tabassées, molestées puis, finalement, égorgées. Par ailleurs, après avoir lavé et abandonné le couteau de cuisine qu'il a utilisé pour les supplicier, il a pris son temps pour effacer la totalité de ses traces et, plus surprenant, prendre une douche tout en ôtant les serviettes de bain contenant son ADN. Enfin, le meurtrier a soigneusement déposé une rose blanche aux côtés de ses proies mutilées en les mordant notamment à la poitrine mais, malheureusement, il a découpé ses balafres pour supprimer ses empreintes dentaires. Ainsi, l'équipe de Cragen traque un prédateur sexuel qui, selon le docteur Huang, pourrait être un cadre moyen à la fois élégant et romantique, rattrapé par ses pulsions morbides et déviantes. Lorsque Benson et Stabler interrogent leur potentiel coupable, soit un collègue dragueur de la première défunte qui a repoussé ses flatteries au point de le vexer et l'énerver d'où sa porte d'entrée qu'il a fracassée avec sa main, il est aussitôt innocenté car il possède un alibi solide. Alors que tous les flics piétinent dans leurs investigations, ils reçoivent la visite d'un ancien partenaire de Stabler de la Criminelle, John Hawkins, qui leur annonce qu'il connait l'identité de leur bourreau. Selon lui, il s'agit de « l'étrangleur de Soho », Roger Berry, qu'il a arrêté dans les années 1980 et, désormais, libéré de prison, qu'il récidive en modifiant son modus operandi, c'est-à-dire en tranchant la gorge de ses martyres au lieu de les étouffer, pour tromper la police. Obsédé par cette affaire qu'il a bouclée, chevronné et brutal, Hawkins prête renfort à Stabler afin de l'intercepter coûte que coûte...

Épisode 7 : Classé XModifier

Titre original
Sacrifice
Numéro de production
50 (3-07)
Code de production
E2309
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Javier Grillo-Marxuach
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Un homme, Wesley Jansen, est retrouvé violé et laissé pour mort dans une ruelle, à proximité d'un bar gay. A son réveil à l'hôpital, la victime, contre toute attente, refuse de coopérer avec les enquêteurs pour retrouver les criminels. Benson et Stabler s'intéressent donc à sa vie familiale pour commencer leur enquête. Il découvre que lui et sa femme ont travaillé dans l'industrie du cinéma pornographique afin de financer les frais médicaux de leur petite fille atteinte de mucoviscidose. Quant à Fin, il interroge l'unique témoin de l'agression, un témoin en convalescence qui le pousse à bout...

Épisode 8 : Crime génétiqueModifier

Titre original
Inheritance
Numéro de production
51 (3-08)
Code de production
E2311
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Kathy Ebel
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Une jeune femme asiatique est laissée pour morte près d'un entrepôt saccagé. Elle a également été violée et tabassée. Benson et Stabler craignent qu'il s'agisse d'une vengeance entre truands d'autant plus que le frère de la victime, Johnny, fait partie de la mafia de Chinatown. Leur théorie est réfutée lorsqu'une autre victime asiatique est retrouvée. Leur agresseur est le violeur en série Darrell Guan. Aussitôt arrêté, les enquêteurs découvrent qu'il a été procrée lors d'un viol... tout comme Olivia. Lors de son procès, pour le défendre, ses avocats stipulent qu'il a hérité des gênes de son père violeur, un afro-américain, et qu'il a été ensuite renié par la communauté de sa mère, une asiatique. Une défense qui choque profondément Olivia...

Épisode 9 : La Famille d'accueilModifier

Titre original
Care
Numéro de production
52 (3-09)
Code de production
E2317
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Dawn DeNoon et Lisa Marie Petersen
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Le corps d'une fillette de cinq ans, battue à mort, est découvert sur un chantier, non loin du domicile où elle vivait avec sa famille d'accueil, les Rudd. Les enquêteurs découvrent sa mère biologique a toujours tenté de la récupérer, sans succès. Ils s'intéressent de près à sa mère adoptive et sa grand-mère abusive. Mais Cragen remarque que le frère adoptif de la victime, un jeune garçon introverti, sembler cacher quelque chose...

Épisode 10 : Le Sexe fortModifier

Titre original
Ridicule
Numéro de production
53 (3-10)
Code de production
E2316
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Judith McCreary
Audiences
Invités
Résumé détaillé
En rentrant chez lui, un homme tombe sur le corps de sa conjointe, Sidney Green, en chemisette pendue au ventilateur de leur chambre parsemée de chandelles allumées. Aux premières constatations, l'Unité spéciale et un légiste penchent d'abord pour un incident dû à de l'auto-asphyxie érotique pratiquée en solo mais, cependant, il s'avère que son mari s'apprêtait à divorcer d'elle. En fouinant dans leur intimité, les enquêteurs constatent qu'ils étaient fauchés et, surtout, que la victime possédait une faramineuse assurance-vie post-mortem. En revanche, suspecté de son meurtre maquillé en accident, leur contrat de mariage révèle qu'il n'aurait rien touché en cas de décès ou de séparation. Par conséquent, pour se disculper, son veuf dévoile à Benson et Stabler qu'il voulait la quitter car elle se droguait fréquemment depuis qu'un strip-teaseur l'a accusée, ainsi que deux de ses amies, de l'avoir violé lors de son enterrement de jeune fille. Selon lui, en fin de soirée, au moment où il s'est rendu dans le bureau de Sidney pour être rémunéré, le trio l'a menacé, ligoté et molesté avant de le payer. Humilié et traumatisé, déterminé à laver son affront, ce dernier, Peter Smith, est abandonné par la police qui refuse de croire qu'un mâle musclé à son image puisse subir une agression sexuelle de la part de trois femmes. De plus, comme il finance ses cours de théâtre avec l'argent de ses prestations, Stabler pense également qu'il ment pour se faire de la publicité tandis que Benson et le substitut du procureur Cabot le prennent au sérieux. Innocenté par un alibi solide, les détectives s'intéressent donc aux copines de la disparue qui sont les dernières personnes à l'avoir vue vivante dans son appartement et, de son côté, Cabot soutient Smith dans son combat pour briser le tabou du viol des hommes par le sexe dit "faible"...
Commentaires
Avant qu'elle n'incarne le substitut du procureur Casey Novak entre la saison 5 et la saison 9, Diane Neal interprète ici une financière accusée de viol par un strip-teaseur et du meurtre de sa complice par l'Unité spéciale.

Épisode 11 : MonogamieModifier

Titre original
Monogamy
Numéro de production
54 (3-11)
Code de production
E2323
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Michele Fazekas et Tara Butters
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Enceinte de sept mois, alors qu'elle s'apprêtait à rejoindre son époux dans un restaurant, Nicole Manning est violée par un inconnu dans un parking. Il l'agresse si sauvagement qu'il lui arrache son fœtus. Laissée pour morte, elle est aussitôt hospitalisée et, toujours dans un état critique, elle subit ensuite une hystérectomie. Son mari psychiatre, Richard, est anéanti. Benson et Stabler commencent à le suspecter lorsqu'ils découvrent que sa femme avait un amant, un certain Kyle...

Épisode 12 : Justicier en herbeModifier

Titre original
Protection
Numéro de production
55 (3-12)
Code de production
E2327
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Robert F. Campbell et Jonathan Greene
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Blessé lors d'une fusillade, Miguel Ramos est transporté en tout urgence à l'hôpital par sa mère. Aussitôt pris en charge par les médecins, elle l'abandonne et prend rapidement la fuite avec son deuxième fils. Or, l'enfant est dans un état critique : d'importantes décisions doivent être prises au sujet des soins dont il doit bénéficier. Les enquêteurs doivent retrouver la trace de la mère le plus rapidement possible. Mais ils découvrent qu'elle a donné un faux nom à l'hôpital et pensent qu'elle et son deuxième enfant sont en grave danger...

Épisode 13 : L'Horreur n'attend pas le nombre d'annéesModifier

Titre original
Prodigy
Numéro de production
56 (3-13)
Code de production
E2326
Première diffusion
Réalisation
Steve Shill
Scénario
Lisa Marie Petersen et Dawn DeNoon
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Un homme et une femme sont retrouvés morts dans un parc. Elle a été décapitée et ses mains ont été coupées, rendant l'identification difficile, tandis que l'autre victime portait un pacemaker. Une mise en scène macabre qui pousse Benson et Stabler à s'intéresser à la vie professionnelle de la morte, une activiste de la cause animale. Cela les conduit à suspecter des personnes de son organisation, des opposants, à un adolescent perturbé très proche de la victime ou bien à un ancien violeur, récemment remis en liberté conditionnelle...

Épisode 14 : Évidences trompeusesModifier

Titre original
Counterfeit
Numéro de production
57 (3-14)
Code de production
E2313
Première diffusion
Réalisation
Arthur W. Forney
Scénario
Amanda Greene
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Employée dans un laboratoire pharmaceutique, Paula Grace a été violée et tuée près de sa voiture. En la fouillent, les enquêteurs découvrent l'équivalent d'un million de dollars en boîtes de Rytex, un nouveau médicament anticancéreux. Chargés de l'enquête, Olivia et Fin interrogent son employeur qui payait le loyer de la victime et dont le véhicule sur le lieu du crime est loué à son nom. Alors que les analyses leur démontrent que les médicaments sont des placebos, une autre femme, Francesca, est violée. Elle leur annonce que son violeur est un policier qui lui a fait croire, sur la route, qu'elle était en effraction pour l'agresser par surprise. Mais, peu de temps après, Francesca disparaît sans laisser de traces...

Épisode 15 : Le Couloir de la mortModifier

Titre original
Execution
Numéro de production
58 (3-15)
Code de production
E2325
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Le docteur Huang et Stabler se rendent en prison pour interroger Matt Brodus, un tueur en série qui doit être exécuté dans les prochaines heures. Ce dernier, un violeur et tueur en série, refuse de collaborer avec eux. Ces derniers ont promit justice aux Cooper, dont l'enfant a été violée et assassinée onze ans auparavant. Comme les parents de la petite fille défunte, Huang et Stabler tentent de savoir si elle fait partie des victimes de Brodus. Mais le temps presse : s'ils ne le font pas avouer la vérité, il l'emportera avec lui dans la tombe...

[2]

Épisode 16 : Fête macabreModifier

Titre original
Popular
Numéro de production
59 (3-16)
Code de production
E2329
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Kathy Ebel et Stephen Belber
Audiences
Invités
Résumé détaillé
La femme de Stabler, Kathy, lui parle de son amie infirmière qui a pris en charge une jeune fille violée, Cynthia, qui s'est pas présentée à l'hôpital pour les examens complémentaires qu'elle devait faire. Or ces examens étaient indispensables pour qu'un dossier puisse être constitué, et l'agresseur de l'adolescente arrêté rapidement. Épaulé par Benson, Stabler ouvre une enquête judiciaire et se lance à la recherche de Cynthia. Le duo découvre que son professeur a été accusé de l'avoir agressée sexuellement mais elle refuse de répondre à leurs questions. Mais de retour au bureau, les détectives apprennent que Cynthia vient à nouveau d'être admise à l'hôpital pour de graves blessures...

[2]

Épisode 17 : Meurtre en vidéoModifier

Titre original
Surveillance
Numéro de production
60 (3-17)
Code de production
E2328
Première diffusion
Réalisation
Steve Shill
Scénario
Jeff Eckerle
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Une violoncelliste de renommée internationale, Cassie Germaine, a été agressée et violée à son domicile. Chargés de l'enquête, Benson et Stabler découvrent que ses moindres faits et gestes étaient filmés à son insu par un matériel vidéo de pointe. Ils suspectent rapidement son chef d'orchestre, Robert Prescott, qui aime particulièrement enregistrer et filmer ses propres prouesses sexuelles. Il est également réputé pour avoir eu des liaisons tumultueuses avec ses autres protégées...

[2]

Épisode 18 : Témoignage par procurationModifier

Titre original
Guilt
Numéro de production
61 (3-18)
Code de production
E2332
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Michele Fazekas et Tara Butters
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Un pédophile de 40 ans, Roy Barnett, est arrêté par la police. Il est tombé dans un piège, dont l'appât est un adolescent de 16 ans, Sam Cavanaugh. Ce dernier a porté plainte contre son ancien voisin qui l'aurait maltraité et agressé sexuellement lorsqu'il était enfant. Pourtant, les enquêteurs chargés de recueillir et de vérifier les témoignages éprouvent bien des difficultés à recouper leurs informations. Sam peut-il mentir ou ne pas dire toute la vérité ? Déterminée à coincer Barnett, le substitut du procureur Alexandra Cabot demande à Benson et Stabler de trouver des preuves de sa culpabilité, illégalement s'il le faut. Dès lors, Cabot met en danger sa propre carrière ainsi que celle du duo...

[3]

Épisode 19 : Du sang sur les marchesModifier

Titre original
Justice
Numéro de production
62 (3-19)
Code de production
E2331
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Dawn DeNoon et Lisa Marie Petersen
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Une adolescente a été violée, assassinée et abandonnée dans une allée déserte. Les enquêteurs découvrent qu'elle est la fille d'un juge local, connu pour donner de lourdes peines à des prédateurs sexuels, avec lequel elle entretenait des rapports très complexes, souvent conflictuels. Ils décident donc de le rencontrer afin de lui apprendre la terrible nouvelle et espèrent également obtenir de sa part des renseignements sur l'emploi du temps de sa fille. Mais, rapidement, ils comprennent qu'elle échangeait beaucoup avec des criminels mis sous le verrou par son père...

[3]

Épisode 20 : Viol par procurationModifier

Titre original
Greed
Numéro de production
63 (3-20)
Code de production
E2330
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Robert F. Campbell et Jonathan Greene
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Une femme très riche, Jessica Blaine-Todd, est retrouvée par son mari, baignant dans une mare de sang. Elle a été agressée et violée son appartement cambriolé et sa Rolex de 35 000 dollars volé par son bourreau. Gravement blessé, elle est plongée dans le coma. Benson et Stabler découvrent qu'un crime similaire a été commis quelques semaines plus tôt à Brooklyn. Les deux agressions se ressemblent : un nouveau système d'alarme a été installé et, pourtant, aucune trace d'effraction...

[3]

Épisode 21 : Le Trio infernalModifier

Titre original
Denial
Numéro de production
64 (3-21)
Code de production
E2334
Première diffusion
Réalisation
Steve Shill
Scénario
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Au cours d'une soirée arrosée, une toxicomane, Claire Rinato, a été violée et son agresseur a été rapidement appréhendé. Dans son sac à main, les enquêteurs découvrent un doigt d'enfant, emballé dans un petit sachet en plastique transparent. Alors que Fin Tutuola décide de prendre la jeune femme sous son aile, ils découvrent que cette dernière a témoigné contre sa mère, Grace, qui a battu mortellement sa petite soeur, Lisa. Par ailleurs, le doigt que transportait Claire appartient justement à sa petite soeur, dont le corps a été retrouvé dans une poubelle que sa mère a jeté un soir. Traumatisée par cet événement tragique, Claire s'est enfoncée dans la toxicomanie. Alors qu'elle est convoquée au tribunal, elle fait une overdose, mais Tutuola la sauve juste à temps. Ils apprennent plus tard, par Rose, la grand-mère de Claire et la mère de Grace, que la dernière a également tué son fils, Anthony, également battu à mort. Claire est finalement blanchie des accusations, mais sa grand-mère est arrêtée pour entrave à la justice dans le meurtre de son petit-fils. Pour permettre à Claire de commencer une cure de désintoxication, Tutuola offre à la jeune femme un portrait de sa petite soeur et le numéro d'un centre qu'un de ses amis connait. La jeune femme remercie l'inspecteur en le prenant dans ses bras.

[3]

Épisode 22 : L'Insoutenable véritéModifier

Titre original
Competence
Numéro de production
65 (3-22)
Code de production
E2335
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Jeff Eckerle, Jonathan Greene et Robert F. Campbell
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Atteinte de Trisomie 21, une jeune femme, Katie, a été violée. Enceinte de son agresseur, elle souhaite cependant garder l'enfant qu'elle attend. Son petit ami Danny, également atteint du syndrome de Down, accepte de l'élever avec elle. Mais sa mère, Rebecca, s'y oppose farouchement. Pour les enquêteurs, trouver l'auteur de ce viol acquiert une importance double. En parvenant à identifier l'agresseur de Katie, ils aideront à lui rendre justice. Mais ils permettront aussi à l'enfant de connaître son père. Ils s'interrogent également sur l'agression de Katie. A t-elle été violée ou était-elle consentante ? Alors qu'ils découvrent que de nombreux viols touchant de jeunes handicapées ont été enregistrés, Katie et sa mère se divisent pour savoir si elle doit avorter ou non...

[4]

Épisode 23 : La Loi du silenceModifier

Titre original
Silence
Numéro de production
66 (3-23)
Code de production
E3103
Première diffusion
Réalisation
Steve Shill
Scénario
Patrick Harbinson
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Une adolescente de 16 ans, travestie en jeune garçon, est retrouvée morte dans une église. Au cours de leurs investigations, les inspecteurs découvrent qu'un certain Gus Yoder connaissait bien la victime. Interrogé, celui-ci avoue finalement avoir eu des relations sexuelles avec la victime peu de temps avant son assassinat. Mais les enquêteurs s'intéressent rapidement à un jeune homme tourmenté, Bobby Douglas. Ce dernier aurait été payé par l'église pour l'empêcher de raconter comment il avait été violé par un des prêtres. Mais Douglas accuse le père Michael Sweeney de l'avoir agressé sexuellement lorsqu'il était enfant...

[4]

Notes et référencesModifier