Ouvrir le menu principal

Saint-Pierre-de-Soucy

commune française du département de la Savoie

Saint-Pierre-de-Soucy
Saint-Pierre-de-Soucy
Mairie de Saint-Pierre-de-Soucy.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Arrondissement Chambéry
Canton Montmélian
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Savoie
Maire
Mandat
Isabelle Jarriand
2014-2020
Code postal 73800
Code commune 73276
Démographie
Population
municipale
445 hab. (2016 en augmentation de 16,8 % par rapport à 2011)
Densité 49 hab./km2
Population
aire urbaine
220 118 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 45° 29′ 41″ nord, 6° 06′ 24″ est
Altitude Min. 256 m
Max. 811 m
Superficie 9,09 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte administrative de la Savoie
City locator 14.svg
Saint-Pierre-de-Soucy

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte topographique de la Savoie
City locator 14.svg
Saint-Pierre-de-Soucy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Pierre-de-Soucy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Pierre-de-Soucy

Saint-Pierre-de-Soucy est une commune française située dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

GéographieModifier

La commune de Saint-Pierre-de-Soucy est composée de 8 petits hameaux[1] :

  • le Chef-Lieu ;
  • les Domenges ;
  • la Fontaine ;
  • Pouile ;
  • Soucy ;
  • Villard prin ;
  • les Richards ;
  • le Chanay.
 
Vue de Planaise avec Saint-Pierre-de-Soucy visible en arrière-plan.

Elle a une superficie de 9,9 km2, et s’étend entre 256 mètres et 811 mètres.

Elle a comme villes ou villages limitrophes : Planaise, Villard-Sallet, Sainte-Hélène-du-Lac. Chambéry est situé à 17 km.

La commune de Saint-Pierre-de-Soucy est proche du parc naturel régional du Massif des Bauges.

Elle n’est jumelée avec aucune autre commune.

Voies de communication et transports : le village de Saint-Pierre-de-Soucy est à proximité de différentes gares, comme la gare de Montmélian (5,1 km), Saint-Pierre-d’Albigny (8,1 km), Pontcharra sur Bréda (10,2 km), Chamousset (10,5 km), Épierre (15,1 km).

ToponymieModifier

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Pierre Dufayard ... ...
mars 2008 mars 2014 Pierre Dufayard ... ...
mars 2014 En cours Isabelle Jarriand ... ...
Les données manquantes sont à compléter.

La commune est membre de la Communauté de communes Cœur de Savoie. Elle appartient au Territoire du Cœur de Savoie, qui regroupe une quarantaine de communes de la Combe de Savoie et du Val Gelon[2].

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2016, la commune comptait 445 habitants[Note 1], en augmentation de 16,8 % par rapport à 2011 (Savoie : +2,56 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
8347238079641 015982922924867
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
853832816766690641634614583
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
508474456440414353309283242
1982 1990 1999 2004 2009 2014 2016 - -
243270323376379415445--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Le commune fait partiellement partie de l'aire géographique de production et transformation du « Bois de Chartreuse », la première AOC de la filière Bois en France[7],[8].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Le château de Combefort est un ancien château fort du XIIIe siècle. Il est privé.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Advercity.annuaire-mairie.fr[en ligne].Vacher,[Consulté le 14 décembre 2010].Disponible sur : http://www.annuaire-mairie.fr
  2. Direction départementale des Territoires de la Savoie, « Territoire du Coeur de Savoie », sur le site de la Direction départementale des Territoires - observatoire.savoie.equipement-agriculture.gouv.fr (consulté en juin 2018), Observatoire des Territoires de la Savoie.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. Information Presse du 5 novembre 2018 : Le Bois de Chartreuse obtient la première AOC Bois en France. Une première dans la filière bois !, site officiel du Bois de Chartreuse.
  8. Cahier des charges de l’appellation d’origine « Bois de Chartreuse », homologué par l’arrêté du 23 octobre 2018 publié au JORF du 31 octobre 2018, Bulletin officiel du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation, n° 2018-46 (.PDF).