Saint-Sauveur-des-Landes

commune française d'Ille-et-Vilaine

Saint-Sauveur-des-Landes
Saint-Sauveur-des-Landes
L'église prieurale Saint-Sauveur.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères-Vitré
Intercommunalité Fougères Agglomération
Maire
Mandat
Jean-Pierre Hardy
2020-2026
Code postal 35133
Code commune 35310
Démographie
Gentilé Salvatorien
Population
municipale
1 511 hab. (2017 en augmentation de 2,03 % par rapport à 2012)
Densité 80 hab./km2
Population
aire urbaine
43 066 hab. (2010[1])
Géographie
Coordonnées 48° 20′ 36″ nord, 1° 18′ 45″ ouest
Altitude Min. 85 m
Max. 132 m
Superficie 18,84 km2
Élections
Départementales Canton de Fougères-1
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 14.svg
Saint-Sauveur-des-Landes
Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine
Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Saint-Sauveur-des-Landes
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Sauveur-des-Landes
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Sauveur-des-Landes
Liens
Site web www.saint-sauveur-des-landes.fr

Saint-Sauveur-des-Landes (Kersalver-al-Lann en breton) est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne, peuplée de 1 511 habitants[Note 1].

GéographieModifier


Communes limitrophes de Saint-Sauveur-des-Landes
Saint-Étienne-en-Coglès Saint-Germain-en-Coglès
Saint-Hilaire-des-Landes   Romagné
Saint-Marc-sur-Couesnon La Chapelle-Saint-Aubert

ToponymieModifier

Attestations anciennes [2], [3]Modifier

Villa Sancti Salvatoris, Sancti Salvatoris de Landis (XIe et XIIe siècles)

ÉtymologieModifier

Au XIe siècle Sancti Salvatoris de Landis est un petit oratoire dédié à saint Sauveur.

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

 
La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 René Binois    
En cours Jean-Pierre Hardy[4],[5] DVG Cadre de La Poste retraité
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2017, la commune comptait 1 511 habitants[Note 2], en augmentation de 2,03 % par rapport à 2012 (Ille-et-Vilaine : +5,19 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1431 0319649831 0381 0101 0091 1231 163
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1631 1821 1671 1931 2021 1861 1671 1461 098
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1421 1371 1461 0671 0711 1071 0401 027962
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
8988818929571 0589941 1981 3971 500
2017 - - - - - - - -
1 511--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

L’usine Monbana a été créée à Landivy en 1934. Elle a fermé ses portes le pour se déplacer à Saint-Sauveur-des-Landes, où elle a rouvert le

Lieux et monumentsModifier

Activité et manifestationsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2017.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. INSEE : évolution de la population de l'aire urbaine de Fougères.
  2. Bossard (Abbé), Dictionnaire topographique du département d'Ille-et-Vilaine, AD35 (manuscrit)
  3. « Kerofis », sur Office public de la langue bretonne
  4. Réélection 2008 : Portail internet des services de l'État
  5. « Jean-Pierre Hardy réélu maire par le conseil municipal », Ouest-France, 2 avril 2014.
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier