Ouvrir le menu principal
Critérium du Dauphiné 2013
Généralités
Course
65e Critérium du Dauphiné
Compétition
Étapes
8
Date
Distance
1 117 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Équipes
19Voir et modifier les données sur Wikidata
Partants
176Voir et modifier les données sur Wikidata
Coureurs au départ
176
Coureurs à l'arrivée
92
Vitesse moyenne
37,9 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Meilleure équipe

La 65e édition du Critérium du Dauphiné se déroule du 2 au . C'est la 16e épreuve du calendrier World Tour de l'année.

Le Britannique Christopher Froome, de l'équipe Sky, gagne la course. Il prend la tête du classement général lors de la cinquième étape, qu'il gagne à Valmorel et ne la quitte plus. Il devance au classement général son coéquipier, l'Australien Richie Porte et l'Espagnol Daniel Moreno (Katusha).

L'Australien Rohan Dennis (Garmin-Sharp), huitième du classement général, remporte le maillot blanc de meilleur jeune. Le Belge Gianni Meersman (Omega Pharma-Quick Step) gagne le maillot vert du classement par points et le Français Thomas Damuseau (Argos-Shimano) le maillot à pois du classement de la montagne. La formation Sky termine à la première place du classement par équipes.

Sommaire

PrésentationModifier

ParcoursModifier

L'épreuve débute par une étape vallonnée autour Champéry, en Suisse, qui arrive en haut d'une côte de 3e catégorie. Le lendemain, trois côtes sont programmées dans les 35 derniers kilomètres, puis le sommet d'une côte de 3e catégorie sera franchi à 10 km de l'arrivée de la 3e étape. Un contre-la-montre de 32,5 km a lieu ensuite. S'ensuit une arrivée au sommet à Valmorel, puis les sprinteurs ont leurs chances lors de la sixième étape. La course se termine par deux étapes de montagne, avec des arrivées au sommet à SuperDévoluy et à Risoul[1],[2],[3].

ÉquipesModifier

L'organisateur Amaury Sport Organisation a communiqué la liste des équipes invitées le  : Bretagne-Séché, Cofidis, Europcar et NetApp-Endura[4],[5]. Cependant, l'équipe Katusha est réintégrée à l'UCI World Tour par une décision du Tribunal arbitral du sport le 15 février[6]. Les invitations ayant déjà été annoncées au moment de la décision du TAS, ASO décide que ce seront finalement 23 équipes qui participeront à ce Critérium du Dauphiné[7]. De plus, l'équipe AG2R La Mondiale annonce qu'à la suite du contrôle positif sur le récent Tour d'Italie de son coureur Sylvain Georges, confirmé par l'analyse de l'échantillon B, cumulé à celui de Steve Houanard sept mois plus tôt, elle ne prendra pas part au Critérium du Dauphiné conformément aux règles du Mouvement pour un cyclisme crédible[8]. 22 équipes participent à ce Critérium du Dauphiné : 18 ProTeams et 4 équipes continentales professionnelles.

UCI ProTeams
Nom de l'équipe Pays Code
Argos-Shimano   Pays-Bas ARG
Astana   Kazakhstan AST
Blanco   Pays-Bas BLA
BMC Racing   États-Unis BMC
Cannondale   Italie CAN
Euskaltel Euskadi   Espagne EUS
FDJ   France FDJ
Garmin-Sharp   États-Unis GRS
Katusha   Russie KAT
Lampre-Merida   Italie LAM
Lotto-Belisol   Belgique LTB
Movistar   Espagne MOV
Omega Pharma-Quick Step   Belgique OPQ
Orica-GreenEDGE   Australie OGE
RadioShack-Leopard   Luxembourg RLT
Saxo-Tinkoff   Danemark TST
Sky   Royaume-Uni SKY
Vacansoleil-DCM   Pays-Bas VCD
Équipes invitées
Nom de l'équipe Pays Code
Bretagne-Séché Environnement   France BSE
Cofidis   France COF
Europcar   France EUC
NetApp-Endura   Allemagne TNE

FavorisModifier

   
Alberto Contador et Christopher Froome sont annoncés comme les grands favoris de l'épreuve.

Avant la course, les spécialistes prévoyaient un duel entre les deux favoris du Tour de France, Christopher Froome et Alberto Contador[9]. Les deux coureurs s'étaient retrouvés deux fois cette saison avant le Dauphiné. Christopher Froome a devancé Contador à deux reprises sur le Tour d'Oman et sur le Tirreno-Adriatico[9]. Parmi les coureurs pouvant prétendre à une victoire finale, on peut citer Jurgen Van den Broeck malgré sa méforme[10], Tony Martin, Sylvain Chavanel[11], Thomas Voeckler, Pierre Rolland[12]. Les Espagnols Haimar Zubeldia, Joaquim Rodríguez, Samuel Sánchez et Alejandro Valverde peuvent également tirer leur épingle du jeu[13]. L'équipe Lampre-Merida s'appuie sur l'Italien Damiano Cunego qui vise une victoire d'étape et une bonne place au général[14]. Blanco se rend sur les routes alpines pour obtenir une bonne place avec le Néerlandais Laurens ten Dam[15]. L'équipe Argos-Shimano se reposera sur quatre Français pour le classement général: Warren Barguil, Yann Huguet, Thierry Hupond et Thomas Damuseau[16]. D'autres coureurs font figure d'outsiders. Parmi eux, on peut citer le Norvégien Edvald Boasson Hagen, le Biélorusse Vasil Kiryienka, l'Australien Richie Porte, le Danois Jakob Fuglsang, Simon Gerrans, les Français Jérôme Coppel et Pierrick Fédrigo, Rein Taaramäe, Andrew Talansky, le Belge Thomas De Gendt ou encore le Néerlandais Lieuwe Westra[13].

ÉtapesModifier

Déroulement de la courseModifier

1re étapeModifier

ParcoursModifier

 
Le village suisse de Champéry accueille le départ et l'arrivée de la course.

Le début d'étape sera marqué par le Pas de Morgins (9,2 km à 6 %), classée en 1re catégorie. Une fois le sommet franchit (km 12,5), la route passe par une longue descente, une bosse d'un peu poins de 10 km non-répertoriée, puis une nouvelle assez longue descente. S'ensuivra une montée non-répertoriée, une brève descente et le col du Corbier (7,6 km à 7,5 %), classé en 1re catégorie et dont le sommet se situe au km 75,5. Après la descente, le parcours emprunte une quinzaine de kilomètres de faux plats montants, en passant notamment par le sprint intermédiaire (km 91,5), et le Pas de Morgins (4,5 km à 6,7 %), classé en 2e catégorie et dont le sommet est placé au km 101,5. Sont ensuite programmés une descente et la montée vers Champéry (6,9 km à 3,3 %), classée en 3e catégorie, dont le sommet est à 1 km de l'arrivée, qui sera jugée à Champéry, après 121 km de course depuis Champéry, à travers le val d'Illiez en Valais, en Suisse, et la Haute-Savoie.

RésuméModifier

 
Thomas Damuseau s'échappe en compagnie de trois autres coureurs dès la première difficulté du jour.

Le début de l'étape commence fort avec une attaque de quatre coureurs dans la côte de Morgins. Dans cette échappée formée au troisième kilomètre, on retrouve les Français Jean-Marc Bideau et Thomas Damuseau, respectivement dans les équipes Bretagne-Séché Environnement et Argos-Shimano, l'espagnol Ricardo García Ambroa (Euskaltel Euskadi) et le Canadien David Veilleux de l'équipe Europcar. Ils prennent rapidement jusqu'à 2 minutes d'avance au sommet de la première difficulté du jour où Jean-Marc Bideau passe en tête devant Thomas Damuseau et David Veilleux[18]. Le peloton laisse ensuite filer l'échappée qui compta jusqu'à 10 minutes d'avance. Cette lassitude du peloton entraîne la réaction du rouleur allemand Tony Martin qui part en contre[18]. En conférence de presse, Martin affirme qu'il n'a pas fait exprès de partir mais qu'il a accéléré puis s'est rendu compte que personne ne parvenait à le suivre[19]. Trois équipes se partagent alors le travail en tête du peloton : Sky, Vacansoleil et Movistar[20].

Au pied du col du Corbier classé en première catégorie, les fuyards comptent six minutes d'avance sur le peloton quand Tony Martin en compte deux. L'ascension du col est le moment choisi par David Veilleux pour lancer une offensive. À 45 kilomètres de l'arrivée, il passe en tête au sommet du col. Damuseau et Garcia sont distancés et perdent 1 minutes 50 de retard tandis que Bideau est rejoint par Martin. L'équipe Katusha prend les choses en main mais la situation reste inchangée au Pas de Morgins où Veilleux bascule en tête à 20 kilomètres de l'arrivée[20].

 
David Veilleux remporte l'étape après s'être extirpé de l'échappée matinale.

David Veilleux tient alors sa première victoire d'étape sur la course puisqu'il compte au sommet de ce col près de deux minutes d'avance sur le duo Damuseau-Garcia et 3 minutes 15 sur le peloton qui vient juste de reprendre Tony Martin. Des outsiders pour la victoire finale comme l'Américain Andrew Talansky et le Belge Thomas De Gendt sont alors distancés par le peloton qui rattrape Thomas Damuseau et Ricardo García Ambroa à 5 kilomètres de l'arrivée. L'Italien Ivan Santaromita tente alors une dernière offensive mais l'étape est déjà remporté par David Veilleux. Le Belge Gianni Meersman prend la seconde place de l'étape en réglant le sprint du peloton[20].

Veilleux s'empare par la même occasion du maillot jaune de leader ainsi que du maillot de meilleur grimpeur et du classement par points. Le maillot blanc revient au Néerlandais Tom-Jelte Slagter, troisième de l'étape[18]. Le Britannique Christopher Froome confirme son statut de favori de l'épreuve en terminant l'étape au sprint juste derrière son coéquipier, l'Australien Richie Porte. Alberto Contador quant à lui termine dans le peloton de tête et ne perd pas de temps sur ses concurrents. Les deux perdants du jour sont Andrew Talansky et Thomas De Gendt qui perdent respectivement 8 minutes 16 et 14 minutes. Cette contre-performance amoindri leurs chances de podium à l'arrivée[19]. Après la course, le coéquipier de David Veilleux, Pierre Rolland, indique avec le sourire qu'il va maintenant falloir défendre le maillot jaune[19]. Le directeur sportif de l'équipe Sky, Nicolas Portal, réagit à cette victoire: « C'est un beau scénario pour tout le monde. Il y a un beau vainqueur, David Veilleux, avec une équipe Europcar qui va défendre le maillot. Cela nous laisse quelques jours avec un peu de répit[19]. » Le vainqueur du jour affirme quant à lui que « c'est la plus belle victoire de sa carrière ». Il se positionne grâce à cette victoire comme un prétendant à la sélection pour le Tour de France 2013[21].

Résultats
Coureur[20] Équipe Temps
1   David Veilleux Europcar en 3 h 17 min 35 s
2   Gianni Meersman Omega Pharma-Quick Step + 1 min 56 s
3   Tom-Jelte Slagter Blanco 1 min 57 s
4   Richie Porte Sky 1 min 57 s
5   Christopher Froome Sky 1 min 57 s
6   Ángel Madrazo Movistar 1 min 57 s
7   Jakob Fuglsang Astana 1 min 57 s
8   Alejandro Valverde Movistar 1 min 57 s
9   Tony Gallopin RadioShack-Leopard 1 min 57 s
10   Leopold König NetApp-Endura 1 min 57 s
Classement général
Coureur[20] Équipe Temps
1   David Veilleux     Europcar en 3 h 17 min 35 s
2   Gianni Meersman Omega Pharma-Quick Step + 1 min 56 s
3   Tom-Jelte Slagter   Blanco 1 min 57 s
4   Richie Porte Sky 1 min 57 s
5   Christopher Froome Sky 1 min 57 s
6   Ángel Madrazo Movistar 1 min 57 s
7   Jakob Fuglsang Astana 1 min 57 s
8   Alejandro Valverde Movistar 1 min 57 s
9   Tony Gallopin RadioShack-Leopard 1 min 57 s
10   Leopold König NetApp-Endura 1 min 57 s

2e étapeModifier

L'étape débute en descente, avant de remonter jusqu'à Vinzier, au km 22. Après une longue descente, le parcours est légèrement vallonné pendant environ 35 km, puis enmprunte la côte de Mornex (2,6 km à 4,7 %), classé en 4e catégorie. La montée se prolonge après le sommet (km 74,5) pendant une grosse dizaine de kilomètres, avant que la route passe par un peu de plat, une longue descente et des faux plats descendants. Les coureurs enchaîneront ensuite 3 montées : la côte de Mons (1 km à 5,5 %), classée en 3e catégorie et dont le sommet est situé au km 120.5, prolongée pendant plusieurs kilomètres, la côte de Lancrans (4,1 km à 4,9 %), classé en 3e catégorie et dont le sommet est au km 136, et une ascension non-répertoriée. Après le sprint intermédiaire (km 149), la côte de Miribel (5,6 km à 3,6 %), classée en 3e catégorie, sera programmée, puis l'ascension se prolonge jusqu'au sommet au km 160 de la côte de Bugnon (3 km à 6,6 %). L'itinéraire de l'étape suit alors la descente, le col du Sentier (2,7 km à 7,6 %), une montée de 2e catégorie au sommet placé au km 171,5 et une descente jusqu'à l'arrivée à Oyonnax, jugée après 183 km de course depuis Châtel, à travers la Haute-Savoie et l'Ain.

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Elia Viviani Cannondale en 4 h 39 min 15 s
2   Gianni Meersman Omega Pharma-Quick Step + m.t
3   Tony Gallopin RadioShack-Leopard m.t
4   Reinardt Janse van Rensburg Argos-Shimano m.t
5   Anthony Geslin FDJ m.t
6   Armindo Fonseca Bretagne-Séché Environnement m.t
7   Bram Tankink Blanco m.t
8   Warren Barguil Argos-Shimano m.t
9   Juan Antonio Flecha Vacansoleil-DCM m.t
10   Wesley Sulzberger Orica-GreenEDGE m.t
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   David Veilleux   Europcar en 7 h 56 min 50 s
2   Gianni Meersman   Omega Pharma-Quick Step + 1 min 56 s
3   Tony Gallopin   RadioShack-Leopard 1 min 57 s
4   Warren Barguil Argos-Shimano 1 min 57 s
5   Alejandro Valverde Movistar 1 min 57 s
6   Jakob Fuglsang Astana 1 min 57 s
7   Christopher Froome Sky 1 min 57 s
8   Richie Porte Sky 1 min 57 s
9   Ángel Madrazo Movistar 1 min 57 s
10   Geraint Thomas Sky 1 min 57 s

3e étapeModifier

Après un début d'étape légèrement vallonné, le parcours passe par le col des Écharmeaux (10,6 km à 3 %), classé en 3e catégorie et dont le sommet se situe au km 116.5, prolongé par une montée non-répertoriée, puis une longue descente, en passant par le sprint intermédiaire (km 138). Le final emprunte le col des Sauvages (4 km à 5,5 %), classé en 3e catégorie et dont le sommet est au 154.5, avant de plonger vers l'arrivée, jugée à Tarare, après 164 km de course depuis Ambérieu-en-Bugey, à travers l'Ain, la Saône-et-Loire et le Rhône.

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Edvald Boasson Hagen Sky en 4 h 03 min 32 s
2   Michael Matthews Orica-GreenEDGE + m.t
3   Gianni Meersman   Omega Pharma-Quick Step m.t
4   Thor Hushovd BMC Racing m.t
5   Elia Viviani Cannondale m.t
6   Reinardt Janse van Rensburg Argos-Shimano m.t
7   Nacer Bouhanni FDJ m.t
8   Paul Voss NetApp-Endura m.t
9   Sylvain Chavanel Omega Pharma-Quick Step m.t
10   Francesco Gavazzi Astana m.t
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   David Veilleux   Europcar en 12 h 00 min 22 s
2   Gianni Meersman   Omega Pharma-Quick Step + 1 min 56 s
3   Tony Gallopin   RadioShack-Leopard 1 min 57 s
4   Alejandro Valverde Movistar 1 min 57 s
5   Warren Barguil Argos-Shimano 1 min 57 s
6   Jakob Fuglsang Astana 1 min 57 s
7   Geraint Thomas Sky 1 min 57 s
8   Ángel Madrazo Movistar 1 min 57 s
9   Richie Porte Sky 1 min 57 s
10   Alberto Contador Saxo-Tinkoff 1 min 57 s

4e étapeModifier

Cette étape est un contre-la-montre plat de 32,5 km entre Villars-les-Dombes et le Parc des oiseaux, à travers l'Ain. Les chronos intermédiaires sont placés au km 11,5 et au km 21,5.

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Tony Martin Omega Pharma-Quick Step en 36 min 54 s
2   Rohan Dennis Garmin-Sharp + 47 s
3   Christopher Froome Sky 52 s
4   Jonathan Castroviejo Movistar 1 min 08 s
5   Michał Kwiatkowski Omega Pharma-Quick Step 1 min 13 s
6   Edvald Boasson Hagen Sky 1 min 19 s
7   Richie Porte Sky 1 min 20 s
8   Jan Bárta NetApp-Endura 1 min 36 s
9   Marco Pinotti BMC Racing 1 min 38 s
10   Geraint Thomas Sky 1 min 42 s
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Rohan Dennis    Garmin-Sharp en 12 h 40 min 00 s
2   Christopher Froome Sky + 5 s
3   Michał Kwiatkowski Omega Pharma-Quick Step 26 s
4   Edvald Boasson Hagen Sky 32 s
5   Richie Porte Sky 33 s
6   Geraint Thomas Sky 55 s
7   David Veilleux Europcar 1 min 09 s
8   Leopold König NetApp-Endura 1 min 11 s
9   Stef Clement Blanco 1 min 14 s
10   Andriy Grivko Astana 1 min 26 s

5e étapeModifier

L'étape débute de Grésy-sur-Aix. Après une dizaine de kilomètres de plat, la route descend jusqu'à la ville-départ, au km 21. Les coureurs grimperont alors la côte de Trévignin (4,4 km à 6,6 %), classée en 3e catégorie. Le parcours est ensuite assez vallonnée, puis emprunte le col du Frêne (1,9 km à 6 %), une ascension de 4e catégorie dont le sommet est situé au km 67, avant une assez longue descente. Après une cinquantaine de kilomètres légèrement vallonnés, avec notamment le sprint intermédiaire (km 107,5) et la côte de la Croix (2,3 km à 4,1 %), classé en 4e catégorie et dont le sommet est au km 111, la montée vers Valmorel (12,7 km à 7 %) est programmée. L'arrivée sera jugée en haut de cette ascension Hors catégorie, après 139 km de course, à travers la Savoie et la Haute-Savoie.

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Christopher Froome Sky en 3 h 28 min 39 s
2   Alberto Contador Saxo-Tinkoff + 4 s
3   Matthew Busche RadioShack-Leopard 4 s
4   Alejandro Valverde Movistar 10 s
5   Michael Rogers Saxo-Tinkoff 12 s
6   Daniel Moreno Katusha 12 s
7   Rein Taaramäe Cofidis 12 s
8   Daniel Navarro Cofidis 21 s
9   Richie Porte Sky 24 s
10   Jakob Fuglsang Astana 29 s
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Christopher Froome   Sky en 16 h 08 min 44 s
2   Richie Porte Sky + 52 s
3   Rohan Dennis   Garmin-Sharp 54 s
4   Michael Rogers Saxo-Tinkoff 1 min 37 s
5   Daniel Moreno Katusha 1 min 47 s
6   Daniel Navarro Cofidis 1 min 49 s
7   Rein Taaramäe Cofidis 1 min 52 s
8   Michał Kwiatkowski Omega Pharma-Quick Step 1 min 58 s
9   Leopold König NetApp-Endura 2 min 16 s
10   Jakob Fuglsang Astana 2 min 20 s

6e étapeModifier

Le début de l'étape est plat et passe par le sprint intermédiaire (km 21). Après le sommet au km 59 de la côte d'Arvillard (2,2 km à 5,3 %), classée en 4e catégorie, le parcours ne descend pas mais est légèrement vallonné pendant une dizaine de kilomètres. Les coureurs enchaînent ensuite 4 ascensions : le col du Barioz (7,1 km à 7,3 %), classé en 1re catégorie et dont le sommet est placé au km 79, le col des Ayes (3,8 km à 8,1 %), classé en 2e catégorie et dont le sommet se situe au km 89, une courte montée non-répertoriée et le col des Mouilles (2 km à 6,1 %), classé en 4e catégorie et dont le sommet est au km 96,5. La route est ensuite vallonnée pendant une vingtaine de kilomètres, puis descend jusqu'à l'arrivée à Grenoble, jugée après 141,5 km de course depuis La Léchère, à travers la Savoie et l'Isère.

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Thomas Voeckler Europcar en 3 h 24 min 13 s
2   José Herrada Movistar + 0 s
3   Kevin Seeldraeyers Astana 0 s
4   Egor Silin Astana 0 s
5   Edvald Boasson Hagen Sky 46 s
6   Gianni Meersman   Omega Pharma-Quick Step 46 s
7   Francesco Gavazzi Astana 46 s
8   Wesley Sulzberger Orica-GreenEDGE 46 s
9   Arnaud Gérard Bretagne-Séché Environnement 46 s
10   Michał Kwiatkowski Omega Pharma-Quick Step 46 s
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Christopher Froome   Sky en 19 h 33 min 43 s
2   Richie Porte Sky + 52 s
3   Rohan Dennis   Garmin-Sharp 54 s
4   Michael Rogers Saxo-Tinkoff 1 min 37 s
5   Daniel Moreno Katusha 1 min 47 s
6   Daniel Navarro Cofidis 1 min 49 s
7   Rein Taaramäe Cofidis 1 min 52 s
8   Michał Kwiatkowski Omega Pharma-Quick Step 1 min 58 s
9   Leopold König NetApp-Endura 2 min 16 s
10   Jakob Fuglsang Astana 2 min 20 s

7e étapeModifier

Après un début d'étape plutôt vallonné, le parcours emprunte la montée de l'Alpe d'Huez (12 km à 8,6 %), classée en Hors-catégorie. Une fois le sommet (km 51) franchis, les coureurs passeront par une courte descente puis la fin du col de Sarenne (3,1 km à 6,8 %), classé en 2e catégorie et dont le sommet est au km 60,5, avant d'entâmer sa très longue descente, qui sera au programme de la 18e étape du prochain Tour de France. S'ensuivra le col d'Ornon (10,5 km à 6,1 %), classé en 1re catégorie et dont le sommet est situé au km 101, puis la route est vallonnée pendant de nombreux kilomètres, en passant par le sprint intermédiaire (km 144,5). Le final est marqué par l'enchaînement du col du Noyer (11,3 km à 7,2 %), une ascension de 1re catégorie avec un sommet au km 172,5, et de la montée vers SuperDévoluy (4 km à 5,7 %), classée en 3e catégorie, en haut de laquelle sera jugée l'arrivée, après 184 km de course depuis Le Pont-de-Claix, à travers l'Isère et les Hautes-Alpes.

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Samuel Sánchez Euskaltel Euskadi en 5 h 26 min 14 s
2   Jakob Fuglsang Astana + 0 s
3   Richie Porte Sky 15 s
4   Daniel Moreno Katusha 16 s
5   Stef Clement Blanco 16 s
6   Alejandro Valverde Movistar 16 s
7   Christopher Froome Sky 16 s
8   Daniel Navarro Cofidis 16 s
9   Michael Rogers Saxo-Tinkoff 16 s
10   Alberto Contador Saxo-Tinkoff 23 s
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Christopher Froome   Sky en 25 h 00 min 13 s
2   Richie Porte Sky + 51 s
3   Michael Rogers Saxo-Tinkoff 1 min 37 s
4   Daniel Moreno Katusha 1 min 47 s
5   Daniel Navarro Cofidis 1 min 49 s
6   Jakob Fuglsang Astana 2 min 04 s
7   Stef Clement Blanco 2 min 32 s
8   Alejandro Valverde Movistar 2 min 47 s
9   Rohan Dennis   Garmin-Sharp 2 min 48 s
10   Alberto Contador Saxo-Tinkoff 2 min 56 s

8e étapeModifier

La première partie de l'étape est vallonnée, avec notamment la côte de la Bréole (5,4 km à 5 %), classée en 3e catégorie et dont le sommet se situe au km 52,5, et le sprint intermédiaire (km 108). Les coureurs enchaînent ensuite 2 ascensions de 1re catégorie : le col de Vars (10,4 km à 6,9 %), dont le sommet est placé au km 119, et la montée vers Risoul (12,8 km à 6,9 %), en haut de laquelle sera jugée l'arrivée, après 152 km de course depuis Sisteron, à travers les Alpes-de-Haute-Provence et les Hautes-Alpes. Il s'agit de la première fois que le Critérium du Dauphiné s'achève en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Cela satisfait particulièrement le maire de Risoul, qui estime que le cyclisme « est le sport populaire par excellence » et « imagine déjà une vraie bagarre dans les lacets de la montée sur la station vu le profil difficile de l’étape »[22].

La pluie accroit la difficulté de cette étape et provoque l'abandon de nombreux coureurs[23] : plus de trente partants quittent la course.

Un groupe s'échappe du peloton en début d'étape, comprenant jusqu'à 24 coureurs. Dix-sept des 22 équipes en course y sont représentées. Thomas Damuseau (Argos-Shimano) et Gianni Meersman (Omega Pharma-Quick Step), respectivement leaders du classement de la montagne et du classement par points, y sont notamment présents. Ils renforcent tous deux leur position : Damuseau passe en tête au sommet de la côte de la Bréole, et Meersman gagne le sprint de Jausiers. Dans l'ascension du col de Vars, Tim Wellens (Lotto-Belisol) et Alessandro De Marchi (Cannondale) attaquent. Ils sont rejoints ensuite par Travis Meyer (Orica-GreenEDGE). Celui-ci les distance pendant quelques minutes, avant d'être rattrapé par De Marchi, Wellens, Manuel Quinziato (BMC Racing) et Alberto Losada (Katusha).

Ces cinq coureurs comptent près de trois minutes d'avance lorsqu'ils abordent l'ascension finale de l'étape, menant à Risoul. Wellens attaque au pied de l'ascension et creuse une avance de 30 seconds à mi-chemin. Il faiblit cependant, et est rejoint et immédiatement dépassé par De Marchi.

L'équipe Sky mène le peloton et imprime une vitesse que ne peux suivre Michael Rogers (Saxo-Tinkoff). Christopher Froome et Richie Porte finissent par s'échapper à deux pour tenter de rattraper De Marchi. Froome semble vouloir emmener son équipier vers une victoire d'étape et se retourne régulièrement vers lui. De Marchi franchit tout de même le premier la ligne d'arrivée et obtient ainsi la première victoire individuelle de sa carrière professionnelle. Froome et Porte ont entretemps été rejoints par Andrew Talansky (Garmin-Sharp), qui dispute le sprint et prend la troisième place, derrière Froome, 24 secondes après l'arrivée de De Marchi[23],[24],[25],[26],[27],[28].

Froome et Porte assurent leurs places au classement général. Michael Rogers, arrivé seizième avec près de deux minutes de retard, passe de la troisième à la sixième place du classement général. Daniel Moreno, huitième de l'étape, termine troisième de ce Critérium du Dauphiné. La deuxième place de l'étape ne permet pas à Froome de prendre à Meersman le maillot vert : ce dernier termine avec 49 points, contre 47 pour Froome.

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Alessandro De Marchi Cannondale en 4 h 28 min 09 s
2   Christopher Froome   Sky + 24 s
3   Andrew Talansky Garmin-Sharp 24 s
4   Richie Porte Sky 31 s
5   Jakob Fuglsang Astana 38 s
6   Alejandro Valverde Movistar 49 s
7   Joaquim Rodríguez Katusha 49 s
8   Daniel Moreno Katusha 49 s
9   Daniel Navarro Cofidis 55 s
10   Rohan Dennis   Garmin-Sharp 1 min 00 s
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Christopher Froome   Sky en 29 h 28 min 46 s
2   Richie Porte Sky + 58 s
3   Daniel Moreno Katusha 2 min 12 s
4   Jakob Fuglsang Astana 2 min 18 s
5   Daniel Navarro Cofidis 2 min 20 s
6   Michael Rogers Saxo-Tinkoff 3 min 08 s
7   Alejandro Valverde Movistar 3 min 12 s
8   Rohan Dennis Garmin-Sharp   3 min 24 s
9   Samuel Sánchez Euskaltel Euskadi 4 min 25 s
10   Alberto Contador Saxo-Tinkoff 4 min 27 s

Classements finalsModifier

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Christopher Froome     Royaume-Uni Sky en 29 h 28 min 46 s
2 Richie Porte   Australie Sky + 58 s
3 Daniel Moreno   Espagne Katusha 2 min 12 s
4 Jakob Fuglsang   Danemark Astana 2 min 18 s
5 Daniel Navarro   Espagne Cofidis 2 min 20 s
6 Michael Rogers   Australie Saxo-Tinkoff 3 min 08 s
7 Alejandro Valverde   Espagne Movistar 3 min 12 s
8 Rohan Dennis     Australie Garmin-Sharp 3 min 24 s
9 Samuel Sánchez   Espagne Euskaltel Euskadi 4 min 25 s
10 Alberto Contador   Espagne Saxo-Tinkoff 4 min 27 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Cycliste Équipe Points
1   Gianni Meersman   Omega Pharma-Quick Step 49
2   Christopher Froome   Sky 47
3   Richie Porte Sky 32

Classement du meilleur grimpeurModifier

Cycliste Équipe Points
1   Thomas Damuseau   Argos-Shimano 109
2   Kevin Seeldraeyers Astana 77
3   Christopher Froome   Sky 46

Classement du meilleur jeuneModifier

Cycliste Équipe Temps
1   Rohan Dennis   Garmin-Sharp en 29 h 32 min 10 s
2   Alexandre Geniez FDJ + 3 min 53 s
3   Warren Barguil Argos-Shimano 8 min 48 s

Classement par équipesModifier

Équipe Pays Temps
1 Sky   Royaume-Uni en 88 h 35 min 44 s
2 Saxo-Tinkoff   Danemark + 12 min 18 s
3 Euskaltel Euskadi   Espagne 23 min 27 s

UCI World TourModifier

Ce Critérium du Dauphiné attribue des points pour l'UCI World Tour 2013, seulement aux coureurs des équipes ayant un label ProTeam.

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e
Classement général 100 80 70 60 50 40 30 20 10 4
Par étape 6 4 2 1 1
Classement individuel
# Coureur Équipe Points
1   Christopher Froome   Sky 113
2   Richie Porte   Sky 84
3   Daniel Moreno   Katusha 71
4   Jakob Fuglsang   Astana 65
5   Michael Rogers   Saxo-Tinkoff 41
6   Alejandro Valverde   Movistar 31
7   Rohan Dennis   Garmin-Sharp 24
8   Samuel Sánchez   Euskaltel Euskadi 16
9   Gianni Meersman   Omega Pharma-Quick Step 10
10   Alberto Contador   Saxo-Tinkoff 8

Évolution des classementsModifier

Le classement général, dont le leader porte le maillot jaune à bande bleue, s'établit en additionnant les temps réalisés à chaque étape.

Le classement par points, dont le leader porte le maillot vert, est l'addition des points attribués à l'arrivée des étapes (25, 22, 20, 18, 16 points, puis en ôtant 1 pt par place perdue jusqu'au 20e, qui reçoit donc 1 pt, lors des 3 premières étapes ; 15, 12, 10, 8, 6 points, puis en ôtant 1 pt par place jusqu'au 10e, qui reçoit donc 1 pt, lors du prologue et des 4 dernières étapes). En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de victoires d'étape, classement général.

Le classement du meilleur grimpeur, dont le leader porte le maillot rouge à pois blancs, consiste en l'addition des points obtenus au sommet des ascensions Hors catégorie (20, 18, 16, 14, 12, 10, 8, 7, 6 et 5 pts), de 1re (15, 13, 11, 9, 8, 7, 6 et 5 pts), 2e (10, 9, 8, 7, 6 et 5 pts), 3e (4, 3, 2 et 1 pts) et 4e (3, 2 et 1 pts) catégorie. En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans les ascensions Hors catégorie, de 1re, de 2e, de 3e, puis de 4e catégorie, classement général.

Le classement du meilleur jeune, dont le leader porte le maillot blanc, est le classement général des coureurs nés depuis le 1er janvier 1988.

Le classement par équipes de l'étape est l'addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : addition des places des 3 premiers coureurs des équipes concernées, place du meilleur coureur sur l'étape. Calculer le classement par équipes revient à additionner les classement par équipes de chaque étape. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans le classement par équipes du jour, nombre de deuxièmes places dans le classement par équipes du jour, etc., place au classement général du meilleur coureur des équipes concernées[29].

Étape Vainqueur Classement général Classement par points Classement de la montagne Classement du meilleur jeune Classement par équipes
1 David Veilleux David Veilleux David Veilleux David Veilleux Tom-Jelte Slagter Europcar
2 Elia Viviani Gianni Meersman Thomas Damuseau Tony Gallopin
3 Edvald Boasson Hagen
4 Tony Martin Rohan Dennis Rohan Dennis Sky
5 Christopher Froome Christopher Froome
6 Thomas Voeckler
7 Samuel Sánchez
8 Alessandro De Marchi
Classements finals Christopher Froome Gianni Meersman Thomas Damuseau Rohan Dennis Sky

Liste des participantsModifier

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur ce Critérium du Dauphiné Pos Position finale au classement général
      Indique le vainqueur du classement général       Indique le vainqueur du classement de la montagne
      Indique le vainqueur du classement des sprints       Indique le vainqueur du classement du meilleur jeune
# Indique la meilleure équipe
NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais,
suivi du numéro de l'étape
* Indique un coureur en lice pour le maillot blanc
(coureurs nés après le 1er janvier 1988)
Sky
SKY
Num Coureur Pos
1   Christopher Froome (GBR)   1er
2   Edvald Boasson Hagen (NOR) 29e
3   Peter Kennaugh (GBR)* 23e
4   Vasil Kiryienka (BLR) 81e
5   Richie Porte (AUS) 2e
6   David López García (ESP) AB-8
7   Ian Stannard (GBR) 97e
8   Geraint Thomas (GBR) 15e
Saxo-Tinkoff
TST
Num Coureur Pos
11   Alberto Contador (ESP) 10e
12   Timothy Duggan (USA) AB-8
13   Jesús Hernández Blázquez (ESP) AB-8
14   Benjamín Noval (ESP) AB-7
15   Sérgio Paulinho (POR) 25e
16   Michael Rogers (AUS) 6e
17   Chris Anker Sørensen (DEN) NP-3
18   Nicki Sørensen (DEN) AB-8
Lotto-Belisol
LTB
Num Coureur Pos
21   Jurgen Van den Broeck (BEL) 29e
22   Gaëtan Bille (BEL)* AB-3
23   Sander Cordeel (BEL)* 87e
24   Bart De Clercq (BEL) AB-7
25   Jurgen Van de Walle (BEL) AB-8
26   Dennis Vanendert (BEL) 71e
27   Jelle Vanendert (BEL) AB-2
28   Tim Wellens (BEL)* 34e
Astana
AST
Num Coureur Pos
31   Jakob Fuglsang (DEN) 4e
32   Assan Bazayev (KAZ) 84e
33   Francesco Gavazzi (ITA) 40e
34   Andriy Grivko (UKR) 48e
35   Alexey Lutsenko (KAZ)* 69e
36   Dmitriy Muravyev (KAZ) AB-7
37   Kevin Seeldraeyers (BEL) 36e
38   Egor Silin (RUS)* 22e
BMC Racing
BMC
Num Coureur Pos
41   Thor Hushovd (NOR) AB-8
42   Brent Bookwalter (USA) 35e
43   Yannick Eijssen (BEL)* 105e
44   Dominik Nerz (GER)* 20e
45   Marco Pinotti (ITA) NP-7
46   Manuel Quinziato (ITA) 53e
47   Ivan Santaromita (ITA) AB-8
48   Lawrence Warbasse (USA)* AB-7
Blanco
BLA
Num Coureur Pos
51   Laurens ten Dam (NED) 13e
52   Stef Clement (NED) 11e
53   Juan Manuel Gárate (ESP) 66e
54   Marc Goos (NED)* AB-8
55   Tom-Jelte Slagter (NED)* AB-8
56   Bram Tankink (NED) 42e
57   David Tanner (AUS) AB-8
58   Robert Wagner (GER) AB-7
RadioShack-Leopard
RLT
Num Coureur Pos
61   Haimar Zubeldia (ESP) 14e
62   Matthew Busche (USA) 19e
63   Laurent Didier (LUX) 50e
64   Tony Gallopin (FRA)* 33e
65   Ben Hermans (BEL) AB-7
66   Markel Irizar (ESP) 82e
67   Benjamin King (USA) AB-8
68   Thomas Rohregger (AUT) AB-7
Orica-GreenEDGE
OGE
Num Coureur Pos
71   Simon Gerrans (AUS) AB-8
72   Fumiyuki Beppu (JPN) AB-7
73   Simon Clarke (AUS) AB-8
74   Mitchell Docker (AUS) 107e
75   Michael Matthews (AUS)* 80e
76   Travis Meyer (AUS) 74e
77   Wesley Sulzberger (AUS) 26e
78   Daniel Teklehaimanot (ERI)* AB-8
Katusha
KAT
Num Coureur Pos
81   Joaquim Rodríguez (ESP) 16e
82   Sergey Chernetskiy (RUS) 62e
83   Xavier Florencio (ESP) AB-7
84   Petr Ignatenko (RUS) 81e
85   Mikhail Ignatiev (RUS) AB-7
86   Timofey Kritskiy (RUS) AB-6
87   Alberto Losada (ESP) 47e
88   Daniel Moreno (ESP) 3e
Cofidis
COF
Num Coureur Pos
91   Jérôme Coppel (FRA) 59e
92   Yoann Bagot (FRA)* 52e
93   Christophe Le Mével (FRA) 32e
94   Luis Ángel Maté (ESP) AB-8
95   Rudy Molard (FRA)* 64e
96   Daniel Navarro (ESP) 5e
97   Rein Taaramäe (EST) 27e
98   Tristan Valentin (FRA) 109e
Euskaltel Euskadi
EUS
Num Coureur Pos
101   Samuel Sánchez (ESP) 9e
102   Mikel Astarloza (ESP) 37e
103   Peio Bilbao (ESP) 73e
104   Ricardo García Ambroa (ESP) 102e
105   Gorka Izagirre (ESP) 43e
106   Egoi Martínez (ESP) 44e
107   Mikel Nieve (ESP) 17e
108   Romain Sicard (FRA)* 83e
Garmin-Sharp
GRS
Num Coureur Pos
111   Andrew Talansky (USA) 28e
112   Jack Bauer (NZL) 99e
113   Rohan Dennis (AUS)*   8e
114   Caleb Fairly (USA)* 88e
115   Koldo Fernández (ESP) AB-8
116   Alex Howes (USA)* AB-8
117   Michel Kreder (NED)* NP-8
118   Jacob Rathe (USA)* AB-8
Lampre-Merida
LAM
Num Coureur Pos
121   Damiano Cunego (ITA) 21e
122   Matteo Bono (ITA) 97e
123   Kristijan Đurasek (CRO) NP-7
124   Elia Favilli (ITA) NP-6
125   Massimo Graziato (ITA) AB-7
126   Andrea Palini (ITA) AB-7
127   Maximiliano Richeze (ARG) 110e
128   José Serpa (VEN) 54e
FDJ
FDJ
Num Coureur Pos
131   Pierrick Fédrigo (FRA) 41e
132   Nacer Bouhanni (FRA)* AB-8
133   Kenny Elissonde (FRA)* AB-8
134   Alexandre Geniez (FRA) 12e
135   Anthony Geslin (FRA) 68e
136   Matthieu Ladagnous (FRA) 63e
137   Geoffrey Soupe (FRA)* AB-8
138   Arthur Vichot (FRA)* 89e
Europcar
EUC
Num Coureur Pos
141   Thomas Voeckler (FRA) AB-8
142   Natnael Berhane (ERI)* NP-8
143   Anthony Charteau (FRA) AB-7
144   Cyril Gautier (FRA) 56e
145   Perrig Quéméneur (FRA) 94e
146   Kévin Réza (FRA)* 100e
147   Pierre Rolland (FRA) AB-8
148   David Veilleux (CAN) 60e
Omega Pharma-Quick Step
OPQ
Num Coureur Pos
151   Sylvain Chavanel (FRA) AB-8
152   Michał Kwiatkowski (POL) AB-8
153   Nikolas Maes (BEL) AB-8
154   Tony Martin (GER) NP-8
155   Gianni Meersman (BEL)   46e
156   František Raboň (CZE) NP-7
157   Pieter Serry (BEL) AB-8
158   Peter Velits (SVK) AB-8
Cannondale
CAN
Num Coureur Pos
161   Maciej Bodnar (POL) 76e
162   Federico Canuti (ITA) 98e
163   Alessandro De Marchi (ITA) 30e
164   Kristjan Koren (SLO) 24e
165   Maciej Paterski (POL) 96e
166   Cayetano Sarmiento (COL) 61e
167   Brian Vandborg (DEN) 90e
168   Elia Viviani (ITA) NP-7
Movistar
MOV
Num Coureur Pos
171   Alejandro Valverde (ESP) 7e
172   Eros Capecchi (ITA) AB-7
173   Jonathan Castroviejo (ESP) 72e
174   Imanol Erviti (ESP) 70e
175   José Herrada (ESP) AB-8
176   Ángel Madrazo (ESP) 39e
177   Sylwester Szmyd (POL) 75e
178   Eloy Teruel (ESP)* AB-8
Vacansoleil-DCM
VCD
Num Coureur Pos
181   Thomas De Gendt (BEL) AB-8
182   Kris Boeckmans (BEL) 93e
183   Juan Antonio Flecha (ESP) 45e
184   Johnny Hoogerland (NED) 51e
185   Sergueï Lagoutine (UZB) 79e
186   Bert-Jan Lindeman (NED) 85e
187   Wout Poels (NED) 57e
188   Lieuwe Westra (NED) NP-5
Argos-Shimano
ARG
Num Coureur Pos
191   Warren Barguil (FRA)* 18e
192   Nikias Arndt (GER)* 108e
193   William Clarke (AUS) 106e
194   Thomas Damuseau (FRA)   77e
195   Yann Huguet (FRA) AB-6
196   Thierry Hupond (FRA) AB-1
197   Reinardt Janse van Rensburg (RSA) AB-6
198   François Parisien (CAN) AB-7
Bretagne-Séché Environnement
BSE
Num Coureur Pos
201   Florian Vachon (FRA) 78e
202   Jean-Marc Marino (FRA) 92e
203   Sébastien Duret (FRA) 38e
204   Armindo Fonseca (FRA) 95e
205   Arnaud Gérard (FRA) 67e
206   Florian Guillou (FRA) 55e
207   Vegard Stake Laengen (NOR)* 58e
208   Eduardo Sepúlveda (ARG)* 65e
NetApp-Endura
TNE
Num Coureur Pos
211   Leopold König (CZE) NP-7
212   Jan Bárta (CZE) 86e
213   David de la Cruz (ESP) AB-8
214   Bartosz Huzarski (POL) AB-7
215   José Mendes (POR) 49e
216   Andreas Schillinger (GER) 103e
217   Paul Voss (GER) NP-7
218   Alexander Wetterhall (SWE) 104e

Notes et référencesModifier

  1. « Le parcours du Dauphiné 2013 dévoilé », sur velochrono.fr, .
  2. (es) « El Dauphiné hace oficial su recorrido, con Alpe d´Huez y finales en Valmorel y Risoul », sur biciciclismo.com, .
  3. « Dauphiné : L'Alpe d'Huez en avant-première pour Contador et Froome », sur eurosport.fr, .
  4. « ASO annonce les équipes invitées », sur cyclismactu.net, .
  5. « ASO ouvre le jeu », sur velochrono.fr, .
  6. « Le TAS réintègre Katusha au World Tour ! », sur velochrono.fr, .
  7. « Seulement 3 wild-cards distribuées », sur cyclismactu.net, .
  8. « Dopage : AG2R La Mondiale s'auto-suspend pour le Dauphiné », sur eurosport.fr, .
  9. a et b « Un duel au long cours », sur velochrono.fr (consulté le 2 juin 2013).
  10. « Van den Broeck : "Mentalement plus fort" », sur cyclism-actu.net (consulté le 2 juin 2013).
  11. « OPQS avec beaucoup d'ambition », sur cyclism-actu.net (consulté le 2 juin 2013).
  12. « Europcar derrière Voeckler et Rolland », sur cyclism-actu.net (consulté le 2 juin 2013).
  13. a et b « Critérium du Dauphiné : Les partants », sur velochrono.fr (consulté le 2 juin 2013).
  14. « Cunego à la recherche de points World Tour », sur cyclism-actu.net (consulté le 2 juin 2013).
  15. « Blanco mise sur Laurens Ten Dam », sur cyclism-actu.net (consulté le 2 juin 2013).
  16. « Argos-Shimano avec quatre Français », sur cyclism-actu.net (consulté le 2 juin 2013).
  17. « Le parcours 2013 », sur letour.fr (consulté le 15 avril 2013).
  18. a b et c « Dauphiné: victoire du Canadien David Veilleux lors de la 1re étape », sur leparisien.fr (consulté le 2 juin 2013).
  19. a b c et d « Veilleux bluffe le peloton », sur lequipe.fr (consulté le 2 juin 2013).
  20. a b c d et e « La chevauchée gagnante de Veilleux », sur cyclism-actu.net (consulté le 2 juin 2013).
  21. « Dauphiné. Le Canadien David Veilleux (Europcar) remporte la première étape », sur ouest-france.fr (consulté le 2 juin 2013).
  22. « Un finish à Risoul inédit », sur cyclismactu.net, .
  23. a et b (en) « Chris Froome wins Criterium du Dauphine ahead of Tour de France », sur bbc.co.uk, (consulté le 13 juin 2013).
  24. (en) « Critérium du Dauphiné: Froome takes overall De Marchi holds him off for final stage », sur velonation.com, (consulté le 13 juin 2013).
  25. (en) « De Marchi wins final stage of Dauphiné », sur cyclingnews.com, (consulté le 13 juin 2013).
  26. (en) « Chris Froome seals Critérium du Dauphiné victory in Risoul rain », sur guardian.co.uk, (consulté le 13 juin 2013).
  27. (en) « Chris Froome: “We’ve got some good reasons to be confident” », sur velonation.com, (consulté le 13 juin 2013).
  28. « Sans plus personne derrière », sur velonation.com, (consulté le 13 juin 2013).
  29. « Règlement particulier », sur letour.fr.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :