Ouvrir le menu principal

Sylvie de Rome
Image illustrative de l’article Sylvie de Rome
Sainte
Décès c. 592 
Rome
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 5 novembre
Saint patron Mères de prêtre
Assistants de prêtres, laïcs et religieuses

Sainte Sylvie, dite Sylvie de Rome, est une noble dame romaine originaire de Sicile. Elle est la mère de Grégoire Ier (540-604) qui fut élu pape en 590.

BiographieModifier

Chrétienne de Rome au VIe siècle, Sylvie est la mère de saint Grégoire le Grand, et d'un autre fils dont le nom ne nous est pas parvenu.

On sait peu de choses sur sa vie, si ce n'est qu'elle se retira, après la mort de son mari, dans une maison proche de la Basilique Saint-Paul-hors-les-murs.

Elle est renommée pour sa grande piété. Elle donne à ses fils une excellente éducation.

Le Pape ayant une santé fragile, sa mère veille sur lui avec beaucoup d'attentions. Elle se méfie des légumes vendus au marché de Rome ; elle lui fait ainsi régulièrement apporter des fruits et légumes de son propre jardin situé sur la colline de l'Aventin comme l'atteste une inscription près de l'église Saint-André de Rome.

Devenu pape, Grégoire fait peindre le portrait de sa mère Sylvie et de son père Gordianus, dans leur maison familiale transformée par lui-même en monastère.

Sainte Sylvie termine sa vie à Rome vers 592.

Elle est fêtée le 5 novembre. Elle est la sainte patronne des mères de prêtre et des Aides aux prêtres, laïques et religieuses[1].

SourcesModifier