Ouvrir le menu principal

Saint-Benoît-des-Ombres

commune française du département de l'Eure
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Benoît.

Saint-Benoît-des-Ombres
Saint-Benoît-des-Ombres
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Bernay
Canton Beuzeville
Intercommunalité Lieuvin Pays d'Auge
Maire
Mandat
James Duclos
2014-2020
Code postal 27450
Code commune 27520
Démographie
Population
municipale
142 hab. (2016 en augmentation de 15,45 % par rapport à 2011)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 55″ nord, 0° 37′ 23″ est
Altitude Min. 85 m
Max. 145 m
Superficie 3,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Saint-Benoît-des-Ombres

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Saint-Benoît-des-Ombres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Benoît-des-Ombres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Benoît-des-Ombres

Saint-Benoît-des-Ombres est une commune française située dans le département de l'Eure, en région Normandie.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Saint-Benoît-des-Ombres est une commune du Nord-Ouest du département de l'Eure. Elle appartient à la région naturelle du Lieuvin[1].

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes Terra que Sanctus Benedictus vocatur in foresta Guevra dicitur fin du XIe siècle, Sanctus Benedictus de Umbris en 1258, Saint Benest des Umbres en 1485[3].

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Raymond Chevalier    
mars 2014 En cours James Duclos UMP-LR Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

JumelageModifier

Les 14 communes de l’ancien canton de Saint-Georges-du-Vièvre sont jumelées avec :

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2016, la commune comptait 142 habitants[Note 1], en augmentation de 15,45 % par rapport à 2011 (Eure : +2,5 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
309293290291275256246307239
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
234237228186178150130134120
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1189769727488745881
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
102116105114101105111122137
2016 - - - - - - - -
142--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Saint-Benoît-des-Ombres compte un édifice inscrit au titre des monuments historiques :

  • L'église paroissiale Saint-Benoît (XIIe, XVIe, XVIIIe, XIXe et XXe)   Inscrit MH (1974) [9]. Particularité de cette église : une statue en bois du XVIIIe représentant Saint-Benoît surmonte le porche. Elle mesure 1,60 m[10].

Par ailleurs, trois autres monuments sont inscrits à l'inventaire général du patrimoine culturel :

  • la mairie (1905) [11] ;
  • un manoir des XVIIe et XXe siècles au lieu-dit la Petite-Boissière[12] ;
  • une ferme du XIXe au lieu-dit la Grande-Boissière[13].

Patrimoine naturelModifier

ZNIEFF de type 1Modifier

  • Le bois de la vallée des quatre chênes[14]. Il s'agit d'un massif forestier dont l'épine dorsale correspond au rû de fond de vallon à sec en période d'étiage. Ce massif, qui s'étend également sur la commune de Saint-Victor-d'Épine, est constitué de plusieurs habitats naturels forestiers en interconnexion les uns avec les autres : la forêt mixte (feuillus et conifères) et la forêt de conifères, la chênaie acide à fougère aigle ainsi que quelques zones à lande à fougère, le bois de bouleau peu représenté, le taillis et le roncier. Les pentes fortes des versants abritent de nombreuses espèces telles que la Pipistrelle commune et la Sérotine commune.
  • Le bois des champs Ramont et de l'Arquerie[15]. Il s'agit d'un massif forestier qui s'étend également sur les communes de Saint-Victor-d'Épine et la Neuville-sur-Authou. Il est constitué par deux vallons encaissés dont les rûs sont secs en période d'étiage, mais réceptionnent les ruissellements de l'eau en cas de fortes pluies. Cette zone est constituée de plusieurs habitats naturels forestiers en interconnexion les uns avec les autres : la chênaie acidiphile atlantique à Hêtre à strate herbacée, la frênaie en fond de vallon, la boulaie acide en haut de pente, la forêt mixte (feuillus et conifères) et la hêtraie à Houx localisées généralement sur les versants. De nombreux animaux forestiers trouvent refuge dans cette zone et dans les bois attenants. Du point de vue de la flore, deux espèces rares à très rares ont été vues en 2006 : Atrichum angustatum et Pleurozium schreberi.

ZNIEFF de type 2Modifier

  • La vallée de la Risle de Brionne à Pont-Audemer, la forêt de Montfort[16].

Sites classésModifier

  • L'ensemble formé par l'église et son porche flanqué de la statue de Saint-Benoît, le cimetière entouré de sa haie et les deux ifs   Site classé (1932)[17] ;
  • Les jardins et le parc du château de Launay   Site classé (1964)[18].

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. http://www.atlaspaysages.hautenormandie.fr/CONNAITRE-LES-PAYSAGES-HAUTS-NORMANDS/Les-pays-de-l-ouest-de-l-Eure/Le-Lieuvin (consulté le 30 décembre 2016).
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. François de Beaurepaire - 1981 - Les noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure - Page 171.
  4. (en) « Slimbridge », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Église », notice no PA00099544, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Saint-Benoist des Ombres », sur Office de tourisme Vièvre-Lieuvin (consulté le 1er décembre 2015)
  11. « Mairie », notice no IA00051064, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Manoir », notice no IA00051066, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. « Ferme », notice no IA00051065, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. « Le bois de la vallée des quatre chênes », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 23 octobre 2015).
  15. « Le bois des champs Ramont et de l'Arquerie », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 23 octobre 2015).
  16. « La vallée de la Risle de Brionne à Pont-Audemer, la forêt de Montfort », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 30 juin 2015).
  17. « L'église, le cimetière de Saint-Benoît-des-Ombres », sur Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement Normandie (consulté le 20 juillet 2017).
  18. « Les jardins et le parc du château de Launay à Saint-Benoît-des-Ombres, Saint-Georges-du-Vièvre, Saint-Grégoire-du-Vièvre », sur Carmen - L'application cartographique au service des données environnementales (consulté le 29 janvier 2016).


Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :