Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gros.

Adolphe Gros, né le à Saint-Martin-de-la-Porte (Savoie) et mort le à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie), est prêtre et historien local, notamment sur la région naturelle de la Maurienne et auteur d'un Dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie.

Sommaire

BiographieModifier

Adolphe Gros naît le à Saint-Martin-de-la-Porte, en Maurienne[1].

Après des études au grand séminaire, il est ordonné prêtre pour le diocèse de Maurienne, en 1889[2]. Après des études à la Faculté Catholique de Lyon, il obtient une licencié ès lettres en 1891[2].

Il fonde en 1903 le journal L'Echo de Maurienne[3]. Il est un outil pour s'opposer au journal du radical-socialiste Antoine Deléglise, Le Progrès de la Savoie[3].

Membre de la Société d'histoire et d'archéologie de Maurienne, il en devient le 4e président en 1917 (on trouve parfois la date de 1918) et ce jusqu'à sa mort[4]. Il est élu en 1909 à l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, avec pour titre académique Agrégé[5]. Il devient membre effectif le , avec un discours de réception intitulé La Toponymie et l'histoire, dans lequel il rend hommage à Charles Marteaux, président honoraire de l'Académie florimontane[6]. Il est d'ailleurs membre d'honneur de cette Académie ainsi que de la Société savoisienne d'histoire et d'archéologie[7].

Il meurt le à Saint-Jean-de-Maurienne[1].

Il est le parent du chanoine Louis Gros (1891-1975), auteur d'un répertoire d'une partie des notes de son oncle en 1971[8], légué aux Archives départementales de la Savoie.

OuvragesModifier

Articles parus dans les Travaux de la Société d'histoire et d'archéologie de Maurienne et actes du Congrès des sociétés savantes de Savoie.

  • Histoire de la Maurienne :
    • Histoire du diocèse de Maurienne. T. I, Des origines au XIVe siècle, 1948, 333 pages.
    • Histoire du diocèse de Maurienne. T. II, Du XIVè siècle à la Révolution, 1948, 371 pages.
    • la Maurienne sous le consulat et l'Empire (1800-1815). La Maurienne de 1815 à 1860, 1948, 172 p.
  • La Toponymie et l'histoire, discours de réception à l'Académie de Savoie, lecture du , publié en 1937 (disponible sur Gallica).
  • Dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie, éd. 1935), 519 p.
  • La Maurienne pendant la Révolution, publié dans Mémoires de l'Académie de Savoie, Chambéry, 1915, 599 p.

Les Archives départementales de la Savoie disposent d'un « fond Gros », légué par son neveu :

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Bernard Demotz (Sous la direction), 1000 ans d'histoire de la Savoie : La Maurienne, Cléopas, , 845 p. (ISBN 978-2-9522-4597-5), p. 737.
  2. a et b Revue du Moyen Âge latin, publiée par le C.N.R.S., 1945, Vol. 1, p. 219.
  3. a et b Chanoine Joseph Favre, « Histoire de l'imprimerie en Maurienne », Travaux de la Société d'histoire et d'archéologie de Maurienne,‎ , p. 115 (lire en ligne).
  4. « Histoire de la Société » sur le site de la Société d'histoire et d'archéologie de Maurienne.
  5. « Etat des Membres de l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Savoie depuis sa fondation (1820) jusqu'à 1909 », sur le site de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie et « Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie », sur le site du Comité des travaux historiques et scientifiques - cths.fr (consulté en août 2017).
  6. « Séance du 19 Janvier 1938 », Revue savoisienne, no 1,‎ , p. 7 (lire en ligne).
  7. Adolphe Gros, Dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie, La Fontaine de Siloé (réimpr. 2004) (1re éd. 1935), 519 p. (ISBN 978-2-84206-268-2, lire en ligne), p. 1. (Préface).
  8. Notice sur data.bnf.fr