Ouvrir le menu principal

Société nationale des véhicules industriels

Constructeur algérien de véhicules industriels
(Redirigé depuis SNVI)

SNVI
logo de Société nationale des véhicules industriels

Création
Forme juridique SPA
Slogan « Faisons la route ensemble »
Siège social Zone industrielle Rouïba
16012 Alger
Drapeau d'Algérie Algérie
Direction Noureddine Oudjit[1] (DG)
Actionnaires État algérien (100 %)
Activité Construction de véhicules industriels et de véhicules de transport
Produits Camions, bus et pièces de rechange
Effectif 5 665 (2019)[2]
Site web www.snvigroupe.dz

Chiffre d'affaires 13,744 milliards de DZD (2017)

La Société nationale des véhicules industriels, ou SNVI, anciennement « Société nationale de construction mécanique » (SONACOME), est un constructeur de véhicules industriels et de bus situé à Alger, en Algérie. Il conçoit et fabrique des véhicules utilitaires moyens et lourds, des bus pour le transport urbain et interurbain et des véhicules spéciaux comme les camions anti-incendie, tout-terrain ou pour le secteur militaire et la protection civile.

Sommaire

HistoireModifier

La SNVI hérite du patrimoine de la Société africaine des automobiles Berliet (SAAB), dont l'installation en Algérie remonte à 1957. Elle est créée par ordonnance no 67-150 du et a pour vocation d'exploiter et de gérer les usines de construction mécanique du secteur public. Son schéma d'organisation regroupe dix divisions dont la Division des véhicules industriels (DVI) future Société nationale des véhicules industriels (SNVI).

En mai 1995, la SNVI change de statut juridique pour devenir une Entreprise publique économique régie par le droit commun, la SNVI est alors érigée en Société par actions (SPA), au capital social de 2,2 milliards de Dinars.

En octobre 2011, la SNVI change de statut juridique pour devenir un Groupe Industriel composé d'une société mère et de quatre filiales.

En 2012, la SNVI présente son nouveau camion, le K66, à la foire internationale d'Alger[3].

En février 2012, Hamoud Tazerouti remplace Mokhtar Chahboub en tant que PDG de la société[4].

En octobre 2013, la SNVI rachète les 60% des actions de son partenaire français (BTK1), suite a des mouvements de protestation des travailleurs contestant la politique de gestion menée par ce partenaire[5].

Le 23 février 2015, à la suite de la réorganisation du secteur public marchand de l'État, Ferrovial et toutes ses participations ont été rattaché au Groupe SNVI.

En 2015, la SNVI annonce la sortie du premier bus civil Mercedes-Benz assemblé en Algérie et notamment dans l'usine de Rouiba[6],[7].

En 2015, la production de la SNVI affiche un chiffre de 1 135 camions[8].

En février 2015, un consortium composé de cinq banques publiques (BNA, BEA, CPA, BADR, CNEP), accorde un crédit de 92 milliards de DA à la SNVI pour financer ses projets de développement[9].

En 2016, la SNVI présente à la 25éme Foire de la Production Algérienne son premier bus 4X4 dénommé Atakor[10].

En décembre 2016, Malek Salah le PDG de la SNVI est remplacé par Oudjit Nour-Eddine qui occupait auparavant le poste de président du conseil d’administration de la filiale fonderie de l'entreprise[11].

En 2017, la SNVI présente le mini-car Salama, version carrosserie amélioré du 25 L4, destiné au transport scolaire. Avec un taux d'intégration de 85%, 2000 bus construit et livré en septembre 2018[12],[13].

En 2019, le groupe devient membre du conseil d'administration du centre de recherche en mécanique à Constantine. Ce centre placé sous la tutelle du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, est chargé de de rapprocher le monde académique du monde industriel, préparer le futur de industries mécaniques nationales et participer activement à la formation continue[14].

ImplantationModifier

Son siège se situe à Alger. Elle dispose d'une usine de fabrication de véhicules poids lourds à Rouïba à 30 km à l'est d'Alger, d'une usine de production de toutes carrosseries tractées à Tiaret, en plus de succursales implantées à Alger : Hussein Dey au centre d'Alger et Sidi Moussa à l'ouest d'Alger ; Constantine ; Oran ; Ouargla ; Tizi Ouzou ; Tlemcen ; Béchar ; Annaba ; Sétif. Le Groupe SNVI est constitué de quatre (04) Filiales de production :

  • Filiale Fonderies de Rouïba,
  • Filiale Véhicules Industriels de Rouïba,
  • Filiale Carrosseries Industrielles de Rouïba,
  • Filiale Carrosseries Industrielles de Tiaret,

Et d’une Société mère composée de :

  • Directions Centrales,
  • Direction Centrale Commerciale et son réseau
  • Division Rénovation Véhicules Industriels DRVI à Sidi-Moussa[15]

ProductionModifier

 
Tracteur SNVI TB 400.

CamionsModifier

 
Tout-terrain SNVI M 120
 
SNVI M 230

Cars et busModifier

 
Autobus SNVI 100 L6.
 
Bus SNVI Numidia lux.
 
Bus SNVI 100 V8.

Carrosseries industriellesModifier

 
SNVI Tanker.
  • Équipements portés
    • Portés sur le SNVI K 66
    • Portés sur le SNVI K 120
    • Portés sur le SNVI C 260
    • Portés sur le SNVI B 260
    • Portés sur le SNVI B 400

Données financièresModifier

Elle a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 20 milliards de dinars et une production globale de 2 007 véhicules en 2011, contre un chiffre d'affaires de 15,8 milliards de dinars et une production de 1 500 véhicules en 2010[16].

ExportationsModifier

 
Les exportations de la SNVI

La SNVI exporte ses produits vers plusieurs pays tels que[17],[18] :

Rallye Paris-DakarModifier

Elle participe au Rallye Dakar 1980 en catégorie « camions ». Pour son unique participation avec ses trois véhicules, SONACOME remporte les première, troisième et quatrième places du classement[21].

Notes et référencesModifier

  1. http://lechodalgerie-dz.com/nomination-bouchouareb-opere-un-mouvement-a-la-tete-des-groupes-industriels-publics/
  2. http://snvigroupe.dz/pagesweb/entreprise/recrutement.php
  3. « Société nationale des véhicules industriels : SNVI présente son nouveau camion K66 », Elmoudjahid.com, (consulté le 26 novembre 2017)
  4. « Société nationale des véhicules industriels : Un nouveau P-DG pour la SNVI », Algerie360.com, (consulté le 26 novembre 2017)
  5. http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/55336
  6. « SNVI : sortie en mai du premier modèle de bus Mercedes Benz de l'usine de Rouiba », Radioalgerie.dz, (consulté le 26 novembre 2017)
  7. « SNVI : Le premier Bus Mercedes-Benz assemblé en Algérie sortira en mai », Algerie-focus.com/,
  8. « Gaid Salah en visite la Société nationale de production des poids lourds de Rouïba : 2 123 camions et bus à la norme Mercedes-Benz », Radioalgerie.dz, (consulté le 26 novembre 2017)
  9. « Cinq banques publiques fournissent 92 milliards de DA à la SNVI pour son plan de développement », Radioalgerie.dz, (consulté le 26 novembre 2017)
  10. http://autoalgerie.com/atakor-le-bus-4x4-de-la-snvi-en,13669
  11. https://www.algerie-focus.com/2016/12/sillage-dautres-nominations-pdg-de-snvi-remplace/amp/?2016/12/sillage-dautres-nominations-pdg-de-snvi-remplace/
  12. « Salama bus », sur www.algerie360.com, Site d'informations
  13. « Actualité du Groupe SNVI », sur http://snvigroupe.dz/, Site Constructeur
  14. https://www.liberte-algerie.com/est/inauguration-du-centre-de-recherche-en-mecanique-319770
  15. « Historique Statuaire », sur http://snvigroupe.dz
  16. SNVI : Un chiffre d'affaires de plus de 20 milliards de DA en 2011 - Kaci Haider, Algerie1.com, 18 août 2012.
  17. Pleins feux sur la SNVI - El DjazairCom no 113, mai 2018 (voir archive)
  18. « SNVI EXPORTATION », sur http://snvigroupe.dz/pagesweb/entreprise/pgunites.php
  19. Véhicules utilitaires : Le Mali passe commande auprès de la SNVI - Algerie1.com, 25 octobre 2011.
  20. Sonacome M210 saisi par l'armée américaine durant l'invasion de l’île de Grenade en 1983 (Opération Urgent Fury) [1]
  21. Classement du Paris Dakar 1980 - Dakardantan.com

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier